Publié le 25 Juillet 2021

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 23 Juillet 2021

Vaet'hanan du samedi 24 juillet 2021

Ça Pass où ça casse.

 

La parasha Vaet’hanan  c’est un révision avant examen, on revoit les bases, on note les sujets importants  et on révise les points oubliés.

 

Moïse raconte au peuple comment il a imploré Dieu afin qu’il lui soit permis d’entrer sur la terre d’Israël. Mais Dieu lui a opposé un refus, lui ordonnant de monter sur la montagne pour apercevoir, de son sommet, l’étendu du pays.

 

Des fois il y a des situations que l’on ne comprend pas . On se pose la question, pourquoi Dieu permet-Il cela?

 

On peut être inquiet sur les événements  actuels se poser les questions ? Se faire vaccinées,  avoir le Pass ou pas,  démissionner, manifester, sachant quand même que la tendance chez les croyants toutes religions confondues est contre les vaccins, et contre le Pass. Car nous avons une vision spirituelle sur ce qui ce pass.

Mais là, personne ne doit juger car chaque personne doit garder son discernement.  Et aussi en fonction de ce qu’il vit, le tout étant de faire union de force.

 

Dans le dernier exil le messie se dévoile, Le dernier exil c’est les ténèbres sorties d’edom.

- Edom c’est la représentation du monde  le nouvel ordre mondial. La situation politique dans laquelle nous sommes n’est plus un avertissement c’est un fait établi. L’ordre mondial organisé par les dirigeants  ne fait qu’exécuter les ordres du mal.

Mais de quoi ont-ils peur?

 

Parce que c’est eux qui ont peur, mais ils tentent de nous intimider par la force.

Cet ordre mondial s’attaque au peuple de Dieu car le monde court aux abattoirs sans besoin de l’y pousser.

Le peuple de Dieu les nations de l’exil dont beaucoup sont encore en exil maintenant on les reconnais c’est ceux qui ne se plient pas de leurs propre volonté devant les mesures gouvernementales.

(J’ai bien dit ce qui n’y vont pas de leur propre volonté). Le mal les tiens déjà mais ceux qu’ils veulent c’est le peuple de Dieu les résistants, les récalcitrants, les partisans de la foi.

 

Le plan initial de ces forces obscures c’est d’empêcher le dévoilement du Messie Yeshoua !

Pourquoi ?

 

 

Parce que Israël c’est Un. Une nation unis comme un seul peuple.

Le Messie se trouve à l’intérieur du peuple de Dieu, chaque âmes du peuple de Dieu est une part de l’Âme de Yeshoua;

Et plus ce peuple grandit et s’unit et plus la force du messie s’intensifie et sa force repousse le mal.

Pour le dernier exil les forces du mal sortiront aux regards de tous,

 

-Les nations du monde portent l’Âme du Messie même si toutes ne sont pas encore ressuscitées.

 

La  puissance du Messie est une armée plus elle est grande, plus elle se déploie plus elle est forte et plus les ennemis utilisent des armes lourdes.

C’est pourquoi le plan de l’ordre mondial est d’affaiblir l’armée de Dieu afin d’amoindrir la force de Yeshoua.

 

 

Le glaive est la main de Dieu pour que sa gloire se manifeste sur la terre par la prise de pouvoir de l’Âme du Messie constituer de toutes les âmes étant unis en une seule Âme.

- La guerre est une question d’armée plus elle est nombreuse plus elles est puissante.

Désarmé la puissance qui gouverne par la grande armée de résistance. C’est cela l’arme de destruction massive, la grandeur des croyants;

-et vue les grandes foules qui s’opposent à la dictature c’est un signe visible que Yeshoua va se dévoiler.

 

C’est ce que veut démontrer la parasha Vaèt’hanan.

Moïse raconte au peuple comment il a imploré  Dieu pour qu’il lui soit permis d’entrer en terre promise. Mais Dieu n’a pas voulu.  Il lui ordonna de monter au sommet de la montagne afin de voir la taille et la grandeur du peuple de Dieu; les tribus rangées en rang comme des légions d’armée.

(La comparaison n’est pas terrible mais c’est comme le 14 juillet la démonstration des forces armées « pour genre » impressionner les autres pays.)

 

-Moïse regarde la grandeur du peuple la grandeur de l’âme du Messie, un royaume de guerriers.

Nous sommes des guerriers, en prières, en militant, en manifestants, en propageants les vérités de Dieu. Qu’importe sa façon de manifester a genoux pour prier, assis pour parler ou  debout pour marcher.

 

 

-Durant la dernière guerre les nazis ont utilisé les juifs, les tziganes,  et beaucoup d'autres gens comme cobayes afin de contrôler la race de Dieu, la race inférieur comme ils disent.

-C’est dans la mémoire collective qui nous rappellent que l’étoile jaune fut un  signe d’exclusion.  Le Pass est un signe d’exclusion. Des sans droits comme au temps de l’occupation.

 

-Le refus de ne pas se laisser injecter une substance très très douteuse.

Ce refus que durant la guerre ils n’ont pas pu avoir. Car ils ne savaient pas mais nous nous savons.

 

Car si le plan des forces du mal est d’empêcher le dévoilement de Yeshoua le plan des hommes c’est d’éliminer les non essentiels  et les autres de les contrôler.

Car la puce « r f i d »,  infiltré crée les conditions sur le contrôle des gens. Accepter volontairement ou involontairement c’est ça qui fait la différence . Et la vraie liberté c’est le droit de ne pas  être connecté au réseau de l’ordre mondial.

 

L’arme de guerre nous a été donné dans cette parasha:

Tant que l’Âme de Yeshoua vivra la Torah vivra. Ou tant de la Torah vivra nous formerons l’Âme de Yeshoua la grande puissance.

 

Cette parasha majestueuse vient nous rappeler que les commandements sont notre arme de guerre car les commandements sont le signe d’appartenance à Dieu.

-Si la puce sur le bras est le signe du mal le signe pour Dieu que les juifs et certain non juifs  portent de façon visibles c’est les tefilines, et  c’est la marque invisible que Dieu voit.  C’est la marque des commandements.

 

Les 10 Commandements sont un rappel pour notre corps qui se soumet à Dieu volontairement  à l’aimer, le servir dans les shabbat et aimer le corps du Messie à  travers  les croyants nous aimants les uns les autres.

 

Quoiqu’il se passe ce qui compte c’est notre volonté de plaire à Dieu car ce n’est pas ce qui entre dans notre corps qui souillent mais ce qu’il en sort. Quoiqu’ils nous vaccinent de force quoiqu’ils  nous pucent de force par injection ou avec QRcode si nous vivons par la Torah nous vivrons par Yeshoua.

Ce que  regarde Dieu c’est notre coeur.

Quoique rien n’est vraiment décidé sur le plan mondial car ils ne sont pas d’accord entre eux, chacun a peur d’être surveillé par l’autre, d’être sur écoute et chacune des grandes puissances veut être aux  commandes.

 

Dés que Dieu interviendra toute la pyramide s’écroulera.

 

 

 

-La haftarah commence: Par consolez mon peuple  criez lui que son temps d’épreuve test fini  que j’ai pardonné .. à ceux qui  reviennent aux fondements de la terre à l’enseignement de la Torah  … ceux là connaîtront le Nom de celui qui les sauvera  telle est la puissance qui agira  sur toute autorité.

 

 

 

Tu observera donc les lois et les commandements et je serai toujours là  car ce n’est pas que vous soyez un peuple distingué,  c’est parce que je vous aime.  Voilà pourquoi  par mon bras puissant  je vous arracherai  je vous sauverez  de la main de pharaon le Monarc .

 

Pass ou pas Pass, courage et encore un peu de patience Dieu va intervenir!

 

 

 

Shabbat shalom

 

 

L.B

 

Lecture de la parasha : Deutéronome: Chapitre 3 verset 23 à chapitre 7 verset 11.

 

Lecture de la haftarah : Esaïe : Chapitre 40 verset 1 à 26.

 

Lecture messianique: 1 Jean : Chapitre 2 verset 1 à 29.

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 16 Juillet 2021

Parasha Devarim du samedi 17 juillet 2021.

Tous unis.

La parasha Devarim s’ouvre sur le livre du Deutéronome.

Devarim est une répétition de la Torah. Cette répétition a une fonction très importante : Répéter l’enseignement pour la donner à la génération qui n’était pas présente au moment du Don de la Torah au Mont Sinaï. En effet, toute la précédente génération, à part Josué et Caleb, qui s’était rebellée avec les Explorateurs, s'est vue refuser l’entrée à Canaan, a vécu quarante ans dans le désert et y a périt. Alors que 11 jours aurait suffi. Cette annonce leur fut donné le onzième mois.

- Ce petit 11 répéter deux fois doit nous instruire: -11 c’est la lettre Kaf en hébreu.

Cette lettre représente la paume de la main. Une main contenant de la terre, signifiant une action de renouvellement. Une nouvelle vie qui commence..  Cette lettre évoque aussi la résurrection.

-La lettre kaf fait référence à l'univers, la nature, la terre. Un contenant qui reçoit et qui fait pousser celui qui a reçu donne ce que Dieu lui a donné.

-Mathieu 10:7.

-Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche.guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.

-Le texte de la parasha dit: Comment porterais-je, à moi

seul, votre charge, votre fardeau et vos contestations? Prenez dans vos tribus des hommes sages, intelligents et connus, et je les mettrai à votre tête. Vous me répondîtes, en disant: Ce que tu proposes de faire est une bonne chose. Je pris alors les chefs de vos tribus, des hommes sages et connus, et je les mis à votre tête comme chefs de mille, chefs de cent, chefs de cinquante, et chefs de dix, et comme ayant autorité dans vos tribus...

Écoutez vos frères, et jugez selon la justice les différends de chacun avec son frère ou avec l'étranger. Vous n'aurez point égard à l'apparence des personnes dans vos jugements; vous écouterez le petit comme le grand; vous ne craindrez aucun homme, car c'est Dieu qui rend la justice.

_Ce qui nous dit que l’histoire continue a chaque génération. Dieu place des hommes et des femmes qui devront transmettre les lois du Sinaï.

pastedGraphic.png pastedGraphic_1.png pastedGraphic_2.png pastedGraphic_1.png pastedGraphic_1.png pastedGraphic_1.png pastedGraphic_1.png

-2021 la torah est toujours diffusée il y a toujours des personnes qui diffuse la Torah.

-Ce “11” lettre Kaf va un peu plus loin.

Le kaf c’est une couronne qui éclaire, c’est le corps de la résurrection.
C’est le croyant en Yeshoua qui dans sa vie passagère diffuse sa lumière vers les

autres. La mission divine qui le pousse à aller vers les âmes éteintes.

-Aux derniers jours de sa vie, et avant que les Hébreux n’entrent en Canaan, Moïse leur rappelle donc leurs lois. Il leur remémore également les fautes que le peuple hébreu a commises envers Dieu, ce qui lui a valu sa longue errance dans le désert. Ceci afin de les préparer à leur nouvelle existence et aux guerres de conquête qu’ils doivent mener pour entrer dans le pays de la promesse.

- Répéter pour ne plus faire les mêmes erreurs.

-Toutes les générations ont leur guerre ; nous avons la nôtre maintenant. Comment ne pas éviter de parler des événements politiques, la parasha elle-même en désigne tous les points.

Donc il faut en parler, la mission de chacun c’est de parler, informer, agir.

-Nous avons un grand Dieu qui veille sur nous. Il nous donne force et courage devant tout ce qui se passe.

pastedGraphic_3.png

Ce qui se passe est grave car nos libertés ont été atteintes; la division entre les vaccinés et les

pastedGraphic_4.png

non vaccinés, fait rage, l'ennemis veut diviser pour mieux régner.

pastedGraphic_5.png

Le gouvernement accélère les attaques car certainement que tout va s'écrouler. Ils savent qu'il

pastedGraphic_6.png

ne leur reste que peu de temps avant leur chute.

 

-Nous lisons systématiquement la Paracha Devarim le shabbat qui précède le 9 Av, jour qui commémore la destruction du premier et du second Beth Hamikdach (Temples de Jérusalem). Ce shabbat est connu sous le nom de shabbat ‘Hazone, parce que le premier mot de la Haftara est ‘Hazone, « vision ». Il s’agit de la vision du prophète Isaïe.

Car, en ce jour, est accordée à chaque croyant une vision du futur temple. En fait, en ce jour une vision du Messie nous est accordée.

Ce serait comme si une chance était encore donnée au monde pour recevoir la vision de Dieu.

Comme si ce jour était le cadeau de l’univers.

Les sages disent que ce sera en ce jour que le Messie viendra en un instant, pour son peuple.

Rabbi shalom Dov Ber dit:

Quand le Machia’h viendra, le cordonnier et le tailleur seront à leur travail et, tout à coup, il arrivera. » C’est ainsi en un instant qu’il viendra ! »

Matthieu 10:5,8.

Tels sont les douze que Yeshoua envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes: N'allez pas vers les païens, et n'entrez pas dans les villes des Samaritains; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d'Israël. Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu

gratuitement, donnez gratuitement.
- Ce shabbat est le shabbat de la vision, car l’Eternel se voir.

pastedGraphic_7.png pastedGraphic_7.png pastedGraphic_7.png pastedGraphic_8.png pastedGraphic_9.png pastedGraphic_10.png

Mais en réalité le 9 av est un grand jour, c'est le jour que nous attendons pour la délivrance finale.

Cette parasha est pour nous croyant en Yeshoua et à la Torah notre grande révélation qui vient nous consoler dans ce moment de confusion.

Yeshoua nous a dit dans un temps où les choses seront insupportables je viendrai vous chercher.

Yeshoua a clairement dit; celui qui suit ma Torah et croira en persévérant jusqu'à la fin sera sauvé. Il a promis que nous n’assisterons pas à l'insupportable, car Il viendra chercher ceux qui ont cru en lui. Ces paroles qui semblent bien naïves sont les vraies promesses qu'il nous a laissées.

-Car si le 9 av est un jour de deuil pour le monde. C’est en fait un jour de délivrance pour son peuple.

Nous sommes entrés en guerre afin que le plus de personnes se tourne vers Dieu

C’est là le sens de cette parasha.

-Transmettre pour sauver le plus de monde possible.
La transmission viendra de la part de tous les croyants qui par leur prières et leurs engagements à propager la vérité
afin que la prophétie du shabbat hazone se réalise.

Qu’est-ce que le 9 Av ?: qui commence samedi soir à la tombé de la nuit et jusqu’au dimanche 18 juillet 2021)

Le 9 Av commémore de tristes événements :

- La faute des explorateurs dans le désert du Sinaï (voir Parachat Chela’h Le’ha)

- La destruction des deux Temples de Jérusalem (en 423 avant l’ère commune et en 70 après l’ère commune)

- La chute de la ville de Betar lors de la révolte de Bar Ko’hba

  • L’expulsion des Juifs d’Espagne en 1492
    - Le début de la Grande Guerre de 1914 - 1918.

 

  • Triste événements pour ceux qui ne croient pas en Yeshoua.

 

-Le 1 août 1914 L’Allemagne déclare officiellement la guerre à 9 heure le gouvernement français décrète la mobilisation générale
Le 1 août 1914 c’est exactement Le 9 AV 5674.

-C’est la mobilisation de tous contre les ennemis.

-Que comprendre c’est le 9 av c'est- à- dire à partir de samedi soir tous les croyants du monde devront prier, afin que toute l’armée de Dieu détruise les ennemis qui nous ont déclaré la guerre.

- Ainsi nos prières seront comme des puissances, pour détruire tout plans diaboliques. Nous sommes des guerriers de la plus grande puissance que le monde n'a jamais connu car le peuple de Dieu

s’est multiplié sur toute l'étendue de la terre.
Car Yeshoua est venu pour le monde entier;
Le 9 AV c'est quand le ciel s’ouvre pour laisser descendre la lumière. C’est le Roi qui descend pour délivrer son épouse captive.

Yeshoua sera avec nous. La prophétie annonce que ce sera en ce jour qu’il viendra nous enlever. Personne ne peut dire qu’en cela arrivera mais nous pouvons espérer que même si nous ne voyons pas les choses physiquement, nous croyons que dans le ciel ça va chauffer, si nous sommes tous rassemblés pour faire corps contre l’ennemis.

-Ce temps appelé Tisha béav à partir de samedi soir durera 3 semaines, appelé les trois semaines de deuil.
Trois semaines de combat dans le ciel. Et pour nous maintenant se sera les trois semaines qui vont changer le cours des

événements négatifs en victoire pour tous le peuple de Dieu. Mais cette victoire est entre nos mains, Dieu viendra si son peuple s’humilie.

-La vision du prophète Isaïe annonce: Ecoutez cieux! terre prête l’oreille! car c’est l’Eternel qui parle soyez attentif à l’enseignement je suis l’Eternel des armées. Sion sera sauvée par le pardon et la sanctification.

-Nous sommes en guerre, mais nous avons notre Roi qui nous conseillera, protégera, pourvoira, guérira, cachera.

-Notre foi sera notre victoire, nous n’avons rien à craindre, même si notre vie n’est pas parfaite, Dieu regarde toujours a notre cœur, à nos intentions.  Ce que Dieu attend c’est pas que nous lui demandions la destitution, et l’arrêt de tous ces gens qui veulent nous dominer. C’est que nous nous humilions pour l’avoir négligé, oublié, ou déshonoré.

Que Dieu vous bénisse, et vous garde de tout mal.

Tous unis pour le combat spirituel, tous croyants unis maintenant. Afin que Yeshoua le ressuscité marche devant nous.

 

Shabbat shalom

 

L.B

Lecture de la parasha : Deutéronome : Chapitre 1 verset 1 à chapitre 3 verset 22.

pastedGraphic_11.png

Lecture de la haftarah : Esaïe : Chapitre 1 verset 1 à 27.

pastedGraphic_12.png

Lecture messianique : Jean : 15: 1 à 11. Hébreux: 3 : 7 à 4:11.

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 11 Juillet 2021

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 9 Juillet 2021

Parasha MATTOT et MASSÈ du samedi 10 juillet 2021.

Quarante deux.

 

 

Cette semaine il y a deux parasha Mattot et Massé. (Masseï)

- En bref Mattot.

- Les lois concernant les voeux.

  • La guerre contre Madian.
  • Purification des ustensiles.
  • Partage du butin.
  • Gad, Ruben et  Manassé  veulent les terres face au Jourdain.

 

  • En bref Massé.
  • Les 42 étapes du désert.
  • Evacuer Canaan et détruire les idoles.
  • Villes refuges.
  • Lois sur l’héritage et le partage des terres.
  • Dieu ordonne de ne pas laisser vivre un meurtrier.

 

 

 

 

 

Il y a deux parasha jumelées.

La parasha Mattot qui est la parasha  numéro 42. Et la parasha qui suit Massé qui est appelée la parasha des 42 étapes et le texte mentionne aussi 42 villes.

 

-On est en droit de se demander qu’est-ce-que vient nous dire ce 42 ?

Tout d’abord le texte nous instruit sur les voeux!

Car les voeux sont les liens qui nous bloquent dans la vie.

 

Les voeux sont des engagements, des pactes, des allégeances à des religions.

C’est des obligations de fidélité, une soumission ou l’on a juré fidélité.

 

Il y a les serments religieux, baptêmes, communions et sacralisation catholique, témoins de Jéhovah, les sectes et tous les autres, il y a les baptêmes par immersions fait au nom d’un Dieu sans Torah.Tous les engagements religieux nous tiennent liés.

 

Les engagements dans l’occultisme, la médiumnité, le  Yoga, les mouvements news Âge, tous les  engagements qui ont de près ou de loin leurs fondements dans  les puissances démoniaques.

 

 

 

 

Tous les engagements religieux nous tiennent liés, même si leurs étapes nous a été nécessaires à un moment donné.

 

 

-Cette parasha doit nous faire comprendre l’importance capitale de se délier de  tous nos engagements religieux, et profiter de cette parasha pour se mettre en règle avec Dieu en renonçant  à tous nos mauvais voeux.

Dans cette parasha nous est enseigné que les voeux nous tiennent liés mais il est formulé de manière subtile que c’est à cause de nos engagements religieux que nous ne pouvons pas avancer.

C’est à cause de cela que nous restons bloqués à des systèmes religieux, tel que les églises. Mais aussi on reste bloqué dans la vie. Certains restent bloqués pour le travail, le mariage, la stérilité, la maladie, des problèmes répétitifs.

 

 

-Le parcours de la vie se déroule en 42 étapes de perfectionnement.

 

-Dieu nous fait  passer par 42 étapes,  car durant ces 42 étapes quelles soient positives ou négatives Dieu veut nous faire découvrir son Nom.

Ces 42 étapes sont les 42 lettres du Nom de Dieu.

 

Les 42 étapes de la parasha Massé:

-C’est les 42 générations qui ont précédé le Messie Yeshoua;

-Les 42 mois où les nations espions fouleront de leurs pieds la ville sainte.

-42 c’est les 42 lettres qui forment LES 10 NOMS DE DIEU.  Son nom complet. Qui se forme en nous.

 

 

 

 

-Dans le texte il y a une chose importante qui peut nous aider à avancer quand on est coincé dans un problème. (Une étape).

 

La tribu de Gad et Ruben voulurent s’installer avant de passer par le Jourdain.

 

Alors que Moïse faisait le partage après le Jourdain pour les tribus. Gad Ruben et ensuite  Manassé furent accusés injustement.

Tous s’insurgent contre eux.  Les accusant à tort de vouloir s’installer tranquille alors que les autres tribus  devaient partir en guerre.

 

-Mais les deux tribus avaient de bonnes intentions. C’était de poser leurs familles et leurs bien sur ces terres,  et de se joindre aux autres pour la guerre  jusqu’à ce qu’ils aient  tous conquis leurs territoires.

 

-Ils ont été accusés à tort.

 

-Des-fois on est accusé à tort, il faut savoir qu’une personne accusée à tort est victime d’une des plus grande injustice, toutes personnes accusées à tort reste frustré, blessé, faible, malade, démoli. C’est souvent le faible qui est accusé.

 

Ce qu’il faut savoir c’est que les accusateurs sont de très grands jaloux.

 

Le texte au chapitre 33. Verset 55;

-Mais si vous ne chassez pas devant vous les habitants du pays, ceux d'entre eux que vous laisserez seront comme des épines dans vos yeux et des aiguillons dans vos côtés, ils seront vos ennemis dans le pays où vous allez vous établir.

 

 

-Ceux que vous laissez entrer dans votre vie seront comme des épines.

Les jaloux et les médisants sont des épines.

 

-Le mot épine en hébreux se dit « Atad »  et Atad est un lieu considéré comme un cimetière Egyptien. Situé avant le Jourdain.

Un lieu de deuil.

Les gens toxiques il faut les laisser dans ce lieu d’Egypte afin que leurs épines ne nous piquent plus.

Ce que nous enseigne donc le texte quand les tribus voulant rester avant le Jourdain et qu’ils furent accusés à tort envié, calomniés, donc ils sont restés sur l’haire d’Atad, avant le Jourdain .  Cette merveilleuse métaphore que nous offre le texte se décode avec justesse.

 

-C’est que les épines des jugements des accusateurs sont des malédictions qui on sens à nous maudire et à nous stopper dans notre progression spirituelle, matérielle, ou physique.

 

Quand on est victime de harcèlements, d’accablements, d’injustice il faut s’éloigner des accusateurs les laissant dans le cimetière d’Atad, derrière nous.

 

La jalousie est une maladie pour le corps, une colère, une fureur comme un feu dévorant.

La jalousie est lancée par le jaloux comme un feu qui  veut détruire.

Ainsi, si les personnes deviennent comme des épines il faut mieux y mettre fin.

 

-Hébreux:6:7,8;

Lorsqu'une terre est abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle, et qu'elle produit une herbe utile à ceux pour qui elle est cultivée, elle participe à la bénédiction de Dieu; mais, si elle produit des épines et des chardons, elle est réprouvée et près d'être maudite, et on finit par y mettre le feu.

 

 

 

- Le lien entre les deux parasha ici exprime que si on est encore liés par des engagements, spirituelles ou par des personnes toxiques leurs épines vont nous piquer.  C’est seulement si on se dégage des liens qu’on les laissent au lieu du deuil que les accusations ne peuvent moins nous atteindre.

 

 

 

 

 

 

-Les 42 Noms de Dieu sont pour nous comme une complémentarité qui fait de nous des êtres fait à l’image de Dieu victorieux de toutes les épines qui nous accusent  et conteste contre nous? Continuons à  servir pour la vérité et persévérons pour l’amour et la gloire de Dieu.

 

 

Voici ce que confirment nos 2  haftarah, comprenons le sens de ces paroles.

Jérémie 1: 4 à 10.

 

La parole de l'Eternel me fut adressée, en ces mots:

 

Avant que je t'eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t'avais consacré, je t'avais établi prophète des nations.

 

Je répondis: Ah! Seigneur Eternel! voici, je ne sais point parler, car je suis un enfant.

 

Et l'Eternel me dit: Ne dis pas: Je suis un enfant. Car tu iras vers tous ceux auprès de qui je t'enverrai, et tu diras tout ce que je t'ordonnerai.

 

Ne les crains point, car je suis avec toi pour te délivrer, dit l'Eternel.

 

Puis l'Eternel étendit sa main, et toucha ma bouche; et l'Eternel me dit: Voici, je mets mes paroles dans ta bouche.

 

Regarde, je t'établis aujourd'hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes.

 

 

Jeremie 2: 8,9.

Les prêtres n'ont pas dit: Où est l'Eternel? Les dépositaires de la loi ne m'ont pas connu, les pasteurs m'ont été infidèles, les prophètes ont prophétisé par Baal, et sont allés après ceux qui ne sont d'aucun secours.

 

C'est pourquoi je veux encore contester avec vous, dit l'Eternel, Je veux contester avec les enfants de vos enfants.

 

 

Mathieu 10:16 à 20.

 

Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. Mettez-vous en garde contre les hommes; car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous battront de verges dans leurs lieux de cultes; vous serez menés, à cause de moi, devant des gouverneurs et devant des rois, pour servir de témoignage à eux et aux païens. Mais, quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz: ce que vous aurez à dire vous sera donné à l'heure même; ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous.

 

 

 

 

-Soyons libéré de toutes attache.  Vivant  en Yeshoua ayant autorité par la Torah sur les tous les accusateurs, pour que notre voyage intérieur et extérieur soit digne d’être cette armée de Dieu puissante pour abattre les faux Dieux et proclamer la liberté aux prisonniers.   Afin que toutes choses soient rétablies en nous, les autels abattus et toute la place soit occupée par le Grand Nom de Dieu.

 

Shabbat shalom  Soyez bénis dans le Nom de Yeshoua.

L.B

 

Lecture de la parasha de Mattot : Nombres : Chapitre 30 verset 2 à chapitre 32 verset 42.

Lecture de la haftarah de Mattot : Jérémie : Chapitre 1 verset 1 à chapitre 2 verset 3.

Lecture de la parasha Massé : Nombres : Chapitre 33 verset 1 à chapitre 36 verset 13.

Lecture de la haftarah Massé : Jérémie : Chapitre 2 verset 4 à 28, et chapitre 3 verset 4.

Lecture Messianique :  Jacques : Chapitre 4:  verset 1, 12. Mathieu: Chapitre 5 verset 33 à  37.

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 4 Juillet 2021

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 2 Juillet 2021

Parasha Pinh'as du samedi 3 juillet 2021.

L’épée de la paix.

 

 

-Le petit-fils d’Aaron nommé: Pinh’as fut récompensé du zèle exprimé lorsqu’il tua Zimri, prince de la tribu de Siméon, et la princesse madianite.

 

-Dieu lui accorda une alliance de paix et le sacerdoce pour lui et sa postérité.

-Un recensement du peuple aboutit au compte de 601 730 hommes âgés de vingt à soixante ans.

-Moïse apprend de Dieu que la terre doit être distribuée par tirage au sort aux tribus et aux familles d’Israël.

-Les filles de Tselof’had réclament à Moïse de recevoir le territoire revenant à leur père, décédé sans laisser de fils.

Dieu fait droit à cette demande et l’intègre aux lois que la Torah.

-Dieu annonce à Moïse qu’il va rejoindre ses pères.

-Moïse en présence de toute la communauté, impose les mains sur Josué et lui donne ses instructions.

-La parasha se termine par la liste détaillée des offrandes quotidiennes et des offrandes additionnelles du Shabbat, de Roch-Hodech (le début du mois) et des fêtes de Pessa'h, Shavouot, Roch Hachana, Yom Kippour, Souccot et Chemini Atseret.

 

 

 

Le zèle de Pinh’as arrêta l’épidémie mortelle qui se propageait activement sur les Hommes. Ce virus mortel amené par les filles de Moab avec leurs  prostitutions. Pinh’as d’un geste héroïque prit son épée et transperça Zimri et Cozbi dans leurs bas ventre, car ils étaient en train de s’accoupler publiquement ainsi que le faisait les autres dans cette orgies publique.

 

Et c’est ce genre d’idolâtrie que Dieu réprouve avant toutes choses.

 


Pinh’as c’est le symbole de la personne qui seul contre tous aura le courage de dire ce qu’il pense! Et qui veut vivre à contre sens du péché.

Dans un monde fou, et pervers.

Dieu fit avec lui une alliance de paix.

 

« Mon alliance de paix », en hébreux veut dire: « Briti shalom » on retrouve cette singularité avec le mot « brit » « brit mila » c’est la circoncision qui confère à l’homme une protection contre les attaques du genre filles de Moab qui séduisent les hommes.

Non pas seulement dans l’aspect visible de la chair, mais par signe de  revendication d’obéissance aux instructions de la Torah.

 

Le texte annonce qu’à la fin des temps, la perversité sexuelle atteindra un niveau de bassesse jamais atteint.

Lorsque vous verrez la terre se corrompre que le mal sera dit bien et que le bien sera dit mal sachez que la fin est proche;

 

Mais si le mal ce sera  accru il y aura des Pinh’as qui vont se lever avec une épée!

 

 

La langue hébraïque est donc la matière même du monde. Tout élément d’un texte, chacune de ses lettres, chaque élément de la forme d’une lettre, les espaces entre les mots et entre les lettres, doivent être compris et décryptés: aucun élément n’est dû au hasard, chaque élément a un sens et une place dans la cohérence de l’ensemble.

 

 

Le Rav Aboulafia explique que le niveau du croyant qui veut comprendre le sens d’un texte dans sa profondeur divine doit prendre l’habitude de voir, dans un texte, la simple enveloppe d’une signification véhiculée autrement que par les mots eux-mêmes.

S’interroger même sur la forme des lettres hébraïques? Sur les rapports entre tous ces éléments et le sens des mots? Pourquoi y a-t-il vingt-deux lettres? Pourquoi la première lettre de la Torah est-elle un beith? Etc…

 

 

C’est ce que veut dire le sens du zèle de Pinh’as chercher, comprendre et agir.

C’est là le véritable zèle : mettre son propre bien-être, à la fois spirituel et matériel, de côté et s’engager de façon illimitée dans l’accomplissement de la volonté de Dieu. Quand une personne s’engage de la sorte, l’étincelle divine qu’il possède trouve son expression.

Réciproquement, une telle approche suscite une réponse illimitée de la part de Dieu. Car lorsqu’une personne dépasse ses limites naturelles dans son service divin, Dieu lui accorde une récompense qui n’est pas limitée par la nature. C’est pour cette raison que Pinh’as put recevoir le statut de Cohen.

 

Chercher la volonté de Dieu c’est trouver l’épée qui combat pour nous.

 

Pinh’as leva son épée. Epée en lettre hébraïque c’est « Zayin », c’est la lettre qui correspond au chiffre 7. Correspondance avec le sexe masculin.

 

 

 

De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; Il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

 

Son Nom est la parole de Dieu.

 

Romains:10: 15

Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s'ils ne sont pas envoyés? selon qu'il est écrit: Qu'ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, De ceux qui annoncent de bonnes nouvelles!

Esaïe 52: 6,7.

C'est pourquoi mon peuple connaîtra mon nom; C'est pourquoi il saura, en ce jour, que c'est moi qui parle: me voici!

Qu'ils sont beaux sur les montagnes, Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie la paix! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie le salut! De celui qui dit à Sion: ton Dieu règne!

 

 

Les versets annoncent que les peuples connaîtront le Nom de celui qui viendra pour sauver.

Son nom sera la parole.

 

Cette ROYAUTE ne reconnaît qu’un seul nom Yeshoua.

 

 

 

La victoire de Pinh’as ce révèle dans ce mystère.

Hébreu :4: 9, 12.

Il y a donc un repos de shabbat réservé au peuple de Dieu. Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes. Efforçons-nous donc d'entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance.

Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

Il y a donc les shabbat ! Réservé au peuple de Dieu ! Appliquons-nous a pratiquer les shabbat , afin de ne pas tomber dans la désobéissance !

La parole de Dieu est vivante, tranchante comme une épée à deux tranchants, pénétrant l’âme et l’esprit.

 

La défense de Pinh’as est la parole de Dieu.

 

Le Sept en lettre hébraïque c’est « Zayin » qui veut dire « épée ».

De la bouche du roi des rois sortira une épée aiguë, pour frapper les nations.

 

Le shabbat c’est le Septième jour .

Les fêtes il y en a Sept.

 

Comprendre que la parole est le nom de Yeshoua c’est comprendre alors que son Nom est aussi Torah.

Yeshoua est venu annoncer la Torah aux malheureux, aux malades, aux infirmes, aux bossus, à tous ceux qui ne sont pas parfaits car c’est à travers Yeshoua que nos imperfections deviennent perfections devant Dieu.

 

 

Moïse a passé ses instructions à Josué.

Les prédicateurs de la parole c’est ceux qui ont revêtu le vêtement de la perfection. Ceux qui enseignent  le peuple à vivre selon la perfection.

7 comme perfection.

7 comme Shabbat.

7 comme Fêtes.

7 comme  Zayin.

 

Zayin, c’est la lettre qui vient remettre de l’ordre dans la conscience,   cela signifie « ARME » qui combat contre les hérésies; c’est l’épée qui tranches les illusions.

L’épée elle tranche, elle sépare le vrai du faux,

Zayin c’est le discernement de la bible, c’est le décodage, c’est la révélation des choses cachées. Zayin est donc l’épée de la connaissance,

 

Moïse dit : Que chacun de vous tue ceux de ces gens qui se sont attachés à Baal Péor.

 

Notre texte mentionne les filles de Tsefora qui réclamaient leur héritage; Cela nous enseigne que tout peut changer, alors que la loi sur les héritages fut donnée par Dieu à Moïse, Il put changer le décret.

 

Si le péché est dans nos membres depuis le commencement, c’est par Yeshoua que nous pouvons changer les choses;

Si nous avons transgressé la loi et que nos membres sont atteints par le mal nous pouvons par la puissance de Yeshoua mettre a mort tous les démons qui nous tiennent liés à ces choses pernicieuses qui restent généralement cachées.

 

 

Pour vaincre ce genre de mal il faut que la ROYAUTE de Yeshoua ait placé son trône en nous car la ROYAUTE fait vivre toutes les forces en nous qui luttent contre le mal.

Et c’est là notre force de combat vivre en Yeshoua qui se dresse comme une épée devant nos ennemis, ceux qui nous empêchent de comprendre que l’on fait fausse route et toutes épidémies  soient arrêtées.

 

 

Notre parasha nous donne les armes de défense.

1 : Faire de chaque shabbat un rapprochement avec Dieu une réconciliation unique en se mettant à part sans travailler, sans être préoccupé par les affaires du monde.

2 : Considérer les fêtes bibliques qui sont pour nous la reconnaissance unique de Yeshoua.

3 : Prier 2 fois par jour pour se protéger de toutes les attaques du jour et de la nuit.

 

 

 

C’est là toute notre défense car ce qui faut vraiment comprendre maintenant à cette lecture c’est que:

C’est le Shabbat toutes les semaines, les 7 fêtes de l’année et les prières, suivie de nos engagements à vivre dans la sanctification selon la Torah qui fera de nous des Pinh’as aussi zélé que lui pour défendre le royaume de Dieu.

Car ce ne sont pas des simples actes ou des mots prononcé c’est le mystère le plus grand que Dieu nous ait donné c’est que dans nos actes shabbatiques et les mots sorti de la bouche lors des prières sont le grand pouvoir que nous possédons devant satan car il ne peut que s’éloigner de celui qui a pour Roi le maître de l’univers Dieu qui vit en Yeshoua. L’épée qui nous donne Sa paix.

 

 

 

L’épée qui nous fait comprendre le sens de la Torah,  qui nous libère des tentations aux péchés.

 

 

 

Shabbat shalom

L.B

 

 

Lecture de la parasha : Nombres : Chapitre 25 verset 10 à chapitre 30 verset 1.(29:40).

Lecture de la haftarah: 1 Rois : Chapitre 18 verset 46 à chapitre 19 verset 21.

Lecture messianique : 1Corinthiens 5:1,13.

Hébreu :4: 9, 12.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 27 Juin 2021

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 25 Juin 2021

Parasha Balak du samedi 26 Juin 2021

La guerre des « trois »!

 

La parasha de cette semaine c’est Balak.

 

A cette époque  les moabites n’avaient que pour objectif de détruire le peuple que Dieu aime.

Ces moabites obsédés par la haine organisaient une stratégie de guerre pour détruire ce peuple.

Cette guerre, ils la calculent selon trois piliers.

Cette guerre spirituelle cible trois attaques: la foi, l’esprit, le corps.

Dans le texte ressort trois noms qui vont nous enseigner la guerre.

1 Moab, 2 Balak, 3 Balaam.

Trois noms pour  former une super puissance: Amalek.  Qui va utiliser un cheval de Troie. Séduire le monde avec des choses plaisantes.

 

Trois piliers stratégiques pour détruire le peuple. Dont chacun de nous doit se protéger car le pouvoir des ennemis n’atteint pas l’homme avertit.

 

1 Moab c’est le dieu de la guerre. Sa force, il la prend dans son dieu Kemoch qui lui donne une force surprenante, car il offrait des sacrifices humains, ses holocaustes  lui donnaient force et puissance.

Sa force c’est dans le corps, c’est-à-dire dans les actes.

Affaiblir le croyant dans sa chair en lui enlevant ses forces spirituelles.

Moïse fut affaibli par une attaque guerrière, Aaron et Hur lui ont tenu les bras levés pour gagner la guerre.

Kemoch honoré depuis l’antiquité sous divers noms fut appelé:  « Ares » sous l’influence grec.  Sa façon de procéder toujours la même confondre la vérité à travers la culture.

Donné du non sens à la Torah, décrédibiliser la doctrine du Judaïsme. Déposséder l’héritage juif. Enlever la paternité de Yeshoua et son identité.

 

L’affaiblissement du corps en le volant de ses connaissances, par l’intrusion des cultes étrangers. Cette stratégie puissante détourne les croyants des vrais honneurs que l’on doit offrir à Dieu comme la reconnaissance du Shabbat. Nos actes  sont notre force, honorer le shabbat c’est un acte fait avec notre corps, comme quand on élève le pain de shabbat on élève le corps du Messie.

 

2 Balak Son dieu c’est le dieu de la sorcellerie; expert dans la magie agit avec les puissances occultes.

Le dieu de la sorcellerie demande en échange de ses services des payements en nature.

Balak est le fils de Cippor d’où son origine Péor.  Baal Péor qui se nourrit d’orgie, de toutes souillures sexuelles, de pratiques homosexuelles,  il reçoit ses offrandes lors des cultes sado masochistes est plus …… Il influe sur l’esprit, la pensée de l’érotisme, son attaque c’est la perversion sexuelle.  L’impureté  qui repousse l’Homme à rechercher Dieu.

 

 

3 Balaam: Prophète son arme annoncer des paroles qui ont une puissance créatrice.

Balaam c’est la force de l’égarement, celui qui détourne la vraie croyance. La nature de son nom veut dire culte païen, une sorte de boycotteur d’Israël. Il a le don de bénir ou maudire ce qui fait de lui un homme puissant. Le fait de maudire c’est pour détourner le croyant de la foi en Dieu.

 

C’est trois piliers de guerre qui sont les armes d’Amalek.

Enlever la culture juive, enlever la pureté sexuelle ; détruire les convictions.

 

Cette guerre de « trois » c’est notre cheval de bataille,  ne jamais oublier que nous sommes parfois faible, sensuelle, et influençable.

 

La force des églises chrétiennes c’est joué a coup de cavalerie prophétiques mensongères, au grand galop de doctrine sans Torah? Balaam le grand étalon de leur cité.

 

Le monde vautré dans le fumier de la sexualité impure le grand balak grand cavalier sur ses montures qu’ils chevauchent à coup de cravache.

 

La manipulation des grands charmeurs  de Moab avec son attelage de mensonges, qui subliment tout le monde avec ses pouvoirs de meneurs sait comment  mettre des oeillères sur les gens.

 

Ce triplet sont les obstacles du peuple de Dieu. Le corps, l’esprit, la foi. La haine, l’impureté, l’idolâtrie.

 

 

Les mots prononcés contre les juifs, le peuple d’Israël, les croyants qui pratiquent les lois sont de la sorcellerie car les mots sont comme des flèches qui visent  toujours leurs cibles.

Prononcer des paroles insultantes, contre le peuple de Dieu c’est l’esprit de Moab.

 

Nier que la Torah apporte la kédoucha (la sainteté) au peuple de Dieu c’est  l’esprit de Balak.

 

S’associer à des réunions avec les sans Torah  c’est l’esprit de Balaam.

Ces esprits sont notre bataille comme des guerriers, nous devons les combattre en leur mettant le mors.

 

 

On ne maudit pas Israël, on le bénit. Israël le grand Israël toutes nations réunit  c’est celui qui revient vers Dieu en bridant ses aprioris religieux qui lui interdisait la Torah.

 

 

Israël ne peut être maudit. Balaam demeure le type du faux prophète ami de l’argent et des honneurs, et il ne fait aucun cas de la gloire et de la sainteté de Dieu. Par la bouche de Balaam, Dieu dit qu’il n’y a « pas d’iniquité » en Israël.

Nous entendons encore aujourd’hui dans la bouche de chrétiens : « Ne peut-on pas critiquer Israël ?... ». Cette interrogation sous-entend un reproche, un jugement. Elle remet en cause la Parole sur l’élection, l’alliance et les promesses. Paul diras : « Ô homme, qui es-tu pour contester avec Dieu ? Le vase d’argile dira-t-il à celui qui l’a formé : Pourquoi m’as-tu fait ainsi ? » - Rom.9 :20.

L’absence de soumission à la souveraineté divine est et sera de plus en plus le problème de ces lieux ce culte. De la même façon, la vérité de Dieu est et sera détrônée au profit de l’Humanisme, qui plaît à l’homme et le conforte.

 

 

Le monde ne s’inquiète pas de savoir ce qui est pur ou ce qui est souillé, ni ce qui est vrai ou ce qui est faux, ni ce qui est bien ou mal dans l’absolu. Il s’intéresse seulement à ce qui apparaît bon ou mauvais à la nature humaine, aux désirs humains, au regard humain . L’humaniste païens ne comprend pas la Justice de Dieu. Il rejette la conception de la rédemption par le sang et ne peut expliquer l’expiation. C’est un homme religieux non régénéré, qui juge selon ses critères d’ordre naturel. Balaam pensait qu’Israël pouvait être maudit, comme tout peuple qui est pécheur.

 

 

 

Toute cette lutte pour que le règne de Yeshoua n’aboutisse pas,  le monde repousse les limites du temps pour vivre dans le déni, la luxure, et le mensonges.

 

Quoi qu’il arrive, mettons les pieds à l’étrier et marchons sans abandonner la course avec Yeshoua à la tête du corso sans faillir dans les choses sales que nous étalonne la vie du monde.

Amalek  a utilisé la sorcellerie, puis il a fait  venir les filles de moab, et les guerriers, résultat des courses c’est eux qui ont fini dans le fossé.

Le peuple de Dieu si il est obéissant, arçonner à la Torah sera toujours bénit.

 

Ce que nous conseille cette parasha c’est de:

1 S’éloigner de tout rassemblement sans Torah, et des gens qui veulent toujours discuter et qui veulent toujours avoir raison c’est une guerre de paroles sans fin.

2 De s‘éloigner des gens pervers, car ils séduisent jusqu’à nous faire douter de nos choix.

3 S’éloigner des gens qui n’aime pas Israël car leur jugement apportent le malheur; et pourrait nous faire penser  ou dire des mauvaises choses sur le peuple de Dieu.

 

La fin de la lecture de la haftarah.
Homme on t’a dit ce qui est bien, ce que le Seigneur demande de toi: rien que de pratiquer la justice, d’aimer la bonté, et de marcher humblement avec Dieu.

 

Shabbat shalom

L.B

 

 

 

 

 

 

 

Lecture de la parasha: Nombres: Chapitre 22 verset 2 à chapitre 25 verset 9.

Lecture de la haftarah: Michée : Chapitre 5 verset 6 (7) à chapitre 6 verset 8.

Lecture messianique:  2 Pierre : Chapitre 2 verset 1 à 22.

Apocalypse: 2: 14 à 16. Jude: 11.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 20 Juin 2021

Rédigé par Lydia.B

Repost0