Publié le 28 Octobre 2022

Parasha Noé du samedi 29 octobre 2022

Embarquement immédiat.

 

La parasha  Noé ou Noah en hébreu qui veut dire : celui qui vient consoler.

Noé c’est le consolateur qui vient enlever la malédiction de la terre.

Car Dieu avait maudit la terre et les hommes au temps de la faute d’Adam.

 

Genese 5, 29.

Il lui donna le nom de Noé, en disant: Celui-ci nous consolera de nos fatigues et du travail pénible de nos mains, provenant de cette terre que l'Eternel a maudite.

 

 

La parasha Noé éveille souvent ses images un peu enfantine avec un vieil homme qui fait entrer les beaux animaux deux par deux  tranquillement sur la passerelle de l’arche, qu’il avait construite suivant le modèle que Dieu lui avait demandé.

 

 

 

 

Ces belles images même si elles nous éloignent un peu de la véritable nature du récit de Noé elles ravivent en nous quelques notions d’insouciance, et c’est bien!

 

 

Noé est venu accomplir sa mission de consolateur en enlevant la malédiction, car cette terre était devenue inhabitable, car les êtres célestes s’étaient accouplés avec les filles humaines, donnant naissance à des êtres mi homme mi démons.

Les démons ayant pu acquérir des corps ils pouvaient agir à leur guise sur la terre.

 

- Noé trouva grâce auprès de Dieu, il fut  le juste afin de sauver le petit reste de l’humanité.  Noé sa femme, ses trois fils et leurs femmes et des couples de chaque animal.

 

Noé le seul juste avec sa famille.

On retrouvera tout au long de la bible cette logique.

Dieu s’est gardé un petit reste, un petit troupeau qu’il s’est consacré.

 

 

-Dieu est déterminé à détruire le reste de l’humanité  par un déluge et décrète que désormais les survivants après Noé ne vivront que 120 ans.

Le parallèle avec Moïse se dessine, car Moïse fut sauvé des eaux, car il était dans un coffre fait de bois de « gôfer »  enduit de résine pour être étanche, et il mourut à 120 ans;

 

L’arche de Noé fut construite en bois de gôfer enduite de résine pour la rendre étanche.

Mais l’Arche de l’alliance dans le tabernacle de Moïse fut construite en bois d’acacia qui est un bois étanche qui n’a pas besoin de résine pour résister dans le temps.

 

 

 

  • Dieu envoya le déluge et toute l’humanité fut effacée.
  • Noé fit sortir le corbeau qui allait et venait, puis il lâcha une colombe qui revint un soir avec une feuille d’olivier dans son bec.

 

  • Le corbeau symbole de celui qui nourrit comme il a nourrit le prophète Elie, en lui apportant  du pain et de la viande.
  • Cette nourriture que l’on pourrait associer à la Torah qui nous nourrit de son enseignement.
  • Et la colombe qui vient avec la feuille d’olivier d’Israël qui est la représentation du Messie Yeshoua.
  • La colombe n’est revenue que lorsqu’elle a trouvé un endroit de  paix sur la terre, terre de Yeshoua.
  • Ainsi on peut comprendre la définition du bois de gôfer pour l’arche de  Noé qui préfigure les choses premières à venir.
  • Ce bois de gôfer qui est la première Arche fabriquée en bois non imperméable signalant par là que cette arche c’est la loi des sacrifices sur l’autel qui est périssable.

 

  • Car la seconde Arche  celle de Moïse construite en bois d’acacia  sera impérissable comme la présence de Dieu fut sur L’arche,  elle est est Eternelle.

 

Noé ouvrit le haut de la fenêtre de l’arche pour faire sortir premièrement  le corbeau puis plus-tard sur le soir la colombe, comme Aaron ouvrait le couvercle de l’Arche à kippour. Il ouvrait le propitiatoire annonçant pour le soir c’est -à-dire vers la fin d’un temps, le Messie qui pardonnerai les péchés.

 

 

 

 

-Le déluge dans son sens métaphorique exprime le monde et sa folie, le  déluge qui va s’abattre sur le peuple de Dieu, une humanité dépravée et dépourvue de Dieu.

Notre monde est rempli de gens mais  sans Dieu, des personnes qui vont nous faire du mal, qui vont nous  déstabiliser, nous faire douter et qu’il va falloir mettre toute notre confiance en Dieu pour pouvoir résister aux attaques du monde avec toutes les tentations qu’il nous offre .

 

L’Arche pour nous c’est l’alliance avec Yeshoua, c’est SA protection totale.

Le peuple que nous sommes des justes devant Dieu car nous l’avons suivi dans l’arche sans se poser des questions juste suivi avec la foi et la confiance.

Dieu a placé comme une  voûte céleste une arche, un arc en ciel qui nous protège un signe sur nous qui nous  a marqués pour nous protéger du déluge de ce monde qui s’abattrait sur nous. Car nous sommes un peuple consacré et marqué de Dieu.

 

 

Noé entra dans l’arche avec sa famille et les animaux.

Dieu lui dit qu’il ne manquera de rien tant qu’il sera dans l’arche. Les animaux dans le sens allusionnel c’est qu’à travers les animaux Dieu pourvoira en toutes choses car tout est utile chaque animal et chaque végétal est utile pour l’homme et pour que le monde tourne bien.

 

-C’est une évocation de la foi.

Noé avait une foi comme un enfant, il cru en Dieu et fit cet arche, car Dieu le lui avait dit, enlevant tout raisonnement logique.

Noé le fou au yeux du monde, mais le juste au yeux de Dieu.

 

 

Marc 10;15

Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera point.

 

-Dieu fit un arc en ciel  en signe d’alliance, un vêtement qui couvre l’âme.

 

L’analyse du mot «  Arc en ciel » nous éclaire sur cette parasha Noé.

L’arc en ciel c’est comme un bouclier de lumière. L’arc en ciel est le symbole du soutien, du réconfort, de la protection.

L’arc en ciel apparaît après l’orage.  C’est la réponse qui vient après nos problèmes.

Le mot « Arc en ciel »  correspond en lettre hébraïque à la lettre « SAMEKH » c’est la quinzième lettre qui confirme «  celui qui nous soutient » par sa forme d’écriture  c’est la présence divine qui nous protège.

 

La valeur complète du mot SAMEKH  est égale à 120.

Ce qui veut nous dire: c’est l’accomplissement d’un cycle, le temps de la vie d’un Homme sur terre.

Si on résume ça veut dire que l’alliance de l’arc en ciel se place sur celui qui croit en Dieu  comme une protection  tout le temps de sa vie.

 

SAMEKH c’est avant tout le symbole de la foi.

 

C‘est là l’excellence de cette parasha de Noé qui s’exprime par cette lettre et nous dévoile son caractère.

 

La foi c’est comme un chemin que l’on prend sans se poser de question, on avance avec la confiance comme un petit enfant qui suit son père. Comme Noé qui construisit l’arche sans se poser des questions.

Son père Dieu lui à  dit de faire, et il fait. Noé avait cette foi pur et peut-être un peut naïve. Mais c’est cela qui plut à Dieu.

 

 

Mathieu 19;14.

 

Et Yeshoua dit: Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent.

 

18.4

C'est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux.

 

 

Ne jamais douter de l’amour de Dieu qui nous protège; ne pas douter de cet amour qui nous entoure, car chacune de nos larmes comme un déluge sont comptées par Dieu.  Redevenir comme un enfant qui se sent en sécurité, et aimé aussi à  l’image que renvoie l’arche de Noé aussi enfantine soit elle.

 

L’arc en ciel c’est une arche, une voûte céleste comme un shabbat où l’on va se reposer sans se soucier de ce qu’il y a faire, par la foi nous faisons shabbat sans réellement comprendre pourquoi il faut faire shabbat.

 

Toute la parasha de Noé le confirme.

Noé le « consolateur ».

Noé l’homme de foi  qui n’a pas eu peur de manquer de quoi que ce soit, Dieu a pourvu durant toute l’année du déluge.

La fenêtre de l’arche qui s’ouvre, avec le corbeau  qui nourrit Eli, l’homme de Dieu et la colombe symbole de la paix.

La présence divine qui s’ouvre comme le couvercle du propitiatoire  pour  laisser passer la lumière de Yeshoua.

 

 

C’est comme cela que nous devons avoir la foi. Une foi capable de croire aux miracles, et être sûr qu’ils vont se réaliser.

 

Mathieu 17; 20

C'est à cause de votre incrédulité, leur dit Yeshoua. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d'ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible.

 

 

Ne jamais douter que Dieu est là. C’est le doute, et la peur qui nous bloque.

Ne pas essayer d’aider Dieu, c’est là toute la différence.  Se laisser porter dans l’ARCHE dans quelques déluges où l’on se trouve  et ne plus douter.

 

L’intelligence,  la science et la réflexion sont le contraire de la foi.

 

 

L’arc en ciel est l’alliance qui agit comme un arc tendu vers nos ennemis, rien ne peut nous atteindre.

 

 

-Même si les grands décideurs de ce monde construisent une Tour de Babel en  s’unissant pour gouverner afin de mettre en place la mondialisation, nous sommes à l’abri de tous et de  tout tant que nous faisons confiance à Dieu. Car comme au temps de la tour de Babel Dieu les a séparé afin que leur plan échoue.

Genèse 11;6…9

Et l'Eternel dit: Voici, ils forment un peuple uni et ont tous une même langue, et c'est là ce qu'ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté……

……C’est pourquoi on l'appela du nom de Babel, car c'est là que l'Eternel confondit le langage de toute la terre, et c'est de là que l'Eternel les dispersa sur la face de toute la terre.
   

 

 

 

-Dieu a fait une alliance avec ceux qui croient en Lui, et celui qui place sa foi en Yeshoua sera sous sa protection tous les jours de sa vie.

 

 

Hébreux 11.  1,2….6,7.

Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. Pour l'avoir possédée, les anciens ont obtenu un témoignage favorable.

 

C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles…….

 

….Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. C'est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu'on ne voyait pas encore, et saisi d'une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille; c'est par elle qu'il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s'obtient par la foi.

 

Shabbat shalom

 

 

 

Parasha du samedi 29 octobre 2022.

Noah. Noé.                                                                              

Lecture de la parasha: Genèse: Chapitre 6 verset 9 à chapitre 11 verset 32.

Lecture de la haftarah: Esaïe: Chapitre 54 verset 1 à 10 (+jusqu’a 55: 5).

Lecture messianique: Mathieu: 24 verset 36,44.

Luc: 17 verset 26 à 37.1 Pierre: 3:18,22. 2 Pierre: 2: 2,5.

 

 

 

L.B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 21 Octobre 2022

Parasha Bereshit du samedi 22 octobre 2022

Ça recommence.

 

 

« Nouveau cycle annuel de la lecture de la Torah qui débute avec la parasha Bereshit.

Espérant que Dieu nous dévoile encore plus tous les niveaux de lecture de nos parasha, dans leurs sens textuels, dans leurs sens expressifs, dans leurs sens descriptifs et dans leurs sens cachés. Afin d’alimenter notre âme et notre corps.

Que chaque méthode pour extraire l’enseignement de la parole de Dieu soit bonne et corresponde à nos besoins ».

 

 

-Le livre de la Genèse donne les bases pour s’immerger dans la pensée de Dieu.

La création de l’univers dans toute sa grandeur est parfaite car Dieu dit que cela était bon.

 

Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre……

………..………………………………………………Qu’il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les rendez-vous des fêtes, les jours et les années.

 

Déjà on remarque que Dieu à placé des  luminaires pour marquer l’entrée et la sortie  des fêtes et des shabbat.

 

 

 

Mais voilà que très vite le récit sur la désobéissance d’Adam et Eve va conduire au chaos.

 

Dieu créa l’homme à partir de la terre, mais le terme « terre » n’a pas de lien avec la terre terrestre, car si c’était le cas le terme employé aurait été en hébreux « eretz » mais le terme « terre » ici n’a pas de réel correspondance hébraïque comme pour vouloir insinuer une terre que l’on ne voit pas ici bas.

 

Dieu créa l’homme à son image, Il le créa homme et femme en même temps.

Dieu créa les animaux de manière terrestre, Il les créa mâle et femelle séparé.

Adam chercha une compagne qui lui était assortie.

 

Dieu  sépara par le coté  l’homme et la femme, ils furent séparé.

L’homme dit: «  Celle-ci pour le coup est  extraite de moi.

 

C’est à partir de cette séparation que les problèmes ont commencé.

 

Mais pour revenir à Adam!

 

Adam veut dire « HUMANITÉ »

Dieu créa toute l’humanité, quand il créa Adam.

 

Adam c’est aussi dans le sens descriptif « Le sang rouge ».

ADAM se composerait d'ED (l'Ed, « siège de la terre ») et DAM (le « sang », siège de l'âme) ;

Ses termes dévoilent le Messie Yeshoua.

 

Colossiens: 1: 15 à 19.

Il ( Yeshoua) est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. Il est la tête du corps de Sa communauté; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang sur son bois.

 

 

De cette humanité Dieu sépara son âme et il fut séparé de sa création.

(Cette humanité qui est sa parti divine par son fils Yeshoua fut séparé).

 

C’est ainsi que le serpent tenta Eve qui est notre représentation séparée de Yeshoua.

Et c’est parce que Eve a mangé du fruit défendu qu’Adam qui est sa parti divine furent répudiés du jardin d’Eden.

Car en Eden ils étaient des êtres célestes, sans corps de chair mais ayant un corps spirituel semblable à des anges.

Après avoir mangé de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ils furent recouverts d’un corps de chair et se virent nu.

 

 

1Corinthiens: 15: 40.

Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres.

 

 

 

-Dieu les punit car désormais ce corps les fera souffrir.

L’homme peinera pour se nourrir, tirera son pain à la sueur de son front.

et la femme éprouvera des douleurs pour ses grossesses, jusqu’à que leurs corps meurent.

 

Yeshoua nous a délivré de la mort éternelle par la souffrance de son corps.

 

Ils se sont vu nu.

Découvrir la nudité c’est voir les forces du mal qui se cache dans l’autre, c’est découvrir ce qui est  est honteux, méchants.

Lévitique 18:6…..

Ne pas découvrir la nudité de ses proches afin de ne pas exercer un jugement envers eux en voyant leurs mauvais penchants.

Le vêtement est la protection qui cache notre honte.

 

Ce que l’on doit comprendre pour nous à travers Adam et Eve,

 

En Adam contenait toute l’humanité, nous sommes chacun de nous cette humanité et nous avons été séparés de Dieu.

Et  nous les Eve les humains de la terre nous devons nous réconcilier avec Dieu et nous réunissant en Yeshoua le Messie rédempteur.

 

Car nous venons tous d’Adam, au temps de  la création nous étions Un en Adam

Mais après la faute nous sommes devenus des exilés dans l’univers.

 

 

-Avant de naître notre connaissance de Dieu était dans notre conscience pleinement épanouie. Puis à notre arrivée dans ce monde la conscience de Dieu se cache dans les plus profonds replis de notre mémoire.

 

Le but de venir vivre un temps sur la terre c’est de retrouver sa mémoire spirituelle, par les douleurs du corps qui éveille la mémoire par plusieurs types d’émotions.

 

Les douleurs de la naissance pour renaître dans l’âme de Yeshoua;

renaître pour être de nouveau uni et  revenir à notre état premier. Un seul corps Yeshoua et nous.

UN Adam avec sa Ève.

 

La vie passe pour choisir entre le bien et le mal, ne plus être séduit par le serpent mais choisir Yeshoua.

La même histoire se reproduit depuis Adam et Eve

Choisir entre le bien et le mal car nous avons goûté du fruit défendu.

 

Notre vie ne sera faîte que de choix, des chemins qu’il faut examiner ces endroits qui nous font connaître les épreuves de douleurs du corps, l’angoisse de l’âme où des moments de joie qui vont créer des émotions pour  ranimer le souffle de Dieu, comme la braise qui doit retrouver le souffle du feu.

 

 

 

-Car en vérité la lumière est en nous, faut juste aller au plus profond de nous retrouver la vérité que nous savons déjà car rien n’est nouveau.

Notre inconscient a caché Dieu.

Car en vérité, ni les écrits, ni les prophéties, ni les miracles  ne nous convainquent  de Dieu, car tout est déjà en nous, tous est déjà inscrit dans notre âme.

 

Personne ne peut nous apprendre quelque chose de nouveau si ce n’est qu’on le sait déjà si on en a conscience.

Nous avons été créés en Adam spirituel  et nous connaissons Dieu.

Les guides ou les bergers ne sont là que pour veiller aux loups qui rôde pour tuer la vérité.

 

 

Même si il nous semble parfois marcher en rivalité avec Dieu, c’est pour nous instruire de notre état mauvais.

 

-Mais dés qu’on vient à Dieu et qu’on rétabli la liaison la petite braise s’intensifie  et chaque fois que nous choisissons le bien, chaque mitsvot fait grandir la lumière de Yeshoua et fait diminuer les instincts de nos mauvais penchants;

Chaque commandement renforce notre âme,  chaque action des enseignements de la Torah; les offrandes, les shabbat, les fêtes cela élève notre âme  et fera mourir notre être charnel.

Notre avenir spirituel on le confectionne de notre vivant.

Nous sommes les âmes vivantes qui formons la moitié de Yeshoua.

Notre première motivation sur cette terre   est de chercher Dieu pour se ré-réunir avec Yeshoua.

 

 

 

 

1  Corinthiens: 15: 44 à 50.

Le corps est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel. C'est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est animal; ce qui est spirituel vient ensuite. Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel. Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes. Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste.

Ce que je dis, frères, c'est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n'hérite pas l'incorruptibilité.

 

 

 

53…57

Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité. Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire. O mort, où est ta victoire? O mort, où est ton aiguillon? L'aiguillon de la mort, c'est le péché; et la puissance du péché, c'est la loi. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Yeshoua le messie!

 

 

 

-C’est notre histoire c’est notre vie, notre combat, retrouvé Yeshoua pour s’unir à lui, le reste n’est qu’accessoire.

 

-Notre force d’Amour pour Yeshoua nous empêche d’être séduit par le serpent, car il ne faut pas oublier que ce serpent est déguisé comme un ange de lumière.

 

2 corinthiens 11:3,4….14.

 

Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard du Messie. Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Yeshoua que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre  message que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien.

 

Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière.

 

Notre force c’est notre persévérance.

Notre force c’est notre determination.

Notre force c’est la discipline à suivre les enseignements de la Torah.

Notre force c’est l’enthousiasme de nos shabbat et fêtes.

Notre force c’est notre amour vis à vis d’Israël.

 

Car notre endurance à vivre avec chaque parasha nous éveilleras la mémoire comme un seau qui est dans un puits et qui remonte avec une eau pure et fraîche qui vient réveiller ce qui est déjà en nous depuis le commencement.

 

Car si nous avons été momentanément séparé de Dieu, Yeshoua par les souffrances qu’a enduré son corps sur le bois, nous a sauvé par Amour.

 

 

 

Je souhaite à tous une bonne année d’étude biblique.

 

Colossiens: 1: 9,14.

 

Que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la connaissance de Dieu, fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients. Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière,

 

qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.

 

 

 

 

Lecture de la parasha: Genèse: Chapitre 1 verset 1 à chapitre 6 verset 8.

 

Lecture de la haftarah: Esaïe: Chapitre 42 verset 5 à 21 et + à chapitre 43: 1 à 10.

 

Lecture messianique:

 

Hébreux: 1:1 à 12.

 

Jean: Chapitre 1 verset 1 à 14.

 

1 Jean: Chapitre 1 verset 1 à 7.

 

 

Shabbat shalom

L.B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 14 Octobre 2022

 Chemini Atseret 2022

Amen.

 

La dernière fête de l’Eternel commence dès la tombée de la nuit dimanche 16 octobre  2022 pour se terminer le lundi soir 17, et pour ceux qui veulent faire la prolongation la fête se termine mardi en fin de journée.

 

Cette dernière fête se nomme Chemini Atseret - Simhat Torah.

C’est deux noms qui conjuguent le jour de la fête et ce qui advient après la fête.

 

 

Chemini Atseret (hébreu: יּוֹם הַשְּׁמִינִי עֲצֶרֶת Yom hachemini atseret, veut dire:  « Fête de clôture du huitième jour » est une fête juive prescrite par la Bible, célébrée le huitième jour à dater du début de la fête de Souccot .

 

Comme le « Amen »  clôture une prière ou une bénédiction le mot Amen atteste que l’on est d’accord le Amen c’est la conclusion.

 

Et Chemini Atseret c’est le Amen.

Atseret vient du mot « Atsarah » qui veut dire « Assemblée », « Convocation », mais si on va plus loin dans le sens de ce mot cela exprime Contenir, être contenu, fermer le contenu, porte fermée.

 

Chemini exprime le huitième jour  dans le sens de l’infini jour que l’on ne connaît pas vivant sur terre.

 

Chemini Atseret c’est l’assemblée terminée et fermer contenant toutes les âmes qui appartiennent à Dieu, elles  sont rentrées pour l’éternité.

 

Et le jour de prolongation appelé Simhat Torah révèle l’union éternelle avec le Messie pour toujours.

Simhat Torah veut dire joie avec la Torah. Joie de retrouvaille avec le Messie.

 

 

 

Mais pendant Souccot, alors que nous sommes encore dans la Soucca il y a une cérémonie biblique qui se déroule pour la fin de Souccot c’est-à-dire dès le dimanche, dernier jour de Souccot. Il est coutume de faire la cérémonie de « Hoshana Rabah ».

 

Cette convocation est importante car juste avant la fin de Souccot qui est la moisson qui est récolté,  Souccot c’est le rassemblement des brebis de Yeshoua qui rentre dans la bergerie.

A Hoshana Rabah on agite les branches en les tapant sur le sol comme pour demander à Dieu d’attendre les dernières brebis retardataires. Car Le Roi va bientôt entrer dans la Jérusalem et que les portes vont bientôt se fermer.

Comme un ultime pardon, un tikoun de dernière minute.

 

Cette cérémonie qui fut observée depuis toujours, fut aussi célébrée durant l’époque  du Messie Yeshoua.

 

C’est cette reconnaissance du Messie qui rentre à Jérusalem.

La cérémonie consistait à agiter des palmes et crier Hosanna.

 

« Hosanna » (hébreu : הוֹשַׁענָא hošanna « de grâce, sauve » «  s’il te plait sauve nous » est un appel à Dieu dans le judaïsme et dans le christianisme.

 

 

Mathieu: 21, 8,9.

Alors de grandes troupes étendirent leurs vêtements par le chemin, et les autres coupaient des rameaux des arbres, et les étendaient par le chemin.

 

Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Yeshoua criaient: ( Hoshana Rabah), « Hosanna » au Fils de David! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Hosanna dans les lieux très hauts!

 

Jean 12: 12,13.

Le lendemain, une foule nombreuse de gens venus à la fête ayant entendu dire que Yeshoua se rendait à Jérusalem, prirent des branches de palmiers, et allèrent au-devant de lui, en criant: Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d'Israël!

 

-(Petite note dans les bibles il est écrit: Hosanna , alors que dans les nouveau testaments hébraïque il est bien écrit: Hoshana Rabah.)

 

-Mais bien pire ont été retrouvés dans des rouleaux en hébreux portant sur ces textes du nouveaux testament une autre grande différence.

 

Selon les études des théologiens et experts en traductions de textes anciens que  cette cérémonie a été décalé juste avant Pâque durant les conciles chrétiens.

Il a été découvert une version réécrite de la bible au sujet de la cérémonie de Hoshana Rabah.

 

La découverte des textes anciens montre bien que cette cérémonie était célébrée aux fêtes d’automne.

 

 

 

 

Cette réécriture (comme beaucoup d’autres) démontre une fois de plus le mensonge du vatican. Cette supercherie a fait perdre le sens original de cette cérémonie.

Dans le christianisme cette cérémonie appelée fête des rameaux  ou dimanche des rameaux, célébrée une semaine avant leur paque, alors que les textes anciens la place pour la fin de Souccot.

Mais comme la fête de Souccot n’est nullement fêter dans le christianisme, la cérémonie de Hosanna ils l’ont réécrite pour avant paque.

 

Il devient donc évident avant cette fin de Souccot de se repentir si on a fêté les rameaux chrétiens qui sont une fête païenne très grave car c’est une proclamation d’un roi d’un messie falsifié.

 

 

 

 

 

 

-Ainsi Hoshana  Rabah nous donne l’occasion de se racheter même à la dernière minute.

 

 

 

 

-Dès  dimanche soir commence la grande et dernière fête  Chemini Atseret et on comprend du coup que cela symbolise le Amen la fin de l’histoire, la fin du règne messianique sur terre car Yeshoua est rentré dans son règne  de ROI.

Il est couronné, Il est Roi dans les lieux céleste et Dieu l’a élevé en même temps que nous somme élevé par LUI .

 

Les portes du ciel se sont fermées, Yeshoua a réuni toutes les âmes qui constituaient son temple, son royaume céleste.

La réparation est terminée, Il a tout accompli Il nous a sauvés pour l’éternité.

 

 

Voilà nous célébrons Chemini Atseret car nous célébrons notre vie future, nous organisons l’avènement finale de l’union, nous avons retrouvé le Père et notre vraie vie.

 

Célébrer Chemini Atseret c’est attester sur terre que nous appartenons à Dieu définitivement.

 

A cette occasion on peut allumer la menorah à sept branches;

Car c’est un acte de prophétie attestant que toutes les lumières des 7 fêtes  ont éclairé notre âme.

 

La menorah  c’est le vêtement de Dieu c’est la shekina symbolisée sur la terre.

L’Esprit de l’homme s’élève vers le haut  comme la flamme. La flamme se débat en permanence sur sa mèche,  tentant de se détacher de sa mèche , comme le corps humain qui retient l’âme.

Une lampe ne peut s’éclairer seule, elle a besoin du feu.

 

Le feu c’est Yeshoua depuis le commencement. Il fut la  lumière.

 

Ainsi cette année nous avons célébré Pessah, Les levains, Shavouot, Yom Terouah, Kippour, Souccot, Chemini Atseret.

 

Et quand il sera venu le temps de la fin, nous serons dans la Simhat Torah.

 

La joie permanente d’avoir retrouvé l’Amour Eternel.

 

Pour célébrer Chemini Atseret et Simhat Torah dès dimanche soir on allume les bougies et la menorah On fait la prière d’ouverture de la fête:

 

« Barou’r Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè’h Haolam Chéhé’héyanou Vekiyemanou Vehiguianou Lizmane Hazé » -

 « Bénis sois-Tu, Eternel, notre Dieu, Roi du monde, qui nous a fait vivre et exister et parvenir à cet instant ».

 

 

On prend le pain et le vin  comme à shabbat en l’honneur de Yeshoua.

 

On ne doit plus être dans la soucca mais on rentre dans sa maison.

On prépare un mets délicieux avec pâtisserie et on prend sa bible où ses rouleaux de Torah et on danse enlacé avec cette bible symbolisant Le messie Yeshoua.

Le fait de danser avec sa bible révèle tout le sens de la fête, cette intimité avec le Messie nous fait un peu ressentir sa présence.

 

Tous nos actes sont comme des prophéties qui termineront leurs courses tel que nous l’auront annoncé.

 

 

Ainsi annonçons pour cette fête que nous sommes sauvé et que notre âme régnera pour l’éternité avec Dieu.

 

 

 

 

AMEN !

 

 

Les lectures pour Chemini Atseret, Simhat Torah sont: Parasha 54 « Vézot Habrahah: Voici la bénédiction ».

Et pour que la boucle soit bouclée on commence la parasha 1 Béréshit.

Deutéronome: Chapitre 33 verset 1 à chapitre 34 verset 12. 

Genèse : Chapitre 1 verset 1 à chapitre 2 verset 3.

Josué : Chapitre 1 verset 1 à 18.

Jean : Chapitre 7 verset 37 à 4O.

Apocalypse : Chapitre 21:1 à 22:5.

 

 

 

 

Pour ce Shabbat Souccot alors que l’on est encore dans la Soucca la lecture est l’Ecclésiaste:

Si on ne peut pas tout lire, on lit le début des chapitres et le dernier chapitre 12.

 

 

  

Shabbat Shalom

Bonne fête et qu’un jour l’on soit réunis-unis à Yeshoua.

L.B

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 7 Octobre 2022

 Souccot 2022.

Le grand rassemblement.

 

La fête de souccot, fête des cabanes, où tabernacles où fête des moissons c’est en quelque sorte la fête du grand rassemblement.

 

La fête de la soucca prophétise la guerre de Gog et Magog.

Apocalypse 20:8.

Satan sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre.

 

 

Cette guerre contre le peuple de Dieu voulut par l’Eternel pour faire la division entre les enfants de Dieu et ceux qui ne le sont pas.

 

Mathieu: 13: 24,30.
Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l'ivraie parmi le blé, et s'en alla. Lorsque l'herbe eut poussé et donné du fruit, l'ivraie parut aussi. Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire: Seigneur, n'as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie? Il leur répondit: C'est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent: Veux-tu que nous allions l'arracher? Non, dit-il, de peur qu'en arrachant l'ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Laissez croître ensemble l'un et l'autre jusqu'à la moisson, et, à l'époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d'abord l'ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.

 

Si Dieu permet cette guerre c’est pour libérer les derniers captifs.

 

Cette guerre a un sens prophétique à venir, mais aussi un sens actuel.

Car Gog et Magog, c’est aussi l’image de Jacob et Esau.

La guerre entre ses deux frères est la représentation de la guerre entre le mauvais qui se bat pour rester dans Jacob,  et le bien qui veut triompher.

 

C’est pour nous pareil notre guerre à gagner contre les forces du mal.

 

-Le rapport avec la fête de Souccot c’est la protection.

Les tentes de Souccot c’est la protection divine sur  son peuple.

Ainsi durant la bataille Dieu nous assure la protection absolue.

 

 

Ezéchiel 38: 21,29.

 

Je manifesterai ma gloire parmi les nations; Et toutes les nations verront les jugements que j'exercerai, Et les châtiments dont ma main les frappera. Mon peuple saura que je suis l'Eternel, son Dieu, Dès ce jour et à l'avenir. Et les nations sauront que c'est à cause de ses iniquités Que la maison d'Israël a été conduite en captivité, A cause de ses infidélités envers moi; Aussi je leur ai caché ma face, Et je les ai livrés entre les mains de leurs ennemis, Afin qu'ils périssent tous par l'épée. Je les ai traités selon leurs souillures et leurs transgressions, Et je leur ai caché ma face.

 

C'est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l'Eternel: Maintenant je ramènerai les captifs de Jacob, J'aurai pitié de toute la maison d'Israël, Et je serai jaloux de mon saint nom. Alors ils oublieront leur opprobre, Et toutes les infidélités qu'ils ont commises envers moi, Lorsqu'ils habitaient en sécurité leur pays, Et qu'il n'y avait personne pour les troubler. Quand je les ramènerai d'entre les peuples, Quand je les rassemblerai du pays de leurs ennemis, Je serai sanctifié par eux aux yeux de beaucoup de nations. Et ils sauront que je suis l'Eternel, leur Dieu, Qui les avait emmenés captifs parmi les nations, Et qui les rassemble dans leur pays; Je ne laisserai chez elles aucun d'eux, Et je ne leur cacherai plus ma face, Car je répandrai mon esprit sur la maison d'Israël, Dit le Seigneur, l’Eternel.

 

 

-Souccot c’est la guerre dans le ciel.

 

-Yeshoua notre tente de souccot nous rassemblera.

 

Jean 6: 36,40

Yeshoua leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. Mais, je vous l'ai dit, vous m'avez vu, et vous ne croyez point. Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. Or, la volonté de celui qui m'a envoyé, c'est que je ne perde rien de tout ce qu'il m'a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. La volonté de mon Père, c'est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.

 

 

 

-Souccot rassemble tout le corps messianique juifs et non juifs.

 

Le tabernacle c’est la vision de l’assemblée céleste protégé sur la montagne à la fin des temps. Ce n'est pas une construction d'hommes mais de Dieu qui va les réunir et les protéger des fléaux de sa colère.

 

Psaumes 27:5 

Car il me protégera dans son tabernacle au jour du malheur, Il me cachera sous l’abri de sa tente; Il m’élèvera sur un rocher.

 

 

-Le tabernacle n’est pas une construction d’homme

 

Hébreux 8:1,2 

Le point capital de ce qui vient d’être dit, c’est que nous avons un tel souverain sacrificateur, qui s’est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les cieux,

comme ministre du sanctuaire et du véritable tabernacle, qui a été dressé par le Seigneur et non par un homme.

 

 

-La véritable tente de Souccot est dressée par Yeshoua.

 

 

Sur le tabernacle se dressait la colonne de nuée le jour et la colonne de feu de nuit.

 

Comme l’échelle de Jacob un passage qui fait descendre et monter l’armée de Dieu, une nuée comme une multitude d’anges protecteurs qui veillent sur les croyants.

 

Le tabernacle est comme un abri sur la montagne pour les croyants qui veulent suivre Yeshoua.

 

Il est  écrit que Yeshoua arrivera sur sa nuée.

 

Apocalypse 1: 7

Voici, il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l'ont percé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen!

 

 

-Souccot c’est  la prophétie que Dieu nous protègera et nous secouera. Dans un temps que seul Dieu déterminera; mais ce temps viendra sûrement.

 

Et c’est pour ce temps que Yeshoua dans sa gloire moissonnera ceux qui se sont opposé à lui, ceux qui ne  venaient pas à la fête de Souccot  ( et aux autres fêtes de pèlerinages) tous cela seront frappé de plaies jusqu’à ce qu’il vienne à l’abri de la tente de Yeshoua.

 

 

Zacharie 14:16,19.

 

Tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem monteront chaque année pour se prosterner devant le roi, l'Eternel des armées, et pour célébrer la fête des tabernacles. (souccot). S’il y a des familles de la terre qui ne montent pas à Jérusalem pour se prosterner devant le roi, l'Eternel des armées, la pluie ne tombera pas sur elles. Si la famille d'Egypte ne monte pas, si elle ne vient pas, la pluie ne tombera pas sur elle; Elle sera frappée de la plaie dont l'Eternel frappera les nations qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles. Ce sera le châtiment de l'Egypte, Le châtiment de toutes les nations qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles.

 

 

 

-Ainsi on comprend que celui qui n’attise pas la colère de Dieu en se montrant rebelle à sa Torah ne sera pas frappé par le châtiment  des ennemis.

Car quiconque observe les fêtes de Pessah (Pâque), Shavouot (Pentecôte), Souccot (Les tentes), aura reconnu le Messie caché dans le message de ces trois fêtes.

 

Esaïe 6:9.


-Et il dit: Va, et dis à ce peuple: En entendant vous entendrez et vous ne comprendrez pas, et en voyant vous verrez et vous ne connaitrez pas.

 

Mathieu: 13:14.

Et par eux s'accomplit la prophétie d'Esaïe qui dit: En entendant vous entendrez et vous ne comprendrez point, et en voyant vous verrez et vous n'apercevrez point;

 

 

-Ainsi c’est par la foi que l’on croit que Yeshoua est la Soucca, la tente se Souccot  qui est la Jérusalem céleste.

 

Il est une parole que le sage a dite pour Souccot.

« Celui qui croit y est déjà ».

 

-Celui qui fait Souccot, c’est qu’il croit et qu’il y sera !

 

-C’est pourquoi nous célébrons Souccot comme une fête de grande victoire une fête de Joie et surtout c’est prendre conscience que Dieu S’est approché de nous par Son fils Yeshoua et c’est  un grand miracle, car il nous a choisi par un sort qui est la démonstration de sa grâce,  et c’est pour cela qu’à Souccot on lui rend hommage car de sa demeure céleste il a penché son regard sur nous et nous a aimé le premier.

 

 

 

 

Un petit mot pour la parasha  de samedi 8 octobre parasha Haazinou.

 

Cette parasha commence par ses mots de Moïse:

Ecoutez cieux je vais parlais et que la terre entende les paroles de ma bouche. Que mon enseignement s’épande comme la pluie …….. car c’est le Nom de L’Eternel que je proclame; rendez hommage à notre Dieu. Lui notre rocher……..

 

Ce cantique de Moïse n’est que la proclamation du Messie Yeshoua.

 

Le verset s’adresse aux cieux, comme pour indiquer un temps de la fin des temps, un temps de Souccot.

Un temps où Moïse n’est plus de ce monde mais c’est retiré dans un lieu de repos céleste.

 

Cette parasha se résume le mieux par les cantiques de ses psaumes:

 

Psaume: 98: 1 à 9.

Chantez à l'Eternel un cantique nouveau! Car il a fait des prodiges. Sa droite et son bras saint lui sont venus en aide.

 

L'Eternel a manifesté son salut, Il a révélé sa justice aux yeux des nations.

 

Il s'est souvenu de sa bonté et de sa fidélité envers la maison d'Israël, Toutes les extrémités de la terre ont vu le salut de notre Dieu.

 

Poussez vers l'Eternel des cris de joie, Vous tous, habitants de la terre! Faites éclater votre allégresse, et chantez!

 

Chantez à l'Eternel avec la harpe; Avec la harpe chantez des cantiques!

 

Avec les trompettes et au son du cor, Poussez des cris de joie devant le roi, l'Eternel!

 

Que la mer retentisse avec tout ce qu'elle contient, Que le monde et ceux qui l'habitent éclatent d'allégresse,

 

Que les fleuves battent des mains, Que toutes les montagnes poussent des cris de joie,

 

Devant l'Eternel! Car il vient pour juger la terre; Il jugera le monde avec justice, Et les peuples avec équité.

 

Psaume 121:1 à 8.

Cantique des degrés. Je lève mes yeux vers les montagnes... D'où me viendra le secours?

 

Le secours me vient de l'Eternel, Qui a fait les cieux et la terre.

 

Il ne permettra point que ton pied chancelle; Celui qui te garde ne sommeillera point.

 

Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël.

 

L'Eternel est celui qui te garde, L'Eternel est ton ombre à ta main droite.

 

Pendant le jour le soleil ne te frappera point, Ni la lune pendant la nuit.

 

L'Eternel te gardera de tout mal, Il gardera ton âme;

 

L'Eternel gardera ton départ et ton arrivée, Dès maintenant et à jamais.

 

 

 

-Cette parasha avant souccot agit comme un pont pour nous enseigner que les fêtes juives avec leurs rituels et leurs traditions rabbiniques sont pour nous d’excellentes choses pour la transmission.

Car si les rituels et les traditions apporté par les sages d’Israël n’auraient pas été apporté, il est certain qu’avec la  densité des épreuves de nos générations complètement perverties par le monde qui se souille de plus en plus, c’est par les traditions festives que la transmission et la perpétuation peut résister face à la guerre spirituel que Ce Gog mène aux peuples de Dieu Juifs et non juifs.

 

Il est sur que c’est par ces principes rituels, pour chaque fête a été inspiré par Dieu car comme l’enseignement s’épand comme la pluie, c’est aussi une façon pour nous donné la force de continuer et  de persévérer à  pratiquer les fêtes et les shabbat.

Ces rituels et traditions apportent toujours un côté familial et plaisant qui donnent des souvenirs et des émotions surtout pour les jeunes et les enfants qui gardent au fond d’eux le désir de continuer  de génération en génération.

C’est pourquoi il ne faut pas rejeter les décrets rabbiniques des fêtes car ils sont un cadeau pour notre génération.

 

A souccot il y a des traditions, qui ont un sens familiale pour lequel ont partagent d’agréables moments en vue de la transmission.

 

A souccot ont se préparent une cabane décorée, assez confortable et ont préparent aussi des bons repas car c’est pendant 7 jours qu’il est conseillé d’y manger.

Si on peut on se munit d’un Loulav  représenté par  4 espèces de végétaux  voulant représenter les 4 espèces  de comportements humains. 

 

Il y a les branches de saule: C’est l’homme loin de Dieu.

Il y a la branche de palmier : C’est l’homme qui fait le bien mais comme ça l’arrange sans l’enseignement de la Torah. 

Il y a les branches de myrte : C’est l’homme qui étudie la Torah mais ne les mets pas en pratique.

Il y a le fruit le cédrat: C’est l’homme qui étudie la Torah et qui la met en pratique. L’homme accompli.

 

 

 

Ces actes sont prophétiques et nous signalent que si nous sommes en train de faire cela c’est que nous ressemblons  à l’espèce du cédrat représentant l’homme accompli qui a compris que la loi se vit en Yeshoua.

-Ainsi on prophétise par les actions notre secours pour les mauvais jours, s’assurant de la protection de Dieu.

 

La fête dure 7 jours et tous les repas doivent se prendre dans la soucca (si possible). 

Elle commence donc dimanche 9 octobre à la tombée de la nuit.

 

 

 

Prières:

 

 

 

 

Entrer dans la soucca; l’officiant récitera la prière pour la soucca:

-Barou ata Adonai élo hénou mélèk haolam acher kidetchanou bemitsvotav vestivanou léchev bassoucah;

 

-Béni sois-tu l'Eternel notre Dieu Roi de l'univers qui nous a sanctifié par ses commandements et nous a ordonné de nous asseoir dans la Soucca.

 

-Puis prendre le loulav entre ses deux mains en serrant les 4 espèces réunit, les agiter vers le haut  vers le bas et sur les côtés comme pour les présenter à Dieu. 

 

-Prière du loulav:

Barou ata Adonai élo hénou mélèk haolam acher kidetchanou bemitsvotav vestivanou al netilat loulav.

 

Béni sois-tu l’Eternel notre Dieu Roi de l'univers qui nous a sanctifié par ses commandements et nous a ordonné d’agiter le loulav devant Lui.

 

(Tout le monde, hommes femmes enfant  s’il le veut, peut agiter le Loulav, chacun son tour.)

 

-Puis le partage du vin :

Barou ata Adonai élo hénou mélèk haolam boré péri haguefen; 

 

Béni sois-tu l'Eternel notre Dieu Roi de l’univers qui a fait sortir le vin de la vigne.

 

Ceci représente le sang de la nouvelle alliance en Yeshoua qui est répandu pour le pardon de nos péchés.

 

 

-Le partage du pain ;

Barou ata Adonai élo hénou mélèk haolam hamotsi lé hem min aaretz.

 

Béni sois-tu l'Eternel notre Dieu Roi de l’univers qui a fait sortir le pain de la terre.

 

Ceci représente le corps de Yeshoua donné pour nous que nous élevons en sa mémoire.

 

 

 

 

 

 

Les lectures de Souccot sont:

Lévitique: Chapitre 22 verset 26 à chapitre 23 verset 44.

Nombres: Chapitre 29 verset 12 à 16.

Zacharie: chapitre 14 verset 1 à 21.

Jean: Yohanan: Chapitre 7 verset 1 à 53.

 

 

 

Bonne fête à tous que nous soyons réunis par l’Amour de Yeshoua.

 

 

Les lecture de la parasha Haazinou sont:

 

Parasha: Deutéronome: Chapitre 32 verset 1 à 52.

Haftarah: 2 Samuel: Chapitre 22 verset 1 à 51. 

Messianiques: Romains: Chapitre 10 verset 14 à 21.et 12:14 à 21. Hébreu: Chapitre 12 verset 28,29.

 

 

 

Bonne fête à tous que nous soyons rassemblé par l’Amour de Yeshoua.

 

 

L.B

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 4 Octobre 2022

Kippour 2022.

Kippour le jour des propitiations.

 

Ce grand jour de l’année, cette fête de Kippour qui rassemble le tout israël comme en une seule âme. C’est l’image d’Adam qui se reforme, les âmes perdues se retrouvent, réuni par l ‘âme du Messie, ayant fait l’acte de propitiation pour  le pardon de nos péchés.

 

La propitiation est un acte de sacrifice en vue d’obtenir l’expiation, le pardon péchés.

Action rendant Dieu propice aux humains et par conséquent procurant le Rachat des fautes commises.

Le terme propitiation signifie essentiellement apaisement ou satisfaction, notamment par rapport à Dieu. La propitiation est un acte en deux parties : apaisement de la colère de la personne offensée, puis réconciliation avec elle.

 

 

Yeshoua le fils de Dieu à accompli le grand pardon, pour notre réconciliation avec Dieu.

 

Yom Kippour (en hébreu : יום הכיפורים Yom Hakippourim, « le jour des propitiations »), également appelé le Jour du Grand Pardon, est un  jour saint.

 

A l’époque du temple seul le Cohen Gadol  (le Grand Prêtre) entrait dans le SAINT des SAINT là où la présence divine se manifestait, c’est la partie la plus cachée du temple.

 

Le lieu très saint  était l’espace intérieur le plus protégé du temple.

A YOM KIPPOUR  maintenant nous sommes  conduits à rentrer au plus profond de nous-même.

 

« Moïse rassembla le peuple le lendemain de Yom Kippour »

 

À Yom Kippour, Moïse avait obtenu le pardon des péchés des Juifs. Il l'a fait en priant pour que Dieu leur pardonne pour l'amour de Son Nom, qui inclut le nom d’Israël. Le lendemain de Yom Kippour est connu sous le nom de « Nom de Dieu ». Le pardon des péchés fait que le nom de Dieu soit glorifié et révélé.

 

Quand est-il maintenant en Yeshoua;

 

Notre Seigneur et Sauveur Yeshoua à tout accompli, il a fait la propitiation.

Ce qui veut dire qu’il a accompli la première étape, celle qui nous sauve de la condamnation.

 

Dans les trois premiers chapitres dans Romains, Paul montre que tous les hommes, Juifs comme non-Juifs, sont sous le coup de la colère et de la condamnation de Dieu (Romains 1.18). Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu (Romains 3.23). Nous méritons tous sa colère et son châtiment, mais Dieu, dans sa grâce et sa miséricorde infinies, a pourvu à un moyen par lequel nous pouvons être réconciliés avec lui : par la mort en sacrifice de son Fils Yeshoua Le Messie en rançon pour nos péchés. La foi dans le sacrifice parfait de Yeshoua Le Messie nous permet d'être réconciliés avec Dieu. Cette réconciliation n'est possible que par la mort du Messie sur le bois et sa résurrection au troisième jour.

 

 

 

Mais si Yeshoua c’est fait Victime expiatoire; pour le salut dû monde, c’est qu’il a du vaincre la bête, le serpent qui nous trompe  depuis Adam dans la conscience des humains.

Le grand combat de cet univers c’est entre les forces du mal et les forces du bien.

 

Et temps que nous serons vivants, que notre âme sera recouverte de notre corps, le mal (la bête) essayera d’agir pour nous faire tomber.

 

La différence avant le Messie c’est que le mal avait libre accès rendant les humains dans sa servitude. Il fallait pour le stopper vivre dans une sainteté absolue c’est pourquoi Moïse reçut la loi qui est un moyen de contrôler les désirs du corps. Et chaque année le sacrifice du bouc de Kippour venait annuler les péchés. Mais la promesse de Dieu fut qu’il enverrai le Messie pour qu’en une seule fois par le sacrifice de son sang les humains aient la victoire et le pouvoir de résister aux forces du mal.

 

Ce qui ne veut pas dire que les forces du mal ne pouvaient plus atteindre les humains, mais que par l’enseignement de la Torah et par la foi en Yeshoua nous puissions avoir autorité sur le mal.

 

C'est pourquoi Yeshoua Le Messie, est venu dans ce monde sous forme humaine, avec du sang dans ses veines, afin de s'offrir en sacrifice parfait pour nos péchés et de « faire l'expiation des péchés du peuple » (Hébreux 2.17).

 

 

C’est Kippour qui nous donne la force de résister aux mal.

 

Le yetser hara c’est l’inclinaison du mal et le yetzer hatov c’est l’inclinaison du bien.

 

Ainsi par notre adhésion à Yeshoua qui est l’étincelle divine qui renaît en nous par la force de l’amour que nous avons le pouvoir de soumettre le mal en bien.

 

Notre yetzer hara est notre plus grand ennemi, c’est ce qui fait de nous des humains. Notre défi c’est transformer cette force mauvaise en force bonne, la soumettre et lui faire plier les genoux devant Dieu.

 

Kippour c’est la mise à mort de notre corps un jour dans l’année ou notre corps humain, et ses désirs et ses envies soient dominés par notre yetzer hatov qui est notre âme transformée par Yeshoua.

 

 

Kippour c’est le symbole de la mise à mort de notre bestialité la bête est soumise.

 

A Kippour il y a 5 interdit:

 

1 Manger et boire.

2 Se laver.

3 S’appliquer une crème ou lotion sur le corps.

4 Porter des chaussures en cuir.

5 Activités sexuelles.

 

Ces 5 interdictions afin que notre âme soit dégager des besoins du corps et étant donné que l’âme à 5 appellations donc 5 niveaux spirituels, dont nous ne connaissons pas (encore) tous les mystères, mais nous pouvons déjà apprécier la connaissance de notre maîtres du judaïsme qui nous confèrent une marche à suivre pour nous guider dans cette obscurité.

1 Nefesh.

2 Roua’h.

3 Néchama .

4 Yéhida.

5 Haya.

 

Ces 5 niveaux d’âmes qui réclament la sainteté du corps.

 

A Kippour le mal ne peut réclamer sa subsistance, car à Kippour c’est Yeshoua qui sort de notre temple. Il ouvre le couvercle de l’arche qui se dit le couvercle propitiatoire  et sort dominer tout notre être afin que notre yetzer hara soit soumis, et même si nous ne voyons rien de nos yeux,  c’est dans cette vision que l’on doit comprendre Kippour.

 

La bête étant dominé elle n’a plus de pouvoir sur nous en ce jour.

 

Ce  jour nous rappelle que le mal rôde toujours autour de nous, tant que l’on aura un corps, le yetzer hara tentera de nous influencer à faire des péchés.

 

C’est pour cela qu’en Yeshoua nous fêtons Kippour. Nous rappelant que même que Yeshoua a fait l’acte de la propitiation en se faisant victime expiatoire pour nous donner la force de combattre le mal qui nous obsède à faire des choses mal, qu’on ne l’oublie jamais afin d’être vigilant devant les tentations.

 

Kippour c’est des victoires absolues, chaque année nous gagnons en victoires, chaque année qui passe nous rend plus fort, chaque Kippour et c’est un combat contre mal qui nous rend de plus en plus Saint.

 

Kippour c’est l’humiliation de son âme, le jeune et le pardon sont pour l’honneur que nous rendons à Dieu, pour qu’il nous pardonne de notre manque de volonté quand le mal vient nous séduire par ses chuchotements, et éveil nos désirs tordus à succomber devant nos pulsions encore mal méprisées.

 

 

 

 

 Le Kippour commence mardi soir 4 octobre 2022 à la tombée de la nuit et se termine mercredi soir à la tombée de la nuit.

 

Cette humiliation commence par l’allumage des bougies puis un jeûne et une abstinence volontaire à stopper toutes les exigences du corps.

 

Il y a quelques lectures pour accompagner ce Kippour.

 

Il est bon de casser le jeûne par l’écoute du son du Shofar puis de consommer une boisson chaude avec des petits gâteaux, puis un repas.

Ces petites traditions sont importantes parce qu’elles permettent « aussi » une transmission pour les familles et surtout pour les enfants et les jeunes. Rappelant que se Kippour est aussi une joie familiale. Qui contribuera à leur donner envie de continuer.

Sachant que les jours qui viennent sont mauvais.

 

 

 

 

Je vous souhaite de vivre de grandes délivrances, afin de continuer dans la voie royale que nous trace Yeshoua.

 

 

 

 

Les lectures sont 

 

Jonas en entier.

 

Lévitique:  Chapitre 16. Et si plus chapitre 17 , 18. 

 

Hébreux: Chapitre 9 et 10.

 

 Shalom  L.B

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 2 Octobre 2022

Rédigé par Lydia.B

Repost0