Publié le 26 Juin 2022

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 24 Juin 2022

Parasha  Chelah' Lekha du samedi 25 juin 2022

La grappe de raisin.

 

 

La parasha Chelah’  commence comme cela:

 

L’Eternel parla à Moïse: « Envoie toi-même des hommes pour explorer le pays de Canaan que je destine aux enfants d’Israël, »

 

Moïse envoya 12 hommes, dès leur retour, 10 décrivirent  le pays envahi de démons,  inexploitable.

Josué et Caleb à leurs arrivés dire: « c’est un pays où coule le lait et le miel, et voici les fruits que nous avons ramené ».

 

Ils avaient coupé une grappe de raisin si grande qu’ils devaient la porter à deux sur une perche, et aussi des figues et des grenades.

 

Prêt à prendre possession du pays malgré que les démons y habitent.

 

 

Le peuple choisit d’écouter les 10.

 

L’Eternel leur dit: vos cadavres resteront dans ce désert vous tous qui avez murmurés contre moi.

 

Caleb et Josué furent seuls épargnés d’entre ces hommes qui étaient allés explorer le pays.

 

 

 

La parasha termine avec les prescriptions du shabbat, les pains de shabbat, le prélèvement de la terouma et la prescription de se faire des franges aux coins des vêtements en y ajoutant un fil bleu afin que le peuple n’oublie jamais les shabbat et  les commandements.

 

La haftarah c’est Josué qui  envoie des explorateurs  à Jericho,  et ils furent protégé par une femme  qui leur demanda en échange quelle soit sauvé par un fil rouge attaché à sa fenêtre.

 

 

Les explorateurs partirent ensemble, ils virent la même chose , mais tous n’interprètent pas la même chose.

 

Cette parasha est un premier avertissement, car fait rare  dans les parasha c’est qu’on retrouvera ce texte des explorateurs plus tard avec la parasha Devarim.

 

 

Cette parasha  se lit comme une prophétie, une annonce des choses qui doivent arriver.

 

 

Ces 12 hommes sont partis avec des convictions différentes!

Les 10 hommes ont été chercher la vie facile, tranquille, et comme ils ont été déçus de ce qu’ils ont vu, ils ont décidé de ne pas y aller malgré l’ordre de Dieu.

 

Josué et Caleb ont aussi été chercher une belle vie, mais avec les yeux de la foi  et le coeur courageux; ils ont été chercher le Messie.

 

Là aussi ont peut interpréter de plusieurs façons !

 

Ils ont ramené la grappe de raisin;

 

-La grappe de raisin c’est la vigne du seigneur, la maison d’Israël,  la communauté des croyants.

 

Caleb et Josué ont vu que  cette terre souillée avait besoin du Messie, ils ont vu le Messie et le potentiel de croyants qui souffraient dans ces terres remplis de démons.

 

-La figue c’est le besoin de guérison;

Caleb et Josué ont vu que les habitants qui avaient besoin du mMessie, ils avaient besoin de guérison.

 

-La grenade c’est l’enseignement.

Caleb et Josué ont vu qu’il avait besoin de connaître Dieu.

 

 

-Le raisin c’est le sang du Messie, c’est le coeur.

-La figue c’est le miracle de la foi, c’est l’âme.

-La grenade c’est la prophétie, l’enseignement des commandements, c’est le shabbat et les fêtes, c’est l’Esprit.

 

 

-Le sang de Yeshoua est annoncé sous la forme d’un fil couleur cramoisi, comme le vin de la vigne.

-La figue est comme un fil pourpre.

-La grenade est comme un fil bleu,  comme la robe de l’ephod tissée en bleu avec des grenades bleu. Comme les fils « des tsitsit » les franges qui rappellent les commandements.

 

 

 

 

-Le raisin à la couleur cramoisi comme celle qui recouvre la plupart des bibles du nouveau testament.

-La grenade se rapporte à  la référence bleu comme la couleur que recouvre  la plupart des  Torah,

-La figue à la couleur pourpre comme pour définir  l’union des deux alliances, la bible entière.

 

-Le bleu c’est la Torah tous les ustensiles de l’arche étaient recouverts de bleu, tous représentent l’ancien testament.

 

-Le rouge cramoisi c’est la nouvelle alliance le nouveau testament, c’est l’annonce de la naissance du Messie et de la naissance du nouveau livre.

 

-Le pourpre c’est le mélange des deux.

 

Josué et Caleb ont coupé une branche de ce raisin qu’ils ont porté sur leurs épaules, ils sont en train de porter un poids très lourd pour  l’avenir, ils portent la prophétie qui annonce l’assemblée messianique.

Il sont deux toujours ensemble.

Car les deux ne peuvent pas être séparés.

Comme la bible ne doit jamais être séparé, l’ancien testament et le nouveau testament. L’unité de la grappe autour du sarment. La foi en Yeshoua par la pratique des commandements indissociables.

 

Ils portent le royaume  de Dieu sur leur épaules dans la terre de la promesse.

Ils prophétisent Yeshoua avec son assemblée.

 

 

Josué c’est la tribu d’Ephraim représente les nations.

L'Eternel est salut" fils de Nun de la tribu d’Ephraïm:

 

Caleb c’est la tribu de Juda représente les juifs, fils de Jephunné de la maison de Juda.

 

Caleb et Josué c’est la prophétie messianique.

 

Le messianisme  fut l’origine de l’assemblée des croyants: et se dit  « Meshihim » en hébreux.

 

Le judaïsme est né avec Moïse. Le messianisme est né avec Yeshoua.

 

 

C’est l’histoire du peuple de Dieu qui rentre en terre promise, avec l’annonce des 10 tribus perdues, et des deux tribus qui seront gardées,  car ce sont les seules à avoir gardé les commandements,  et pratiquer le shabbat et les fêtes de l’Eternel.

 

 

 

 

 

C’est la prophétie qui annonce qu’un jour juif et non juifs seront ensemble. Les juifs reconnaîtront Yeshoua comme le sauveur et seront comme les grains du raisin accroché ensemble avec les nations, qui auront suivi la Torah de Moïse.

 

 

-L’assemblée de Yeshoua est messianique elle réunit juifs et non juifs autour de l’enseignement de  la Torah.

 

-L’assemblée messianique observe les fêtes juives données par Dieu à Israël dans lequel se trouve leur accomplissement dans et au travers du Messie Yeshoua.

 

-L’assemblée croit au vrai judaïsme biblique conformément aux écritures  dans la continuité de l’arrivée du Messie Yeshoua qui étant juif à déclaré sa judaïté et enseigné de faire ce que Lui faisait.

L’enseignement messianique se conforme sur l’ancien testament, précisément sur les livres de la Torah,  « TORAH » voulant dire enseignement.

Et par la foi l’assemblée croit que Yeshoua a aboli le sacrifice des animaux car il s’est livré lui même comme un agneau faisant de sa mort qu’une seule offrande définitive pour tous ceux qui croiront en lui pour tous les siècles à venir  juifs et non juifs.

Le mur de séparation à été renversé et maintenant nous adorons le Dieu d’Israël ensemble.

 

 

 

 

Que la prophétie de Josué et Caleb soit manifestée sur le monde et que tous se tournent vers le Messie Yeshoua.

Que tous puissent voir le sang de la vigne, voir les figues de la guérison et les grenades de la paix dans les shabbat et les fêtes.

 

 

 

Shabbat shalom
L.B


Lecture de la parasha: Nombres : Chapitre 13 verset 1 à chapitre 15 verset 41.

Lecture de la haftarah: Josué : Chapitre 2 verset 1 à 24.

Lecture messianique: Hébreu : Chapitre 3 verset 7 à 19.

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 19 Juin 2022

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 17 Juin 2022

Parasha Béah'alotekh du samedi 18 juin 2022.

Il est la lumière du monde!

 

La parasha Béah’alotékha sous un premier regard conjugue différent thème:

-L’allumage de la Menorah, les lévites gardien de l’arche, Pessah en retard, le départ du camp avec la nuée, les trompettes d’argents, la manne, les cailles,  Jethro qui veut pas venir, Moïse nomme 70 anciens, Moïse demande un successeur, Myriam qui a la lèpre.

Et la haftarah, signifiant la force de la Menorah.

 

Tous ces thèmes si différents sont réunis pour nous dire que Dieu examine toutes nos demandes au cas par cas.

 

Des demandes isolées pour les oubliées de l’histoire. Mais Dieu trouve une solution équitable pour tous. Afin que chacun ne puisse pas être privé de ses droits.

 

Moïse demande un successeur; Dieu lui propose Josué.

Jethro ne veut pas venir, Moïse lui propose le bonheur.

 

Avec Dieu il n’y a pas de laissé pour compte, chacune de nos prières est entendue, et Dieu fera en sorte d’y répondre.

Car les yeux du Seigneur sont sur les justes.

 

Yeshoua s’occupe de résoudre tous nos problèmes, Il ne laissera personne dans une frustration d’abandon.

 

La parasha Béah’alotekha c’est avant tout l’allumage de la Menorah.

 

La Menorah dont seules les Lévites devaient s’en occuper est le symbole du Judaïsme. Symbole de la présence de Dieu sur Terre.

 

Il y a aussi une référence avec l’arbre de vie.

 

 

La Menorah c’est les 7 yeux de Dieu.

 

Zacharie: 4 …..

 

Je regarde, et voici, il y a un chandelier tout d'or, surmonté d'un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier; …………..

Ces sept sont les yeux de l'Eternel, qui parcourent toute la terre.

 

 

  • Yeshoua dit : Je suis la lumière de monde !
  • Jean: 8: 12.

Yeshoua leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

 

 

Yeshoua le Messie de son Nom hébreux.

Yeshoua en lettres hébraïques est composé de 4 lettres.

 

Il s’écrit de droite vers la gauche.

 

 

AIYN - VAV -  SHIN - YOD

  4           3          2        1    

 

 

 

 

 

Ces 4  lettres révèlent le salut du monde.

 

YOD veut dire: La main de Dieu, le bras de Dieu.

SHIN veut dire: La force qui ramène vers Dieu.

VAV veut dire: L’homme à l’image de Dieu.

AIYN veut dire: Les yeux de Dieu.

 

En valeur numérique.

YOD = 10

SHIN = 300

VAV = 6

AYIN = 70

 

 

Sur la Menorah si on pourrait poser le nom de Yeshoua on verrait les 7 épis de l’écriture. (Comme sur le dessin).

L’écriture hébraïque étant des signes de formes formant des épis.

Le nom de Yeshoua possède 7« épis », ou 7 lumières et coïncident avec les 7 flammes de la Menorah.

 

 

Ainsi la parasha qui révèle Yeshoua dans la Menorah nous confirme que seule Yeshoua est l’envoyé de Dieu car c’est lui qui est le bras et la force de Dieu qui ramène les perdu  dans la maison d’Israël car  il a le regard sur nous.

 

Confirmation en numérique, avec leurs correspondances:

 

YOD : 10:  Yeshoua est les 10 commandements.

SHIN : 300:  C’est le souffle de Dieu.

VAV : 6: C’est l’homme.

AYIN :70: Le salut de l’humanité.

 

Yeshoua qui sort du rouleau de la Torah avec l’Esprit de Dieu, fait de chair d’Homme pour le salut du monde.

Cette révélation incontestable qui révèle le Nom sacré du Messie

 

 

Avec Yeshoua il n’y a pas d’oubli et quiconque croit en lui à la vie éternelle.

 

-Moïse  demande un successeur afin que sa demande soit pour tout les siècles à venir afin  que tous les enfants de Dieu  ne soient jamais comme un troupeau sans berger.

« Que l’éternel des esprits Seigneur de toute chair institue  un chef » Moïse s’adresse à Dieu  en lui demandant un Homme d’esprit et de chair il demande le Messie

 

Il nomme josué comme successeur l’allusion grammaticale est grandiose.

Josué s’écrit comme Yeshoua dans l’ancienne forme hébraïque.   Josué qui veut dire: Dieu qui sauve.

 

 

 

Zacharie: 3: 8

Ecoute donc, Josué, souverain sacrificateur, toi et tes compagnons qui sont assis devant toi! car ce sont des hommes qui serviront de signes. Voici, je ferai venir mon serviteur, le germe. Car voici, pour ce qui est de la pierre que j'ai placée devant Josué, il y a sept yeux sur cette seule pierre; voici, je graverai moi-même ce qui doit y être gravé, dit l'Eternel des armées; et j'enlèverai l'iniquité de ce pays, en un jour. En ce jour-là, dit l'Eternel des armées, vous vous inviterez les uns les autres sous la vigne et sous le figuier.

 

 

 

Toutes ses indications n’ont de réserve que pour confirmer que notre Seigneur et sauveur est bien Juif de chair et d’Esprit. Et c’est là toute la divergence des religions qui détournent le sens messianique du juif .

Le salut vient des juifs.

Yeshoua doit être identifié par sa judaïté.

Si le symbole du judaïsme est la Menorah  et que Yeshoua porte son nom sur la menorah, c’est pas par fantaisie, mais pas utilité pour ceux qui cherchent la vérité.

 

Yeshoua le Juif faisait shabbat.

Chacune des 7 fêtes le représente son ascension terrestre et céleste.

C’est seulement avec ces identifications que l’on peut savoir si on est dans le bon chemin spirituel.

 

 

Et c’est pour cela que Dieu nous à laissé ses symboles  qui sont sous nos yeux.

Pourtant encore tant de monde, se trompe ou sont trompés  par un jésus catholique ou protestant ou autres qui n’est pas identifié comme juif.
 

Yeshoua nous laissera ses paroles!

Celui qui marche comme moi aura la lumière,  celui qui garde les10 paroles.

 

Yeshoua ce nom lumineux qui éclaire tout homme, quelque soit sa difficulté dans lequel il est, quelque soit sa  religion de naissance, Yeshoua n’est pas venu favoriser l’intérêt collectif d’une religion mais pour l’intérêt de  chaque personne individuellement,  Il penche son regard vers nous et il restaure notre âme et nous rassasie. Et nous n’avons plus besoin de chercher une autre nourriture comme ce fut le cas dans le désert et qu’ils voulurent de la viande , l’Eternel dans sa colère leur donna des cailles jusqu’à ce qu’ils vomissent.

 

Ainsi la preuve est faite que Yeshoua est le Messie, et nous n’avons pas à contredire le choix de Dieu. Un choix pour sauver l’humanité (L’épouse). Comme Myriam qui attrapa la lèpre pour le choix de l’épouse de Moïse.

 

Ecoutons ce que l’Eternel veut nous dire car, son regard et nous et nous éclairent  sur la vérité.

 

Les deux témoins sont Moïse et Yeshoua.  La Torah devenu Homme pour notre  salut.

 

 

Zacharie 2……

-Et voici, il y a un chandelier tout d'or, surmonté d'un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier; et il y a près de lui deux oliviers, l'un à la droite du vase, et l'autre à sa gauche……….

 

-Que signifient ces deux oliviers, à la droite du chandelier et à sa gauche? Je pris une seconde fois la parole, et je lui dis: Que signifient les deux rameaux d'olivier, qui sont près des deux conduits d'or d'où découle l'or? Il me répondit: Ne sais-tu pas ce qu'ils signifient? Je dis: Non, mon seigneur. Et il dit: Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre.Que Yeshoua éclaire l’humanité et que tous reconnaissent qu’il est le sauveur du monde.

 

Shabbat shalom

 

L.B

 

 

 

Lecture de la parasha : Nombres: Chapitre 8 verset 1 à chapitre 12 verset 16.

Lecture de la haftarah : Zacharie : Chapitre 2 verset 14 (10) à chapitre 4 verset 7.

Lecture messianique : Jean:19: 31,37. Hébreux: 3: 1,6.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 12 Juin 2022

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 10 Juin 2022

Parasha Nasso du samedi 11 juin 2022

Les paroles qui  bénissent.

 

 

La parasha Nasso veut dire : relève.

 

En bref 5 points essentiels sont évoqués.

 

1 Le recensement se complète  avec les Lévites.

 

2 La loi  de la « sotah » soupçon sur une femme adultère.

 

3 La loi du nazir, ne doit pas se couper les cheveux, ne doit pas s’approcher d’un mort, ni boire de l’alcool.

 

4 La bénédiction d’Aaron.

 

5 La contribution  de chacun.

 

Le recensement des Lévy dont Aaron fait parti indique qu’il y aura toujours des personnes prêt a s’engager, pour servir Dieu. Qu’ils soient consacrés de naissance où consacrés pour un laps de temps.

Le symbole des Lévy c’est le service, le lien entre Dieu et le peuple. Ils sont chargés de garder l’Arche et tout ce qui l’entoure.

 

-Aaron figure du porte parole de Dieu. Homme de paix, modèle de prière.

 

 

La loi sur la « sotah » renvoie à la relation entre Dieu et son peuple, y voyant par conséquence le péché comme une sorte d’infidélité.

Quelques soient les péchés ils ne s’alimentent que de nos besoins.

 

Plus notre monde évolue, plus il nous pousse à des besoins inutiles, au-delà du besoin, nous sommes pris au piège, des achats dont on pourrait bien se passer, où d’un style de vie emprunt de dépendance de toutes sortes.

Tout est fait pour nous donner envie d’avoir, de posséder, un besoin de faire comme les autres, une convoitise légitime, une pseudo liberté, jusqu’à provoquer des actes méchants, être prêt à faire n’importe quoi, pour avoir ce qui nous fait envie.

Du coup cela  implique tous les péchés: Convoitise, orgueil, vol, débauche, meurtre, mensonge……

 

Ainsi le pécheur va être accusé par satan qui va l’ éloigner de Dieu.

 

Mais Nasso vient nous aider dans nos obsessions, et nos besoins réels.

 

 

 

-On distingue parmi les descendants d'Aaron, frère de Moïse, les cohanim (cohen) c'est-à-dire sacrificateurs, chargés de présenter les offrandes (sacrifices d'animaux et offrandes d'encens parfumés) au Temple. On compte parmi eux également :

 

 

Tous ces personnages qui furent des portes paroles de Dieu.

 

 

-Des aident pour nous sortir de nos galères.

-Des soutiens au quotidien.

 

 

 

Ce que nous renvoie cette parasha c’est la prière d’Aaron qui  encore aujourd’hui se récite. Les jours de shabbat, et jour de fêtes.

En Israël cette bénédiction est récitée devant le kotel deux fois par an, le  troisième jour de Pessah et Souccot.

 

Le prière d’Aaron appelé prière du Cohanim s’écrit en 15 mots:

Aussi la référence interessante c’est les offrandes de chacune des tribus qui comportent 15 offrandes. Comme 15 prières.

 

-La prière d’Aaron et ses secrets.

 

 

Ce chiffre 15 vient nous instruire avec l’alphabet hébraïque, avec la lettre  Samekh la quinzième lettre.

 

 

 

 

 

Le 15  « Samekh » qui veut dire:

Colonne, pilier, soutien.

 

Samekh c’est comme un bouclier, elle symbolise la présence divine qui nous entoure pour former une protection. Samekh c’est celui qui soutient, qui fortifie celui qui est déprimé, celui qui est oppressé,  où relève celui qui tombe.

Samehk à pour rôle notre défense devant les accusations de satan, quand nous péchons,  il empêche de porter le regard qui condamne, qui exclut.

Samekh déclare qu’il y a présomption d’innocence.

Samekh fait taire les accusations.

 

 

Samekh représente par sa forme un détachement au besoin inutile.

 

Mais ce 15 hébraïque c’est aussi la lettre qui apparaît la première fois dans Genèse 2:11, avec « Pischon » ce fleuve qui entoure le pays là ou se trouve l’or.

 

 

« Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. 11Le nom du premier est Pischon; c'est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l'or. 12L'or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d’onyx ».

 

 

Et ce 15 nous donne la plus belle prière de bénédiction.  La prière des Cohahim  dite la prière d’Aaron.

Elle condense dans ces 15 mots (version hébreux) tout ce dont nous avons besoin.

 

 

 

יַבָרֶכְךָ יַהוָה וַיִשְׁמְרֶך

יָאֵר יַהוָה פָּנָיו אֵלֶיךָ וִיחֻנֶּךָּּ :

יִשָּׂא יַהוָה פָּנָיו אֵלֶיךָ וַיָשֵׂם לְךָ שָׁלוֹם

 

Yevarékhekha Adonaï vaYichmerékha

Yaèr Adonaï Panayv Eléykha viY’hounéka

Yissa Adonaï Panayv Eléykha vaYiassem Lekha Shalom

 

-Que Dieu te bénisse et qu'Il te garde.

-Que Dieu éclaire sa face vers toi et qu'Il te prenne en grâce.

-Que Dieu tourne sa face vers toi et qu'Il te mette la paix.

 

 

La première est une bénédiction financière, elle cible nos besoins matériels.

La deuxième est une bénédiction spirituelle, elle cible notre âme et ses besoins.

La troisième est une bénédiction de paix et de guérison, elle cible notre défense.

 

Mais alors avons-nous besoin d’un Cohen pour être bénit?

 

 

Non!  car nous avons Yeshoua qui est notre avocat, notre soutien notre force, Il pardonne nos péchés avoués pour faire taire les accusations du diable.

Yeshoua notre Cohen, notre Nazir, Il est là présent pour agir et nous relever!

 

Ainsi le texte termine par une offrande que chacun apporte personnellement.

Chacun de nous à le devoir de prier pour le bien des autres, les plus faibles, les déprimés, les malades, nos familles, nos amis, et notre assemblées, qu’elles soit virtuelle, proche où éloignée, qu’on se connaissent ou pas, nous faisons partie d’un même corps celui de Yeshoua et si l’un souffre tous souffrent. Car cette prière est la prière réservée pour le peuple de Dieu.

 

Alors cette prière nous la faisons, les uns pour les autres car nous sommes tous  des serviteurs consacrés  par Yeshoua. Aimons nous les uns les autres.

 

Car les mots secrets de cette prière renferment tous nos besoins financiers qui descendent du fleuve où coule l’or.

Nos besoins spirituels quand notre âme se joint à Yeshoua.

Quand la présence de Dieu « la shekina » nous entoure.

 

 

 

Nous sommes tous des portes paroles de bénédictions, des portes paroles de bienveillance, des portes paroles de soutien, des portes paroles qui bénissent.

Ainsi Yeshoua s’exprime au travers de nous!

Nous sommes chargés de transporter, déplacer, bâtir des espaces pour placer l’arche qui contient la Torah. `

 

Que cette prière agisse avec puissance sur le peuple de Dieu!

 

 

Que le peuple de Dieu soit béni.

 

 

La vidéo de la prière biblique récitée par un Cohen à écouter. Que cette prière nous délivre de tout mal et nous fasse du bien. (Rajouté en commentaire.)

 

Car il est bon d’écouter la prière du Cohanim.

 

Lecture de la parasha:
Nombres: Chapitre 4 verset 21 à chapitre 7 verset 89. Lecture de la haftarah:
Juges: Chapitre 13 verset 2 à 25.
Lecture messianique:
Actes: 21: 17 à 32. Jean: 7: 53 à 8:11.

 

 

 

 

Shabbat shalom

 

 

L.B

 

 

 

 

https://youtu.be/aMnvn8X_96o

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 7 Juin 2022

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 3 Juin 2022

Shavouot et Bamidbar 2022

Du sable du désert, au sable de la mer, en passant par Shavouot.

 

 

 

Cette grande semaine ou se conjugue la première parasha du livre des Nombres et la grande fête de Shavouot.

 

Ce samedi 4 juin shabbat avec la parasha Bamidbar et dès la soirée commence la fête de Shavouot, (pentecôte).

 

 

 

La parasha bamidbar vient nous donner la saveur de Shavouot.

 

La parasha emploie plusieurs fois les termes: « Le désert  du Sinaï ».

-Dieu vient parler à Moïse dans le désert du Sinaï, cette terre recouverte de sable, sans vie.

 

L’Eternel demande à Moïse de rassembler le peuple, et de les placer comme un corps d’armée.

 

Il nomme des chefs d’armées pour chaque tribu et des ordres précis pour que chacun puisse être utile à cette guerre qui se prépare.

 

La haftarah répond avec enthousiasme par le prophète Osée, si le peuple écoute les instructions Dieu sera lui même le général de guerre qui combattra lui-même les ennemis.

Ainsi le peuple sera comme le sable du bord de la mer, le sable salé.

 

Car nous sommes le sel de la terre avec la saveur de la parole de vérité.

Le sel c’est l’Esprit de vérité, l’Esprit qui descend.

 

Mathieu: 5: 13.19

Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on?

Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes oeuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

 

Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

 

 

 

Psaumes 104:9  Tu as posé une limite que les eaux ne doivent point franchir, Afin qu’elles ne reviennent plus couvrir la terre.

 

Le sable du bord de la mer c’est une limite que la mer ne peut pas dépasser; Une limite contre les impies. Ce qui nous amène à Shavouot dans une vision un peu différente qu’à l’habituel.

Shavouot c’est une limite entre le bien et le mal, une séparation entre notre esprit et notre âme.

Une séparation qui rassemble le peuple de Dieu d’un côté les âmes sauvées qui appartiennent à Dieu, tous ceux qui sont la postérité d’Abraham et de l’autre ceux qui nous veulent du mal.

 

 

 

Shavouot c’est la Torah de vérité c’est l’Esprit de vérité qui descend sur le désert du Sinaï. C’est le feu de Dieu qui se répand. C’est les 10 commandements de la loi que Dieu a gravé dans les deux pierres qui ont été données à Moïse pour que  le peuple se sanctifie.

 

-Le symbole de Shavouot c’est le feu de la Torah qui descend vers le peuple, (ce sable du désert).

 

C’est un feu qui consume de l’intérieur pour séparer l’esprit de l’Homme de son âme.

 

 

Le feu qui est la voix de l’Eternel.

 

Psaumes 29:7

La voix de l'Eternel fait jaillir des flammes de feu.

 

 

 

Psaume 39:3

Mon coeur brûlait au dedans de moi, Un feu intérieur me consumait, Et la parole est venue sur ma langue.

 

Le feu de Dieu c’est un feu permanent qui s’oppose à tout ce qui est mal.

Un feu de guerre, une colonne de feu qui sépare le bien du mal, un feu qui met des limites, un feu qui éclaire nos parts d’ombres.

 

-Ce feu qui tranche comme une épée l’âme et l’esprit.

 

Exode  24:17.

L'aspect de la gloire de l'Eternel était comme un feu dévorant sur le sommet de la montagne, aux yeux des enfants d’Israël.

 

 

La parole est comme une épée de feu qui sépare âme et esprit.

L’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu. La connaissance qui nous aide à mettre des limites entre le bien et le mal.

 

 

 

 

Nous séparant de tout ce qui nous empêche d‘aller vers Dieu.

 

 

Le feu du ciel qui vient brûler le mal.

 

 

La Torah nous aide à comprendre le cheminement de la sanctification, elle descend en nous et brûle les serpents et les basilics qui se cachent. Elle nous sépare, met des limites à nos intentions mauvaises. Le mal agit comme une voix qui nous incite à faire ce qui déplaît à Dieu.

 

-Shavouot c’est la guerre entre l’âme et l’esprit, c’est Yeshoua qui descend et fait la guerre à nos tentations.

 

Hébreux 4:12.  Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.

 

 

 

L’âme vivante de Yeshoua qui brille éternellement et qui brûle le mal.

Nous mourrons par le feu, pour renaître de l’Esprit.

 

Shavouot nous sépare du péché pour nous unir à Dieu comme s’unit l’époux de l’épouse.

 

Actes 2: 1 à 4.

Le jour de Shavouot, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.

Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.

Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux.

Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.

 

 

-La dispensation de l’Esprit sur chacun de ceux qui était au rendez-vous de Shavouot.

 

Le miracle de la séparation sans qui nous ne pourrions pas comprendre la parole de Dieu. Car la connaissance est notre arme de guerre, la connaissance de la Torah, la partie de la bible qui sanctifie, nous faisons agir l’épée de l’Esprit qui combat et détruit tout ce qui s’oppose à Dieu.

 

 

 

 

 

L’Esprit envoyé par Dieu à cette fête, que nous recevons nous unis à lui comme une fiancée s’unit à son fiancé mais ce que nous devons comprendre,  c’est que le don du Saint -Esprit que nous recevons doit être de même nature que l’Esprit  reçu à Shavouot  sur le mont Sinaï.

 

 

Quand nous recevons  l’Esprit Saint en nous il faut qu’Il soit comme l’Esprit de la Torah.

Le Shavouot de Moïse s’est accompli par le don de la Torah.

Le Shavouot en Yeshoua c’est accompli par le don de l’Esprit Saint,  les deux doivent être de même nature.

 

Si vous avez reçu un esprit qui vous rend rebelle à la Torah de Moïse et aux commandements de DIEU c’est que vous n’avez pas reçu le vrai Saint-Esprit, c’est un feu étranger qui est venu, car le véritable Esprit envoyé de Dieu nous unit à la Torah,  comme une union nous faisant accepter de nous soumettre à la loi d'Israël, ainsi devenant une fiancée de même nature que son fiancé Yeshoua de Nazareth.

 

 

 

 

Car la Torah enseigne que les âmes des inconverties  étaient aussi présentes au Sinaï lors de Shavouot, comme il est dit: « Et ce n’est pas à vous seul que j’institue cette alliance et ce pacte, mais avec ceux qui sont aujourd’hui placés avec nous en présence de l’Eternel notre Dieu et avec ceux qui ne sont pas ici, à côté de nous en ce jour ».Deute 29:14,15.

 

Les âmes comme le sable du désert étaient présentes au Sinaï pour recevoir la vie, et ce fut par le Shavouot de Yeshoua qui a posé des limites devant l’adversité et nous a rendu incalculable comme le sable du bord de la mer.

 

La fête de shavouot c’est recevoir l’Esprit de Yeshoua qui est l’Esprit de la Torah.

Le grand rassemblement des âmes qui s’unissent pour former le corps du Messie.

 

Shavouot veut dire faire un serment, une alliance. Sur le Sinaï c’est à ce moment que le peuple d’Israël s’est formé, ainsi c’est pareil à Shavouot le peuple devient Israël, qu’il le soit de naissance ou d’adoption le peuple d’Israël est ressuscité.

Qu’ils soient des nations ou qu’ils soient juifs, chacun doit être uni à Yeshoua ainsi Shavouot s’accomplit en nous.

 

 

Pour le temps de Yeshoua ce jour de Shavouot fut un temps qui a marqué le peuple de Dieu,  c'est-à-dire juifs et non-juifs pour l’éternité unis, et c’est en ce jour qu’Israël (juifs et non juifs) sont devenu le peuple de Dieu, c’est à ce jour que l’assemblé de Yeshoua c’est formé.

Le don de l’Esprit Saint aux juifs et non juifs a scellé l’union avec Dieu et leurs conversions, l’acceptation de l’Esprit de vérité c’est l’acceptation de la Torah de la loi.

La dispensation de son Esprit a formé son assemblée.

 

Cette fête est donc accomplie par Yeshoua.

 

 

Ce qu’Il a promis, Il a envoyé : Son Esprit Saint,  afin que la greffe sur la souche véritable du peuple de Dieu soit saine.

 

C’est aussi pour cela que Shavouot est appelé fête de la moisson, c’est le moissonnage des croyants qui sont comptés.

 

 

 

 

La préparation de l’épouse sanctifiée se prépare, Yeshoua se révèle dans son fondement de la Torah, afin que l’épouse vienne se greffer sur Israël.

 

Nous lisons le livre de Ruth à cette occasion, ce qui nous enseigne que le Messie est venu s’unir, rassembler son monde en lui.  Ruth la Moabite qui vient se greffer par alliance à Dieu.

Ruth l’étrangère qui reconnaît Dieu d’Israël. Elle prononcera son engagement devant Naomi sa belle mère:

 

« Ton peuple sera mon peuple » !

« Ton Dieu sera mon Dieu » !

 

 

-Voilà comment s’accomplit Shavouot en  disant;  

 

« Oui Seigneur Yeshoua fils du Dieu d’Israël.

 Ton peuple d’Israël est mon peuple !

Ton Dieu est mon Dieu !

 

Un seul peuple unis dans son assemblée pour l’adorer Lui seul dans Sa vérité!

 

  Voilà Shavouot !

 

 

 

La fête  se prépare comme si on attendait un Roi.      

 

L’organisation de la table bien garnie comme pour une fête, aussi on s’habille en blanc et on fleuri sa maison.

 

On organise la fête comme un Shabbat avec les deux pains, mais pour cette fête les pains sont tressés en rond.

 

Puis partager le vin comme à shabbat en présentant les deux  pains les mains levées  comme pour les présenter au Seigneur.

 

Préparé un repas festif, et pour marquer le coup on sert pour le dessert le gâteau traditionnel de Shavouot « le cheesecake ».

Consommer également des aliments à base de lait et de miel.

 

 

(Car nos actes justifient notre foi, nos actes rendent visible notre foi).

 

Le lait évoque un retour aux origines et spirituellement un retour aux origines du créateur. Le retour vers Dieu sera éternellement le pays où coulent le lait et le miel.

 

C’est ainsi que l’on comprend Shavouot; Chaque année Dieu comptabilise les nouveaux arrivés, la masse des croyants qui forme le troisième temple par l’âme de Yeshoua.

 

1 Pierre 2:2  désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut,

 

 

 

-La fête commence samedi soir 4 juin après le shabbat et se termine dimanche soir, et se prolonge si on veut jusqu’au lundi soir.

 

 

 

Lecture de Shavouot

Le livre de Ruth entier .

Psaumes 113 à 118.

Exode: Chapitre 19: chapitre: 20.

Nombres:  28: 26 à 31.

Ezechiel: 1: 1, 28 à 3 à 12.

Actes: 2 entier.

 

 

Le deuxième jour.

Deutéronome: 15: 19 à 16: 17.

Nombres: 28: 26 à 31 

Habacuc: 2:  20 à  3: 19.

 

 

Lecture de la parasha

Parasha Bamidbar du samedi 4 juin 2022.

Lecture de la parasha: Nombres: Chapitre 1 verset 1 à chapitre 4 verset 20.

Lecture de la haftarah: Osée: Chapitre 2 verset 1 à 22

Lecture messianique: 1 Corinthiens: Chapitre 12 verset 12 à 31. 

 

Shabbat shalom 

 

Bonne fête de Shavouot. 

 

L.B

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0