Publié le 27 Juin 2021

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 25 Juin 2021

Parasha Balak du samedi 26 Juin 2021

La guerre des « trois »!

 

La parasha de cette semaine c’est Balak.

 

A cette époque  les moabites n’avaient que pour objectif de détruire le peuple que Dieu aime.

Ces moabites obsédés par la haine organisaient une stratégie de guerre pour détruire ce peuple.

Cette guerre, ils la calculent selon trois piliers.

Cette guerre spirituelle cible trois attaques: la foi, l’esprit, le corps.

Dans le texte ressort trois noms qui vont nous enseigner la guerre.

1 Moab, 2 Balak, 3 Balaam.

Trois noms pour  former une super puissance: Amalek.  Qui va utiliser un cheval de Troie. Séduire le monde avec des choses plaisantes.

 

Trois piliers stratégiques pour détruire le peuple. Dont chacun de nous doit se protéger car le pouvoir des ennemis n’atteint pas l’homme avertit.

 

1 Moab c’est le dieu de la guerre. Sa force, il la prend dans son dieu Kemoch qui lui donne une force surprenante, car il offrait des sacrifices humains, ses holocaustes  lui donnaient force et puissance.

Sa force c’est dans le corps, c’est-à-dire dans les actes.

Affaiblir le croyant dans sa chair en lui enlevant ses forces spirituelles.

Moïse fut affaibli par une attaque guerrière, Aaron et Hur lui ont tenu les bras levés pour gagner la guerre.

Kemoch honoré depuis l’antiquité sous divers noms fut appelé:  « Ares » sous l’influence grec.  Sa façon de procéder toujours la même confondre la vérité à travers la culture.

Donné du non sens à la Torah, décrédibiliser la doctrine du Judaïsme. Déposséder l’héritage juif. Enlever la paternité de Yeshoua et son identité.

 

L’affaiblissement du corps en le volant de ses connaissances, par l’intrusion des cultes étrangers. Cette stratégie puissante détourne les croyants des vrais honneurs que l’on doit offrir à Dieu comme la reconnaissance du Shabbat. Nos actes  sont notre force, honorer le shabbat c’est un acte fait avec notre corps, comme quand on élève le pain de shabbat on élève le corps du Messie.

 

2 Balak Son dieu c’est le dieu de la sorcellerie; expert dans la magie agit avec les puissances occultes.

Le dieu de la sorcellerie demande en échange de ses services des payements en nature.

Balak est le fils de Cippor d’où son origine Péor.  Baal Péor qui se nourrit d’orgie, de toutes souillures sexuelles, de pratiques homosexuelles,  il reçoit ses offrandes lors des cultes sado masochistes est plus …… Il influe sur l’esprit, la pensée de l’érotisme, son attaque c’est la perversion sexuelle.  L’impureté  qui repousse l’Homme à rechercher Dieu.

 

 

3 Balaam: Prophète son arme annoncer des paroles qui ont une puissance créatrice.

Balaam c’est la force de l’égarement, celui qui détourne la vraie croyance. La nature de son nom veut dire culte païen, une sorte de boycotteur d’Israël. Il a le don de bénir ou maudire ce qui fait de lui un homme puissant. Le fait de maudire c’est pour détourner le croyant de la foi en Dieu.

 

C’est trois piliers de guerre qui sont les armes d’Amalek.

Enlever la culture juive, enlever la pureté sexuelle ; détruire les convictions.

 

Cette guerre de « trois » c’est notre cheval de bataille,  ne jamais oublier que nous sommes parfois faible, sensuelle, et influençable.

 

La force des églises chrétiennes c’est joué a coup de cavalerie prophétiques mensongères, au grand galop de doctrine sans Torah? Balaam le grand étalon de leur cité.

 

Le monde vautré dans le fumier de la sexualité impure le grand balak grand cavalier sur ses montures qu’ils chevauchent à coup de cravache.

 

La manipulation des grands charmeurs  de Moab avec son attelage de mensonges, qui subliment tout le monde avec ses pouvoirs de meneurs sait comment  mettre des oeillères sur les gens.

 

Ce triplet sont les obstacles du peuple de Dieu. Le corps, l’esprit, la foi. La haine, l’impureté, l’idolâtrie.

 

 

Les mots prononcés contre les juifs, le peuple d’Israël, les croyants qui pratiquent les lois sont de la sorcellerie car les mots sont comme des flèches qui visent  toujours leurs cibles.

Prononcer des paroles insultantes, contre le peuple de Dieu c’est l’esprit de Moab.

 

Nier que la Torah apporte la kédoucha (la sainteté) au peuple de Dieu c’est  l’esprit de Balak.

 

S’associer à des réunions avec les sans Torah  c’est l’esprit de Balaam.

Ces esprits sont notre bataille comme des guerriers, nous devons les combattre en leur mettant le mors.

 

 

On ne maudit pas Israël, on le bénit. Israël le grand Israël toutes nations réunit  c’est celui qui revient vers Dieu en bridant ses aprioris religieux qui lui interdisait la Torah.

 

 

Israël ne peut être maudit. Balaam demeure le type du faux prophète ami de l’argent et des honneurs, et il ne fait aucun cas de la gloire et de la sainteté de Dieu. Par la bouche de Balaam, Dieu dit qu’il n’y a « pas d’iniquité » en Israël.

Nous entendons encore aujourd’hui dans la bouche de chrétiens : « Ne peut-on pas critiquer Israël ?... ». Cette interrogation sous-entend un reproche, un jugement. Elle remet en cause la Parole sur l’élection, l’alliance et les promesses. Paul diras : « Ô homme, qui es-tu pour contester avec Dieu ? Le vase d’argile dira-t-il à celui qui l’a formé : Pourquoi m’as-tu fait ainsi ? » - Rom.9 :20.

L’absence de soumission à la souveraineté divine est et sera de plus en plus le problème de ces lieux ce culte. De la même façon, la vérité de Dieu est et sera détrônée au profit de l’Humanisme, qui plaît à l’homme et le conforte.

 

 

Le monde ne s’inquiète pas de savoir ce qui est pur ou ce qui est souillé, ni ce qui est vrai ou ce qui est faux, ni ce qui est bien ou mal dans l’absolu. Il s’intéresse seulement à ce qui apparaît bon ou mauvais à la nature humaine, aux désirs humains, au regard humain . L’humaniste païens ne comprend pas la Justice de Dieu. Il rejette la conception de la rédemption par le sang et ne peut expliquer l’expiation. C’est un homme religieux non régénéré, qui juge selon ses critères d’ordre naturel. Balaam pensait qu’Israël pouvait être maudit, comme tout peuple qui est pécheur.

 

 

 

Toute cette lutte pour que le règne de Yeshoua n’aboutisse pas,  le monde repousse les limites du temps pour vivre dans le déni, la luxure, et le mensonges.

 

Quoi qu’il arrive, mettons les pieds à l’étrier et marchons sans abandonner la course avec Yeshoua à la tête du corso sans faillir dans les choses sales que nous étalonne la vie du monde.

Amalek  a utilisé la sorcellerie, puis il a fait  venir les filles de moab, et les guerriers, résultat des courses c’est eux qui ont fini dans le fossé.

Le peuple de Dieu si il est obéissant, arçonner à la Torah sera toujours bénit.

 

Ce que nous conseille cette parasha c’est de:

1 S’éloigner de tout rassemblement sans Torah, et des gens qui veulent toujours discuter et qui veulent toujours avoir raison c’est une guerre de paroles sans fin.

2 De s‘éloigner des gens pervers, car ils séduisent jusqu’à nous faire douter de nos choix.

3 S’éloigner des gens qui n’aime pas Israël car leur jugement apportent le malheur; et pourrait nous faire penser  ou dire des mauvaises choses sur le peuple de Dieu.

 

La fin de la lecture de la haftarah.
Homme on t’a dit ce qui est bien, ce que le Seigneur demande de toi: rien que de pratiquer la justice, d’aimer la bonté, et de marcher humblement avec Dieu.

 

Shabbat shalom

L.B

 

 

 

 

 

 

 

Lecture de la parasha: Nombres: Chapitre 22 verset 2 à chapitre 25 verset 9.

Lecture de la haftarah: Michée : Chapitre 5 verset 6 (7) à chapitre 6 verset 8.

Lecture messianique:  2 Pierre : Chapitre 2 verset 1 à 22.

Apocalypse: 2: 14 à 16. Jude: 11.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 20 Juin 2021

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 18 Juin 2021

Parasha Houkat du samedi 19 juin 2021.

La vache Bio .

Cette semaine la parasha « Houkat » qui veut dire: « Décrets » va nous révéler quelques « Secrets ».
La parasha Houkat c’est la parasha de la vache rousse. Qui pourrait se traduire au sens large du terme.

La parasha de la loi qui réunit tous les commandements en une seule loi, la loi universelle qui sanctifie tout. La vache rousse c’est la guérison dont nous avons besoin pour être délivré du mal. Cette eau lustrale fabriquée à partir des cendres de la vache rousse brûlé mélangée avec de l’eau purifie le peuple.

Le monde a accueilli le diable à bras ouvert et il s’est installé partout où il a été invité.

Cette semaine je voulais vous partager un secret que le diable aurait bien aimé qu’il reste encore secret.
Le diable se cache toujours derrière une bonne intention.
(Je suis aussi désolé de ne pas pouvoir mieux écrire car je suis extrêmement en difficulté pour écrire et dénoner ses actions).

* Pour écrire ce message il y aura des points quand je nommerai des institutions ou des personnages car en ajoutant des points ou autres je m’assure une petite sécurité de n’être pas retrouvé sur les moteurs de recherche de Google comme ce fut le cas de certains alerteurs.

Sur un sujet dont je n'avais pas évaluer l’ampleur, mais qui intéresse tout le monde qui est le « BIO » l’agriculture végétale

page1image3690192page1image3690400

où animal bio je pense qu’en générale tout le monde est d’accord. Mais voilà que tous les produits bio ne sont pas bons.

Comprenez que je ne vais pas écrire un message écologiste, pour dire ce que les gens doivent faire, non je veux parler du bio sa..tanique.
Le bio sa..tanisme a envahit la planète. Sous décret gouvernemental.
C’est la « bio.d.y.namie ».

La bio.d.y.namie est basé sur la science d’ l’anth.ro.po.sophie, et l’anth.ro.po.sophie; fut élaboré par un des plus grand Nazi de l’histoire nommé Stei.ner.. au cotés d’Hitler. Sur des bases de la scientologie et de l’antisémitiste. Argumenté sur des fondements chrétiens.

Ce terrible monsieur fut l’organisateur de laboratoire aux essais chimiques permettant de faire des tortures aux juifs et autres victimes du nazisme.

Cette base de travail effectuée en suisse et Autriche et en Allemagne est toujours en service maintenant et prend une ampleur phénoménale.

Leurs projets: créer une filière de produit agricole végétale, animale dans le monde entier estampillé à la marque du D.iable, et valider le projet mondial de la domination des sous-peuples.

Pour la diffusion de leurs produits des grands complexes d’usines pouvant fabriquer divers produits. Et surtout des écoles pour enseigner la BIO.dy.namie, ces écoles privées implantées maintenant sur tout le globe terrestre s’organisent et préparent les enfants à être des élites dans ces domaines.

page2image3692064page2image3696848 page2image3697680

Ces écoles sont nommées Stei.ner.._ Wal.dorf..
Pour la France juste après l’élection de m..acron il nomma sa ministre de la culture Françoise Ny.ssen fidèle adepte de ses écoles afin qu’elle soit la fondatrice d’un rituel pour ces écoles françaises.
Elle inaugura en 2017 une cérémonie en pleine nuit noir de décembre avec tous les enfants a un rituel consistant a ce que chacun des enfants ait une bougie à la main ainsi formant un cercle escargot les grands devant allumer les bougies des petits en disant une phrase culte pour ce rituel. Du genre « nous somme sur le chemin du Christ..... ».
Mais aussi dans leurs réunions y est convié 70 hommes assis devant les enfants les bras élancés devant les enfants de 6 à 20 ans comme pour les bénir mais en disant des paroles sa-tanistes bien sûr.

Ces écoles enseignent la Bio.dy.namie appelé aussi l’art de faire de la magie blanche avec des "êtres élémentaires » comme ils disent.
Deux branches essentielles sortent de leurs recherches: La médecine et le bien-être. La médecine de l’âme, leur credo « faudrait plus de malades qui adhèrent à ces médecines aléatoires. Leurs symboles s’inspirent du caducée pharmaceutique et du corps médical qui est le symbole du serpent élevé sur le bâton symbole du dieu hermès, sa pérennité s’est construit avec le pouvoir du « GUI » plante emblématique du pouvoir sorcier qui est concentré en éléments végétales actifs contre les maladies les plus graves.

Les produits phares dont pour l’instant j’ai établi un lien entre eux est la marque historique c’est « W.eled.a » et ses dérivés « Flo.ressance », et « k.neipp » et certainement d’autres... « W.eled.a » veut dire Déesse celtique qui guérit. La filière agricole et la pharmacopée qui ont une part énorme dans le

monde car elles sont financé par la N.ef à coup de milliard, cette filière médicale connu sous son nom générique I.sca.dor AG produit en plus de ses produit médicamenteux des produit aux effets épidémiques et vaccins dont des essais à petite échelle ont été réalisé en 2015 dans leurs propre écoles pour voir les effets direct.

En faisant cette étude j’ai mis les pieds dans une fourmilière et plus je découvre l’ampleur des dégâts, plus c’est devient inquiétant, d’ailleurs comme je ne peux pas tout dire dans ce message je vous invite à aller lire le sujet. Il y a un homme rescapé de ces écoles ayant été lui-même enfant puis enseignant dans ce système il sera au mieux de répondre à toutes vos questions, je mettrais le nom de son site en bas de la page mais attention je mettrais des points pour ne pas être identifié à son blog. ((Que Dieu le protège)).

A l’heure actuelle le système bio est récupéré par de grandes filiales françaises comme bio..coo.p Erner.coo.p, les amis- de- la- terre etc....... Les agriculteurs vraiment bio, soucieux d’une vraie agriculture bio qui vendent leurs produits a ces chaines de ventes ne sont pas au courant du système ils cherchent juste à profiter d’une image qui leur semble plus valorisante auprès des consommateurs incrédules. Bio..coo.p W.eled.a et tous portent des logos qui veulent dire « la main qui guérit » « la main qui rassemble » les jeunes pousses (les enfants)..

Les campagnes de publicités, les vidéos et toute la comm’ polluent notre cerveau, ils sont très bien réalisés évoquant beaucoup de belles valeurs auxquelles on adhère avec sincérité. Mais voilà elles sont réalisées pour l’endoctrinement.

Ces écoles sont remplis par les enfants du show biz, des gens influenceurs, stars médiatiques de tous genres.

L’an.thro.po.sophie n’est pas une écologie pour préserver la planète, son but c’est l’asservissement de l’Homme, aussi il y a maltraitance humaine, animale, et faux produit comme le miel compléter aux sucre de leur pur invention.

Cette colonisation planétaire institué par le système nazi vise évidemment tout le monde mais surtout le peuple de Dieu qui est sensible à l’écologie car voulant souvent un esprit saint dans un corps saint.

Alors me direz vous qu’est-ce qu’il faut faire?
Premièrement nous ne pouvons pas lutter contre tous les produits de ces organisations car ils se sont infiltrés dans toute la médecine et finance en partie tous les magasins au label Bio, le logo We.le.da c’est comme le caducée le serpent et le bâton mais avec comme des bras étendu de chaque côté on le reconnais facilement. Mais nous pouvons déjà ne plus acheter les produits déjà dénoncé plus haut afin de ne pas contribuer financièrement à cet holocauste.

Mais Dieu ne nous laisse pas sans réponse car comme par hasard la réponse est dans cette parasha.

Nombre 21: 8,9.
L'Eternel dit à Moïse: Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur un bâton; quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie. Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d'airain, conservait la vie.

Jean 3:14,15.

Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle.

Le verset entier:

Nicodème lui dit: Comment cela peut-il se faire? Yeshoua lui répondit: Tu es le docteur d'Israël, et tu ne sais pas ces choses! 11En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage. 12Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes? 13Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel. 14Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, 15afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle.

Car nous qui croyons que nous sommes sauvé par la vie de Yeshoua nous croyons aussi que ses choses monstrueuses existent dans le monde

Le bâton fut ce bois de l’arbre de la connaissance du bien et du mal qui fut la chute d’Adam dans le Jardin d’Eden
L’arbre qui détient les pouvoirs des miracles, des guérisons, Le diable qui fut comme un homme séduisant Adam et Eve fut transformé en serpent rampant sur le sol n’ayant plus de main plus de pieds pour se servir des pouvoirs de l’arbre. C’est qu’il connut l'idée que la chose continuerait par le biais des Hommes orgueilleux avides de richesse et d’honneurs.

Cet arbre réduit a un bâton fut transmis aux patriarches jusqu’à Moïse qui est chargé de transmettre la connaissance non pas du pouvoir mais de la connaissance de Dieu à travers la Torah. Ainsi connaître les actes du diable s’est aussi s’en dégager connaître ses pièges c’est la notre force et cette force est réservé au peuple de Dieu.

Le bâton est transmis à tous les bergers de la planète qui conduisent les brebis de l’Eternel afin que la connaissance soit prodiguée à tous ceux qui suivent les bergers d’Israël.

Car la connaissance des sortilèges donnés par le diable est un poison qui tuent et ensorcellent les âmes qui cherchent de l’eau magique. L’eau c’est le pouvoir qui transforme qui donne la vie éternelle. Moïse a reçu le pouvoir de transformer le mal en bien. C’est pourquoi il ne devait pas frapper le rocher.

Moïse quand il fut devant Pharaon il leva son bâton qui se transforma en serpent et dévora les deux bâtons serpents des magiciens de Pharaon. Car Moïse détient le bâton de la connaissance du bien qui détruit la connaissance du mal.

page6image5776944 page6image5777152 page6image5777360 page6image5777568 page6image5777776

Pour triompher du mal il faut affronter le mal il faut dominer le mal. C’est-à-dire en prendre conscience, mettre des mots sur des actes, savoir ce qui se passe dans les lieux secrets, savoir ce qu’on ce que l’on doit faire, manger et acheter, décider.

2 Corinthiens 11: 12,15.

Mais j'agis et j'agirai de la sorte, pour ôter ce prétexte à ceux qui cherchent un prétexte, afin qu'ils soient trouvés tels que nous dans les choses dont ils se glorifient. 13Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. 14Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. 15Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres.

Donc leur symbole est encore plus dangereux.

Le serpent d’airain fut élevé par le bâton de Moïse.
Dominer le mal en nous c’est élever notre être vers Dieu.
Tout doit être élevé sur la terre car la terre doit se sanctifier pour préparer la venue de la rédemption finale du messie, le shabbat sanctifie la terre,

Le mal est dominé par la puissance de nos actes acquis par la Torah.

On comprend alors l’histoire du peuple d'Israël au travers de cette parasha Houkat la vache rousse! La parasha de l’eau lustrale, l'eau qui est transformée, qui a le

page7image3700800 page7image3701008 page7image3701216

pouvoir de dominer le mal. Car l’ eau lustrale c’est l’eau de la Torah et la cendre de Yeshoua qui transformé donne la vie éternelle.

La première génération reçut ce qui était pur la Torah, puis Yeshoua est descendu en eux et les a rendus pur par la pratique de la Torah ils se sont élevés.

Moïse qui fit un serpent de fer le plaça sur une perche et l’éleva devant eux afin qu’ils puissent être guéris et sauvés.
Cette symbolique confirme encore que la victoire du peuple sur les entreprises diabolique .............;

On comprend qu’ils ont élevé maintenant le mal qui s’est transformé en bien. La guematria confirme encore avec cette concordance extraordinaire; Mashiah porte le nombre 358
Serpent ( nahash ) porte le nombre 358

Ce mystère c’est Adam qui lors de la faute il fit entrer le serpent en lui et ce serpent nous domine car nous somme sortie de l’Ame d’Adam. c’est pourquoi c’est seulement en Yeshoua qui par sa mort et sa résurrection transforme l’Homme pour la vie éternelle que nous dominons le serpent qui nous sépare de l’hypnotisme dont l’homme est atteint.

Romains 5:14,15.
C'est pourquoi, comme un seul homme, le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,... Car jusqu'à la loi le péché était dans le monde. Or, le péché n'est pas imputé, quand il n'y a point de loi. Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui n'avaient pas péché par une transgression semblable à celle d'Adam, lequel est la figure de celui qui devait venir.

C’est là que toute notre histoire prend son sens!
Nous devenons avec Yeshoua élevé et purifié avec la Torah, élever le mal qui est en nous en dominant tout ce qui nous domine.
Ainsi on prépare le cycle prévu de la rédemption finale;
Comme se termine notre parasha sur un cycle de victoire des conquêtes dans tous les domaines de nos vies.

La Torah tente, au travers même des aléas de l’Histoire, de mettre en place toute une dynamique contre les actions politiques, sociales, économiques et historiques, de nous procurer les informations, afin de connaître les pièges du monde.

La Torah nous sanctifiera toujours le temps que nous vivrons sur terre mais Yeshoua nous sanctifiera pour l’éternité car il faut se rappeler que malgré tout; ce n'est pas ce

qui entre dans la bouche qui souille l'homme; mais ce qui sort de la bouche, c'est ce qui souille l'homme.

Quoiqu’il ce passe vaccins ou produits diaboliques, en Yeshoua nous serons sauvés. Car nos yeux sont fixés sur la Torah et Yeshoua Lui qui fut est élevé au-dessus de toutes les dominations.

Que cette parasha puisse nous atteindre à l’intérieur afin que le mal qui règne sur la terre ne nous domine pas. Qu'elle nous donne l’espoir que ce mal qui est maintenant si proche de nous, soit pour le monde le moment pour entendre l’appel vers Dieu.

Lecture de la parasha : Nombres: Chapitre 19 verset 1 à chapitre 22 verset 1.
Lecture de la haftarah : Juges: Chapitre 11 verset 1 à 33.
Lecture messianique : Jean : Chapitre 3 verset 9 à 21. Hébreux : Chapitre 9 verset 11 à 14.

* blog
La Vérité sur les écoles Stei..ner-W..aldorf
Enlever les deux points dans les noms pour accéder au blog.

Et aussi

A regarder en Replay de l’émission sur TMC: Martin Weill - Le retour des sorciers: surtout sur la fin du reportage qu’ils parlent plus de l’anthr.opo.sophie

Shabbat shalom L.B

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 13 Juin 2021

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 11 Juin 2021

Parasha korah du samedi 12 juin 2021.

L’embrouille.

La parasha Korah (Coré) c’est la parasha de l’embrouille.
Korah et sa clique ont décidé qu’ils seraient bien eux aussi des chefs au service du Temple comme Aaron et Moïse. Ils dirent déjà que tu nous fait sortir de l’Egypte en nous promettant monts et merveilles, tu penses nous embrouillés encore longtemps, crève nous les yeux tant que tu y aies.

Moïse contrarié leur dit : déjà que je ne vous demande jamais rien, même pas un âne, qu’est-ce que vous avez toujours à râler contre moi.
Dieu dit à Moïse et à Aaron, séparez-vous ce ces gens car je vais les anéantir.
Moïse s’approcha d’eux et il leur dit: Vous allez voir ce que vous allez voir, Dieu va vous montrer qui est le chef ici !

D’un coup la terre ou était Korah et ceux qui l’accompagnaient s’ouvrit et les engloutis vivant.
Puis certain du peuple allèrent encore critiquer Moïse et Aaron et là l’Eternel envoya un feu qui les fit mourir. Aaron alla demander à Dieu d’arrêter ce massacre, et la mortalité cessa.

Dieu leur dit; que chacun des chefs de tribu se munissent d’un bâton (verge) qu’ils y écrivent leur nom et demain matin vous verrez. Car l’homme que j’aurai élu son bâton fleurira.
Et donc voici que seul le bâton d’Aaron avait germé des boutons, éclos des fleurs, mûri des amandes.

Et chacun partit avec sa branche. Dieu dit à Moïse de placer ce bâton à l’abri dans l’Arche comme ça ce sera un signe qui ne fera plus douter de votre élection.
Mais vous devez veiller au sanctuaire car je vous le confie c’est comme fonction privilégiée que je vous donne le sacerdoce.

De plus vous aurez toutes les offrandes des enfants d’Israël, comme un revenu perpétuel. Tous les prémices seront pour vous.

Notre haftarah c’est le grand prophète Samuel qui consent à établir un Roi comme chef à la demande du peuple; Et dit au peuple; Qu’avez-vous à redire contre moi, je vous ai gouverné depuis ma jeunesse, sans rien vous prendre pas même un âne!
Dieu soit témoin en ce jour que je suis son élu.

Dieu fit entendre le tonnerre et fit tomber la pluie en cette saison de sécheresse, alors le peuple éprouva un profond respect pour Samuel. Samuel invoqua le Seigneur car le peuple eu peur de mourir et il leur dit soyez sans crainte, mais n’allez pas vers des idoles car c’est Dieu qui est votre guide.

Samuel était un des plus grands enseignants de la Torah.

Donc les deux textes sont pareils ; Dieu place des chefs, Moïse Aaron Samuel qui sont là pour guider le peuple vers la Torah ce qui ne plaît pas à tout le monde.

Car en réalité cela veut dire qu’il y en toujours qui s’opposent à ceux qui enseignent la Torah.

Korah et les siens sont engloutis mais pas morts. Korah c’est l’image du croyant qui s’oppose à la Torah et par conséquent un passage direct séparé de son corps lui remettra les idées en place.

La mort engloutie que les corps pas les âmes.
Rabbi explique pour cette parasha que l’Homme qui durant son séjour sur terre a eu le désir de connaître Dieu en s’appliquant à connaître la Torah ne mourra pas, à plus forte raison celui qui a servi Dieu de tout son cœur.

Korah en hébreux c’est mahloket qui veut dire: controverse
Controverse :
Art de discuter les questions religieuses ; traité où est élaboré et enseigné cet art.

Korah c’est la controverse, un endroit de réparation,

Nous apprenons que ce qui déplaît le plus à Dieu serait ceux qui controverse la Torah

Korah c’est la révélation sur les morts.
Korah c’est le prélude des morts. Déjà le sujet s’avère être une controverse. Korah et ses amis furent engloutis vivant dans le fond de la terre.

Dans l’idée de la controverse il faut savoir que le sujet de la mort et du sujet du séjour des morts fut accepté dans la plupart des idées religieuses sauf dans tous les courants protestants donc maintenant il faut faire tomber les murs de l'enseignement issus des protestants sur ce sujet.

Pour accepter l’idée de cet enseignement le plus controversé de l’histoire du monde, il faut sortir de ses sentiers battus. Dans un traité sur la mort il est dit :L’âme quittant le corps ne fut pas trouvée sainte, comme quand elle eut été créée, et ne peut pas s’approcher de Dieu, elle s’approcha des flammes et se jetta volontairement afin d’y trouver l’expiation.

Dans le livre des Maccabées reconnu dans le judaïsme: Le chapitre 12: 39,45 dévoile quelques mystères sur la mort.

page2image1665840

-Le jour suivant, Judas vint avec les siens pour emporter les corps de ceux qui étaient tombés, et pour les ensevelir avec leurs parents dans les sépulcres de leurs pères.
40. Or ils trouvèrent sous les tuniques de ceux qui avaient été tués des choses consacrées aux idoles qui étaient à Jamnia, et que la loi interdit aux Juifs; il parut donc évident à tous que c'est pour ce motif qu'ils étaient tombés.

41. Aussi bénissent-ils tous le juste jugement du Seigneur, qui avait rendu manifestes ces choses secrètes;
42. et, se mettant en prières, ils demandèrent que la faute qui avait été commise fût livrée à l'oubli. Mais le très vaillant Judas exhortait le peuple à se conserver sans péché, en voyant devant leurs yeux ce qui était arrivé à cause des péchés de ceux qui avaient été tués.

43. Et, après avoir fait une collecte, il envoya douze mille drachmes d'argent à Jérusalem, afin qu'un sacrifice fût offert pour les péchés des morts, ayant de bonnes et de religieuses pensées touchant la résurrection
44. car s'il n'avait pas espéré que ceux qui avaient été tués ressusciteraient, il eût regardé comme une chose vaine et superflue de prier pour les morts;

45. et il considérait qu'une grande récompense était réservée à ceux qui étaient morts sanctifiés.
46. C'est pourquoi il fit ce sacrifice expiatoire pour les morts, afin qu'ils soient délivrés de leurs péchés.

Dans le judaïsme c’est une croyance fondamentale étroitement liée à l'eschatologie et au messianisme juif.

Il renvoie en réalité à deux concepts différents :

  1. 1. Le monde des âmes (olam haneshamot עולם הנשמות), où se trouve l'âme de l'homme, séparée de son corps après la mort, recevant la récompense pour ses actes dans le monde des vivants ;

  2. 2. Ce monde, une fois arrivé dans sa plénitude après la venue du Messie, à la Fin des Jours.

  3. 3. Le monde à venir (OLAM HABA).

Toutes les sources juives parlent d'une vie après la mort.
La tradition juive affirme que l'âme humaine, de par sa nature de souffle divin (insufflé dans les narines d'Adam), est immortelle.

page3image3767152 page3image3738032

La Vie éternelle est quelquefois décrite en termes d'"Olam Haba", mais aussi de Gan Eden ou paradis.
Mais aussi de 
Sheol (la Tombe) ou de Gehinnom Géhenne, la vallée de Hinnom, véritable fournaise, plus ou moins équivalente au "purgatoire". L’enfer.

Maimonides et Nahmanide s’accordent sur la même pensée.
Tous deux pensent qu'en cette existence,(dans le séjour des morts), un niveau de compréhension et de connexion à la 
Présence Divine extrêmement élevé est atteint, ce qui concorde avec les enseignements rabbiniques antérieurs selon lesquels, dans le monde à venir, Dieu enseignera Lui-même la Torah à ses sujets croyants.
Mais ils s'accordent à écrire que ces concepts sont bien au-delà de la compréhension humaine, et c'est pourquoi ces idées sont exprimées sous forme de paraboles et analogies.

Le psaumes 88 et Jonas dévoile quelques facettes du sujet de la mort. Psaume 88: 1, 13.
Eternel, Dieu de mon salut! Je crie jour et nuit devant toi.

Que ma prière parvienne en ta présence! Prête l'oreille à mes supplications!
3Car mon âme est rassasiée de maux, Et ma vie s'approche du séjour des morts.

4Je suis mis au rang de ceux qui descendent dans la fosse, Je suis comme un homme qui n'a plus de force.

5Je suis étendu parmi les morts, Semblable à ceux qui sont tués et couchés dans le sépulcre, à ceux dont tu n'as plus le souvenir, et qui sont séparés de ta main.

6Tu m'as jeté dans une fosse profonde, Dans les ténèbres, dans les abîmes. 7Ta fureur s'appesantit sur moi, Et tu m'accables de tous tes flots. Pause.

8Tu as éloigné de moi mes amis, Tu m'as rendu pour eux un objet d'horreur; Je suis enfermé et je ne puis sortir.

9Mes yeux se consument dans la souffrance; Je t'invoque tous les jours, ô Eternel! J'étends vers toi les mains.

10Est-ce pour les morts que tu fais des miracles? Les morts se lèvent-ils pour te louer?

page4image3746768 page4image3766528 page4image3750304 page4image3742192 page4image3741984 page4image3767568 page4image3734288 page4image3745936page4image3753424 page4image3750720 page4image3763616 page4image3767360 page4image3759664 page4image3760912 page4image3742816 page4image3724512 page4image3747184

11Parle-t-on de ta bonté dans le sépulcre, de ta fidélité dans l'abîme?
12Tes prodiges sont-ils connus dans les ténèbres, Et ta justice dans la terre de

l'oubli?
13O Éternel! j'implore ton secours, et le matin ma prière s'élève à toi.

Jonas

Jonas dans le ventre du poisson, pria l'Eternel, son Dieu.

2Il dit: Dans ma détresse, j'ai invoqué l'Eternel, Et il m'a exaucé; Du sein du séjour des morts j'ai crié, Et tu as entendu ma voix.

3Tu m'as jeté dans l'abîme, dans le cœur de la mer, et les courants d'eau m'ont environné; Toutes tes vagues et tous tes flots ont passé sur moi.

4Je disais: Je suis loin de ton regard! Mais je verrai encore ton saint temple.
5Les eaux m'ont couvert jusqu'à m'ôter la vie, L'abîme m'a enveloppé, Les roseaux

ont entouré ma tête.

6Je suis descendu jusqu'aux racines des montagnes, Les barres de la terre m'enfermaient pour toujours; Mais tu m'as fait remonter vivant de la fosse, Eternel, mon Dieu!

7Quand mon âme était abattue au-dedans de moi, Je me suis souvenu de l'Eternel, et ma prière est parvenue jusqu'à toi, Dans ton saint temple.

-Dans le judaïsme ce monde futur n’est acquis que par l’observance des lois de la Torah.

Le psaume 49, verset 10, explique que la mort (mita) du sage diffère du trépas (aveda) du sot, car elle ne concerne que le corps et non l’âme.
Le sage ayant suivi la Torah de son vivant ne passera pas dans le séjour des morts, tandis que le sot doit aller dans ce séjour des morts apprendre La Torah.

page5image3748640 page5image3764864 page5image3766112 page5image3711824 page5image3745728 page5image3760288 page5image3741360 page5image3723056 page5image3738448 page5image3738656 page5image3746144

Si le judaïsme consigne le séjour des morts dans l'attente de celui qui viendra ressusciter les morts.
Ceux qui croient en la mort et en la résurrection du Messie Yeshoua s’attendent à une résurrection plus précoce.

Car si nous dirons que les écritures disent vrai il sera certain que nous ne mourrons pas mais ce différé de notre future c’est ce temps d’expiation.

En clair pour dire que celui qui pratique la Torah et vie selon les lois comme dans le judaïsme celui-là n’aura pas d’expiation à faire mais celui qui de son existence aura quand même cru à Dieu mais n’aura pas était sanctifié par la Torah de son vivant ira passer un temps dans le séjour des morts et c’est Yeshoua lui-même qui descendra leur enseigner la Torah pour qu’ils expient leurs fautes d’avoir fait de la controverse avec la Torah. Ils n’iront pas en enfer directement, car ce séjour des morts est pour l'expiation des rebelles à la Torah. Pour les autres non croyants seul Dieu sait.

Le deuxième volet de la parasha parle du bâton d’amandier car l’amandier est décrit comme l’arbre hâtif ( rapide) voulant signifier que dans ce temps il y aura la résurrection hâtivement car le Messie Yeshoua sera déjà venu. Car Yeshoua l’incarnation de la Torah est notre résurrection.

L’épisode de Korah, celui qui est rebelle à Dieu, a donc besoin de passer un temps dans le séjour des morts afin d’obtenir l’expiation de ses fautes. Ce n’est pas un hasard si la haftarah qui lui est associé est de Samuel. Car par analogie cela représente la résurrection de Korah. Car si Korah est descendu vivant dans le séjour des mort Samuel qui est le petit fils de Korah renvoie à cette symbolique car Samuel estcomparéaMoiseetàAaron. C’estleseulprophètequiaétécomparéàMoïse, c’est pour nous expliquer que l’expiation de Korah se transforme en Samuel non pas comme une réincarnation mais une symbolique de l’homme accompli après son passage dans le séjour des morts.

Psaume 99:6,8.

_Moïse et Aaron parmi ses sacrificateurs, et Samuel parmi ceux qui invoquaient son nom, Invoquèrent l'Eternel, et il les exauça.

7Il leur parla dans la colonne de nuée; Ils observèrent ses commandements Et la loi qu'il leur donna.

8Eternel, notre Dieu, tu les exauças, Tu fus pour eux un Dieu qui pardonne, Mais tu les as punis de leurs fautes.

page6image3743232 page6image3757792 page6image3723680

Le sujet controversé depuis toujours est un sujet qui pourrait a lui seul s’écrire dans un grand livre mais ce n’est qu’une ébauche du sujet.

Yeshoua ressuscita Lazare et que ce fait fut décrit précisément dans le texte nous trouvons encore un petit décodage.
Lazare vient de la racine: Nazart.

Nazart c’est Nazareth ; qui ce traduit : Lieux isolé, prison; dans sa forme entière passive ça donne:
Le lieu du ressuscité Yeshoua, lieu préservé, isolé.
Lieu où grandit Yeshoua. Lazare l’homme qui vient du ressuscité.

Lazare ne fut pas resté longtemps dans le séjour des morts car Lazare a grandi avec la Torah.

Cette parasha est un fabuleux encouragement premièrement pour continuer notre combat a suivre la Torah malgré les Korah qui nous entourent. Et aussi pour ceux qui meurent sans Torah sachant que le secours des morts a une fin.

Alors continuons et progressons à notre sanctification en étant toujours fidèle dans le rendez vous avec Dieu que ce soit à Shabbat ou pour les fêtes et conduisons nous bien et honorons nos chefs car ils sont persécuté pour nous.
Ainsi notre Olam Haba sera glorieux et notre prochaine maison sur directement dans la cité céleste /

Apocalipse 20 :12,15.

Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. 13La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses œuvres. 14Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. 15Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu.

Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et du Messie

Lecture de la parasha: Nombres: Chapitre: 16 verset 1 à chapitre 18 verset 32.

page7image3726592 page7image3736576 page7image3737408

Lecture de haftarah: 1 Samuel: chapitre 11 verset 14 à chapitre 12 verset 22. Lecture messianique: 2 Timothée: Chapitre 2 verset 8 à 21. Jude: Chapitre 1 à 25.

Shabbat shalom L.B

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0