Rosh Hashana 5783 Nitsavim

Publié le 23 Septembre 2022

Rosh Hashana 5783 Nitsavim

Rosh Hashana, une page qui se tourne.

 

 

Dès dimanche soir 25 septembre commence Rosh Hashana pour se terminer dès le lundi soir où pour ceux qui veulent faire la prolongation jusqu’à mardi soir.

 

Mais avant, c’est shabbat avec la parasha Nitsavim qui nous invite à une dernière préparation.

 

Le texte  se présente comme un avant-goût de Rosh Hashana.

Comme une ouverture exceptionnelle du ciel pour être plus près de Dieu, pour que nos  prières soient entendues dans les hauts lieux.

 

Le texte commence par:

Vous êtes placés aujourd’hui, vous tous en présence de l’Eternel votre Dieu.

 

Dans les couloirs du palais qui conduit vers les appartements du Roi.

C’est le moment pour se rendre attentif, devant des circonstances négatives que Dieu pourrait bien mettre en avant pour que l’on en prenne conscience, si l’on a encore quelque chose de mauvais auquel on prend encore plaisir.

 

 

 

Il est un sujet qui semble sans grande gravité, mais qui reste quand même majeur.

Notre génération connaît un fléau moderne, c’est la nourriture toxique, transformée, aux hormones et antibiotiques.

Car à l’image de ce nouveau monde pourri dont  le projet est la destruction du peuple de Dieu, il convient de s’interroger sur ce que l’on mange.

 

Car toute cette industrie agroalimentaire gérée par des sociétés appartenant tous au mondialisme pour la servitude des êtres humains.

 

L’enjeu pour le peuple de Dieu est de s’alimenter du mieux possible afin de garder un Esprit sain dans un corps sain.

Car Dieu a créé toute chose pour nous nourrir des choses bonnes pour le corps, mais le diable a créé des choses mauvaises pour détruire les corps.

 

Dieu a donné de  la nourriture qui sort de la terre afin de l’élever, car la terre a été souillée et maintenant nous sommes comme une terre avec des arbres qui  devons élever tout ce Dieu a créé dès le commencement.

 

La nourriture est spirituelle et nous sommes de même nature.

Dieu informe son peuple qu’il doit se nourrir sainement le plus possible, afin d’être en bonne santé et plein de vigueur pour le servir.

 

Il convient de sélectionner nos aliments vers ceux qui sont  les moins modifiés, les moins saturés en graisse et en sucre.

 

Car le diable a préparé un plan d’attaque pour affaiblir les gens, les rendre malades, et malheureux.

Le peuple de Dieu doit être vigilant sur son alimentation, pour ne pas tomber dans ce piège, afin d’être heureux, et en bonne santé.

 

En cette veille de Rosh Hashana il serait bon de demander pardon pour avoir consommer des produits mauvais pour le corps.

Et par la même occasion, décider que pour cette nouvelle année,  s’orienter sur une base alimentaire plus saine.

 

Beaucoup s’interrogent sur le fait de prier avant les repas.

Oui la chose est bonne, si bien évidemment on ne bénit  pas  la nourriture; mais que l’on prie pour la sanctifier et surtout on prie pour remercier  Dieu de nous donner cette nourriture.

 

La prière qui a du sens s’exprime dans le fait de comprendre que tout est spirituelle et que tout ce que Dieu a créé il faut l’élever.

 

La prière devrait s’orienter avec ses mots.

 

Béni soit-tu l’Eternel notre Dieu qui a fait sortir la nourriture

de la terre.

 

 

Ainsi les mots formulés qui sont des mots uniquement spirituels rende à Dieu  ce qui est à Dieu.

 

 

 

 

 

 

En cette fête de Rosh Hashana on est convié à la table des noces,  jour de fête  qui annonce les noces du Roi  avec son peuple.

 

Esaïe: 61: 4.

Comme une terre qui se nomme l’épousée nous connaîtrons les épousailles éternelle.

 

 

 


Rosh Hashana c’est un rendez-vous, chaque année, le monde et ses habitants s’élèvent ou se détériorent,  suivant leur vie, chaque année se renouvelle l’espoir pour ce monde.

 

Rosh Hashana début de l’année 5783  s’ouvre sur une perspective nouvelle.

 

La fête de Rosh Hashana nous ouvre les yeux sur des symboles très forts.

Rosh Hashana c’est avant tout la fête du Shofar « Yom Terouah »: Le jour de la sonnerie du Shofar.

 

C’est aussi la fête du souvenir «  Yom hazikarone »

Et la fête du jugement « Yom hadine ».

 

 

Le jour du jugement car en ce jour de fête nous sommes jugés par Dieu pour le bilan de nos bonnes actions et c’est ici et maintenant que Dieu décide de notre avenir.

 

Le jour du souvenir nous rappelle la naissance d’Isaac.

Isaac c’est l’annonce du fils de Dieu, Celui qui sera un sacrifice pour l’humanité.

 

Abraham le père des croyants, Isaac le fils de la promesse.

 

Genèse 22:3,4.
Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du bois pour l'holocauste, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit.

Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin.

 

 

 

-Abraham accomplit la prophétie par son action, mais il comprend que c’est par pour le moment, « Il voit au loin ». Le temps du sacrifice du Messie est « loin »

 

_Le Messie ressuscitera le troisième jour au temps lointain c’est ce que révèle le verset.

Abraham ne craint pas pour son fils car il accomplit la prophétie.

 

 

 

Verset 13.

Abraham leva les yeux, et vit derrière lui un bélier retenu dans un buisson par les cornes; et Abraham alla prendre le bélier, et l'offrit en holocauste à la place de son fils.

 

-Le belier est coincé dans le buisson comme quand  Dieu apparut à Moïse au Sinaï, Il apparaît dans un buisson en feu qui ne brûle pas. Yeshoua en Esprit.

Là aussi c’est un un buisson qui retient le belier par ses cornes.  Yeshoua en chair.

 

-Les cornes du bélier qui sont la correspondance avec la sonnerie du shofar de Rosh Hashana.

Un son de shofar qui annonce le Messie Yeshoua.

Qui annonce la prophétie du temps messianique.

 

Car tout ce que Dieu fait, il l’annonce d’avance, afin d’attester de sa Supériorité.

 

 

 

-Abraham  eut 2 fils, le premier c’est avec Agar la servante, Ismaël qui fut le fils l’enfant de la chair,  puis  avec Sarah naquit Isaac fils de l’esprit, fils de la promesse.

 

Agar représente ici le Sinaï «  la loi » les sacrifices selon la doctrine du temple avec des animaux.

Sarah représente la femme libre «  la promesse messianique » en vertu de la promesse du Messie qui sera le sacrifice par sa chair.

 

Sarah est le temple qui est la Jérusalem céleste. c’est notre mère.

 

 

Galates 4: 28,31.

 

Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse; et de même qu'alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l'Esprit, ainsi en est-il encore maintenant.

 

Mais que dit l'Ecriture? Chasse l'esclave et son fils, car le fils de l'esclave n'héritera pas avec le fils de la femme libre.

 

C'est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de l'esclave,

mais de la femme libre.

 

 

-Ainsi nous fêtons Rosh Hashana comme des enfants de la promesse, libéré de l’esclavage de la loi des animaux car nous reconnaissons à travers les fêtes que c’est Yeshoua qui nous a rendu libre et que devenons par son alliance l’épouse messianique que le père a donné a son fils Yeshoua le Messie

 

 

Rosh Hashana c’est les préparatifs de notre union avec Yeshoua dans son temple de la Jérusalem céleste.

 

C’est pourquoi il est impératif d’être à SON rendez-vous comme une fiancé impatiente de voir son fiancé.

 

 

 

« Je veux me réjouir pleinement en l’Eternel, que mon âme se délecte en mon Dieu! Car il m’a revêtu des vêtements du salut, enveloppé du manteau de la victoire, tel un fiancé orne sa tête d’un diadème, telle une jeune épouse se pare de ses joyaux ».

 

 

-Comme un son du shofar qui vient nous donner l’ordre de se tenir prêt, avec de l’huile dans nos lampes.

 

Ce son du shofar vient faire trembler le ciel et la terre car notre Roi s’avance vers nous.

 

 

Rosh hashana 5783 année hébraïque afin de séparer ce qui est profane de ce qui est sacré.

 

Rosh Hachana c’est un nouveau départ pour le peuple de Dieu,

Chaque année les gens des nations y font leur arrivée,  formant ainsi ce temple en Yeshoua.

 

 

 

Yeshoua c’est l’incarnation de Rosh hashana  c’est pourquoi il est important d’écouter en ce jour le son du shofar. Ce souffle vient réveiller l’étincelle divine que Dieu a placée en tous. Le shofar a la fonction de réveiller les consciences, il vient détruire les oeuvres mauvaises de satan qui tient endormi les êtres humains. Comme des murs qui s’écroulent au son du shofar,  afin que la vérité se libère, l’âme emprisonnée se rappelle son état primaire ou la Torah était inscrite dans sa mémoire d’Adam .

C’est pourquoi partout dans le monde sonnera le souffle du shofar et son souffle réveillera ceux qui dorment. 

 

Et que puisse être le réveil de milliers de personnes qui feront téchouva.

Et pour tous ceux qui sont déjà en partie réveillés. Commencer une nouvelle année promise aux bénédictions. Le shofar vient réveiller les forces divines pas encore exploiter.

 

A Rosh Hashana le livre de la vie est ouvert espérant de tout coeur que nos noms y soient inscrits!

 

A Rosh Hashana on se dit; Shana Tova ! Bonne année et qu’elle soit douce comme le miel. Et que ton nom soit inscrit dans le livre de vie.

 

 

 

La fête commence dimanche  soir 25 septembre 2022, jusqu’à lundi soir, on peut aussi rallonger un jour de plus mais sans faire le pain et le vin juste le côté festif. 

 

 

Comme Abraham par son action à prophétiser la mort du fils.

Il est convenable pour nous de prophétiser par nos actions des traditions qui accompagnent la fête de Rosh Hashana.

Afin qu’un jour nous participions à l’avènement final pour la Jérusalem céleste.

 

 

-Conseil pour Rosh Hashana.

 

Prévoir des vêtements blancs, fleurs, repas festif et pâtisserie.

 

Le pain de shabbat et le vin.

 

 

On commence par allumer les bougies,

Ecouter le son du shofar. (internet).

Prendre la coupe de vin: Prière du vin comme à shabbat.

 

Prendre les deux pains coupés des morceaux, les tremper dans le miel: Prière comme à shabbat.

 

Plateau du seder. (Qui sert à prophétiser nos actions pour l’année à venir, réalisé par nos actes).

Sur un plateau on disposera les aliments nécessaires !

 

Chacun des convives dira « Amen » après que l’officiant eut  récité la prière sur chaque aliment.

 

On aura coupé des morceaux de pommes  qu’on trempera 

dans le miel.

 

Pomme et miel.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu de nous donner une année douce comme du miel.

Amen!

 

 Les dattes.

 —Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu qu’il y est une fin de nos ennemis.

Amen!

 

Les graines de grenade.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu que tu puisses compter nos mérites pour que l’on soit  inscrit dans le livre de vie.

Amen!

 

 

La courge.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu d’annuler tous nos mauvais engagements.

Amen!

 

Poireau.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu de retrancher tous ceux qui nous veulent du mal.

Amen!

 

Blette.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu de faire disparaître ceux  qui désirent notre malheur.

Amen!

 

Jujubes ou haricots blancs.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu que nos mérites  soient multipliés pour cette nouvelle année qui commence.

Amen!

 

Tête d’un poisson.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu  de nous multiplier et que nous soyons à la tête .

Amen!

 

—Puis nous nous souhaitons tous une bonne année douce comme du miel. Et que nos noms soient inscrits dans le livre de vie.

 

Que la miséricorde de Yeshoua soit avec nous.

 

 

Prendre le repas dans une ambiance festive, puis préparer la table avec diverses pâtisseries  comme pour signifier un grand jour de douceur et de bienfaits à venir.

 

 

 

Les lectures de Rosh Hashana :

 

Le premier jour de la fête:

Genèse chapitre 21 verset 1 à 34.

Nombre chapitre 29 1 à 6.

1 Samuel chapitre 1 verset 1 à chapitre 2 verset 10.

Mathieu: 24

Mathieu chapitre 24: 21 à 51.

 

Deuxième jour de la fête : 

Genèse chapitre 22 verset 1 à 24

Jérémie 31 verset 1(2) à 20

Mathieu chapitre 25:1à 13.

 

Je souhaite à tous d’être inscrit dans le livre de vie et que votre année soit douce comme du miel. 

 

 

 

Lecture de la parasha Nitsavim

 

Les lectures de la parasha pour le shabbat Nitsavim ce samedi 24 septembre sont:

Lecture de la parasha : Deutéronome : Chapitre : 29 verset 9 (10) à chapitre 30 verset 20.

Lecture de la haftarah : Esaïe : Chapitre 61 verset 10 à chapitre 63 verset 9.

Lecture messianique :  2 Pierre : chapitre 3 verset 1 à 18. 

 

 

 

Shabbat shalom ! 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article