Shavouot et Bamidbar 2022

Publié le 3 Juin 2022

Shavouot et Bamidbar 2022

Du sable du désert, au sable de la mer, en passant par Shavouot.

 

 

 

Cette grande semaine ou se conjugue la première parasha du livre des Nombres et la grande fête de Shavouot.

 

Ce samedi 4 juin shabbat avec la parasha Bamidbar et dès la soirée commence la fête de Shavouot, (pentecôte).

 

 

 

La parasha bamidbar vient nous donner la saveur de Shavouot.

 

La parasha emploie plusieurs fois les termes: « Le désert  du Sinaï ».

-Dieu vient parler à Moïse dans le désert du Sinaï, cette terre recouverte de sable, sans vie.

 

L’Eternel demande à Moïse de rassembler le peuple, et de les placer comme un corps d’armée.

 

Il nomme des chefs d’armées pour chaque tribu et des ordres précis pour que chacun puisse être utile à cette guerre qui se prépare.

 

La haftarah répond avec enthousiasme par le prophète Osée, si le peuple écoute les instructions Dieu sera lui même le général de guerre qui combattra lui-même les ennemis.

Ainsi le peuple sera comme le sable du bord de la mer, le sable salé.

 

Car nous sommes le sel de la terre avec la saveur de la parole de vérité.

Le sel c’est l’Esprit de vérité, l’Esprit qui descend.

 

Mathieu: 5: 13.19

Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on?

Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes oeuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

 

Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

 

 

 

Psaumes 104:9  Tu as posé une limite que les eaux ne doivent point franchir, Afin qu’elles ne reviennent plus couvrir la terre.

 

Le sable du bord de la mer c’est une limite que la mer ne peut pas dépasser; Une limite contre les impies. Ce qui nous amène à Shavouot dans une vision un peu différente qu’à l’habituel.

Shavouot c’est une limite entre le bien et le mal, une séparation entre notre esprit et notre âme.

Une séparation qui rassemble le peuple de Dieu d’un côté les âmes sauvées qui appartiennent à Dieu, tous ceux qui sont la postérité d’Abraham et de l’autre ceux qui nous veulent du mal.

 

 

 

Shavouot c’est la Torah de vérité c’est l’Esprit de vérité qui descend sur le désert du Sinaï. C’est le feu de Dieu qui se répand. C’est les 10 commandements de la loi que Dieu a gravé dans les deux pierres qui ont été données à Moïse pour que  le peuple se sanctifie.

 

-Le symbole de Shavouot c’est le feu de la Torah qui descend vers le peuple, (ce sable du désert).

 

C’est un feu qui consume de l’intérieur pour séparer l’esprit de l’Homme de son âme.

 

 

Le feu qui est la voix de l’Eternel.

 

Psaumes 29:7

La voix de l'Eternel fait jaillir des flammes de feu.

 

 

 

Psaume 39:3

Mon coeur brûlait au dedans de moi, Un feu intérieur me consumait, Et la parole est venue sur ma langue.

 

Le feu de Dieu c’est un feu permanent qui s’oppose à tout ce qui est mal.

Un feu de guerre, une colonne de feu qui sépare le bien du mal, un feu qui met des limites, un feu qui éclaire nos parts d’ombres.

 

-Ce feu qui tranche comme une épée l’âme et l’esprit.

 

Exode  24:17.

L'aspect de la gloire de l'Eternel était comme un feu dévorant sur le sommet de la montagne, aux yeux des enfants d’Israël.

 

 

La parole est comme une épée de feu qui sépare âme et esprit.

L’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu. La connaissance qui nous aide à mettre des limites entre le bien et le mal.

 

 

 

 

Nous séparant de tout ce qui nous empêche d‘aller vers Dieu.

 

 

Le feu du ciel qui vient brûler le mal.

 

 

La Torah nous aide à comprendre le cheminement de la sanctification, elle descend en nous et brûle les serpents et les basilics qui se cachent. Elle nous sépare, met des limites à nos intentions mauvaises. Le mal agit comme une voix qui nous incite à faire ce qui déplaît à Dieu.

 

-Shavouot c’est la guerre entre l’âme et l’esprit, c’est Yeshoua qui descend et fait la guerre à nos tentations.

 

Hébreux 4:12.  Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.

 

 

 

L’âme vivante de Yeshoua qui brille éternellement et qui brûle le mal.

Nous mourrons par le feu, pour renaître de l’Esprit.

 

Shavouot nous sépare du péché pour nous unir à Dieu comme s’unit l’époux de l’épouse.

 

Actes 2: 1 à 4.

Le jour de Shavouot, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.

Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.

Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux.

Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.

 

 

-La dispensation de l’Esprit sur chacun de ceux qui était au rendez-vous de Shavouot.

 

Le miracle de la séparation sans qui nous ne pourrions pas comprendre la parole de Dieu. Car la connaissance est notre arme de guerre, la connaissance de la Torah, la partie de la bible qui sanctifie, nous faisons agir l’épée de l’Esprit qui combat et détruit tout ce qui s’oppose à Dieu.

 

 

 

 

 

L’Esprit envoyé par Dieu à cette fête, que nous recevons nous unis à lui comme une fiancée s’unit à son fiancé mais ce que nous devons comprendre,  c’est que le don du Saint -Esprit que nous recevons doit être de même nature que l’Esprit  reçu à Shavouot  sur le mont Sinaï.

 

 

Quand nous recevons  l’Esprit Saint en nous il faut qu’Il soit comme l’Esprit de la Torah.

Le Shavouot de Moïse s’est accompli par le don de la Torah.

Le Shavouot en Yeshoua c’est accompli par le don de l’Esprit Saint,  les deux doivent être de même nature.

 

Si vous avez reçu un esprit qui vous rend rebelle à la Torah de Moïse et aux commandements de DIEU c’est que vous n’avez pas reçu le vrai Saint-Esprit, c’est un feu étranger qui est venu, car le véritable Esprit envoyé de Dieu nous unit à la Torah,  comme une union nous faisant accepter de nous soumettre à la loi d'Israël, ainsi devenant une fiancée de même nature que son fiancé Yeshoua de Nazareth.

 

 

 

 

Car la Torah enseigne que les âmes des inconverties  étaient aussi présentes au Sinaï lors de Shavouot, comme il est dit: « Et ce n’est pas à vous seul que j’institue cette alliance et ce pacte, mais avec ceux qui sont aujourd’hui placés avec nous en présence de l’Eternel notre Dieu et avec ceux qui ne sont pas ici, à côté de nous en ce jour ».Deute 29:14,15.

 

Les âmes comme le sable du désert étaient présentes au Sinaï pour recevoir la vie, et ce fut par le Shavouot de Yeshoua qui a posé des limites devant l’adversité et nous a rendu incalculable comme le sable du bord de la mer.

 

La fête de shavouot c’est recevoir l’Esprit de Yeshoua qui est l’Esprit de la Torah.

Le grand rassemblement des âmes qui s’unissent pour former le corps du Messie.

 

Shavouot veut dire faire un serment, une alliance. Sur le Sinaï c’est à ce moment que le peuple d’Israël s’est formé, ainsi c’est pareil à Shavouot le peuple devient Israël, qu’il le soit de naissance ou d’adoption le peuple d’Israël est ressuscité.

Qu’ils soient des nations ou qu’ils soient juifs, chacun doit être uni à Yeshoua ainsi Shavouot s’accomplit en nous.

 

 

Pour le temps de Yeshoua ce jour de Shavouot fut un temps qui a marqué le peuple de Dieu,  c'est-à-dire juifs et non-juifs pour l’éternité unis, et c’est en ce jour qu’Israël (juifs et non juifs) sont devenu le peuple de Dieu, c’est à ce jour que l’assemblé de Yeshoua c’est formé.

Le don de l’Esprit Saint aux juifs et non juifs a scellé l’union avec Dieu et leurs conversions, l’acceptation de l’Esprit de vérité c’est l’acceptation de la Torah de la loi.

La dispensation de son Esprit a formé son assemblée.

 

Cette fête est donc accomplie par Yeshoua.

 

 

Ce qu’Il a promis, Il a envoyé : Son Esprit Saint,  afin que la greffe sur la souche véritable du peuple de Dieu soit saine.

 

C’est aussi pour cela que Shavouot est appelé fête de la moisson, c’est le moissonnage des croyants qui sont comptés.

 

 

 

 

La préparation de l’épouse sanctifiée se prépare, Yeshoua se révèle dans son fondement de la Torah, afin que l’épouse vienne se greffer sur Israël.

 

Nous lisons le livre de Ruth à cette occasion, ce qui nous enseigne que le Messie est venu s’unir, rassembler son monde en lui.  Ruth la Moabite qui vient se greffer par alliance à Dieu.

Ruth l’étrangère qui reconnaît Dieu d’Israël. Elle prononcera son engagement devant Naomi sa belle mère:

 

« Ton peuple sera mon peuple » !

« Ton Dieu sera mon Dieu » !

 

 

-Voilà comment s’accomplit Shavouot en  disant;  

 

« Oui Seigneur Yeshoua fils du Dieu d’Israël.

 Ton peuple d’Israël est mon peuple !

Ton Dieu est mon Dieu !

 

Un seul peuple unis dans son assemblée pour l’adorer Lui seul dans Sa vérité!

 

  Voilà Shavouot !

 

 

 

La fête  se prépare comme si on attendait un Roi.      

 

L’organisation de la table bien garnie comme pour une fête, aussi on s’habille en blanc et on fleuri sa maison.

 

On organise la fête comme un Shabbat avec les deux pains, mais pour cette fête les pains sont tressés en rond.

 

Puis partager le vin comme à shabbat en présentant les deux  pains les mains levées  comme pour les présenter au Seigneur.

 

Préparé un repas festif, et pour marquer le coup on sert pour le dessert le gâteau traditionnel de Shavouot « le cheesecake ».

Consommer également des aliments à base de lait et de miel.

 

 

(Car nos actes justifient notre foi, nos actes rendent visible notre foi).

 

Le lait évoque un retour aux origines et spirituellement un retour aux origines du créateur. Le retour vers Dieu sera éternellement le pays où coulent le lait et le miel.

 

C’est ainsi que l’on comprend Shavouot; Chaque année Dieu comptabilise les nouveaux arrivés, la masse des croyants qui forme le troisième temple par l’âme de Yeshoua.

 

1 Pierre 2:2  désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut,

 

 

 

-La fête commence samedi soir 4 juin après le shabbat et se termine dimanche soir, et se prolonge si on veut jusqu’au lundi soir.

 

 

 

Lecture de Shavouot

Le livre de Ruth entier .

Psaumes 113 à 118.

Exode: Chapitre 19: chapitre: 20.

Nombres:  28: 26 à 31.

Ezechiel: 1: 1, 28 à 3 à 12.

Actes: 2 entier.

 

 

Le deuxième jour.

Deutéronome: 15: 19 à 16: 17.

Nombres: 28: 26 à 31 

Habacuc: 2:  20 à  3: 19.

 

 

Lecture de la parasha

Parasha Bamidbar du samedi 4 juin 2022.

Lecture de la parasha: Nombres: Chapitre 1 verset 1 à chapitre 4 verset 20.

Lecture de la haftarah: Osée: Chapitre 2 verset 1 à 22

Lecture messianique: 1 Corinthiens: Chapitre 12 verset 12 à 31. 

 

Shabbat shalom 

 

Bonne fête de Shavouot. 

 

L.B

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article