Parasha Béhoukotaï du samedi 28 Mai 2022.

Publié le 27 Mai 2022

Parasha Béhoukotaï du samedi 28 Mai 2022.

Selon les lois !

 

 

 

La parasha Béhoukotaï ce traduit par « Selon les lois ».

 

Dieu promet aux enfants d’Israël que s’ils veillent au respect de Ses lois, (Béhoukotaï) ils connaîtront la prospérité matérielle et demeureront en sécurité dans leur pays.

 

La parasha se poursuit  sur l’estimation d’une personne, du bétail ou d’un lieu et des offrandes qui vont avec.

 

Cette parasha Béhoukotaï énonce des lois qui se disent lois houkim.

Les houkim ces lois donc, sont irrationnelles qui dépassent totalement l’entendement humain, mais ce qui est étonnant c’est le verset qui suit dit: «  Si tu suit ces houkim, Dieu promet des bénédictions matérielles.

 

Il est aussi rajouté  « Tu n’as pas la permission d’y réfléchir ». (De consulter  les sciences).

Alors là commence la complication? On veut être bénis si on met en pratique ces lois de Béhoukotaï, dont on ne comprend pas du tout le sens ?

 

Donc on va commencer par décrire les 12 lois qui  sont dans Béhoukotaï.

 

1 Voeux sur la valeur estimative d’une personne.

2 Loi concernant la désignation par  remplacement.

3 Estimation d’une bête.

4 Estimation d’une maison consacrée.

5 Estimation d’un champ consacré.

6 Les biens consacrés sont pour le Cohanim.

7 Prélèvement de la dîme du bétail.

8 Interdiction de remplacer une bête consacrée.

9 Interdiction de changer la nature d’une offrande.

10 Interdiction de vendre un terrain déclaré « Herem ».

11 Interdiction d’acheter une propriété déclaré « herem ».

12 Interdiction de vendre la dîme du bétail.

 

 

Ces 12 lois sont bien confuses!

 

 

1 La valeur estimative d’une personne correspond à la valeur d’un voeux qu’une personne a fait. Sa valeur des paroles qu’il a prononcées.

Si un homme manque à ses voeux qu’il a prononcés il devient sans valeur.  Car la parole poursuit son chemin, alors que l’organisme de l’homme est périssable

Formuler un voeux de consécration et le poursuivre toute sa vie pour conserver sa vie éternelle.

 

2 La loi du remplacement; l’obligation de ne pas dénigrer ce qui avait été consacré en premier pour favoriser le deuxième.

On pourrait l’attribuer à la bible.

Si on remplace le nouveau testament il ne faut jamais dénigrer l’ancien testament.

 

 

3 Pareil que le 2 si la première alliance a consacré le sang de l’animal en premier et que le sang de Yeshoua est venu remplacer le sacrifice animal on ne rend pas impur la première alliance qui nous permet d’élever la coupe de vin qui symbolise l’acte pur  de Yeshoua.

 

4 Si le temple fut une maison consacrée il en est maintenant bien plus consacré que le temple c’est nous.

 

5 Le champ c’est aussi les nations. Que l’on viennent de l’héritage des ancêtres juifs ou que nos racines se soient perdues, notre champs est aussi a Dieu nous sommes héritier  descendance d’Abraham dont le champs qu’il a acquis nous recueille et nourris.

 

6 Lorsque une personne aura donné sa vie a Yeshoua  c’est définitivement qu’elle appartient à Dieu.

 

 

7 La dîme permet le comptage des biens  compter les bêtes revient à dire combien de nouveau croyants viennent chaque année dans les étables formées le troupeau de Dieu.

 

8  Le messie est le premier de tous les vivants, il est interdit de le remplacer par un autre Sauveur.

 

9  Ce qui est sacré doit rester sacré, ce qui est profane ne doit pas venir perturbé l’enseignement.

 

10 Un terrain déclaré « Herem » ne peut pas être vendu;

Israël est herem  ce pays est non vendable, il est herem à perpétuité.

 

11 Interdiction  d’acheter Jérusalem car la Jérusalem est la part de Dieu.

 

12  La dîme du bétail ne se vend pas car le troupeau de Dieu est son royaume la dîme du bétail est réservé pour le Cohen « Notre Yeshoua" qui comptabilise ses  brebis qui forment son temple.

 

 

Ainsi ce que nous demandent ses lois c’est de rester fidèles à nos engagement afin de bâtir le royaume, cette Jérusalem céleste que les âmes de tous les croyants forment,  et c’est parce-que nous formons l’Âme du Messie que  nous sommes consacrés  à Dieu pour l’éternité. Si nous ne dissocions pas le nouveau testament de l’ancien car si l’un est utile l’autre l’est tout autant.

Les voeux formulés de nos engagements sont à vie car nos engagements nous lient sur la terre jusqu’au ciel.

   

Ces lois ne sont donc pas si compliquées à réaliser, et les bénédictions sont à notre portée; si nous comprenons que le plus important dans la vie c’est d’être consacré à Dieu et vivre selon les enseignements de l’ancienne alliance et associé avec la nouvelle alliance.

Donc si nous saisissons cette dimension, il nous est facile de s’engager à  suivre Yeshoua sans réfléchir ni chercher à comprendre, pourquoi si, ou pourquoi là, mais juste suivre, agir selon les deux alliances bibliques les trésors authentiques que nous recevons en guise de nos voeux a se consacrer à Yeshoua selon les lois .

 

Ainsi aucune malédiction de viendra nous surprendre.

Car notre confiance s’est attaché à Yeshoua et nous formons son royaume de toute éternité, un sanctuaire où le peuple d’Israël est uni, guérit et béni.

 

Tout Israël à une part du monde futur, ainsi qu’il est dit

«  Ton peuple, ce sont tous ces justes; pour toujours ils hériteront du pays » .

 

 

 

Celui dont les oeuvres sont réfléchies  ressemble à un arbre qui a beaucoup de branches et peu de racines. Vienne une tempête et il est déraciné.

 

Mais celui dont les oeuvres ne sont issus de sa réflexion, mais de son coeur, il est comme un arbre  qui a peu de branches et beaucoup de racines,  toutes les calamités du monde pourraient venir, il ne connaîtrait ni déracinement ni sécheresse,  il serait toujours verts  et ne redouterait pas les années sans fruits.

 

Shabbat shalom

L.B

 

Lecture de la parasha : Lévitique : Chapitre: 26 verset 3 à chapitre 27  verset 34.

Lecture de la haftarah : Jérémie: Chapitre : 16 verset 19 à 17,14.

Lecture messianique : Jean: Chapitre 14 verset 15 à 21. 1 Jean 1.

 

 

 

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article