Pessah''h 15 avril 2022

Publié le 15 Avril 2022

Pessah''h 15 avril 2022

Le soir de Pâques, la nuit de Pessa’h.

 

La fête de Pâque appelé Pessa’h est l’oeuvre la plus importante que Dieu ait donné au monde.

 

Le mot Pessa’h renferme une notion de « saut mystique », un passage dans un autre monde.

 

 

Exode 12:23.

 

Quand l'Eternel passera pour frapper l'Egypte, et verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l'Eternel sautera par-dessus la porte, et il ne permettra pas au destructeur d'entrer dans vos maisons pour frapper.

 

-Ainsi Dieu avait ordonné d’aller prendre un agneau, de le tuer et de badigeonner dans le sang un bouquet de branche puis d’aller en peindre le haut du tour de la porte  et ses deux côtés.

 

 

12:21,22

Allez prendre du bétail pour vos familles, et immolez la Pâque. Vous prendrez ensuite un bouquet d'hysope, vous le tremperez dans le sang qui sera dans le bassin, et vous toucherez le linteau et les deux poteaux de la porte avec le sang qui sera dans le bassin.

 

 

12:13

 

Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je sauterai par-dessus vous, et il n'y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Egypte.

 

 

-Ainsi la nuit de la Pâque une distinction sépare deux peuples.

 

Mais pourquoi Dieu avait-il besoin d’un signe visible?

Lui qui voit tout?

 

Il y a deux mondes, un monde visible celui que nous connaissons et il y a un monde invisible celui qui ne nous est pas permis de voir.

 

Comme Dieu et l’homme.

Comme l’âme et le corps.

Le spirituel et le matériel.

La Jérusalem d’en haut et la Jérusalem d’en bas.

Le sang du sacrifice et le sang de la circoncision.

Yeshoua et la Torah.

 

Une séparation a été faite depuis le monde invisible,  et nous devons chercher à les réunir, rechercher l’unité.

 

 

A l’époque du temple il fallait pour les pèlerins passer par les quinze marches d’escaliers pour accéder au temple à Jérusalem.

 

Ces quinze marches sont les quinze degrés qui nous rapprochent  de Dieu ce sont les quinze degrés de pureté.

 

 

 

15 étapes pour passer d’un monde à l’autre;

 

3 paliers pour montés pour les distinguer.

 

Les 5 premières marches symbolisent la sortie d’Egypte. Les 5 jugements.

 

Les 5 marches du milieu symbolisent les miracles que Dieu a fait.

 

Les 5 dernières marches symbolisent le but final: l’adhésion, l’unité.

 

 

Ces 15 étapes depuis la sortie d’Egypte pour appartenir à Dieu.

 

Avant ces étapes il n’y avait rien, pas d’existence spirituelle pour le peuple. Sous la coupe du Pharaon, ils étaient esclaves  sans s’en rendre compte.

Il aura fallu ces 15 étapes pour que le peuple soit libéré.

 

Le peuple était enfermé dans un mécanisme: naître, vivre, et mourir. -Comme un embryon enfermé dans le monde.

 

5 Jugements qui poussent à la réflexion sur l’existence de Dieu.
5 Miracles dont celui de la mer qui se déchire en deux obligeant l’eau à se séparer, ce qui permit au peuple d’avoir un passage vers  la terre ferme. Puis d’être nourri par la manne blanche comme du lait  sortir du sein de la terre.

 

5 phases pour  avoir la délivrance, pour passer de la mort à la vie. Le départ d’une nouvelle vie, vers un nouveau monde, uni à Dieu. L’acceptation de l’adhésion à Dieu, par la foi.

 

Ce ne fut qu’après ces étapes que le peuple put aller célébrer Pâques.

 

Les 3 paliers pour changer

 

1La préparation, 2 l’action, 3 la réalisation.

 

La fête de Pessa’h répond à notre question!

 

Passer de la mort à la vie c’est-à-dire de passer à l’état de non croyant à l’état de croyant.

 

Il n’y a donc qu’une seule manière d’être croyant, matérialiser par notre corps,  notre état d’âme.

Car si l’âme est invisible pour nous, le corps reste visible car ce n’est pas Dieu qui a besoin de voir ce qui est visible, mais c’est pour nous car le devoir pour chaque croyant c’est de transmettre.  D’enfanter des nouveaux croyants par notre mode de vie.

 

Maintenant il y a toujours cette division deux mondes dans ce même monde.

Des croyants qui rendent visible ce qui est invisible, immortalisent l’acte du Messie Yeshoua en se remémorant les étapes de Pessa’h. Et il y a l’autre partie du monde qui soit joueront aux oeufs de pâque où joueront avec des cérémonies d’outre tombes suivant leur esclavages.

 

 

 

 

 

 

A Pessa’h chacun est personnellement impliqué du petit enfant à la personne plus âgée. 

Lors du déroulement de la célébration, un rituel de seder est organisé, ce seder sert à graver l’histoire de Pessa’h dans la mémoire de tous. C'est une façon qui permet d’enseigner par la transmission  des actes retenue de génération en génération.

 

 

Exode 12:24,27.

Vous observerez cela comme une loi pour vous et pour vos enfants à perpétuité. 25Quand vous serez entrés dans le pays que l'Eternel vous donnera, selon sa promesse, vous observerez cet usage sacré. 26Et lorsque vos enfants vous diront: Que signifie pour vous cet usage? 27vous répondrez: C'est le sacrifice de Pâque en l'honneur de l'Eternel, qui a passé par-dessus les maisons des enfants d'Israël en Egypte, lorsqu'il frappa l'Egypte et qu'il sauva nos maisons. Le peuple s'inclina et se prosterna.

 

 

-La transmission du souvenir de la Pâque afin de ne jamais oublier le sacrifice.

 

 

Mais si le soir de Pessa’h nous le vivons avec la tradition pour matérialiser l’événement de la sortie d’Egypte, il nous faut remettre en cause une partie de cette soirée car nous n’attendons plus le  Messie, car il est déjà venu nous délivrer de la mort en se faisant sacrifice lui-même le soir de Pessa’h.

 

-Car si le monde attend encore le Messie c’est qu’il n’ont pas encore compris que c’est le Messie qui les attend.

 

Yeshoua le Messie, le sacrifice de la Pâque attend avec miséricorde que le monde se tourne vers lui et le reconnaisse dans cette première fête biblique. Car la gloire de Dieu c’est manifesté à Pessa’h, et nous rendons visible ce qui dans le monde invisible nous a rattaché à Dieu ce soir-là.

 

-Yeshoua est venu accomplir le destin de l’humanité, délivrer le monde du mal qui l’habite.

C’est cela qui définit notre changement de monde désormais nous appartenons au monde de Yeshoua pour toujours.

 

Yeshoua a été cloué sur le bois et la trace de son sang nous donne à tous le droit d’espérer une éternité heureuse avec Dieu.

 

Notre âme étant immortelle cherche à retrouver la paix que Dieu seul peut lui donner.

 

La seule condition qui nous est demandée c’est de croire qu’il est le Messie de Pessa’h pour devenir un enfant du monde à venir.

 

La fête de Pessa’h commence le vendredi soir 15 avril 2022 et se poursuit jusqu’au samedi  16 en fin de journée.

Et dès que la nuit tombe nous entrons dans la deuxième fête biblique qui est la fête des pains sans levain et c’est donc pendant les sept jourss qui viennent que nous ne consommerons rien qui contiennent  du levain.

Ainsi c’est durant ces huit jours que nous serons comme coupé du monde comme pour signe du peuple de Dieu

 

 

 

Ainsi le repas du soir de Pâque a pour tradition de revivre les 15 étapes.

 

Il y a 15 actes à réaliser lors du seder, cela représente les ordonnances bibliques.

 

Le seder exprime l’adhésion à Dieu, il relie l’acte visible qu’exprime notre coeur à l’acte invisible qu’exprime notre âme.

 

Préparer le plateau du seder qui sera sur la table.

 

Il y a le pain sans levain appelé matsa = pain de la liberté après la misère.

Beitsa: L’oeuf = cycle de vie le passage de la mort à la vie.

Zerva: os grillé = le bras étendu.

Maror: herbes amères = L’amertume.

Karpass: Cèleris trempé dans l’eau salée = les larmes.

Haroset: le mortier: les travaux pénibles = fruits écrasés dans du vin.

Le vin: le sang du sacrifice.

Le repas est obligatoirement de l’agneau grillé.

Les 4 coupes de vin.

 

 

Sur le plateau  du seder il y a :

3 galettes  de pain sans levain empilées.

Un os d’agneau grillé.

Des herbes amères (endives, ou autres).

Un oeuf.

Feuilles de salade, cèleris, ou autres.

La pâte  à base de fruit frais et sec et vin  mélangé.

L’eau salée.

 

 

 

Programme du Seder

 

1La prière du vin comme à Shabbat, en élevant la coupe de vin.

La première coupe de vin:

Barou ata Adonaï élo énou mélér aholam boré péri agéfen,

Béni sois-tu l’Eternel notre Dieu Roi de l’univers qui a créé le fruit de la vigne.

 

Ceci représente le sang de la nouvelle alliance en Yeshoua  qui est répandu pour le pardon de nos péchés.

AMEN

 

2 Se laver les mains.

 

  

3 Prendre la galette du milieu, la casser en deux, reposer la petite moitié entre les deux autres galettes puis prendre la grande moitié et dire :

 

Barou ata Adonaï élo énou mélér aholam amotsi lérém mine aarets.

Béni sois-tu l’Eternel notre Dieu Roi de l’univers qui a fait sortir le pain de la terre.

 

Ceci représente le  corps de Yeshoua, donné pour nous; que nous élevons en Sa mémoire.

 

 

AMEN

 

 Prendre cette galette l’envelopper dans un tissu blanc la porter sur l’épaule et allé la cacher.

 

Puis dire:

—Ils prirent le corps de Yeshoua et l’enveloppèrent de bandes avec des aromates comme c’était la coutume d’ensevelir chez les juifs .

 

 

5 La deuxième coupe de vin, partagés accoudé.

AMEN

 

6 Se relaver les mains.

7Puis chacun prendra l’herbe amère  le trempera dans l’eau salée et en mangera. 

 

8 Un enfant demandera : Pourquoi on doit faire tout ça ? 

Le responsable dira :

-Car l’Eternel nous a délivré  de notre esclavage en Egypte .

-Car Yeshoua est mort sur le poteau pour  le pardon de nos péchés et nous a délivré de nos ennemis.

 

-Tous les autres soirs nous pouvons manger du pain levé ou du pain non levé ce soir seulement du pain non levé.

Tous les autres soirs nous pouvons manger toutes sortes d’herbes ce soir seulement des herbes amères.

Tous les autres soirs nous n’avons pas besoin de tremper pas même une fois.

Tous les autres soirs nous mangeons assis droits ou accoudés

ce soir accoudés seulement.

L’Eternel notre Dieu nous a fait sortir de ce pays par sa main puissante et son bras étendu.

Si le Saint-béni  n’avait pas fait sortir nos ancêtres d’Egypte, nous et nos enfants nous serions

assujettis au Pharaon d’Egypte.

Soyons-nous tous des sages des sujets intelligents, tous instruits dans la Loi,

Ce serait encore pour nous un devoir de perpétuer  la sortie d’Egypte.

Béni soit Dieu, Lui qui a donné la Torah à son peuple d’Israël oui, Béni soit-Il !

La Loi parle de quatre types d’enfants:

L’un sage, l’autre méchant, l’autre simple, et l’autre qui ne sait pas questionner: Béni soit Dieu, Bénis soit-Il

Lui qui a donné la Torah à son peuple d’Israël

oui, Béni soit-Il !

 

 

 

9 Chacun prendra un morceau de la  galette restante coupé,  prendra aussi les herbes amères ( salade amère, endives ) la pâte de fruit, (mélange de pommes de vin fruit sec le tout écrasé) en mangera le tout  ensemble dans les galettes . 

 

10 Puis sur l’œuf on dira «  Par Yeshoua je suis passer de la vie à la mort ». 

 

11 Consommer le repas, l’agneau rôti en prenant les premières bouchées rapidement, un bâton a la main. 

12 Prendre la troisième coupe de vin, partagé accoudé.

 13 Aller chercher le pain caché (ne pas le manger tout de suite ).

 

Puis dire:

-Yeshoua  a été enseveli et Il est ressuscité le troisième jour.

 

14 Boire la dernière coupe de vin accoudé. 

15 Partager la galette  accoudé.

 

 

 

En ce qui concerne le seder on peut le refaire le samedi midi

Et certains le refont le deuxième soir du 16 avril où seulement la galette et le vin.

 

Il est évident que tout ce seder rituelle est en l’honneur de Yeshoua et chaque acte est pour sa gloire.

 

 

 

Les lectures bibliques du premier jour de la fête de la Pâque sont:

Exode: Chapitre 12: 21,51.

Josué:  Josué:5: 2 à 6 : 1.

Esaïe: 52: 13 à 53: 12.

Luc:  23 verset 33 à chapitre 24 verset 12.

 

 

 

 

 

Les lectures bibliques  du lendemain à  la fête des pains sans levain sont:

Lévitique : Chapitre 22 verset 26 à chapitre 23 verset 44.

2 Rois : Chapitre 23 verset 1 à 9 puis 21,25.

Lecture : Mathieu chapitre 28 verset 1 à 10.

 

 

Bonne fête de Pessa’h  shabbat shalom.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article