Parasha Tazria du samedi 2 avril 2022.

Publié le 1 Avril 2022

Parasha Tazria du samedi 2 avril 2022.

Gloire à Dieu.

 

La parasha tazria commence en quelques lignes par nous dire: Lorsque la femme aura accoucher elle devra se purifier.

Puis, tout le texte va parler de la lèpre, où maladie de la peau.

 

La haftarah tazria commence en quelques lignes par nous dire:

Que le prophète Elisée devait nourrir toute une foule de personnes avec seulement 20 pains et qu’il en resterait.

Puis le texte va parler de la lèpre  de Naaman, un chef d’armée.

 

 

 

Deux références sont donc à chaque fois pour nous deux réflexions différentes.

 

-Le peuple de Dieu est comparé à un corps humain, cela reflète les taches  qui apparaissent sur ce corps, le corps du Messie lui-même, car nous sommes son corps.

 

 

Le texte explique le processus de purification du corps. Cette allusion au concept fondamental que l’étude de la Torah permet la purification, la guérison du corps. De même celui qui cherche la Torah  découvre le vrai Messie.

 

Tazria est comme une semence qui va éclore sur la révélation du Messie, et comme toute semence saine elle se reproduit.

 

Pareil à une mauvaise graine qui pourrit infectera tout le fruit  qu’elle devait produire. Comme la lèpre est contagieuse et se propage sur tout le corps.

 

 

C’est pour cela qu’il est dit que le messie sera parmi les lépreux.

 

La lèpre fait référence à un manque, une absence de connaissance, le lépreux étant séparé de la communauté, rejeté du peuple car il lui manque la connaissance qui lui permet de reconnaître le vrai Messie. Car les écritures déclarent que plusieurs proclamerons un messie, mais ce ne sera pas le vrai Messie.

 

Yeshoua quand il guérit les lépreux dira à l’un deux: Va appliquer la loi de Moïse  en allant devant le sacrificateur de la synagogue.

 

Luc:17:11,14.

Yeshoua se rendant à Jérusalem, passait entre la Samarie et la Galilée. Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Se tenant à distance, ils élevèrent la voix, et dirent: Yeshoua, maître, aie pitié de nous! Dès qu'il les eut vus, il leur dit: Allez vous montrer aux sacrificateurs. Et, pendant qu'ils y allaient, il arriva qu'ils furent guéris.

 

Ce verset vient expliquer que pour recevoir la guérison, le lépreux  devait premièrement reconnaître qu’il allait être guéri par le Messie le fils de Dieu tant attendu.

Et allait rendre gloire à Dieu pour obtenir sa guérison.

Car en reconnaissant le vrai Messie, celui que Moïse a décrit dans la Torah la semence de la vérité aller engendrer sa guérison.

 

 

Yeshoua compare aussi le corps qui est son corps par les croyants, à un vêtement car le vêtement recouvre le corps.

Ce vêtement doit être sans taches ni rides.  La lèpre est une tache sur la peau et pour confirmer c’est la peau qui a des rides. C’est bien du vêtement qui est l’âme qui couvre le corps dont on parle.

L’âme qui naît à l’intérieur s’extériorise  à l’extérieur.

 

Ce vêtement de fin lin qui donne la pureté c’est par la connaissance de la loi que l’on enlève les  taches et les rides, car c’est la connaissance de la Torah qui nous instruit sur l’art de vivre dans la pureté, toutes les lois sur la pureté du corps sont le reflet de notre âme si nous nous efforçons de vivre selon le code morale de la Torah c’est que nous avons compris qui est le vrai messie Yeshoua.

 

 

Pour avoir une guérison miraculeuse il y a deux conditions:

L’une reconnaître que le Messie est Yeshoua celui qui est la Torah faite chair.

Et la seconde démarche c’est de le glorifier.

 

Colossien :1: 3,12.

 

Nous rendons grâces à Dieu, le Père de notre Seigneur Yeshoua, et nous ne cessons de prier pour vous, ayant été informés de votre foi en Yeshoua et de votre amour pour tous les saints, cause de l'espérance qui vous est réservée dans les cieux, et que la parole de la vérité, la parole de la Torah vous a précédemment fait connaître. l est au milieu de vous, et dans le monde entier; il porte des fruits, et il va grandissant, comme c'est aussi le cas parmi vous, depuis le jour où vous avez entendu et connu la grâce de Dieu conformément à la vérité, d'après les instructions que vous avez reçues d'Epaphras, notre bien-aimé compagnon de service, qui est pour vous un fidèle ministre du Messie, et qui nous a appris de quelle amour l'Esprit vous anime.

 

C'est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la connaissance de Dieu, fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients. Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière,

 

 

 

 

-Rendons grâce à Dieu car Il nous a envoyé la délivrance pour avoir la connaissance. Il nous a envoyé son fils pour nous guérir de notre ignorance. L’ignorance qui nous empêche de reconnaitre le vrai Messie.

 

 

La haftarah vient nous instruire qu’Elisée allait nourrir tout un peuple avec si peu de pain, et qu’il en resterait.

 

On retrouve le texte de référence dans Mathieu.

 

Mathieu 14: 19,20.

Il fit asseoir la foule sur l'herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule. Tous mangèrent et furent rassasiés, et l'on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient.

 

-Ici nous voyons que pour faire le miracle de la multiplication Yeshoua  à rendu grâce à Dieu, il lui à attribuer toute la gloire.

 

-Ici c’est la propagation des écritures qui est distribué afin qu’un grand nombre reconnaisse le vrai Dieu.

 

-La multiplication de la parole qui va guérir l’âme des malades.

 

-La gloire de Dieu qui augmente par la connaissance et le corps de Yeshoua se propage en avec un corps purifié.

 

-Dieu est glorifié quand on lui rend grâce et sa grâce se manifeste dans notre guérison !

 

 

Ainsi la semence va s’accroître et la gloire du Seigneur va faire le miracle.

 

2 Corinthien : 4: 13,15.

 

Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l'Ecriture: J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé! nous aussi nous croyons, et c'est pour cela que nous parlons, sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Yeshoua nous ressuscitera aussi avec Yeshoua, et nous fera paraître avec vous en sa présence. Car tout cela arrive à cause de vous, afin que la grâce en se multipliant, fasse abonder, à la gloire de Dieu, les actions de grâces d'un plus grand nombre.

 

 

Nos prières élèvent la gloire de Dieu sur la terre.

Nous avons la responsabilité de prier pour ceux qui ne connaissent pas Yeshoua.

 

2 Pierre: 3: 14,18.

C'est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix. Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l'a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Ecritures, pour leur propre ruine. Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté. Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Yeshoua le Messie. A lui soit la gloire, maintenant et pour l'éternité! Amen!

 

 

 

Dans la Torah nous trouvons qu’une seule référence qui parle de la cause d’une lèpre c’est lorsque Myriam et  Aaron ont mal parlé de Moïse.

Ce qui a causé la lèpre c’est qu’ils ont critiqué Moïse, ça en revient à nous instruire sur ce problème récurrent qui a divisé depuis des siècles  les croyants  des nations. Celui qui critique Moïse critique la Torah celui qui trouve à redire sur la légitimité de la loi en tant que croyant est un lépreux car il ne peut pas glorifier Dieu ni lui rendre gloire  car il ne reconnaît pas  la judaïté de Yeshoua le roi des Juifs.

 

 

 

Ces révélations indiquent que les porteurs de lèpre contestent Dieu !

Moïse est le représentant de la Torah.

Myriam est la représentante du peuple  (le corps).

 

 

Dans le texte d’Esaïe 53: 4  version dans traduction ancienne en hébreux.

Il a souffert nos maladies, et enduré nos souffrances, atteint de lèpre, frappé par Dieu et affligé.

 

Le Messie est décrit comme un homme qui a enduré la souffrance, pas à cause de lui car Il est parfait, mais à cause de son peuple qui est son corps.

 

Car Yeshoua dira : Je suis la tête et vous êtes mon corps.

Colossiens 1:18

Il est la tête du corps de son peuple.

1 Corinthiens 12:27

Vous êtes le corps du Messie, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

 

 

La seule vérité pour glorifier le Seigneur c’est bien de comprendre qu’il est primordial de le glorifier par la connaissance de la Torah qui est la seule référence qui nous permet de reconnaître le fondement sur laquelle nous posons notre foi.

 

C’est pourquoi le modele que Dieu agréé l’enseignement qui a  pour fondement le judaïsme.

 

-La  haftarah nous le confirme avec l’histoire de Naaman qui par  le biais de la servante juive il a pu trouver la guérison de sa lèpre.

 

 

-C’est pourquoi le lépreux doit sortir d’où il est  pour ce purifier et arrêter de contaminer les autres. Il doit s’isoler, s’éloigner afin de trouver la guérison  pour qu’il prenne conscience qu’il est lui-même la source du danger. 

 

-Le Seigneur dit:  Regardez le pur pour devenir pur !  Le contact avec le pur rend pur.

L’idée de toucher et de voir ce qui est pur pour devenir pur n’est réalisable que d’une seule manière s’instruire avec pour base le judaïsme mais en croyant  en Yeshoua  le Messie notre sauveur. 

La Torah c’est le pain de vie,  c’est la guérison, la purification,  toucher la Torah c’est comme si  on touchait » Yeshoua.

C’est la notre liberté  « toucher la Torah » veut dire la mettre en pratique de notre plein gré notre action nous guéris de la lèpre.

 

Toucher la Torah c’est toucher le vêtement de Yeshoua.  Toucher les franges du bord de son vêtement c’est toucher la loi.

Comme la femme qui fut guéri de son impureté .

 

Mathieu 9:  2O,22.

Et voici, une femme atteinte d'une perte de sang depuis douze ans s'approcha par derrière, et toucha le bord de son vêtement ( les franges).

Car elle disait en elle-même: Si je puis seulement toucher son vêtement, je serai guérie. Yeshoua se retourna, et dit, en la voyant: Prends courage, ma fille, ta foi t'a guérie. Et cette femme fut guérie à l'heure même.

 

Le lépreux c’est celui qui a besoin de prière,

 

Ainsi, à travers cette parasha, la Torah nous montre l’importance de prier les uns pour les autres. Nous savons que chaque croyant est prêt à prier pour son prochain, afin que nous propageons la gloire de Dieu en Yeshoua.

 

C’est pourquoi nous devons prendre l’habitude de prier pour (les lépreux), ceux à qui la connaissance manque, pour les guérir.

Glorifier Dieu en lui demandant de multiplier sa connaissance.

 

« Je te rends grâce Père car tu fait de nous une grande nation qui élève le Nom Yeshoua, que ta parole soit multipliée sur la terre.

A toi la gloire, la puissance et le règne ».

 

 

 

 

 

 

Shabbat shalom

L.B

 

 

Lecture de la parasha:

Tazria:

Lévitique: Chapitre: 12 verset 1 à chapitre 13 verset 59.

Haftarah: 2 Rois: Chapitre 7 verset 3 à 20.

 

Lecture messianique:

Mathieu: 8:1à 4.    9: 20 à 26.    11: 2 à 6.  Hébreux: 13: 4;

 

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article