Parasha pékoudé du samedi 5 mars 2022.

Publié le 4 Mars 2022

Parasha pékoudé du samedi 5 mars 2022.

C’est de bonne guerre.

 

La parasha Pékoudé qui termine le livre de l’exode, décrit un inventaire, un décompte, d’or, d’argent, cuivre etc….

 

 

« Pékoudé » donne ici un élément de compréhension un peu différente de ce que l’on a l’habitude de rappeler.

 

-Pékoudé ici par analogie se refaire à «  Pékouda ».

 

-Pékouda s’exprime « ici » par :

« un chef d’armée qui donne des ordres ».

« l’obligation d’obtempérer ».

 

Moïse donnait les ordres et le peuple était obligé d’obtempérer.

Comme un ordre militaire.

L’ordre n’étant donc pas négociable.

 

Suite aux événements qu’il y avait eu lors de la désobéissance du veau d’or, il n’était donc plus question de choisir, mais d’obéir.

 

Le rappel de toute cette liste de choses que devait apporter le peuple devient un engagement personnel précis.

 

Comme une liste pour concrétiser le projet.

 

Car ce qui est écrit pose un droit dictant ce qui doit arriver.

La chose fut écrite et posée par chacun avec une sorte de signature.

La signature évoque une non rétractation de l’engagement et une façon d’affirmer l’engagement.

 

( Un peu comme si quelqu’un écrivait sa lettre de candidat au élection). Pour concrétiser la chose et lui donner une légitimité. (Qu’il n’a pas).

Car quand il est écrit la chose s’accomplit. C’est une puissance spirituelle!

 

 

 

 

 

 

La construction du tabernacle avec ses matériaux, ses métaux, revient 7 fois au court des 5 dernières parasha.

 

7 fois comme pour une comparaison avec la création du monde.

 

Les éléments décrit dans la Genèse correspondent aux éléments décrits dans le tabernacle.

 

-« Tabernacle » se dit en hébreux Michkan qui veut dire:  «  lieu d’habitation ».

 

Dieu créa le monde en 6 jours et se reposa le septième jour.

Moïse donna l’ordre de fabriquer le tabernacle durant les 6 jours de travail et  de se reposer le septième jour.

 

-Dieu bénit le septième jour.

Là, notre parasha termine la construction par la bénédiction.

 

Dieu fit le septième jour, le shabbat, afin de se faire un jour pour lui dans ce monde.

Moïse inaugure ce dernier jour et Dieu fit venir la colonne de nuée, sa présence dans le tabernacle.

 

Donc là nous voyons clairement que le shabbat c’est la Shekinah qui s’installe,

« la présence de Dieu ».

 

A Shabbat Dieu est là.

Même si Il est là constamment, à shabbat il est présent de façon concrète.

Dieu est dans le shabbat.

 

Moïse béni la fin du tabernacle le Premier du mois de Nissan.

 

 

Concrétisant la venue de Dieu sur terre.

 

 

Nous voyons qu‘à travers ce tabernacle éphémère  et même pas adapté aux conditions de vie  le peuple c’est projeter bien au-delà,  ils se sont projeter dans un futur qui les dépassent.

 

 

Ce que Dieu a créé, maintenant nous le créons ensemble.

 

Créer un nouveau monde, créer un monde pour Dieu, créer un monde de sainteté, créer un monde sans satan.

 

Le conflit entre Dieu et satan à toujours existé, le diable veut prendre la place de Dieu et c’est au travers des êtres humains qu’il procède à ce remplacement.

 

Mais Dieu est le Maître et compte bien le rester!

 

 

 

On revient à la parasha:  Chacun amène sa contribution pour créer un nouveau monde, finalise un nouveau lieu de résidence pour Dieu.

 

Yeshoua la présence divine de Dieu incarné dans ce monde doit résider en nous et c’est un ordre pas un choix que nous avons un ordre de Dieu. Si nous nous disons être des croyants nous devons être des résidences pour Yeshoua, des résidences qui manifestent Sa présence le jour du shabbat.

 

La concrétisation de la manifestation de l’Esprit de Dieu, car nous ne pouvons pas être convaincus de faire shabbat si Son Esprit n’est pas en nous pour nous le demander.

 

Shabbat signe la présence de Dieu, et c’est pour cela que c’est si difficile de commencer Shabbat.

Tout va venir s’opposer à faire shabbat, il faudra  du courage avec  une force de guerrier pour résister aux chars d’assauts qui empêche de faire un bon shabbat.

 

 

C’est à shabbat que nous  extériorisons la présence de Dieu.

 

Nous construisons ce troisième temple sur terre par notre présence à shabbat,  nos âmes sont vues par ceux que nous ne voyons pas.

 

Des siècles de construction  qui arrivent à leur fin.

Nous sommes certainement  entrés dans un temps prophétique qui amorce la fin.

 

Nous finalisons le projet nous comptabilisons les adhérents pour le nouveau monde.

 

 

 

 

 

 

Nous devons prendre position nous consacrer à l’oeuvre de Dieu.

Les temps sont mauvais, satan tente de détrôner Dieu, déjà beaucoup se sont prosternés devant la bête.

 

 

Mathieu 4 :8,11

 

Le diable le (Yeshoua) transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, et lui dit: Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores. Yeshoua lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. Alors le diable le laissa.

 

 

Ainsi pékoudé termine en nous disant:  Alors la nuée enveloppa la tente d’assignation le lieu où Dieu nous rencontre et la gloire du Seigneur remplit le tabernacle. La nuée reposait au sommet et la majesté divine remplissait le lieu. Et la nuit un feu brillait.

 

Ainsi le soir de shabbat nous illuminons du feu de Dieu qui brille en nous et le jour nous sommes comme des nuées qui faisons resplendir la Majesté Divine de Yeshoua.

 

Notre rendons vrai le temple comme pour le acté, inscrit sur la terre.

 

Nous sommes en guerre car le diable va tenter une entrée de force sur le monde; il va tenter de s’imposer en bienfaiteur, il va donner l’illusion d’être un conciliateur, celui qui règle le problème de la  troisième guerre mondiale. Il voudra voler le pouvoir car il veut dominer le monde.

 

Nous devons être des soldats au garde à vous, nous devons prendre position pour le shabbat, nous devons être comptabilisés, parmi le nombre d’adhérent au parti de Dieu.

 

La parasha pékoudé nous exhorte à donner nos vies pour Dieu, afin de finaliser le projet du temple en Yeshoua qui devra dominer et pas être dominé par la bête.

 

 

La mondialisation tente de se mettre en place, la politique n’est plus de la politique, elle est spirituelle.

Les dirigeants s’opposent avec des menaces de guerre pour dominer l’ensemble de la terre.

Il a ceux qui sont du côté obscur et donnant l’apparence d’être des bienfaiteurs.

 

Il y a ceux qui se prosternent devant la bête pour être sous la puissance de l’immonde  et il y a ceux qui s’opposent.

Soyons de ceux qui s’opposent  et faisons partie du peuple qui obtempère à l’ordre de Dieu en actant le temps du shabbat qui est une signature d’appartenance à Dieu.

 

La division va devenir grandissante,  mais nous devons lutter pour que Dieu gagne la partie.

Dieu sera le Maître, Il est notre Maître.

 

Cette guerre est comme une élection, c’est celui qui a le plus de voies qui sera le maître.

 

 

Prenons position faisons partie de l’inventaire de Dieu et comptabilisons en un nombre supérieur à la liste de ceux qui se sont prosternés devant la bête.

 

Remplissons la terre de sa gloire afin que sa présence illumine le monde entier.

 

Que notre temple visible à shabbat soit béni.

 

 

Sois fort, sois fort, et que nous nous renforcions !

 

 

 

Shabbat shalom.

 

 

Lecture de la parasha: Exode: Chapitre  38 verset 21 à chapitre 40 verset 38.

Lecture de la haftarah: 1 rois: Chapitre 7 verset 40 à 50.

Lecture messianique: Apocalypse: 11: 1,13; et 15: 5, 8.

 

 

 

L.B

 

 

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article