Parasha Ki Tissa du samedi 19 février 2022.

Publié le 18 Février 2022

Parasha Ki Tissa du samedi 19 février 2022.

On a tous droit à une deuxième chance.

 

 

La parasha Ki Tissa commence par le dénombrement du peuple.

Puis les textes s’engagent vers divers sujets.

 

L’Eternel désigne Betsalel et Ololiab qui seront miraculeusement inspirés pour exécuter toutes sortes d’oeuvres pour le sanctuaire.

 

L’Eternel proclame que le shabbat sera le signe d’appartenance, un symbole à perpétuité comme un sceau attestant l’appartenance à Dieu. Un sceau irrévocable, une marque invisible.

 

La parasha ki tissa semble avoir une chronologie difficile à suivre.

 

Dieu donne à Moïse les 2 tables de la loi qu’Il a sculpté Lui-même avec son doigt.

Pendant ce temps Aaron céda à la pression du peuple inquiet de ne pas revoir Moïse, il fit fondre leurs or et en sortit une statue d’un veau d’or.

 

Moïse entendant les chants et les danses, l’ivresse et les orgies fut pris de colère, jeta les tables au sol et elles se cassèrent.

 

Le camp fut divisé, les partisans de Moïse d’un côté et les partisans du veau d’or de l’autre.

Sur-ce Dieu redonne de nouvelle table à Moïse,  car dira t-il à Moïse tu avais raison ce peuple est faible.

 

Mais la chose fut différente. La première fois c’était Dieu lui-même qui donna les tables de pierre. et cette seconde fois c’est Moïse qui dut aller les chercher. Et ces secondes tables Dieu les nomma.

 

Car là Dieu répondait à la demande de Moïse.

Les premières tables sont équivalentes à la Torah écrites qui sont comme les bases de l’enseignement.

 

Les secondes tables sont équivalentes au Messie car Dieu les nomma;  Adonaï, Etre Eternel, miséricordieux, compatissant, lent à la colère, bienveillant, riche en bonté et en fidélité.

 

Il conservera son amour jusqu’à la millième génération. Il pardonnera les péchés, la rébellion, jusqu’à la troisième génération.

 

 

Moïse se prosterna devant Dieu et compris que Dieu enverrai un Messie pour leur enseigner  la Torah.

 

 

Dieu le met en garde que malgré la venue du Messie le peuple devra toujours garder les commandements, car dit-il je suis un Dieu Jaloux.

L’Eternel dit à Moïse, écrit et conserve ce que je te donne afin que jusqu’à la fin du monde ils observent mes shabbat et mes fêtes.

 

 

 

Ainsi quand Dieu redonna les nouvelles tables, Moïse devint le visage tout illuminé. Sa peau fut transpercé par la gloire du Messie,  c’était l’annonce de Yeshoua qui viendrai en tant qu’homme sur la terre. Moïse dû à ce moment porter un voile, incarnant l’homme divin.

 

Moïse couvrit son visage à la fin du discours pour aller vers le peuple et il se découvrait pour aller devant Dieu.

Moïse l’homme divin qui portait la loi des commandements semblable à Yeshoua.

 

  • Il fut un temps ou Yeshoua m’apparut me donnant Son Vêtement de fin lin, puis en un instant Il m’enleva et m’instruisit sur la Torah. Il se révéla et  durant toute la nuit je reçu l’enseignement.
  • Puis à l’aube du jour la voix me dit:  « D’accepter de mettre le voile pour redescendre, car ce que tu as vu n’est pas descriptible en bas ».
  • En l’instant où je prononçais les paroles de mettre le voile de l’oubli, je fus ramené en moi.
  • Cette vision qui me fut donnée en 1999 m’a inspirée toutes ces années. Et ce Messie Yeshoua qui s’est présenté devant moi durant la nuit m’a donné de le voir de son corps mais pas de son visage car la lumière le resplendissait.
  • L.B

 

 

 

Ki tissa c’est l’annonce du Messie fait de chair portant en lui la Torah

Ce texte  signifie que la Torah de pierre se transformerai  en homme, pour transformer les Hommes.

 

Si on veut approfondir Ki Tissa ça veut dire  « compter »  tu compteras les enfants d’Israël, mais dans le sens approfondit ça veut dire : élever. tu « élèveras » les enfants d’Israël. Elever la tête.  Il faudra les aider à relever la tête,  car ils ne seront pas fiers de ce qu’ils ont fait avec le veau d’or.

 

Ils auront droit à une deuxième chance, ils ont droit à l’erreur.

 

Dans toute notre vie on a tous droit à l’erreur quelque soit la faute dans laquelle on sait laisser entraîner, on à tous droit à une autre chance, quoique que l’on ait fait, erreur de jeunesse, influence, ou faiblesse, on peut tout recommencer.

 

 

Nous voyons dans le texte la confirmation de ce récit.

 

ki Tissa commence comme ça  en résumé:  l’Eternel dit à Moïse, quand tu compteras les enfants d’Israël à cause des morts qu’il y a eu, ceux qui sont là devront apporter un demi sicle  car cet argent devra être pour la tente d’assignation.

La tente d’assignation  ou tente de la rencontre.

 

 

 

La tente d’assignation devait être construite hors du camps;

 

 

33/7

Moïse prit la tente et la dressa hors du camp, à quelque distance; il l'appela tente d'assignation; et tous ceux qui consultaient l'Eternel allaient vers la tente d'assignation, qui était hors du camp.

 

 

-Le texte accentue le terme :

Moïse prit la tente et la dressa hors du camp et la nomma maison d’étude de sorte que toute personne ayant à demander un enseignement allait vers la maison d’étude à l’extérieur du camp.

 

En fait c’est pour nous dire que celui qui ne sait pas très bien, ou celui qui ne connaît pas la Torah, ou celui qui n’a pas été éduqué dans la loi devrait sortir de son lieu habituel de connaissance qu’il sorte hors de ses limites, qu’il sorte tout seul pour aller à la tente d’assignation se laisser porter par l’Esprit qui va lui enseigner ce qu’il doit comprendre.

 

La chose que Dieu attend  de notre part c’est un coeur docile.

 

Ainsi celui qui va avec le livre de la loi avec l’envie de comprendre l’Esprit va lui révéler le contenu le plus secret des écritures et là la loi sera comme une évidence, un lien absolu avec Dieu.

C’est-à-dire si on a envie de plaire à Dieu on prend sa bible et on se laisse guider chaque shabbat à la parasha qui  de semaine en semaine  en 1 année fera la lecture de la Torah toute entière. L’Esprit de vérité viendra  nous enseigner sur les préceptes de la loi.

 

Le peuple pareil à nous avais besoin de repère, Moïse étant absent, ils cherchaient un Dieu pour les guider. Ils avaient la foi  mais leurs faiblesses et l’influence mit la confusion. C’est en cela que révèle Ki tissa, pour comprendre la Torah ils auront besoin d’un guide. La promesse du Messie fut donné donc il est clair maintenant que Dieu ne voulait pas envoyé le Messie pour dissoudre la loi mais pour l’accomplir, premièrement par le sacrifice et pour que nous la recevons non plus seulement gravé ou écrites  mais gravé dans le coeur et c’est cette écriture que Yeshoua nous fait il nous a changé notre coeur de pierre en coeur de chair.

 

-Ainsi il nous est donc facile de comprendre tout ce dont nous avons besoin pour comprendre le sens de la loi. Car Yeshoua vit en nous donc la Torah est aussi en nous.

 

Car nous ne recevons pas l’enseignement comme venant d’en haut, mais comme venant de dedans nous.

 

 

« Va à la tente d’assignation: va-y tout seul, sort du camp sort de là où tu es,  je viendrai à ta rencontre, et je t’enseignerai ma loi. Je la graverai sur ton coeur et ton nom sera gravé dans les paumes de mes mains ».

 

 

La tente d’assignation était un lieu ou l’on se retire loin des influences du monde pour étudier ou pour être enseigné de la pratique de la Torah .

 

Ainsi l’on distinguait les débutants, ceux qui avaient participé au veau d’or,  ceux qui avaient fait des erreurs de directions religieuses, à aller apprendre comment se pratiquait les shabbat, les fêtes et les lois de bienséance que Dieu réclamait à son peuple.  Et pourquoi fallait-il faire comme ça?

 

La tente d’assignation était le lieu de la deuxième chance!  Tous ceux qui désiraient apprendre de Moïse, allaient hors du camp et apprenaient la Torah.

 

La solution de Dieu pour tous ceux qui s’étaient trompés, ceux qui ne savaient pas, ceux qui avaient été mal conduits, mal conseillés, c’est cela ki tissa.

 

 

 

A tous ceux qui ont rejeté la Torah c’est maintenant qu’il faut aller à la tente d’assignation, relever notre tête, Yeshoua nous y attend ; car IL s ‘appelle :

Adonaï, Etre Eternel, miséricordieux, compatissant, lent à la colère, bienveillant, riche en bonté et en fidélité.

 

Il conservera son amour jusqu’à la millième génération. Il pardonnera les péchés, la rébellion, jusqu’à la troisième génération. si l’on suit les commandements :

 

 

 

 

Car nous nous sommes tous trompés, ce shabbat c’est un temps pour aller devant Yeshoua le Messie dans la tente d’assignation et lui dire.

 

« Maintenant je veux être enseigner, instruit, et  guider par Ton Esprit je veux être fidèle à ta parole, je veux être ton serviteur qui te glorifie sur la terre comme au ciel. Je viens à ta rencontre à la tente d’assignation.

Je me suis trompé, d’avoir écouté ceux qui enseignent, l’abolition de tes shabbat, je veux te suivre en Esprit et en vérité.

Pardonne-moi mes erreurs et  je veux être compté parmi le peuple d’Israël.

Dessille mes yeux, pour que je puisse contempler les merveilles de  la Torah.

Enseigne-moi le bienfait et le discernement, et le savoir car j’ai la foi en tes commandements ».

 

 

 

 

Shabbat shalom

L.B

 

Lecture de la parasha: Exode: Chapitre 30 verset 11 à chapitre 34 verset 35.

Lecture de la haftarah: 1 Rois: Chapitre 18 verset 1 à chapitre 20 verset 39.

Lecture messianique:  Actes: 7: 35 à 8:1.  1Corinthiens: 10:1 à 13.  2 Corinthiens : 3:1 à 18.

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article