Parasha Vaygach du samedi 11 décembre 2021

Publié le 10 Décembre 2021

Parasha Vaygach du samedi 11 décembre 2021

Terre d’abondance.

 

La parasha Vaygach c’est Joseph qui se révèle à sa famille.

 

 

-C’est la famine et la famille de Jacob et fils partent pour l’Egypte pour chercher de la nourriture; En ce temps là Joseph était un homme puissant, il dirigeait toute l’Egypte.

 

Quand il vit ses frères il se révéla à eux et fit venir son père et toute la grande famille.

-Il les installa à Goshen.

 

Goshen était un lieu privilégié, une terre d’abondance.

 

 

GOSHEN veut dire: Terre du soleil, lieu d’abondance, lieu du soleil.

 

Un lieu ou les arbres poussent bien et donnent de l’abondance.

 

 

-Goshen donne en guematria 358 exactement pareil que Mashiah 358.  Mais plus exactement le Messie qui nourrit.

 

Jacob compris que le destin d’Israël allait se jouer à Goshen.

 

Ici c’est une invitation à comprendre, un avant goût du Messie. Le Messie fils de Joseph.

 

Le Messie fils de Joseph c’est la matière assimilé aux blés qui nourrit les croyants;

C’est donc la Torah.

 

Enfin ici elle est symbolisée par la loi à venir; La loi des patriarches.  Les bases solides , les fondements enracinés dans la terre d’Eden, la terre d’abondance. Ce jardin luxuriant.

 

Dans l’Eden il y avait l’arbre de vie, un arbre lumière qui depuis son sommet rayonne sa lumière et transmet toutes ses étincelles  jusqu’aux racines, éclairant sur son passage toutes les parties de l’arbre.

 

L’arbre se dit en hébreux « Homme », l’arbre est un homme qui à besoin de la lumière pour se réaliser en stature et en énergie.

 

Dans l’arbre de vie  toute la Torah est vivante dans cet arbre la nourriture y est constante.

 

 

De tout temps le plus grand conflit religieux c’est la loi de Moïse.

 

Les religions ont évolué en se respectant plus ou moins les unes des autres, mais ce qui cause le plus de problèmes, de polémiques et de controverses c’est la loi de Moïse.

 

Et pourtant sans Torah on est mort.

 

Car la Torah c’est un récit de lois dont l’Homme à besoin, une énergie spirituelle qui propulse l’âme de l’Homme vers Dieu. Une force émanant de cette Torah qui réveille et élève la véritable foi.

 

-Goshen  en révèle le contenu. Goshen est constitué de lettres hébraïques qui indiquent que même  se trouvant sur un sol impur les enfants d’Israël ont pu garder les éléments les plus précieux dont l’Homme à besoin: Le gouf = c’est le corps, le sekhel= c’est l’esprit, la neshama = c’est l’âme.

Cette terre  de Goshen dont c’est Joseph qui la possède sera pour eux la vie pour leur corps , leur esprit et leur âme.

C’est donc la terre de la Torah.

Ici dans le texte Joseph est assimilé à la Torah.

Car c’est Moïse qui transporta les os de Joseph hors d’Egypte.

 

La nuance des textes révèle ce dire: l’Eternel dit à Moïse  consacre toi tout premier né.

 

-C’est pourquoi Moïse prit les os de Joseph dans le sépulcre.

Mais nous savons que le premier né de Jacob fut Ruben, mais ce dernier ayant fauté, ce fut le premier né de Rachel qui reçut le droit d’aînesse,  mais qui fut recevable seulement sur Ephraïm fils de Joseph. .

Et c’est ce droit d’aînesse qui donne la paternité de la transmission de la Torah.

Car c’est les juifs qui ont reçu ce droit d’aînesse afin de pérenniser le droit de porter l’arche de la Torah, afin d’en garder les écritures et les transmettre.

 

-1 Chroniques 5:1.

Fils de Ruben, premier-né d'Israël. -Car il était le premier-né; mais, parce qu'il souilla la couche de son père, son droit d'aînesse fut donné aux fils de Joseph, fils d'Israël; toutefois Joseph ne dut pas être enregistré dans les généalogies comme premier-né.

 

-Car l’aîné sera comme un signe sur sa main et comme un frontaux entre ses yeux.

 

Joseph représente le Messie Torah, le premier.

Juda représente le Messie de chair, le deuxième  car Juda est la transmission du sang de la lignée messianique en passant par le roi David jusqu’à notre Roi Yeshoua  issu de la même lignée.

 

Ainsi Joseph l’ainée,  c’est l’arbre qui est la souche de cet arbre qui en Eden produisant la nourriture spirituelle en abondance d’où émane la Torah.

C’est la racines des pères, des patriarches circoncis qui par cette circoncision permet la greffe des incirconcis.

 

Car si la souche de l’arbre est un souche franche bâtie sur les fondements de la loi alors l’arbre est bon comme le fruit de l’arbre de Joseph qui est Ephraïm,  alors les branches qui seront greffées sur la souche naturelle deviendront un seul arbre uni dans la main de Dieu.

 

 

Romains 11:16 à 18.

Or, si les prémices sont saintes, la masse l'est aussi; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi.

 

17Mais si quelques-unes des branches ont été coupées, et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été greffé à leur place, et rendu participant de la racine et de la graisse de l'olivier, ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte.  

 

 

 

 

24 à 26.

 

Si toi, tu as été coupé de l'olivier naturellement sauvage, et  gréffé contrairement à ta nature sur l'olivier franc, à plus forte raison eux seront-ils greffés selon leur nature sur leur propre olivier.

 

25Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c'est qu'une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que la totalité des païens soit entrée.

 

26Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu'il est écrit: Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés;

 

 

Ainsi la parasha Vaygach nous enseigne que c’est par la Torah nourricière que nous élevons notre corps et notre esprit, mais c’est par Yeshoua que nous élevons notre foi.

 

Car si les juifs ont gardé la Torah et ont été mis à l’écart du messie afin que les païens puissent venir se greffer sur l’arbre de vie, Yeshoua est venu parmi les païens et c’est révélé à eux non pas pour qu’ils reste greffé sur l’arbre sauvage mais au contraire Yeshoua est venu vers eux pour qu’ils se greffent sur les circoncis qui porte la greffe.

 

Ainsi en toute logique de l’enseignement donné dans L’épître aux Romains chapitre 11.  Il est nullement question de nier que l’arbre dont les racines sont la Torah soit la nourriture qui conditionne tous les croyants, la Torah est la base de toute construction la base de la foi sans qui la vie n’existe pas.

 

Ainsi la haftarah rattachée à notre parasha conclut en beauté le message.

 

 

Ezechiel 37: 16 à 23.

 

La parole de l'Eternel me fut adressée, en ces mots: 16Et toi, fils de l'homme, prends une pièce de bois, et écris dessus: Pour Juda et pour les enfants d'Israël qui lui sont associés. Prends une autre pièce de bois, et écris dessus: Pour Joseph, bois d'Ephraïm et de toute la maison d'Israël qui lui est associée. 17Rapproche-les l'une et l'autre pour en former une seule pièce, en sorte qu'elles soient unies dans ta main. 18Et lorsque les enfants de ton peuple te diront: Ne nous expliqueras-tu pas ce que cela signifie? 19réponds-leur: Ainsi parle le Seigneur, l'Eternel: Voici, je prendrai le bois de Joseph qui est dans la main d'Ephraïm, et les tribus d'Israël qui lui sont associées; je les joindrai au bois de Juda, et j'en formerai un seul bois, en sorte qu'ils ne soient qu'un dans ma main. 20Les bois sur lesquels tu écriras seront dans ta main, sous leurs yeux. 21Et tu leur diras: Ainsi parle le Seigneur, l'Eternel: Voici, je prendrai les enfants d'Israël du milieu des nations où ils sont allés, je les rassemblerai de toutes parts, et je les ramènerai dans leur pays. 22Je ferai d'eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d'Israël; ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus deux nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes. 23Ils ne se souilleront plus par leurs idoles, par leurs abominations, et par toutes leurs transgressions; je les retirerai de tous les lieux qu'ils ont habités et où ils ont péché, et je les purifierai; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu.

 

 

 

 

 

La parasha se rapporte au jour du jugement  de notre jugement divin;

Les gens font leur vie avec certaine convictions qui justifie leurs choix, mais quand ils devront affronter le jugement ultime  ils verront l’éclatante vérité et réaliseront soit qu’il ont suivi la voie de la vérité et seront sauvé soit ils realiseront que leurs choix etait basé sur leurs envies et raisonnements et ne seront pas sauvé.

Ainsi nos raisonnement humains n’ont de conséquence que la mort mais notre foi et notre crainte de Dieu nous pousse à suivre la voie qui ne nous satisfait pas vraiment mais qui est celle de la Vérité fondamentale de Dieu.

 

Si en une seule phrase on résumerai cette parasha:

 

 

La foi en Yeshoua sans Torah est morte, et la Torah sans Messie est vaine.

 

Mais sachant que tous les juifs qui croient en la Torah croient aussi au Messie, ils seront sauvés.

 

 

-Que Dieu puisse venir en aide à tous ceux qui ne sont pas greffés sur Israël sur l’arbre franc, celui qui nourrit de sa Torah nourriture abondante qui vivifie le corps, l’esprit, et l’âme.

 

Afin qu’au jour du jugement nous soyons tous trouvé juste devant l’Eternel.

 

L.B

 

  

 

Lecture de la parasha :Genèse :Chapitre 44 verset 18 à chapitre 47 verset 27.

Lecture de la haftarah: Ezéchiel :Chapitre 37 verset 15 à 28.

Lecture messianique : Actes: Chapitre 7 verset 9 à 16.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article