Parasha Mikets du samedi 4 décembre 2021

Publié le 3 Décembre 2021

Parasha Mikets du samedi 4 décembre 2021

Le Roi d’Israël.

 

 

La parasha Miquets qui veut dire : « En fin de compte », où « Au bout d’un certain temps ».

 

La question est: Au bout de combien de temps on va enfin comprendre qui est le MESSIE? Qui est le Roi d’Israël?

 

Combien  de temps nous faut-il pour comprendre que la vérité est devant nous?

Tellement près de nous et tellement facile à saisir, qu’on n’y a pas cru?

 

Les frères de Joseph n’ont pas cru à Joseph, ils n’ont pas cru ? où n’ont t-ils pas voulu croire?

La vérité fait-elle si mal à entendre?

Faut-il être dans une situation mauvaise pour plier le genou devant le Roi d’Israël?

 

Combien d’années perdues, de pleurs, de problèmes, de prison, de deuil, de maladies pour voir la vérité en face?

 

La vie passe vite, on a eu des convictions, de l‘ambition, des rêves, de l’espoir et voilà le temps qui passe, espérant qu’il se passe un truc de fou pour croire que le Roi d’Israël est là.

On a cru faire des choses bien, faire des bons choix, mais au fond où en somme nous en fin de compte.

 

 

-Joseph, ce personnage biblique qui eut un destin troublé car personne ne voulaient croire en lui.

Joseph insignifiant, mais pourtant rempli de la sagesse de Dieu, destiné a servir ses frères, mais ses frères n’en voulait pas.

Ils auraient préféré un grand homme de Dieu, une imposante personnalité, une stature de Roi, un religieux en habits de prestige.

 

Joseph avait une cape indigo bleu violet que son père lui avait donné symbole d’une prédisposition spirituelle, mais ses frères  et même la femme de Potiphar la lui avait volé, espéraient -ils tous un coup d’éclat pour  voir si Joseph avait des grands pouvoir pour se sortir de là. Voulaient-ils le mettre à l’épreuve pour voir si vraiment c’était un prophète missioné de Dieu.

 

Là est la question?

On voudrait toujours voir des miracles, des trucs de fous, pour savoir si on est  dans la vérité ou pas?

On voudrait savoir si les personnes que l’ont suit spirituellement font des trucs de ouf pour être rassuré .

 

 

Et bien la réponse est non!

 

La vérité se dévoile dans l’humilité.

 

Mathieu 12:15,19.

 

Mais Yeshoua, l'ayant su, s'éloigna de ce lieu. Une grande foule le suivit. Il guérit tous les malades, et il leur recommanda sévèrement de ne pas le faire connaître, afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète:

 

Voici mon serviteur que j'ai choisi, Mon bien-aimé en qui mon âme a pris plaisir. Je mettrai mon Esprit sur lui, Et il annoncera la justice aux nations.

 

Il ne contestera point, il ne criera point, Et personne n'entendra sa voix dans les rues.

 

 

Mathieu 12: 38,42.

Alors quelques-uns des scribes et des pharisiens prirent la parole, et dirent: Maître, nous voudrions te voir faire un miracle. Il leur répondit: Une génération méchante et adultère demande un miracle; il ne lui sera donné d'autre miracle que celui du prophète Jonas. Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d'un grand poisson, de même le Fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. Les hommes de Ninive se lèveront, au jour du jugement, avec cette génération et la condamneront, parce qu'ils se repentirent à la prédication de Jonas; et voici, il y a ici plus +  que Jonas. La reine du Midi se lèvera, au jour du jugement, avec cette génération et la condamnera, parce qu'elle vint des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon, et voici, il y a ici plus + que Salomon.

 

 

 

Yeshoua ne leur donnera pas ce qu’ils attendent car leurs demandent de miracle n’est qu’un désir de spectacle et pas un désir de  croire en Lui.

 

 

Mathieu:27:42

Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même! S'il est roi d'Israël, qu'il descende du bois de crucifixion, et nous croirons en lui.

 

 

Et voici le texte de référence de notre parasha:

Genèse:42: 15,18.

 

Voici comment vous serez éprouvés. Par la vie de Pharaon! vous ne sortirez point d'ici que votre jeune frère ne soit venu. Envoyez l'un de vous pour chercher votre frère; et vous, restez prisonniers. Vos paroles seront éprouvées, et je saurai si la vérité est chez vous; sinon, par la vie de Pharaon! vous êtes des espions. Et il les mit ensemble trois jours en prison.

 

Le troisième jour, Joseph leur dit: Faites ceci, et vous vivrez. Je crains Dieu!

 

 

La haftarah rejoint le texte:

1  Rois 3: 16, à 28.

 

Alors deux femmes prostituées vinrent chez le roi, et se présentèrent devant lui. L'une des femmes dit: Pardon! mon seigneur, moi et cette femme nous demeurions dans la même maison, et je suis accouchée près d'elle dans la maison. Trois jours après, cette femme est aussi accouchée. Nous habitions ensemble, aucun étranger n'était avec nous dans la maison, il n'y avait que nous deux. Le fils de cette femme est mort pendant la nuit, parce qu'elle s'était couchée sur lui. Elle s'est levée au milieu de la nuit, elle a pris mon fils à mes côtés tandis que ta servante dormait, et elle l'a couché dans son sein; et son fils qui était mort, elle l'a couché dans mon sein. Le matin, je me suis levée pour allaiter mon fils; et voici, il était mort. Je l'ai regardé attentivement le matin; et voici, ce n'était pas mon fils que j'avais enfanté. L'autre femme dit: Au contraire! c'est mon fils qui est vivant, et c'est ton fils qui est mort. Mais la première répliqua: Nullement! C'est ton fils qui est mort, et c'est mon fils qui est vivant. C'est ainsi qu'elles parlèrent devant le roi.

 

Le roi dit: L'une dit: C'est mon fils qui est vivant, et c'est ton fils qui est mort; et l'autre dit: Nullement! c'est ton fils qui est mort, et c'est mon fils qui est vivant. Puis il ajouta: Apportez-moi une épée. On apporta une épée devant le roi. Et le roi dit: Coupez en deux l'enfant qui vit, et donnez-en la moitié à l'une et la moitié à l'autre. Alors la femme dont le fils était vivant sentit ses entrailles s'émouvoir pour son fils, et elle dit au roi: Ah! mon seigneur, donnez-lui l'enfant qui vit, et ne le faites point mourir. Mais l'autre dit: Il ne sera ni à moi ni à toi; coupez-le! Et le roi, prenant la parole, dit: Donnez à la première l'enfant qui vit, et ne le faites point mourir. C'est elle qui est sa mère. Tout Israël apprit le jugement que le roi avait prononcé. Et l'on craignit le roi, car on vit que la sagesse de Dieu était en lui pour le diriger dans ses jugements.

 

 

 

 

Cette histoire qui en fin de compte n’a eu qu’un seul but leur donné  la preuve de la sagesse de Salomon  par la parole qu’il a dit et non par le miracle,  car il aurait put ressuscité l’enfant mort et là il y aurait eu un grand miracle, mais non, Dieu voulait montrer que c’est la sagesse qui définit l’homme de Dieu.

 

 

Le texte de notre parasha se résume  par:

 

Nous tous qui sommes des croyants en Dieu,  avons nous cru à Yeshoua comme le fils de Dieu l’envoyé, le Messie.

 

Yeshoua c’est pas par les miracles qu’il a voulut se faire connaître mais c’est par sa sagesse et son amour.

Et s’est seulement comme cela que l’on découvre la vérité. Simplement en acceptant qu’il un homme créé par Dieu rempli du souffle de l’Esprit rempli par: l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.

 

Car c’est à cela que l’on reconnaît le fils de l’homme.

 

Car le fils de l’homme c’est Yeshoua qui se reflète par nous en nous. Car le Messie ne se montre pas de façon imagée comme un ange ou un être céleste.

 

-Non la révélation; c’est de comprendre que le Messie se révèle en nous,  rempli de Lui, comme une hanoukia qui s’allume et qui par sa lumière nous renouvelle, et nous change, de l’individu banal que nous sommes, nous devenons meilleure.

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes Shabbat Hanouka et là c’est un miracle caché car c’est  cette fête qui illumine notre temple intérieur par les neuf lampes qui chaque soir progressent, chaque lampe représente la sagesse de Yeshoua la sagesse qui illumine notre être.

Chaque allumage;

C’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.

 

Chaque soir devant la hanoukia recevoir le souffle de Dieu qui nous fait avancer dans la vie. Nous rempli de Yeshoua.

 

Et cette vision des choses nous fait comprendre Que c’est là que la vérité est caché en nous elle ne fait pas des grands miracle qui en mettent plein la vue à tout le monde.

 

Le miracle c’est la vie de Yeshoua qui croisse en nous et nous qui diminuons de notre être mauvais

 

Jean 3: 30

Il faut qu'il croisse, et que je diminue, dira Jean.

 

 

 

-La preuve du Messie c’est en ses disciples qui se manifestent, par nos actes premièrement spirituelles, par le shabbat et les fêtes et par notre comportement mettant en avant les fruits de l’Esprit.

 

-Joseph fut reconnu sage Pharaon le fit habiller de fin lin et lui remit un collier d’or à son coup.

 

Proverbe 1:9.

Car c'est une couronne de grâce pour ta tête,

Et une parure pour ton cou.

Car ce seront des grâces enfilées ensemble autour de ta tête, et des colliers autour de ton cou.

 

-Un collier comme une couronne.

 

La reconnaissance qu’il fut l’homme de Dieu, reconnu, comme un Roi d’Israël, accomplissant la volonté de Dieu.

 

 

-Actes 13:22,23.

 

J'ai trouvé David, fils d'Isaï, homme selon mon coeur, qui accomplira toutes mes volontés. C'est de la postérité de David que Dieu, selon sa promesse, a suscité à Israël un Sauveur, qui est Yeshoua.

 

 

Michée 5: 2,à 4

 

Et toi, Bethlehem, Ephrata, Petite entre les milliers de Juda, De toi sortira pour moi, celui qui dominera sur Israël, Et dont l'origine remonte aux temps anciens, Aux jours de l'éternité.

 

C'est pourquoi il les livrera Jusqu'au temps où enfantera celle qui doit enfanter, Et le reste de ses frères Reviendra auprès des enfants d'Israël.

 

Il se présentera, et il gouvernera avec la force de l’Eternel. Avec la majesté du nom de l'Eternel, son Dieu: Et ils auront une demeure assurée, Car il sera glorifié jusqu'aux extrémités de la terre.

 

 

Mathieu 2:6.

 

Et toi, Bethlehem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple.

 

 

 

Jean :1: 49,50.

 

Nathanaël répondit et lui dit: Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d'Israël. Yeshoua lui répondit: Parce que je t'ai dit que je t'ai vu sous le figuier, tu crois; tu verras de plus grandes choses que celles-ci.

 

 

 

 

Croyons que Yeshoua est le Messie. Qu’il est le Roi d’Israël  le fils de Dieu.

 

Que cette fête de Hanouka soit pour nous même et pour le monde les lumières qui changent nos vies et qui changent ce monde perdu.

Que ces lumières soient en nous le reflet de L’âme de Yeshoua qui vit en nous, en accomplissant la volonté de Dieu. Que nos lampes soient des lumières qui éclairent les autres qui cherchent la vrai lumière.

 

Car plus il y aura des personnes rempli d’amour dans ce monde, moins la haine et la violence n’auront de pouvoir.  Car au bout d’un certain temps nous seront des lumières pour le monde, et toutes ses lumières ensemble formerons la royauté de Yeshoua.

 

Car au bout du compte c’est l’Amour qui triomphera et Yeshoua sera reconnu le Roi d’Israël.

 

 

Le dernier allumage se termine lundi soir 6 décembre.

 

L.B

 

Shabbat shalom de Hanouka.

 

 

Lecture de la parasha: Genèse: Chapitre 41 verset

1 à chapitre 44 Verset 17.

Lecture de la haftarah: 1 Rois: Chapitre 3 verset

15 à chapitre 4 verset 1.

 

Lecture messianique: Actes: Chapitre 7 verset 9 à 16.

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article