Parasha Vayéra du samedi 23 octobre 2021.

Publié le 22 Octobre 2021

Parasha Vayéra du samedi 23 octobre 2021.

Sur ma route.

 

Parasha Vayéra: Et Il apparut.

 

Abraham était assis à l’entrée de la tente, L’Eternel lui apparut.

 

La parasha Vayéra est une bénédiction pour tous ceux qui mettent en pratique son enseignement.

 

L’Eternel se montre à Abraham, dans le sens : Dieu peut apparaître sous diverses formes.

Le texte dit suivant les traductions: Messager, ange, homme, envoyé, pour formuler l’idée que Dieu peut être là où Il veut.

Car c’est Dieu qui agit à travers la personne.

 

Aussi Dieu peut agir sous toutes autres formes.

Le point important à repérer c’est: Reconnaître Dieu là où Il est.

 

Abraham voit trois messagers, il est convaincu que Dieu est là.

Abraham comprend que Dieu veut intervenir dans sa vie au travers de ses messagers.

 

Il les fait entrer et leur témoigne du respect.  Il dit qu’on aille leur chercher de l’eau,  qu’ils lavent leurs pieds et puissent se reposer  en attendant que l’on prépare  des gâteaux, un veau gras  avec du lait et de la crème.

 

Abraham attend un miracle.

 

Dans l’histoire avec Abimelec quand il veut prendre Sarah; Dieu lui apparut en rêve  et là il reconnaît que Dieu est ici, il sait qu’il va lui arriver du mal ; Mais il attend un miracle.

 

Dans l’histoire suivante on voit  que Loth  agit de même quand les habitants de sodome veulent les agresser.

Il les fait entrer,  lave leurs pieds, il cuit des galettes et veut les protéger. Loth voit Dieu agir, il attend un miracle.

 

Dans l’histoire d’Agar quand elle s’enfuit dans le désert, elle crie à Dieu, et un messager lui apparut du ciel.

Elle attend un miracle.

 

Dans l’histoire d’Isaac quand Abraham du  offrir en sacrifice son fils Isaac Abraham attendait un miracle.

 

Et dans la haftarah ça continue ;

Dans l’histoire de la femme veuve d’un prophète qui était endetté, elle fait appel a Elisée l’homme de Dieu car elle voit Dieu au travers de lui;

Car elle attend un miracle.

 

Et aussi dans l’histoire qui suit, la femme Sunamite  stérile, qui prépare  a mangé à Elisée et lui prépare même une chambre  pour toutes les fois ou il aurait besoin de se restaurer et se reposer, car elle voit en Elisée l’homme de Dieu, que Dieu peut agir: Elle attend un miracle.

 

 

Nous attendons des miracles !

 

 

Dieu bénit, Dieu guérit, Dieu secours, Dieu voit , Dieu délivre.

 

Sur notre route, Dieu peut intervenir sous toutes formes.

 

La question est?

Le verrons nous! Le reconnaîtrons nous!

 

A travers une personne, un envoyés, un ange, un messager,

 

 

Vayéra c’est une porte qui s’ouvre sur le surnaturel,  sur la foi qui produit les miracles.

 

Beaucoup d’entre nous avons la foi qui produits les miracles,

mais des fois ce qui fait défaut c’est reconnaître Dieu caché derrière une personne,

Et Dieu veut agir à travers la personne.

 

Sur notre route il y a eu des centaines et des centaines de fois où Dieu est intervenu en notre faveur. Il nous a protégés, bénis, guéris au travers de  l’action d’une personne.

 

Des fois on attend des miracles spectaculaires, et là on voit rien car Dieu veut agir simplement.

 

Sur notre route il y a des gens qui sont là autour de nous  des envoyés de Dieu, on les ignorent on ne  les calculent pas et pourtant ils sont là. On ne les voient pas car ils sont insignifiants.

Chaque fois qu’une personne nous a aidé, c’est Dieu qui nous a aidé, chaque fois que quelqu’un nous a donné de l’argent ou un cadeau c’est Dieu qui nous la donné. Chaque fois qu’une personne à priait pour nous c’est Dieu qui priait.

Voir Dieu partout, en tout, sur tous,  c’est là comme Abraham voir les personnes que Dieu nous envoient pour nous venir en aide c’est reconnaître l’existence de Dieu dans ce monde.

 

Voire l’invisibilité de Dieu en tout, c’est cela la révélation de cette parasha.

 

 

  

 

 

"Quoi qu'il vous arrive, ne tombez pas dans le désespoir. Même si toutes les portes sont fermées, un chemin secret sera là pour nous que personne ne connaît.

 

Soyez reconnaissant ! Il est facile de remercier après avoir obtenu ce qu'on veut, remercier avant d'avoir ce qu'on veut. 

 

 

 

 

L’invisibilité de Dieu c’est pouvoir l’honorer à travers tout.

 

La parasha termine avec l’ultime épreuve d’Abraham.

 

Dieu lui demande de sacrifier son Fils sur l’autel!

 

Abraham a besoin d’un grand miracle.

 

Jusqu’au bout de sa confiance en Dieu Abraham sait que quoi qu’il arrive son fils ne mourra pas.

Il s’exécute c’est tout ce qu’il a faire !

Et au moment crucial, un messager venu du ciel le stop et lui dit : « J’ai vu que tu honores Dieu ».

Abraham levant les yeux vit un bélier dont les cornes étaient coincés entre des branches ; Abraham l’offrit en sacrifice et il nomma cet endroit « Adonaï Yiré », « YHWH Jiréh », « Dieu pourvoit ».

 

Et l’ apothéose de ce verset prophétique qui annonce  le sacrifice de Yeshoua qui se cache par le symbole du belier.  Les cornes annoncent la venue prophétique du Messie et le bélier le sacrifice du Fils de Dieu Yeshoua qui ne meurt pas.

 

Dieu vit partout et il agit au travers de tous  et de tout sachons le voir, l’honorer et le remercier.

 

Nous bénissons les personnes qui nous aident c’est bien, mais sachons bénir Dieu avant tout parce c’est lui qui  agit à travers une personne.  Car c’est le voir dans son invisibilité.

Sachons le voir et l’honorer, et les miracles que nous attendons, se feront voir.

 

Shabbat shalom.

L.B

 

 

Lecture de la parasha : Genèse: Chapitre 18 verset 1 à chapitre 22 verset 24.

Lecture de la haftarah : 2 Rois : Chapitre 4 verset 1 à 37. 

Lecture messianique: Luc: 17:13-19. Hébreux: 11: 13 à 19.

Romains:9: 6-9. Galates: 4:21-31.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article