Parasha Hayé Sarah du samedi 30 octobre 2021

Publié le 29 Octobre 2021

Parasha Hayé Sarah du samedi 30 octobre 2021

La source de la vérité.

 

 

La parasha de cette semaine se nomme: La vie de Sarah, et commence par sa mort à l’âge de 127 ans.

Abraham procède à l’enterrement, puis il veut marier son fils Isaac.

Il envoie son serviteur lui chercher sa femme.

Ce serviteur compte sur la présence Divine pour lui faire réussir cette recherche, il négocie un signe à l’endroit d’un puits cette femme devrait lui puiser de l’eau.

 

Là, même Rebecca se présenta et lui donna à boire ainsi qu’à ses chameaux.

  

Après une entente avec la famille de Rebecca il partit sa mission réussit.

 

-Isaac était comme souvent quand il priait vers le soir au puits du Vivant qui se révèle ; le vivant qui voit.

Attendant que son destin mette en place son organisation, pour lui trouvé sa femme.

 

Ce soir-là Rebecca arrive et voit cet homme et demande au serviteur qui était cet homme au puits, et ce fut Isaac celui qui devait l’épouser ainsi elle se couvrit d’un voile.

 

 

Isaac figure du Seigneur Yeshoua.

Abraham est une figure de Dieu le Père.

Le serviteur, une figure de l’Esprit Saint envoyé pour chercher une épouse pour Isaac.

Rebecca est une figure de l’assemblée, l’épouse du Seigneur Yeshoua.

 

-La rencontre de Rebecca avec Isaac a lieu au puits de:

« Lakhaï-roï, ». « Le puits du Vivant qui se révèle ».

 

-Lorsque Rebecca voit Isaac, elle descend de son chameau, et demande au serviteur : « Qui est cet homme qui marche dans les champs à notre rencontre ? ». Et le serviteur dit : « C’est mon seigneur ». Et elle prit son voile et se couvrit.

 

 

-C’est comme si elle disait : Désormais, je ne veux plus être qu’à Isaac. Elle voulait dorénavant n’être qu’à Isaac, comme son épouse, et n’appartenir qu’à lui pour toujours.

 

Dès cet instant, elle n’aima que lui.

 

Elle était prête à tout abandonner pour être sa femme.

Rebecca ne représente pas un pécheur qui se convertit, mais elle est plutôt l’image d’un croyant qui désirerait être tout entier pour le Seigneur Yeshoua.

Nous trouvons là le moyen de réaliser une vie de communion avec le Seigneur Yeshoua.

 

-« Rebecca rencontre Isaac au puits de Lakhaï-roï, au puits « du Vivant qui se révèle ».

 

C’est le puits où se trouve Yeshoua, Il se révèle par la parole.

Quand nous disons la parole il faut préciser que ce terme La parole n’est utilisé que dans la Genèse qui nous rappelle que tout c’est créé par la parole.

Et la parole écrite, c’est la Torah uniquement.

Et la parole faite chair c’est Yeshoua.

C’est dans la parole écrite de la Torah que se révèle la parole de chair Yeshoua.

Nous disons que toute la bible est bonne car elle nous permet de connaître Dieu et Yeshoua. Mais  ce que nous disons c’est que c’est seulement par la Torah que le Messie Yeshoua se révèle dans les profondeurs de nos coeurs.

Notre âme est un puits qui dans sa profondeur connaît tous les secrets de l’existence.

 

Rav Laitman à écrit:

« Tous les secrets des cieux et de la terre sont inscrits en nous depuis l'éternité. Ils proviennent tous d'une seule étincelle qui a créé tout l'univers. C 'est la force de connexion qui réside dans la nature et qui vient de cette étincelle unique qui a créé tout l'univers.

C 'est la force de l'unité, de la force unifiée et tout vient de cette unité."

 

 

 

-Le puits c’est la profondeur ou se cache l’Esprit de la connaissance.

Mais l’eau de la connaissance du puits et en nous et c’est donc dans notre profondeur que l’on puise cet eau qui désaltère  car c’est l’eau des origines de l’homme.

 

 

-Voici un passage qui montre le symbole du puits. L’eau vive est la parole de Dieu mais les hommes qui sont comme des puits ne la retiennent pas.

Jérémie 2:13  Car mon peuple a commis un double péché : Ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive, Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, qui ne retiennent pas l’eau.

Les hommes ne retiennent pas la parole de Dieu, et ils ont rejetés l’Eternel. Ils n’ont pas puisé l’eau vive et on préfère suivre les préceptes des hommes sans lois.

 

 

 

 

Proverbes 5:15  Bois les eaux de ta citerne, Les eaux qui sortent de ton puits.

 

Proverbes 5:16  Tes sources doivent-elles se répandre au dehors ? Tes ruisseaux doivent-ils couler sur les places publiques ?

Proverbes 5:17  Qu’ils soient pour toi seul,

 

Il parle des eaux de la citerne qui sont la science de l’Eternel qui est au plus profond de soi. Doit-on les révéler au monde? Non ce sont ses propres connaissances puisé au fond de son cœur.

 

 

L’impie qui n’observe pas les lois originel de l’Eternel, n’aura pas la science de l’Eternel puisqu'il s’en écarte. Il n’acceptera pas cette connaissance parce qu’il se confie à l’homme.

Ce passage de Proverbes est une projection de la parabole de la Samaritaine et Rebecca, cette femme qui vient puiser l’eau des origines de l’homme.

Isaac est à la recherche des puits de ses origines.

 

 

Le nom Rebecca signifie rassasié(en hébreu : רבקה Rivqa)."Né de Béthuel" ressemble à Béthel le lieu ou Isaac a posé la pierre de son chevet (le lieu où demeure Dieu), L’assemblé de Yeshoua.

 

-En donnant de l'eau à Isaac et ses chameaux, elle les abreuve d'une eau vive qui vient de Dieu et les rassasient de la vérité. Isaac fait  alliance (anneau d'or)avec Rebecca, comme les croyants font alliance avec Dieu au sujet de la loi(l’or).

 

 

C'est toujours une femme qui puise l’eau. Elle se met à genoux pour puiser car les puits sont au sol recouvert d’une pierre.

La femme c’est l’assemblé du Seigneur à genoux devant son Maitre reconnaissante et repentante.

 

L’assemblée soumise  s’abreuve de la Torah.

 

Pourquoi la Torah?

 

 

 

Ici  cette parasha c’est le symbole du shabbat.

 

Le shabbat c’est l’union avec notre seigneur Yeshoua.

Nous voyons comme un enseignement quand Rebecca entre dans la tente de Sarah. Car Sarah est le symbole de la prière, la  femme qui se voile et ouvre le Shabbat en allumant les deux bougies du shabbat.

 

Rebecca se voile quand elle voit son futur mari en signe de soumission, (spirituelle).

Isaac allait prier le soir figure du Shabbat le seigneur attendant que son épouse se voile pour faire entrer le Shabbat dans sa maison.

 

L’ouverture du Shabbat est réservée aux femmes, elles ouvrent la porte du Shabbat qui fait entrer la paix et la bénédiction dans sa famille ainsi la lumière est visible  comme la présence du Maître avec Son Esprit.

 

 

Ainsi la vérité est en nous dans les profondeurs de notre âme et qui nous guide vers l’éternité avec Yeshoua.

 

Ce puits d’où jaillit les étincelles qui veillent sur nous, et nous enseigne la vérité car l’eau de l’Esprit c’est la puissance de la Torah qui se rend vivante en Yeshoua.

 

Si l’homme ne fait pas jaillir la parole de vérité des commandements, il ne pourra pas comprendre les lois.

 

Seul l’Esprit de vie rend compréhensible la loi.

Yeshoua se fait connaître quand nous puisons à la source de la Torah et la vérité inscrite dans notre origine fait sauter les pierres qui couvrent nos puits.

Comme un jaillissement la parole se fait lumière et nous comprenons que dans ce monde de ténèbres nous est accordé un repos qui nous relie à Yeshoua comme un soir de Shabbat ou nous allons au puits de

Lakhaï-roï, au puits « du Vivant qui se révèle ». Au puits des origines de l’homme.

 

Le soir du Shabbat est pour l’assemblée de Dieu un ressourcement, un cadeau de joie ou la présence du seigneur se fait ressentir comme un éveil amoureux.

 

Que nos shabbat soient l’apaisement pour un peu de répit de bonheur au milieu de ce monde impie.

Que Dieu nous visite, nous désaltère, par son Esprit de paix.

Continuons et persévérons comme une assemblée n’ayant qu’un seul unique époux Yeshoua, soyons fidèle à ses rendez-vous unique du shabbat.

 

 

Shabbat shalom

 

Lecture de la parasha: Genèse : Chapitre 23 verset 1 à chapitre 25 verset 18.

Lecture de la haftarah: 1 Rois : Chapitre 1 verset 1 à 31.

Lecture messianique: Romains: Chapitre 9 verset 1 à 10. Galates: Chapitre 4 verset 19 à 31.

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article