Parasha Tazria et Metsora du samedi 17 avril 2021.

Publié le 16 Avril 2021

Parasha Tazria et Metsora du samedi 17 avril 2021.

Une leçon de repentance.

 

 

 

 

Cette semaine il y a deux parasha Tazria et Metsora.

 

La parasha Tazria commence par le rituel de purification après un accouchement. Tazria se traduit littéralement par:  « lorsqu’elle ensemencera », le « ELLE » dans le sens l’assemblée de Dieu. Celle qui regroupe les douze tribus d’Israël. A l’image d’une matrice qui féconde ce qu’elle reçoit. Et si cette parasha sur la lèpre commence par l’enfantement et sa purification c’est que Dieu nous avertit que l’on n’a pas forcément enfanté que des bonnes choses dans le sens spirituel, et qu’il faut se purifier des choses mauvaises auxquelles on a donné naissance. Car tout esprits que l’on reçois et que l’on alimente par des fausses croyances se propagent comme une lèpre.

 

Tazria décrit les signes qui permettent de reconnaître le « lépreux ».

Et la haftarah qui suit parle de la multiplication des pains.

La deuxième parasha Metsora, se traduit par : une personne souffrant d’une affection spirituelle qui la place dans un état d’impureté rituelle.

 

 

La parasha Metsora commence par le détail de la procédure par laquelle, le Cohen purifie le « lépreux » guéri.

 

La haftarah qui s’ensuit parle des lépreux qui trouvent à manger.

 

 

Le symbole du lépreux c’est l’Homme égaré celui qui s’est éloigné du troupeau mais dont le berger est parvenu à récupérer et à réintégrer dans la bergerie! Le lépreux ne se nourrit plus , il est condamné mais il cherche à survivre, de loin il cherche quelqu’un qui peut le nourrir.

 

Ici je recopie une petite partie de mon message de l’année dernière et antérieure:

 

(En hébreu le mot « lèpre » n’est pas exactement traduit par le mot « lèpre », mais il est écrit « tsaraat », mais le problème c’est que tsaraat n’existe pas vraiment dans le lexique scientifique médical.

« tsaraat » est décrit comme une sorte de lèpre de l’âme. Ce serait une maladie liée au spirituelle.

Les symptômes physiques seraient dus à une déficience spirituelle.

 

La lèpre est une maladie infectieuse due à une bactérie responsable venant d’une souche de  la tuberculose qui s’attaque au poumon. Ces mycobacteriums peuvent être de formes bénignes ou graves  et se propagent par inhalation de postillons où par transmissions d’objets ou de linges.

La lèpre dégrade premièrement toutes les extrémités du corps nez, doigts, pieds etc… car l’afflux de sang ne se fait plus.

 

La lèpre a toujours eu une forte empreinte religieuse, et assimilé à l’hérésie.

 

Le lépreux est toujours considéré comme une personne impure.

 

Cette maladie est difficilement  guérissable!

 

Seul Dieu a le pouvoir de guérir ce genre de maladie.

Les lépreux étaient confinés ; le confinement  est l’un des moyens les plus puissants de notre société pour réguler le mal.

 

 

Dans la Torah il existe un mode d’isolement en cas de lèpre d’une durée de confinement de sept jours renouvelables jusqu’à la guérison.

 

Le lépreux devait porter un masque;

Fin du verset Lévitique 13;45.  version hébraïque

Le lépreux se couvrira ( le visage ) jusqu’à la moustache.

 

Combien de similitude nous vivons avec ce virus encore cette année;

Nous vivons en isolement, confiné, déboussolé certains avec des formes bénignes et d’autres avec des formes graves, s’attaquant au poumon, au coeur, ou autres parties du corps; et nous devons porter des masques.

 

Il est étrange que nous vivions depuis une année un confinement drastique dû à une maladie contagieuse, très dangereuse, mortelle.

Donc nos parasha parlent d’impureté due à la lèpre, et aux flux de sang.)

 

Dieu cherche ses enfants à travers le monde, Il a permis ce virus pour les ramener à lui. Le monde entier est malade, atteint par une contagion spirituelle!

 

Les détails de tous les éléments que réunissent les deux parasha pour le processus de guérison de la lèpre sont chargés en symboles.

 

Le Cohen doit s’approcher du lépreux pour qu’il puisse reconnaitre son état de lèpre jusqu’à ce qu’il se repente et conçoive qu’il doit revenir vers Dieu.

Le verset évoque  que cette lèpre à été envoyée par Dieu pour qu’il se voit  malade autrement dit c’est Dieu qui l’appelle à la repentance de manière imposé.

 

Le lépreux est une personne abandonnée par la société qui le gouverne, il n’a de soutien que de quelques personnes n’ayant pas peur de la contamination, des personnes capables de le nourrir et le guérir.

 

Le lépreux doit commencer par réaliser sont état de contagion et commencer un processus de recherche spirituel, chercher à savoir qu’est-ce-qu’il ne va pas en lui.

 

Chercher la face de Dieu pour trouver la guérison. Chercher la purification, revenir à la source.

 

La haftarah relate 2 rois 4: 42 à 44

Un homme arriva de Baal-Schalischa. Il apporta du pain des prémices à l'homme de Dieu, vingt pains d'orge, et des épis nouveaux dans son sac. Elisée dit: Donne à ces gens, et qu'ils mangent. Son serviteur répondit: Comment pourrais-je en donner à cent personnes? Mais Elisée dit: Donne à ces gens, et qu'ils mangent; car ainsi parle l'Eternel: On mangera, et on en aura de reste. Il mit alors les pains devant eux; et ils mangèrent et en eurent de reste, selon la parole de l’Eternel.

 

Jean 6:11,13.

Yeshoua prit les cinq pains, rendit grâces, et les distribua à ceux qui étaient assis; il leur donna de même les deux  poissons, autant qu'ils en voulurent. Lorsqu'ils furent rassasiés, il dit à ses disciples: Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne se perde. Ils les ramassèrent donc, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restèrent des cinq pains d'orge, après que tous eurent mangé.

 

 

La multiplication des pains c’est la propagation de la Torah. Les cinq pains sont les cinq livres que forme la Torah.

 

Le mot pain a pour guematria 78 égale  à Mazal.

 

Mazal en hébreu veut dire en quelque sorte « félicitation » on dit a la naissance d’un enfant « Mazal tov » comme pour lui souhaiter une belle vie, on souhaite à l’enfant de vivre selon la Torah. On souhaite la protection de la Torah sur la vie du nouveau-né.

 

Par extension on dit aussi Mazal tov pour d’autres occasions mariage, fiançailles, bar Mitvah.

 

Le « poisson » c’est le symbole du repenti, celui qui a reçu la Torah et qui maintenant va nourrir les autres

 

Mathieu 4: 18,23.

Yeshoua leur dit: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

 

Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et André, son frère, qui jetaient un filet dans la mer; car ils étaient pêcheurs. Il leur dit: Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes. Aussitôt, ils laissèrent les filets, et le suivirent. De là étant allé plus loin, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui étaient dans une barque avec Zébédée, leur père, et qui réparaient leurs filets. Il les appela, et aussitôt ils laissèrent la barque et leur père, et le suivirent.

 

Yeshoua parcourait toute la Galilée, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple.

 

 

Les versets précisent deux fois que Yeshoua les envoie par deux pour prêcher la Torah afin de guérir les malades.

 

Jean 21: 5,6.

 

Yeshoua leur dit: Enfants, n'avez-vous rien à manger? Ils lui répondirent: Non. Il leur dit: Jetez le filet du côté droit de la barque, et vous trouverez. Ils le jetèrent donc, et ils ne pouvaient plus le retirer, à cause de la grande quantité de poissons.

 

-Le côté droit symbolise la sagesse de la Torah.

 

Ces petits décodages confirment toujours que la Torah est la nourriture qui guérit. Celui qui s’alimente de Torah trouvera le repos de son âme et la guérison pour son corps.

 

Cette parasha nous informe aussi que tout écoulement de sang ou autres écoulements font référence à l’agonie de l’âme.

L’âme souffrante a besoin  de  la Torah. Car la Torah possède toute la médecine spirituelle dont l’âme a besoin.

C’est pourquoi tout messager qui nie la Torah va propager la lèpre et contaminer toutes les assemblées.

 

Mais tous messagers qui instruit selon la Torah de Yeshoua va nourrir et guérir le peuple de Dieu. Yeshoua nous appelle à entrer dans sa bergerie pour nous protéger et nous guérir de tous ce qui se propage sur la terre.

 

C’est pourquoi nous pouvons tous être concerné par cette parasha. Nous avons pu être ces metsora qui avons propagé un sauveur qui n’est pas le fils de Dieu, un sauveur sans Torah, ou une Torah sans Messie.

Nous pouvons aussi avoir été contaminés et avoir des lésions qui coulent c’est la conséquence de nos errements dans les lieux sans Yeshoua.

 

Cette parasha puissante vient guérir nos plaies et nos âmes en souffrances.

L’occasion nous est encore donnée pour se purifier de toutes nos impuretés de doctrines mensongères, toutes sortes d’adorations et d’avoir donné notre argent qui a fait fructifier les paroles du mensonge. Cette lèpre est très contagieuse elle se diffuse où l’esprit religieux règne pasteurs, prêtres, prédicateurs et toutes sortes de gourous qui trompent les foules par les belles paroles.

 

 

C’est pourquoi le lépreux doit sortir d’où il est  pour se purifier et arrêter de contaminer les autres. Il doit s’isoler, s’éloigner afin de trouver la guérison  pour qu’il prenne conscience qu’il est lui-même la source de sa lèpre.

 

Le Seigneur dit  regarder le pur pour devenir pur !  Le contact avec le pur rend pur. L’idée de toucher et de voir ce qui est pur pour devenir pur n’est réalisable que d’une seule manière sachant que nous ne pouvons ni voir ni toucher Yeshoua  mais nous avons la Torah qui est pure.

 

La Torah c’est la guérison, la purification,  toucher la Torah c’est comme si  ont touché Yeshoua. C’est la notre liberté  toucher la Torah ça veut dire la mettre en pratique de notre plein gré notre action nous guéris de la lèpre.

 

Luc: 8: 43.

La femme qui avait la perte de sang a touché le châle de prière avec les franges que portait Yeshoua ce châle c’est le plus haut symbole de la Torah. Sa guérison fut immédiate, car la pureté de la Torah symbolisé par les franges l’ont rendu pure en un instant.

 

Yeshoua est proche de tous les lépreux, Il a dénoncé les religieux hypocrites qui cherchent à faire taire ceux qui annoncent la Torah.

 

Yeshoua  attend que l’on vienne et qu’on lui demande pardon pour s’être joint parmi les impurs dans des lieux impurs et avoir propagé des impuretés.

 

La lèpre fait aussi référence à la médisance dite contre les propagateurs de Torah. Car Myriam  la soeur de Moïse  fut atteinte de lèpre quand elle a mis en doute que Moïse fut bien choisi par Dieu.

 

 

 

Ce temps pour la guérison de toutes lèpres qui nous ont atteints afin que cette guérison agisse au plus profond de notre âme.

 

Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac et Dieu de Jacob, par mon Seigneur Yeshoua, je te demande pardon pour avoir méprisé la Torah.

Je reconnais t’avoir méprisé dans ton identité juive mais chercher dans une identité païenne. Je veut te suivre et être guéri je veux marcher comme toi tu as marché. Merci pour ta Torah qui me guide chaque semaine dans les lectures de tes parasha. 

Je te demande pardon pour avoir eu du mépris envers tes serviteurs auxquels j’ai dits des mauvaises choses et je les ai propagés autour de moi,  et j’ai aussi écouté les mauvais propos que disaient les autres, car je reconnais avoir pris plaisir à écouter et à rapporter ces mauvais propos alors que ses serviteurs sont Tes serviteurs. 

Yeshoua purifie-moi et je serai guéri afin que je n’arrête pas tes serviteurs par mes mauvaises paroles, guéris-moi et purifie-moi afin que moi aussi je puisse nourrir de tes pains ceux qui sont malades et affamés. Pardonne-moi et je serai guéri.

 

Shabbat shalom

L.B

 

 

Lecture de la parasha:

Tazria:

Lévitique: Chapitre: 12 verset 1 à chapitre 13 verset 59.

Haftarah: 2 Rois: Chapitre 4 verset 42 à chapitre 5 verset 19.

 

Lecture de la parasha:

Metsora:

Lévitique: Chapitre:14 verset 1 à chapitre 15 verset 33.

Lecture de la Haftarah: 2 rois: Chapitre 7 verset 3 à 20.

 

Lecture messianique:

Mathieu: 8:1à 4.    9: 20 à 26.    11: 2 à 6.

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article