Parasha Emor du samedi 1 Mai 2021.

Publié le 30 Avril 2021

Parasha Emor du samedi 1 Mai 2021.

Tout est parfait.

 

La parasha Emor veut dire :   « DIS».

Elle commence par nous expliquer que le sacrificateur devait être parfait physiquement, de même que le sacrifice animal apporter au temple.

 

Cette perfection surtout pour le Cohen Gadol semble inappropriée car les critères de sélections semblent discriminatoires.

Le sacrificateur devait se présenter nu devant un tribunal dédié à cet ordre pour être examiné. Ce jugement sur l’aspect physique comme un délit de faciès.

On pourrait considérer qu’un jugement serait plus juste sur l’aspect spirituel d’une personne.

 

Cette perfection recherchée pour une forme équilibrée, a l’uniformité.

 

La parasha s’enchaine avec les prescriptions obligatoires du shabbat et des fêtes.

 

Si on fait un petit décodage numéraire on voit tout de suite la relation entre ces deux thèmes.

 

La perfection correspond au chiffre Sept.

Le shabbat c’est le Septième jour .

Les fêtes il y en a Sept.

Le Sept en lettre hébraïque c’est « Zayin » qui veut dire épée.

 

De la bouche du roi des rois sortira une épée aiguë, pour frapper les nations.

 

Hébreu :4: 9, 12.

Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu. Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes. Efforçons-nous donc d'entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance.

 

Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur.

 

L’épée c’est la parole de la bible,

Apocalypse19:13, 16.

Il était revêtu d'un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu. Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d'un fin lin, blanc, pur. De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; Il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

 

 

Son Nom est la parole de Dieu.

 

Romains:10: 15

Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s'ils ne sont pas envoyés? selon qu'il est écrit: Qu'ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, De ceux qui annoncent de bonnes nouvelles!

 

Esaïe 52: 6,7.

C'est pourquoi mon peuple connaîtra mon nom; C'est pourquoi il saura, en ce jour, Que c'est moi qui parle: me voici!

 

Qu'ils sont beaux sur les montagnes, Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie la paix! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie le salut! De celui qui dit à Sion: ton Dieu règne!

 

Les versets annoncent que les peuples connaitront le Nom ce celui qui viendra pour sauver.

Son nom sera la parole.

 

Plusieurs versets bibliques s’expriment pour dire: « la bonne nouvelle » ou alors pour dire « l’évangile » ou « la parole ».

 

Si on remet les mots en leurs sens réels selon les écritures des plus anciennes retrouvées, ces manuscrits ne traduisent pas: « évangile » ni « bonne nouvelle » ni « parole » mais c’est bien le mot « Torah » qui est écrit.

 

Dans Ephésiens 3: 6 il est mentionné:

 

Ce mystère, c'est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Yeshoua le Messie par la Torah. (évangile).

 

Ce qui change toute la donne. Cette falsification a induit en erreur beaucoup des gens des nations.

Car proclamer l’évangile selon les bibles récentes c’est rester centré sur Yeshoua, mais si on lit dans les versions d’origine on lit

que proclamer la Torah c’est proclamer le règne d’Israël justement pour les nations.

C’est désormais le Messie Yeshoua qui est porteur du message de la Torah. C’est l’annonce du salut par la vie et l’enseignement de Yeshoua.

Le Messie Yeshoua est venu annoncer qu’il ni a plus le mur de séparation entre les juifs et les non juifs. Il est venu annoncé cette bonne nouvelle aux gens des nations Il est venu annoncer que la Torah est devenue accessible à tous par Lui  que ce mode de vie est maintenant aussi le leur.

 

C’est toutes ces petites différences, ces imperfections des traductions qui ont conduits à l’échec des nations.

Comprendre que la parole est le nom de Yeshoua c’est comprendre alors que son Nom est aussi Torah.

Yeshoua est venu annoncer la Torah aux malheureux aux malades aux infirmes, aux bossus, à tous ceux qui ne sont pas parfaits car c’est à travers Yeshoua que nos imperfections deviennent perfections devant Dieu.

 

Les prédicateurs de la parole c’est ceux qui ont revêtu le vêtement de la perfection. Ceux qui enseignent  le peuple à vivre selon la perfection.

 

7 comme perfection.

7 comme Shabbat.

7 comme Fêtes.

7 comme  Zayin.

 

 

Zayn, c’est la lettre qui vient remettre de l’ordre dans la conscience,   cela signifie « ARME » qui combat contre les hérésies; c’est l’épée qui tranches les illusions.

 

L’épée elle tranche, elle sépare le vrai du faux,

Zayin c’est le discernement de la bible, c’est le décodage, c’est la révélation des choses cachées.

Peu а peu, nous prenons conscience de nos conditionnements, et nous arrivons а combattre ce qui relève en nous de l’illusion, de la séparation, de la fausse certitude, de l’aveuglement, du préjugé.

Zayin est donc l’épée de la connaissance,

 

 

Zayin, évoque la présence divine, la perfection, la plénitude, l’achèvement.

 

Si zayin c’est tout cela et encore plus c’est que le chiffre 7

c’est aussi le chiffre du pacte que Dieu a fait avec nous le pacte de l’arc-en-ciel aux sept couleurs.

 

Comme un cycle achevé une finalité.

 

7 comme parfait.

 

Emor c’est « DIT »:

Dit aux nations que Le salut est prêché, que le salut est arrivé vers ceux qui le chercher pas, vers ceux des nations qui sont perdus.

Yeshoua a déchiré le voile de la séparation.

 

Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Yeshoua le Messie. Et si vous êtes au Messie, vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse.

 

 

Ainsi par le sacrifice de Yeshoua il n’y a plus de séparation d’entre les juifs et les non-juifs  car ceux là deviennent cohéritiers de la promesse du salut, a condition d’être édifié sur les fondements des prophètes et des apôtres sur la foi en Yeshoua.

Car en Lui nous bâtissons un temple Saint dans le Seigneur.

En Lui nous sommes édifiés (éclairé, enseigné, fondé) pour bâtir en nous le temple de l’ESPRIT SAINT.

 

Car en lui nous formons le temple en nous conforment par la perfection que nous procure la Torah que nous diffusons aux autres. Cette perfection qui bâtit le royaume de Dieu qui  sera notre demeure éternelle, si nous nous conduisons dans cette perfection. Cette perfection on l’attire et le désir quand nous somme unis à Dieu à chaque Shabbat à chaque Fêtes de la Torah.

 

Cette magnifique parasha nous fait découvrir que Dieu nous aime et nous a tous donné pour qu’on soit proche de Lui.

  En retour nous pouvons lui adresse cette prière.

 

 

Sois- Beni L’Eternel notre Dieu  qui nous a sanctifié par tes commandements et nous agrée en nous dotant avec amour et grâce de son Saint Shabbat, commémoration de l’oeuvre du commencement et de tes  fêtes Saintes. Oui ton Shabbat Saint tu nous l’as donné en héritage avec amour et grâce. Sois béni Eternel qui sanctifie le Shabbat qui est la Perfection de ton oeuvre qui nous rendra semblable à toi car tu nous a fait connaitre ton Nom qui nous rendra parfait si par la foi nous professons comme notre Roi YESHOUA la parole de la Torah.

 

Shabbat shalom

 

Parasha du samedi 1 mai 2021. Parasha EMOR : 31.

Lecture de la parasha : Lévitique : Chapitre 21 verset 1 à chapitre 24  verset 23.

Lecture de la haftarah : Ezechiel : Chapitre : 44 verset 15 à 31.

Lecture messianique : Mathieu: Chapitre: 5 verset 38,42. Galates: Chapitre: 3 verset  26 ,29.

 

 

L.B

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article