Parasha Chemini du samedi 10 avril 2021.

Publié le 9 Avril 2021

Parasha Chemini du samedi 10 avril 2021.

Les quatre fils d’ Aaron.

 

 

Cette semaine c’est la parasha Chemini qui veut dire: huitième.

 

Aaron et ses 4 fils après avoir suivi l’initiation pour être des sacrificateurs durant sept jours, se retrouvèrent aux huitièmes jours, moment de l’inauguration. Tout c’était bien passé jusqu’au moment où deux de ses fils Nabad et Abihou  offrirent de l’encens étranger sans que personne leur ait demandé de le faire; résultat ils moururent.

 

Puis les deux autres fils, Eleazar et Ithamar irritèrent Moïse car ils n’avaient pas mangé le sacrifice dans le lieu Saint comme il le leur avait été demandé, mais là leur père Aaron s’en mêla et Moïse approuva ça revendication.

 

Ok Ok mais quand même il en résultera deux complications, pour la suite des temps.

 

Pour le problème des  deux premiers fils qui moururent le texte poursuit en disant : ben voilà maintenant: Il sera interdit de boire de l’alcool quand vous aurez à entrer dans la tente d’assignation pour faire le service.

 

Et pour le problème des deux autres fils, il en résultera une interdiction devenue irrémédiable et pour tous les temps l’interdiction de manger des animaux impurs, mais  seulement les animaux correspondant aux normes que Dieu a établies.

 

Résultat des courses quand on veut pas obéir on en paie le prix tôt ou tard!

 

 

Le huitième jour eut donc lieu l’inauguration du tabernacle; durant les sept jours Aaron et ses fils se préparèrent se perfectionnèrent.

 

Le sept c’est le chiffre de la perfection car Dieu créa le monde parfait en Sept jour et il fit l’arc-en-ciel au sept couleurs le sept c’est la perfection visible dans le monde c’est ce que nous voyons.

 

Dieu leur apparut le huitième  jour dans sa gloire par un feu qui consuma le sacrifice sur l’autel.

 

Le huit c’est la perfection de Dieu celle qui est au ciel celle que nous ne voyons pas.

 

Cela nous fait comprendre que la vie de l’âme arrivée à la perfection ne se verra pas de notre vivant dans ce monde; mais seulement c’est Dieu qui voit, ou qui verra.

 

 

10:1.

Et les fils d'Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun leur encensoir, et y mirent du feu, et placèrent de l'encens dessus, et présentèrent devant l'Eternel un feu étranger, ce qu'il ne leur avait pas été commandé.

 

L’encens est un parfum qui se dit en Hébreu : ketoret:

Ketoret se traduit par: Lien.

 

Comme un fil d’argent qui nous unit à Dieu les parfums montent vers Dieu, et doivent être d’une agréable odeur.

Fabriqué à partir des cendres des sacrifices et mélangé aux herbes odorantes.

La ketoret est identifiée aussi à la prière.

L’autel des parfums a été remplacé par nos prières!

Car les parfums sont la prière des saints.

 

 

L’encens c’est le sceptre du Messie car il est composé avec les cendres de l’holocauste pour le pardon des péchés du peuple.

 

 

 

 

 

Les fils d’Aaron Nabad et Abihou ont senti si près la présence de Dieu qu’ils étaient comme enivrés, semblables à un état d’ivresse, nous disent les maîtres.

Un état second, un état d’extase comparable à un voyage hors du temps un plaisir si fort jusqu’à en mourir.

Ressentir la présence de Dieu, c’est être inondé de son amour au point de ne plus vouloir vivre, au point même d’abandonner nos êtres chers qui sont à nos côtés.

C’est pour cela que l’interdiction de ne plus être en état d’ivresse par  aucune substance pour servir Dieu n’est que le sens littéral qui exprime l’état de l’âme qui s’approche de Dieu.

 

Mais l’idée générale est aussi valable de ne pas boire d’alcool, ni substance quand on s’adresse à Dieu. Car nos délires pourraient nous étourdir et nous faire dire des choses qui seraient impures.

Le sens grammatical exprime aussi ne pas rechercher des trans spirituelles, des manifestations charismatiques.

 

 

L’erreur de Nabab et Abihou c’est qu’ils sont entré dans le Lieu Saint sans permission, mais Eléazar et Ithamar eux leurs erreurs c’est de ne pas être entré dans le Lieu Saint alors qu’ils devaient y entrer  pour manger le sacrifice.

 

Et depuis l’interdiction de manger n’importe quels animaux. Comme un signe d’obéissance.

L’obéissance vaut mieux que tout.

Dieu à instituer ces lois on ne doit pas chercher à les contourner?

Si on ne doit pas manger  certaines espèces on ne doit pas le faire c’est tout!

 

Le porc, le lapin, le cheval, le sanglier, les fruits de mer, l’autruche, les oiseaux etc… cité ici  les plus courants en vente dans les magasins, mais la liste est bien plus importantes.

 

Ceux que l’on peut constater c’est que tous les animaux que Dieu interdit sont tous susceptibles de manger des impuretés, des cadavres, ou des déjections.

 

L’Eternel commande à son peuple de lui obéir car Dieu Dit: Vous serez Saint car moi je suis Saint t’elle est la loi vous devez ne manger que ce qui est pur afin qu’on distingue l’impur du pur.

 

Car si nous-même  sommes limités par notre vision,  Dieu voit nos âmes si elles sont pures où impures c’est cela le huitième jour.

Dieu dit: Je veux être sanctifié par ceux qui m’approchent et glorifié à la face de tout le peuple.

 

Car nous nous distinguons aux yeux de tous quand nous refusons de manger de la nourriture interdite par Dieu.

Peut-être allons-nous être  jugé bête ou nul devant les Hommes mais par notre obéissance nous sommes jugé pur dans la dimension de Dieu.

 

 

C’est pourquoi il est écrit:

2 Corinthiens:17,18.

C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

 

Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant.

 

 

 

 

Sortons de ces milieux où la désobéissance est banalisée, ou le culte du dimanche à remplacer les shabbat, ou les aliments interdits sont autorisés.

 

Ce que Dieu veut c’est un peuple Saint qui obéit et se sanctifie à travers l’enseignement de la Torah comme au travers des lectures des parasha.

Car les mauvais parfums c’est-à-dire les prières des rebelles conduisent à la mort il en sera de même pour le peuple d’aujourd’hui.

Mais Yeshoua c’est celui qui pardonne à ceux qui viennent  lui demander pardon pour les erreurs commises.

 

Le parfum de Myriam de Bethanie a été accepter par Yeshoua.

Elle a pris  son parfum elle l’a versé sur la tête de Yeshoua, oignit ses pieds et les essuyèrent avec ses cheveux, alors qu’elle était une pécheresse;

 

 

Nous avons un grand Roi qui est mort pour nous sauver, car ce qui arriva au temps biblique avec les fils d’Aaron, n’arrivera plus , car maintenant devant Yeshoua le messie nous pouvons obtenir le pardon de nos erreurs ce qui nous donne l’espoir de ne pas mourir impur.

 

Yeshoua dira à la pécheresse: Va maintenaient et ne pêche plus.

 

Comme Il nous dirait maintenant ; Va et ne désobéit plus à mes consignes.

Ne mangez plus ce qui est impur.

 

Car si maintenant nous décidons de sortir de ces assemblées impures et de suivre les consignes en ne mangeant plus  d’animaux interdits, c’est possible car Yeshoua nous attend en ce huitième jour pour nous pardonner.

 

1 Pierre; 1: 14,16.

Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l'ignorance. Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint.

 

 

 

 

Shabbat shalom

L.B

 

Lecture de la parasha: Lévitique: Chapitre 9 verset 1 à chapitre 11 verset 47. 

Lecture de la haftarah: 2 Samuel: Chapitre  6 verset 1 à 7: 17. Ou 6: 1 à 19.  

Lecture messianique: Actes: 5: 1 à 11. 2 Corinthiens: 6: 14,à 7: 1.

1 Pierre: 1: 14 à 16. Jean: 12: 1 à 11.

 Shabbat shalom

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article