Parasha Vayakel et Pékoudé du samedi 13 mars 2021.

Publié le 12 Mars 2021

Parasha Vayakel et Pékoudé du samedi 13 mars 2021.

Sur le chemin.

 

Cette semaine il y a deux parasha Vayakel et Pékoudé.

Ça commence par l’obligation absolue que le peuple arrête toutes activités le septième jour, alors qu’ils sont en pleine construction du tabernacle, ils ont 6 jours pour l’exécuter et le septième jour tout doit s’arrêter.

 

Puis les deux parasha énumèrent la qualité divine des ouvriers qui devront exécuter l’oeuvre du sanctuaire et termine par la bénédiction de Moïse qui bénit tout le peuple qui a participé aux travaux. Et moise termina sa tache. Alors la nuée enveloppa la tente d’Assignation et la majesté du Seigneur remplit le tabernacle.

 

Les artisans ont été choisis en leurs qualités de « sages de coeurs » « hakham Lev ». Cela nous révèle que les artisans n’ont pas été choisi pour leurs habiletés ou leurs dons mais par la motivation de servir Dieu.

Là ou tous se seraient sentis incapables Betsalel et Aholiav ont mis leurs confiance en Dieu pour accomplir le travail demandé.

Ils ont réussi à dépasser leurs limites en pensant que Dieu le créateur a placé en chacun de très grandes facultés qui attendent d’être découvertes.

Or nous avons tendance à baisser les bras trop vite pensant que certains accomplissement sont hors d’atteinte pour nous.

 

A l’image de Betsalel et Aholiav nous sommes appelés à renforcer notre coeur et notre détermination pour permettre à notre potentiel de devenir réel.

 

La parasha Vayakel c’est le commencement de toutes choses et vient nous dire que l’on commence notre processus de sanctification par la mise en pratique du Shabbat.

Nous construisons notre temple par un premier vendredi soir ou nous décidons de stopper toutes nos activités et rentrons dans le shabbat.

 

Un sanctuaire pour honorer le shabbat, une maison où Dieu se retrouve comme chez LUi. Un endroit où Il se sent bien.

 

La Torah nous enseigne que la construction du tabernacle à un lien avec le Shabbat, et l’unité du peuple de Dieu.

 

Les gens se rassemblaient dans le temple pour étudier les lois relatives au Shabbat.

 

Le Rav Meir Tsi Bergman   dit: « La nechama yétéra » âme supplémentaire, (Esprit supplémentaire) que nous recevons pendant le  shabbat, accorde la faculté d’étudier la Torah et de comprendre à un niveau plus élevé, c’est une couronne sur la tête.

 

Notre parasha met en relief le lien étroit qui unit shabbat avec le sanctuaire.

Dieu dit à Moïse organise des réunions et enseigne leurs les lois du shabbat afin que les générations à venir prennent exemple sur toi et se réunissent à leur tour chaque shabbat dans des lieux d’études pour apprendre ce qui est permis et ce qui est interdit.

Moïse dit: si vous agissez selon ce programme Dieu considéra que vous l’avez déclaré Roi sur tout l’univers.

Rabbi Haïm Fredlander Zatsal  nous explique le lien entre shabbat et le sanctuaire.

Il cite une relation entre les 39 travaux interdits du shabbat et les 39 coups pour celui qui transgresse la Torah, et les 39 malédictions adressées à Adam, Eve, le serpent et la terre, ces 3 notions sont liées:

Pour comprendre il faut revenir à la création, avant la faute d’Adam et Eve qui se trouvaient en état de sainteté absolues, aucune autres pensée que celles d’accomplir la volonté de Dieu.

 

Après la faute le mal est entré dans l’être humain et il faut le faire sortir, par nos intentions et nos actes visant le but de faire la volonté de Dieu.

Ces intentions et ses actes c’est l’essence des 39 interdits de Shabbat.

Lorsque l’homme arrive à shabbat il doit se rendre semblable à Adam avant la faute en s’abstenant des 39 travaux interdits le jour du Shabbat. Le travail devient profane, il lui est donc interdit d’effectuer tout ce qui concerne son travail. Car durant 6 jours il pourra le faire.

 

Comme pour dire. Tu feras ce qui est bien, tu travailleras à ton perfectionnement  pendant les jours de tes occupations et le septième jour tu rentreras dans la sainteté.

 

La concrétisation c’est la fabrication de notre temple. Par les intentions de ceux qui veulent élever leur niveau de conscience qui ouvre le chemin qui conduit à la vérité.

L’arrêt du travail place l’homme à son état initial de repos comme un aperçu du monde futur.

 

C’est en accomplissant toutes nos activités profanes durant les six jours avec des intentions pures que l’ont parvient à changer le mal en nous et autour de nous. Quelques soit aujourd’hui notre activité.

 

 

Moïse, Moshé en Hébreu en son inverse donne: « HSM » « le Nom » dons la valeur numérique est 39. Comme la valeur de « L’Eternel est UN » qui se réfère à la prière journalière du schéma  qui a encore la même valeur 39.

« EL » a pour valeur 13 et  le « Tétragramme » a pour valeur « 26 »  « 13 + 26 = 39. »

 

C’est 39 interdits du shabbat sont uniquement liés au travail. Chacun dans son activité journalière.

Shabbat nous rappelle notre accomplissement, l’achèvement de notre être, l’être en devenir.

Dieu dit: Observe et souvient  toi du shabbat, qui sous-entend le terme: Aller, marcher, avancer sur le chemin.

Shabbat nous interpelle pour nous dire nous marchons dans le bon chemin, la bonne direction.

 

 

 

Lorsque nous nous fixons un but, pour parvenir à ce but nous devons suivre un chemin. Mais en réalité, le but et l’intention sont une seule et même chose.

 

Quand Yeshoua  disait : "Je suis le chemin, la vérité et la vie ", il se confondait avec le chemin. Il marchait sur le chemin et il était le chemin. Et celui qui suit Yeshoua, qui marche sur le chemin, doit devenir lui aussi le chemin : il pense à Dieu, il se dirige vers Dieu, et il doit devenir Dieu Lui-même, c'est-à-dire s'identifier au but de sa démarche.

Yeshoua enseignait le shabbat à chaque shabbat.

Il enseignait les mêmes prescriptions Shabbatiques que Moïse au sujet du travail.

Il a simplement dit afin que l’on agisse intelligemment sans être sectaire « si vous voyez quelqu’un ou quelques situations ou animaux en difficulté d’aller porter secours ou si quelqu’un a besoin de soin il fallait agir.

 

Si la loi punissait celui qui transgresse la Torah par 39 coups, c’est là le recourt de Yeshoua qui avant de mourir a subi les coups de fouet afin que cette loi ne subsiste plus mais que nos transgressions ne soient plus sujets aux fouets, mais sujets à son pardon; car Yeshoua en prenant les coups juste avant de mourir a aboli la loi ds 39 coups par la loi du pardon.

 

 

Paul dira dans Corinthiens:

Plût à Dieu que vous me supportassiez un peu dans mon imprudence; mais encore supportez-moi.

 

Ai-je commis une faute en ce que je me suis abaissé moi-même, afin que vous fussiez élevés, parce que sans rien prendre je vous ai annoncé la Torah de Dieu?

 

 

Sont-ils Israélites? je le suis aussi. Sont-ils de la semence d'Abraham ? je le suis aussi. Sont-ils ministres de Christ? (je parle comme un imprudent) je le suis plus qu'eux; en travaux davantage, en blessures plus qu'eux, en prison davantage, en morts plusieurs fois. J'ai reçu des Juifs par cinq fois quarante coups, moins un.

 

Car Paul qui a transgressé la loi pour leur porter secours il fut imprudent afin qu’il eu  soins de ceux qui se rassemblaient, il fut battu de 39 coups, car ils savaient que sa transgressions fut pardonné.

 

 

Dans le temple le bassin des ablutions préfigure ce pardon. Mais ne pas faire de ce pardon une transgression produite par une mauvaise intention.

 

Car en disant : « pour moi qui crois en Dieu  c’est tous les jours le shabbat ». Ceci est une mauvaise intention qui produit des mauvais actes.

 

Dieu cherche un peuple d’hommes et de femmes sages de coeurs qui ont l’intention de faire plaisir à Dieu et pas faire de cette grâce que nous a donné Yeshoua l’intention de faire n’importe quoi, de ne pas honorer et se souvenir du shabbat le septième jour de la semaine qui est seulement le samedi, et pas de prendre le chemin pavé de mauvaises intentions du culte du dimanche formellement interdit par Dieu même pour des raisons soit disant bonnes.

Car le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Jérémie 6:16.

Ainsi parle l'Eternel: Placez-vous sur les chemins, regardez, Et demandez quels sont les anciens sentiers, Quelle est la bonne voie; marchez-y, Et vous trouverez le repos de vos âmes!

 

La maison de Dieu ce construit par le coeur sage de celui qui a simplement envie de faire la volonté de Dieu, produit par de bonnes intentions  qui nous conduit vers celui dit a Dit:

Je suis le chemin, la vérité et la vie ,et nul ne vient au Père que par moi.

 

 

Shabbat shalom

L.B

 

 

Lecture de la parasha : Exode : Chapitre 35 verset 1 à chapitre 38 verset 20.

Lecture de la haftarah : 1 Rois : Chapitre 7 verset 13 à 26.

Lecture messianique : 2 Corinthiens: 9:1,15. Hébreux: 9 verset 1 à 14.

 

Lecture de la parasha : Exode : Chapitre  38 verset 21 à chapitre 40 verset 38.

Lecture de la haftarah : 1 rois : Chapitre 7 verset 40 à 50.

Lecture messianique : Apocalypse: 11:1,13; et 15:5,8.

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article