Parasha Michpatim du samedi 13 février 2021.

Publié le 12 Février 2021

Parasha Michpatim du samedi 13 février 2021.

Liberté, égalité………..!

 

 

 

La parasha Michpatim c’est les lois.

Quand on lit le texte de la parasha Michpatim ont est très vite désorienté, tantôt les lois sont logiques, puis ça devient pas logique. Le texte se compose de lois rationnelles et irrationnelles, ça commence par une série de lois de vie sociale tout à fait insolites, alors que les hébreux sont tout juste sortie de l’esclavage, il est re-question des lois sur les esclaves.

Ensuite les lois sur les dommages corporels puis sur les préjudices et diverses lois qui ont du bon sens. Ensuite les lois sur le shabbat et que trois fêtes bibliques. Ensuite pour la conquête du pays le peuple doit s’engager à suivre les prescriptions de la loi. Et ensuite Moïse, Aaron, Nabad, Abihu et 70 anciens doivent monter sur le Mont Sinaï et ils vont voir  l’Eternel dans son royaume. Puis Moïse se leva avec  Josué,  Moïse monta sur  le Sinaï puis le septième jour l’Eternel  avec la  nuée recouvrit la montagne et Sa Gloire  reposa sur le Mont Sinaï comme  un feu dévorant. Moise demeura 40 jours et 40 nuits.

 

 

La parasha et la haftarah se rejoignent sur un seul sujet : Les esclaves.

La loi sur les esclaves est une loi qui ce décrit comme une loi s’adaptant en fonction des époques.

 

La parasha nous parle de bien traiter les esclaves. Car Dieu sanctionne celui qui ne respecte pas son esclave. Ces lois de bon sens qui étaient établies il y a des siècles et qui avaient un intérêt collectif dans le sens ou les prisons n’existaient pas, cette formule consistait à faire purger la peine du fautif, ou alors celui qui avait des dettes pouvait offrir ses services pour rembourser sa dette, ou bien celui qui désirait être au service d’un maitre pour y trouver un moyen de vivre ou se mettre à l’abri  avec sa famille.

Les esclaves achetés ceux qui étaient comme ce fut le cas de Joseph l’esclave sans défense; comme aussi les veuves ou les orphelins qui se faisaient esclaves par obligations. Pour tous ces cas la loi exigé que ces esclaves devaient toujours être bien traités au même stade que le maître. Comme aujourd'hui un employeur a l’obligation de bien traiter ses employés.

 

 

Esclave se dit en hébreu « eved » racine de travailler, servir.   Mais « TRAVAIL » se dit aussi en hébreu « AVODA » dans le sens travailler pour qui?

C’est bien la question on travail pourquoi et pour qui?

 

Rappelons que le terme hébraïque « Avoda zara » veut dire idolâtrie, servir, travailler pour un culte étranger.

Avoda Hachem veut dire servir Dieu, travailler pour L’Eternel.

 

De qui est-on esclave?

 

Mais Michpatim c’est bien plus important que cela. C’est même au-delà de tout ce que l’on peut penser.

 

Nous avons vu que pour se préparer à rentrer dans le pays le peuple devait obéir par serment des lois du Sinaï, lois qui prescrivent le respect de chacun et lois sur les shabbat et les fêtes. Car Dieu leur dit:

 

Voici, j'envoie un Etre Céleste devant toi, pour te protéger en chemin, et pour te faire arriver au lieu que j'ai préparé. Tiens-toi sur tes gardes en sa présence, et écoute sa voix; ne lui résiste point, parce qu'il ne pardonnera pas vos péchés, car mon Nom est en lui. Mais si tu écoutes sa voix, et si tu fais tout ce que je te dirai, je serai l'ennemi de tes ennemis et l'adversaire de tes adversaires. Mon Etre Céleste marchera devant toi, et te conduira chez les Amoréens, les Héthiens, les Phéréziens, les Cananéens, les Héviens et les Jébusiens, et je les exterminerai. Tu ne te prosterneras point devant leurs dieux, et tu ne les serviras point; tu n'imiteras point ces peuples dans leur conduite, mais tu les détruiras, et tu briseras leurs statues. Vous servirez l'Eternel, votre Dieu, et il bénira votre pain et vos eaux, et j'éloignerai la maladie du milieu de toi. Il n'y aura dans ton pays ni femme qui font des fausses couches, ni femme stérile. Je remplirai le nombre de tes jours…………..

 

 

Rabbi Yeshoua le Messie marche devant nous pour attester que nous gardons bien les préceptes de la Torah.

 

Voila maintenant la réponse à toutes les questions ? Pourquoi on doit suivre la TORAH?

Dieu nous demande de prêter serment devant le Roi Messie Yeshoua de garder les lois Michatim c’est-à-dire les lois qui sont rationnelles qui ont du sens, les lois qui honorent les hommes et les femmes et les lois mémorielles des shabbat et fêtes qui honorent Dieu.

 

Ces lois mémorielles  et rationnelles n’ont de but que d’être libre de tout esclavage.

 

Tous les pays du monde sont gouvernés par des membres politiques et chaque pays a établi sa propre Constitution.

 

Pour la France La Constitution est présidée par neuf membres  et des anciens qui révisent, et attestent les droits de l’homme.

 

La constitution française ainsi que tous les autres pays du monde ont une constitution semblable à quelque chose prés.

 

La constitution française de 1789 toujours d’actualité retient en abrégés 4 principes: des droits de l’homme:

La liberté, la propriété, la sureté, et la résistance à l’oppression.

Dont l’énumérer est: Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits.

 

Jusqu’à là ça va! je dirai on est d’accord.

 

Mais là où ça devient inquiétant c’est la devise de cette Constitution.

Voici la devise!

 

« Le peuple Français reconnaît l’être suprême, et l’immortalité de l’âme ».

 

(Cette phrase écrite au-dessus de la constitution des droits de l’homme).

 

Qui est cet être suprême?

Philosophiquement, le culte de l'Être suprême correspond à une religion naturelle, concept né à l’ère des lumières. Le concept découle de la notion de grand/// architecte/// de l’univers///  de la franc/// maçonnerie///, qui est une forme moderne de ///pythagorisme///. La religion naturelle dite des siècles des lumières basées sur une morale universelle et d’un déisme capable de se substituer à la loi du judaïsme, (à remplacer la Torah).

 

Donc si on comprend bien, pas besoin de nommer l’être suprême qui existe depuis la nuit des temps.La  constitution Française et bien fondée contre la Torah et toutes les lois que Dieu a données à Moïse.

Donc nous somme soumis contre notre volonté à la loi de l’être suprême celui qui semble offrir la vie éternelle de l’âme de celui qui l’adore celui qui se rend esclave de la bête.

Car si les droits de l’homme semble bien et tout à fait honnête, à y regarder de plus prés on peut se demander si ces droits de l’homme n’ont pas un autre sens qui nous échappe?

 

 

Voila le secret de michpatim

Dieu nous demande de nous conformer à la loi du Sinaï car c’est cette loi qui nous protège de la loi de l’être suprême ?

Celui qui ne coopère pas à la loi de Moïse coopère à la loi de la constitution de son pays qui est tout aussi semblable qu’a celle de la France.

Car la loi de l’être suprême qui est une loi se référant à l’Egypte et qui a toujours existé dans le monde.

Michpatim c’est accepter de suivre la loi du judaïsme afin de ne plus être esclave de l’emblème de notre pays.

Nous sommes sans le savoir dominer par l’être suprême, esclaves des travaux pénibles que subit le peuple.

Nous ne devons plus adhérer politiquement car leurs lois ne sont pas nos lois.

 

Car Dieu nous a envoyé, Sa Gloire par la présence de Yeshoua le Messie pour attester de notre prise de position par le serment de sang qu’Il a fait pour nous et nous nous faisons un serment de foi en  servant Dieu par la loi du Sinaï.

Avoda Hachem servir Dieu par notre serment.

Avoda zara servir l’être suprême.

 

Cette parasha nous donne la liberté de conscience de ne plus adhérer ni même cautionner les politiques car en les cautionnant nous nous rendons esclaves et nous travaillons pour eux  « AVODA ZARA ».  Car nous ne reconnaissons pas l’être suprême comme notre maitre.

C’est Dieu qui gère tout.

Par contre adhérer à la loi du Sinaï c’est cautionner le serment de Sang de Yeshoua et c’est par décision de le suivre que nous sommes libéré, délivré de toute esclavages spirituelles « AVODA HACHEM ».

Cette occasion parfaite nous ai donnée de demander pardon à Dieu d’avoir servi le mal en cautionnant nos avis et prises de positions politiques.

L’Eternel Dieu nous a envoyé le Roi Yeshoua  qui nous donne:

La liberté, la propriété, la sureté, et la résistance à l’oppression.

 

Nous devenons réellement libres quand nous comprenons les choses masquées qui soudain se dévoilent pour nous donner accès à la repentance qui produit la délivrance et la liberté.

Car nous peuple de Dieu nous voulons servir Dieu en toute liberté.

 

 

 

 

Lecture de la parasha: Exode: Chapitre 21 Verset 1 à chapitre 24 verset 18.

Lecture de la haftarah: Jérémie: Chapitre 34 verset 8 à 22 et

33: 25,26.

Lecture messianique: Romains: Chapitre 6 verset 1 à 23.

Hébreux: chapitre 9 verset 15 à 22 et 10: 28, 39.

 

Shabbat Shalom

L.B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article