Parasha Vayéh'i du samedi 2 janvier 2021.

Publié le 1 Janvier 2021

Parasha Vayéh'i du samedi 2 janvier 2021.

En fin de compte !

 

 

Cette parasha Vayéh’i c’est la fin de la lecture de la Genèse que nous venons de terminer en cette fin d’année. La parasha raconte la fin de vie de Jacob et fini par la fin de vie de Joseph. La haftarah qui lui est associé relate la fin de vie du Roi David.

Chacun des personnages a exprimé ses dernières volontés.

 

Si on se posait la question, quelle serait ma dernière volonté si ce serait le temps de mourir ?

 

Que l’on croit en Dieu ou pas, il est en nous une notion d’âme, même ceux qui nient farouchement cette pensée en disant qu’après la mort il n’y a plus rien, se mente à eux-même car Dieu a placé dans tout être humain qui vient au monde  «  La pensée de l’éternité ».

Donc si on est honnête envers nous-même notre dernière volonté serait dans un langage commun de dire « je voudrais aller au paradis et surtout pas en enfer ». Donc si ce langage commun est connu par la grande majorité des individus c’est que la pensée de l’éternité est bien admise. Cette expression biblique est écrite dans Ecclésiaste 3:11

« Il fait toute chose bonne en son temps; même il a mis dans leur coeur la pensée de l’éternité,

« Il fait toute chose bonne en son temps; et il a aussi donné aux êtres humains une conscience de l’éternité ».

 

 

 

On fait souvent l’erreur de pensée que le livre de l’ecclésiaste est le nom   d’un personnage; Ecclésiaste c’est un titre signifiant « assemblée », ce titre est attribué au Roi Salomon qui s’adresse à l’assemblée, ou la foule, ou celui qui rassemble .

Ecclésiaste c’est la traduction Grec, qui donne en Hébreu Kohélet  «  Celui qui s’adresse à la foule », celui qui enseigne l’assemblée.

Ce titre pour désigner le Roi Salomon en tant qu’enseignant, prédicateur.

 

Dans cette section biblique le Roi Salomon énumère ses expériences de vie ! Cet homme qui a tout expérimenté au plus haut point. La richesse, la renommé de Roi l’homme qui eu 1000 femmes, l’homme qui eu les plus beau vêtement de la terre, l’homme qui manga ce qui a de meilleur sur la terre et but les  vins les plus millésimé, il connu l’amour, les meilleurs soins, la belle vie que même en rêve on ne pourrai pas  imaginer.

 

 

Le Roi Salomon écrit son récit sur la réflexion de sa vie et de tous ce qu’il a vécu.

Son écriture s’exprime tout au long des chapitres par de la tristesse, de la peine, du chagrin, des deuils;

Seul le dernier chapitre élève sa réflexion.

 

Toute sa vie ne fut que « vanité » comme il le répète plus d’une trentaine de fois; Vanité dans le sens « Illusoire, vide, éphémère.

De sa vie si grandiose il en déduit quelle n’est qu’une illusion. Car en fin de compte ce qui a vraiment compté dans sa vie c’est ce que lui a transmis son père « C’est la crainte de Dieu ».

Sur son lit de mort son père le Roi David lui dira :

 

«Je m'en vais par le chemin de toute la terre. Fortifie-toi, et sois un homme ! Observe les commandements de l'Eternel, ton Dieu, en marchant dans ses voies, et en gardant ses lois, ses ordonnances, ses jugements et ses préceptes, selon ce qui est écrit dans la loi de Moïse, afin que tu réussisses dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras, et afin que l'Eternel accomplisse cette parole qu'il a prononcée sur moi: Si tes fils prennent garde à leur voie, en marchant avec fidélité devant moi, de tout leur coeur, et de toute leur âme, tu ne manqueras jamais d'un successeur sur le trône d’Israël.

 

Salomon reçut la bénédiction de son père qui sera toujours sur lui quoiqu’il ait vécu dans sa vie.

Il dira: J’ai appliqué ma vie à rechercher et à sonder tout ce qui se fait sous le ciel.

 

Il a cherché Dieu dans toute l’étendue qu’offre le monde, dans toutes les joies de la terre mais rien n’a démontré le bonheur de Dieu dans les plaisirs terrestre, rien n’a égalé le sentiment de connaître Dieu.

 

Seule la crainte de Dieu fut son vrai bonheur.

 

Le Roi Salomon notre enseignant nous apprend que de toute sa vie la seule chose vrai est de chercher Dieu.

Il termine son livre avec le plus beau message qu’il puisse nous être donné. Il nous donne son récit comme si c’était un père pour nous qui voudrait nous bénir: (Version hébraïque):

 

Ecclésiaste 12: 12,13,14.

 

(Mais mon fils, sois bien en garde contre ce qui viendrait s’y ajouter: on fait des livres en quantité, à ne pas finir; or beaucoup les méditer c’est se fatiguer le corps. La conclusion de tout ce discours, écoutons là: « Crains Dieu et observe ses commandements; car c’est là ce que doit faire tout homme.

En effet, toutes les actions Dieu les appellera devant son tribunal même celles qui sont entièrement caché qu’elles soient bonnes ou mauvaises).

 

 

Telle est la bénédiction du Roi Salomon pour sa grande assemblée, telle nous la recevons et nous la gardons cher à nos coeurs.

 

Jacob bénit ses 12 fils et les deux fils de Joseph Ephraim et Manassé.

Telle ils l’ont reçu telle ils l’ont porté dans leurs vies.

 

Il bénit Judah en disant: C’est de ta descendance que naitra le Messie. D’abord naîtra un Roi et sa lignée perdurera jusqu’à l’arrivé du Messie.

 

Mathieu:1:1,16.

 

(Abraham engendra Isaac; Isaac engendra Jacob;

 

Jacob engendra Juda et ses frères; Juda engendra de Thamar Pharès et Zara; Pharès engendra Esrom; Esrom engendra Aram; Aram engendra Aminadab; Aminadab engendra Naasson; Naasson engendra Salmon; Salmon engendra Boaz de Rahab; Boaz engendra Obed de Ruth; Obed engendra Isaï; Isaï engendra David. Le roi David engendra Salomon de la femme d'Urie; Salomon engendra Roboam; Roboam engendra Abia; Abia engendra Asa; Asa engendra Josaphat; Josaphat engendra Joram; Joram engendra Ozias; Ozias engendra Joatham; Joatham engendra Achaz; Achaz engendra Ezéchias; Ezéchias engendra Manassé; Manassé engendra Amon; Amon engendra Josias; Josias engendra Jéchonias et ses frères, au temps de la déportation à Babylone.

 

Après la déportation à Babylone, Jéchonias engendra Salathiel; Salathiel engendra Zorobabel; Zorobabel engendra Abiud; Abiud engendra Eliakim; Eliakim engendra Azor; Azor engendra Sadok; Sadok engendra Achim; Achim engendra Eliud; Eliud engendra Eléazar; Eléazar engendra Matthan; Matthan engendra Jacob;

 

Jacob engendra Joseph, l'époux de Myriam, de laquelle est né Yeshoua, qui est appelé le Messie.)

 

 

 

L’ecclésiaste ce serait le titre que pourrait porter le Messie Yeshoua car il enseignait aux foules, Il leur a toujours enseigné que la crainte de Dieu était de suivre les commandements. La crainte de Dieu c’est la sagesse et la sagesse c’est Yeshoua.

 

Comme nous bénissons nos enfants qui reçoivent nos paroles, elles  seront comme serment sur leur vie. Bénissons-les  afin qu’ils reçoivent la crainte de Dieu.

 

En fin de compte si nous recevons la bénédiction de Jacob sur Judah et la bénédiction de David sur Salomon nous seront les plus heureux du monde.

Car si nous comprenons le sens de ces paroles nous dirions que notre dernière volonté serait de vivre ces bénédictions de notre vivant en croyant que la sagesse c’est la foi de suivre les commandements de la loi de Moïse qui est la crainte de Dieu qui donne la vie car c’est par les commandements que Le Messie Yeshoua nous bénit.

 

 

 

En fin de compte nous avons fini l’année 2020, qui se termine par une certaine anxiété, notre espérance pour 2021 c’est de pouvoir garder notre liberté.

L’étau se ressert et nous ne savons pas ce que sera demain;

Notre seule espérance c’est Dieu, s’accrocher de plus en plus car les promesses de bénédictions sont pour ceux qui ont la crainte de Dieu, ceux qui suivent les commandements et pour ceux qui croient en Yeshoua comme Sauveur.

Et que quoiqu’il arrive dans ce bas monde Dieu nous a promis qu’Il nous protégera du jour du malheur.

 

 

 

 

 

 

 

Le livre de l’ecclésiaste nous dit: « Chercher Dieu est là une occupation pénible à laquelle Dieu soumet tout homme ».

Ce qui veut dire que tout homme est soumis ou obligé de chercher Dieu tant qu’il est en vie. Chercher le Messie !

Toute la vie d’une personne n’a pas de sens s’il ne trouve pas Dieu, sa vie ne serait que du vent.

Il est un temps pour naitre, un temps pour mourir.

Il est un temps pour chercher Dieu.

Chercher Dieu oui mais pas comme on veut car la vanité c’est comme un vent qui passe chercher Dieu comme ça nous arrange c’est une vanité.

Ecclésiaste 7:29

Seulement, voici ce que j'ai trouvé, c'est que Dieu a fait les hommes droits; mais ils ont cherché beaucoup de détours.

 

 

Chercher véritablement Dieu c’est ouvrir son coeur pour recevoir la bénédiction sans se soucier de ce qui va se passer, comme un enfant qui penche sa tête pour que son père le bénisse, il saura que cela voudra dire qu’il faut maintenant marcher droit. Même si on en a pas envie, même si ça va tout changer dans notre mode de vie. C’est le temps de prendre une bonne résolution.

 

 

 

 

Cette parasha se termine toujours par ses mots.

Soyez fort, soyez des hommes et des femmes courageux et craignez Dieu.

 

Sois fort, sois fort, et que nous nous renforcions !

Hazak, Hazak, vénit hazeek !

 

  • Rajoute de dernière minute.

L’ensevelissement de Joseph n’est pas un simple ensevelissement en Egypte de son corps, mais l’ensevelissement de tout ce qu’il a pu écrire.

Les avancés de notre générations et les arrangements démocratiques feront qu’un prochain jour il y aura de grande découverte qui  dévoileront le Messie. Pour les juifs qui sont encore voilés a cause de ceux qui sont encore en exils, mais l’étau se ressert et le dévoilement messianique va éclater.

La guematria du cycle de l’année hébraïque 5781et civile 2021 se joignent pour nous apprendre qu’un nouveau cycle commence, un changement de l’homme qui va percevoir la Lumière, une Lumière dans l’homme.

Le dévoilement de la Lumière. Yeshoua.

2O21 c’est déjà l’année qui avance vers le dévoilement soyons prêt !

 

 

Shabbat shalom !  Que Dieu nous donne encore une année de grâce !

 

 

L.B

 

 

 

Parasha du samedi 2 janvier 2021. Parasha Vayéh’i: (12).

Lecture de la parasha: Genèse: Chapitre 47 verset 28 à chapitre 50 verset 26.

Lecture de la haftarah: 1 Rois: Chapitre 2 verset 1 à 12.

Lecture messianique: Actes 7: 9.16. Hébreux: 11: 12,22. 1Pierre: 1: 3,9.  2:11,17.

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Merci pour cet article. Vous étes bienvenu sur mon blog.
Répondre