Parasha Vayichlah du samedi 5 décembre 2020.

Publié le 4 Décembre 2020

Parasha Vayichlah du samedi 5 décembre 2020.

Au pieds de la lettre.

 

La parasha Vayichlah au pied levé décrit la situation entre Jacob et Esaü.

 

Parti de bons pieds Jacob envoie des messagers vers son frère Esaü, mais les messagers reviennent avec des mauvaises nouvelles.

Esaü arrive avec une armée de 400 hommes.

 

Jacob a peur! Il se prépare à l’affrontement en séparant ses biens en deux camps.

 

Puis il va supplier Dieu d’intervenir!

Jacob dit: Dieu de mon père Abraham, Dieu de mon père Isaac, Eternel, qui m'a dit: Retourne dans ton pays et dans ton lieu de naissance, et je te ferai du bien! Je suis trop petit pour toutes les grâces et pour toute la fidélité dont tu as usé envers ton serviteur; car j'ai passé ce Jourdain avec mon bâton, et maintenant je forme deux camps. Délivre-moi, je te prie, de la main de mon frère, de la main d'Esaü! car je crains qu'il ne vienne, et qu'il ne me frappe, avec la mère et les enfants. Et toi, tu as dit: Je te ferai du bien, et je rendrai ta postérité comme le sable de la mer, si abondant qu'on ne saurait le compter.

 

 

Il eut l’idée d’envoyer des cadeaux à son frère et se dirigea vers le gué de Jabbok pour y faire passer sa famille et lui-même.

 

Deux allusions importantes révèlent le caractère de cette parasha.

 

Le texte ne nous donne pas la réponse que Dieu lui a faite, mais on peut supposer qu’Il Lui a parlé de pardon.

 

Le gué de Jabbok est un endroit de passage à pied.

 

Les gués quelques y soient  sont des passages naturels au milieu des cours d’eau, comme un affaissement de la terre qui fait qu’il n’y a pas de profondeur d’eau, on peut y passer en ayant de l’eau que jusqu’aux chevilles.

Cette symbolique nous ramène bien évidemment au pardon.

 

Jean 12:3.

Myriam la pécheresse, ayant pris un demi litre  d'un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Yeshoua, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l'odeur du parfum.

 

 

Jean:13:3,17.

 

Ensuite Yeshoua versa de l'eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint. Il vint donc à Simon Pierre; et Pierre lui dit: Toi, Seigneur, tu me laves les pieds! Yeshoua lui répondit: Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt. Pierre lui dit: Non, jamais tu ne me laveras les pieds. Yeshoua lui répondit: Si je ne te lave, tu n'auras point de part avec moi. Simon Pierre lui dit: Seigneur, non seulement les pieds, mais encore les mains et la tête. Yeshoua lui dit: Celui qui est lavé n'a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur; et vous êtes purs, mais non pas tous. Car il connaissait celui qui le livrait; c'est pourquoi il dit: Vous n'êtes pas tous purs.

 

Après qu'il leur eut lavé les pieds, et qu'il eut pris ses vêtements, il se remit à table, et leur dit: Comprenez-vous ce que je vous ai fait? Vous m'appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis. Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres; car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n'est pas plus grand que son seigneur, ni l'apôtre plus grand que celui qui l'a envoyé. Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.

 

 

 

Jacob et Esaü avaient noué de la haine l’un envers l’autre, les quatre femmes Rachel, Léa, Bilha, Zilpa avaient beaucoup de jalousies entre elles et les enfants aussi avaient entretenu une certaine jalousie.

En passant par le gué de jabbok le verset nous instruit sur la repentance qu’ils ont fait les uns vis-à-vis des autres.

Car l’amertume, et les ressentiments qui ruminent ne pourront pas laisser agir Dieu pour intervenir favorablement pour stopper Esaü animé de haine.

 

Jacob apporte des cadeaux !

Cela symbolise l’action du pardon;

 

Jacob avait pris la bénédiction qui devait revenir à son frère. Bénédiction financière entre autres; ce que Jacob veut faire c’est réparer et rendre ce que qu’Esaü aurait dù avoir.

 

Le Pardon spirituel devant Dieu au  gué de Jabbok et le pardon de réparation en rendant ce qui revenait a son frère est le vrai pardon qui permet à Dieu d’agir.

 

Le pardon apporte la paix le shalom pour que Yeshoua puisse aller au combat lui-même pour nous protéger du mal.

 

Le pardon c’est la force qui agit puissamment dans ce monde.

 

Il est une petite histoire vrai qui se raconte!

 

-« Un jour un croyant qui avait des soucis se mit à prier Yeshoua. Il eut une vision et vit deux très très beau anges devant lui.

Il leur dit: Mais qui êtes -vous?

Les deux anges répondirent!

Nous sommes les deux larmes que tu as versées hier quand tu priais sincèrement ».

  

La prière de ce repentis avait été entendue par Dieu.

La repentance avec larmes est une grande délivrance, qui débloque les problèmes les soucis et guérit.

 

Jacob se bat avec un être céleste, un puisant être céleste mais ce combat est mené par la puissance de Dieu.

L’être céleste va être empêché de tuer Jacob mais en plus il va bénir Jacob, qui va le nommer Israël Qui veut Dire « Dieu s’est montré » comme le souligne le titre de notre parasha.

 

Dieu a triomphé.

 

Jacob est en paix avec son frère et tous son en paix.

 

Cette histoire donne une autre référence d’enseignements.

 

C’est la transformation de Jacob.

La transformation de l’être, car ce qui n’est pas transformé en bien se transforme en mal.

Si on se laisse aller à faire croitre le mal par des mauvaises pensées l’ampleur du mal se fera ressentir par des maladies physiques ou mentales, ou par des mauvaises décisions qui nous amènent à des problèmes.

Jacob a transformé son être par le pardon, et ce pardon des hommes ouvre la porte à la lumière.

C’est la lumière de Yeshoua qui nous fait  résonner et bien décider.

 

La parasha et la haftarah traite de la trahison que les peuples ont engendré vis-à-vis de Dieu.

Esaü c’est Edom et la religion de Rome qui a transformé le Messie Yeshoua en un jésus qui serait un chrétien n’ayant rien  à voir avec Israël.

La gravité et la violence de cette usurpation d’identité de Yeshoua le messie transformé en chrétien mort à une autre paque et né à noël est un mal de la plus grande abomination de tout ce qui est arrivé sur la terre.

Cette terrible religion qui a fait avorter de la lumière de Yeshoua qui est dans le coeur des croyants des nations, a fait naitre cette part d’Esaü qui a grand dans leurs coeurs.

C’est cette interrogation qui est la prise de conscience que Yeshoua est bien un juif et non un chrétien qui va réaliser la transformation de l’être, en allant au gué de Jabbok pour se repentir d’avoir suivi les religions qui servent ce Jésus d’Edom.

Ce repentir d’avoir fêté sa naissance le 25 décembre c’est avoir fait naitre et fait grandir un mal qui serait symbolisé ici par Esaü qui veut nous tuer. Le pardon de Jacob c’est le triomphe du bien sur le mal pour être appelé enfant d’Israël .

Noël c’est le pire des affronts que l’on fait à Dieu, on ne peut pas être un croyant sincère et honorer noël en attendant les cadeaux au pied du sapin, qui est une fête d’une entité démoniaque. Pour rappel juste en faisant une simple recherche wikipedia ou est  mentionné que noël est une célébration pas biblique du tout, qui célèbre le dieu mithra qui est le dieu soleil  qui organisait des rituels sanglants pour donner l’immortalité. Le culte de mithra s’oppose à Dieu D’Israël comme son ennemi  juré.

 

Cette parasha s’offre comme un gué de Jabbok qui nous amène a demandé pardon pour nos erreurs, nos mauvaises décisions, un bon coup de pied à nos fausses croyances, d’avoir suivi le chemin d’Edom la religion qui a transformé notre sauveur Yeshoua en Mitrhra portant le nom de Jésus.

Cette correspondance avec l’épisode de Rachel qui a enfanté Benjamin et qui est morte.

 

Rachel avait ramené les faux dieux de son père. Jacob avait dit celui qui à pris les dieux mourra.

Rachel est morte en donnant la vie.

Quand l’enfant naquit elle le nomma Ben-Oni  le fils de ma douleur car elle n’arrivait pas à accoucher mais en mourant elle a fait mourir sa croyance envers ses faux dieux alors Jacob nomma ce fils Benjamin « Fils de la droite ».

En mourant elle a fait revivre le fils de la droite « Yeshoua ».

 

Luc 22:69.

Désormais le Fils de l'homme sera assis à la droite de la puissance de Dieu

 

 

Ils dirent: Si tu es le Messie, dis-le nous. Yeshoua leur répondit: Si je vous le dis, vous ne le croirez pas; et, si je vous interroge, vous ne répondrez pas. Désormais le Fils de l'homme sera assis à la droite de la puissance de Dieu. Tous dirent: Tu es donc le Fils de Dieu? Et il leur répondit: Vous le dites, je le suis. Alors ils dirent: Qu'avons-nous encore besoin de témoignage? Nous l'avons entendu nous-mêmes de sa bouche.

 

 

 

Puissions-nous être comme Jacob qui a combattu le bon combat en allant pardonner et demander pardon à Dieu pour nos faiblesses et nos erreurs quand nous avons vécu sur la montagne de Seïr lieu où vit Esaü. La montagne de Seïr veut dire « soyez sur vos gardes »,

Ne vous laissez pas attendrir par la magie de noël qui est une puissance d’envoutement qui séduit les croyants et les non-croyants.

Bientôt c’est la fête de Hanouka la fête de la dédicace du temple là où Yeshoua se promenait à pied.

 

Jean :10,22,23.

On célébrait à Jérusalem la fête de Hannouka (dedicace). C'était l’hiver. Et Yeshoua se promenait dans le temple, sous le portique de Salomon.

 

 

Nous avons une belle fête à célébrer en l’honneur de la retrouvaille de  la lumière de la Torah qui est en nous et ça c’est dans la bible!

 

Allons chercher la lumière afin que nos ténèbres brillent, le bonheur est à nos pieds;

 

Ta parole est une lampe à mes pieds. Et une lumière sur mon sentier.

 

Shabbat shalom

L.B

 

 

Lecture de la parasha: Genèse: Chapitre 32 verset 4 (3) à chapitre 36 verset 43.

Lecture de la haftarah: Osée :11: 7 à 12: 12 et Obadia: 1: 1 à 21.

Lecture messianique: 1 Corinthiens 5: 1 à 13. Et Apocalypse: 7: 1 à 12.

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article