Souccot 2020.

Publié le 2 Octobre 2020

Souccot 2020.

SOUCCOT 2020.

 

Un pour tous et tous pour un.

 

La fête de Souccot ce dit aussi en Français : fête des cabanes, fête des tentes, fête des tabernacles, fête des huttes.

Souccot est une fête particulière.

C’est la seule fête qui n’a pas était recopiée, ni imité par les autres religions.

 

Sur un plan prophétique elle représente la Jérusalem céleste qui descend vers nous. Le Messie qui vient nous ramener à Lui.

 

C’est une fête qui nous amène à la perfection, chaque fête est comme  une lampe qui allume notre menorah intérieur.

Souccot c’est la sixième lampe la lumière qui illumine l’homme.

Chacune des fêtes révèle une lumière supérieure dans notre monde, il y a deux sortes d’avancement, l’avancement général et individuel.

 

Ce monde est dirigé par la providence Divine, tout l’univers y est mêlé, afin de permettre l’évolution des  intelligences supérieures, de mettre en place tout un système nécessaire à l’évolution de la terre; tout est gouverné par Dieu, tout est soumit à par Son alchimie  orchestrale qui provoque des circonstances qui permettent au monde et aux humains d’évoluer.

 

 

Ainsi le monde de génération en génération devient réceptif au temps qu’il vit, la modernité, la science, la technologie, la recherche médicale, progressent par l’Esprit que Dieu donne aux humains qui sont en progressions.

Cette évolution se reflète sur chaque individu qui reçoit aussi une certaine intelligence pour s’adapter à la génération qu’il vit comme notre génération a su s’adapter à la médecine et nouvelles chirurgies, aux ordinateurs, à  internet et smartphones etc…

 

Cette évolution a pour but une élévation spirituelle car si le monde évolue sur ce qui est manifestement matériel il y a aussi une contrepartie qui évolue à l’avancement spirituel.

 

C’est un peu ce que nous révèle Souccot :

« Un pour tous et tous pour un ». Chaque évolution, nous fait évoluer pour le rassemblement dans l’unité de Dieu.

Chaque être qui honore la fête de Souccot éveille la lumière d’un autre ce qui produit chaque année de plus en plus de gens qui célèbrent la fête, ce qui amènera un réveil général de toutes les nations du monde.

 

Il y a quatre sortes de personnalité et chaque individu évolue selon sa maturité, il y a ceux qui n’ont pas encore fait le retour vers Dieu, il y a ceux cherchent Dieu dans les religions, il y a ceux qui croient en Dieu et se posent les bonnes questions et il y a les croyants qui ont la foi et ont compris comment vivre la foi.

 

C’est pourquoi chaque année a Souccot il est bon  d’avoir des invités car si parmi eux se trouve une personne non accompli dans la foi  il se pourrait que sa lumière s’illumine,  c’est pour cela que pour cette fête on se munit d’un loulav qui sont les 4 espèces de végétaux que l’on prend dans sa main et que l’on présente à Dieu afin que la prophétie se réalise et qu’un jour tous nous soyons réunis autant l’inexpérimenté que l’érudit.

 

Pour cette fête de SOUCCOT  la bible nous recommande de construire une cabane  qui se dit en hébreu « SOUCCA » et y  résider durant sept jours. Certain place un fauteuil ou la plus belle chaise pour le Messie.

 

Il est une prophétie rappeler chaque année à Souccot: L’Eternel dit:

« J'ai un commandement facile et SOUCCA et mon Nom ».

 

Cette parole s’adresse aux nations non juives.

 

 

La valeur numérique du mot Soucca (סוכה) est égale à 91, comme la somme du nom de Dieu  tel qu’on l’écrit (יהוה) le Tétragramme et tel qu’on le prononce (אדני), qui est la souveraineté de Dieu qui porte le nom de Yeshoua.

 

91 est aussi la valeur numérique de : Amen (אמן).

 

Le mot Amen, de l’hébreu אָמֵן (ʾāmēn) se traduit en français par « Ainsi soit-il, ou  « Que cela soit vrai » ou  « Se vérifie » mais aussi « En vérité ») c’est une déclaration de « FOI » et d’affirmation.

 

Le juste vivra par la foi. « FOI » se traduit en hébreu par le mot « émouna » mais le mot émouna est aussi traduit par « émet »  qui veut dire vérité. Dans le sens d’agir et se vérifie dans la vérité, et non pas « de croire » seulement et c’est cela qui fait toute la différence. Car cette idée fausse qui se répand à dénaturé le sens du mot entrainant le fait que juste la foi n’est pas ce que Dieu demande. Alors que c’est par l’action que la émouna( la foi) est approuvé par Dieu: ( par l’action).

Souccot c’est la démonstration de la foi la vrai émouna car franchement il faut de la foi pour construire une cabane aux yeux des voisins moqueurs, et souvent par  temps de pluie et d’orage en tenant  les 4 végétaux en train de prier et manger sans se sentir véritablement bien confortable.

 

Alors que notre foi soit véritable et s’accomplisse devant tous les témoins de la terre même ceux qui rient aujourd’hui peut-être qu’un jour ils seront eux aussi et train de fêter Souccot.

 

C’est pourquoi la prophétie s’adresse à tous car quand les nations auront la foi en Yeshoua alors le commandement de la Soucca cela leur semblera si facile et évident car ils auront compris qu’IL EST la Soucca.

 

La soucca est une construction éphémère que chacun construit comme il veut et comme il peut dans son désir de passer des moments agréables avec la présence de Yeshoua.

Qu’elle soit précaire ou bien confortable, champêtre ou  très décoré, au froid ou bien chauffé, chacun exprime son désir et c’est cela qui compte.

La construction de cette cabane se révèle dans un verset qui cache son sens prophétique.

Le cantique des cantiques: 2: 6 et 8: 3.

Que sa main gauche soit sous ma tête, et que sa droite m'entoure! - (ou m’étreint ou m’embrasse, selon version).

C’est la main droite du Messie Yeshoua qui nous entoure pour nous protéger et nous prendre avec LUI .

C’est cela la Soucca c’est enfin arriver à être uni dans l’amour de Yeshoua.

Celui qui fait la soucca prophétise sur sa vie qu’il vit cela,  qu’il vit déjà l’amour avec le Roi et qu’il est déjà uni avec Lui.

La prophétie dit c’est un commandement facile « celui qui croit y est déjà ».

Mais direz-vous pas facile d’un point de vue humain surtout si on ne vit pas en Israël.

Alors chacun redoublera d’imagination et essaiera de composer avec ce qu’il a et ce qu’il peut faire. Car nos actions agissent dans ce monde pour le faire évoluer.

 

Chaque fête nous rapproche toujours un peu plus de Dieu. Chaque année de Souccot nous perfectionne pour qu’un jour on soit enlacé avec Dieu pour l’éternité.

 

 

A souccot on se munit  d’un Loulav représenté par  4 espèces de végétaux  voulant représenter les 4 espèces  de comportements humains. 

 

Il y a les branches de saule: C’est l’homme loin de Dieu.

Il y a la branche de palmier : C’est l’homme qui fait le bien mais comme ça l’arrange sans l’enseignement de la Torah. 

Il y a les branches de myrte : C’est l’homme qui étudie la Torah mais ne les mets pas en pratiques.

Il y a le fruit le cédrat: C’est l’homme qui étudie la Torah et qui la met en pratique. L’homme accompli.

 

 

 

Cette fête de Souccot se fête comme un shabbat.

Cette année c’est Shabbat Souccot.

 

 

Prières:

 

 

 

 

Entrer dans la soucca; l’officiant récitera la prière pour la soucca:

Barou ata Adonai élo hénou mélèk haolam acher kidetchanou bemitsvotav vestivanou léchev bassoucah;

 

Béni sois-tu l'Eternel notre Dieu Roi de l'univers qui nous a sanctifié par ses commandements et nous a ordonné de nous asseoir dans la Soucca.

 

Puis prendra le loulav entre ses deux mains en serrant les 4 espèces réunit, les agiter vers le haut  vers le bas et sur les côtés comme pour les présenter à Dieu. 

 

Prière du loulav:

Barou ata Adonai élo hénou mélèk haolam acher kidetchanou bemitsvotav vestivanou al netilat loulav.

 

Béni sois-tu l’Eternel notre Dieu Roi de l'univers qui nous a sanctifié par ses commandements et nous a ordonné d’agiter le loulav devant Lui.

 

(Tout le monde hommes femmes enfant  s’il le veut peut agiter le Loulav, chacun son tour.)

 

Puis le partage du vin :

Barou ata Adonai élo hénou mélèk haolam boré péri haguefen; 

 

Béni sois-tu l'Eternel notre Dieu Roi de l’univers qui a fait sortir le vin de la vigne.

 

Le partage du pain ;

Barou ata Adonai élo hénou mélèk haolam hamotsi lé hem min aaretz.

 

Béni sois-tu l'Eternel notre Dieu Roi de l’univers qui a fait sortir le pain de la terre.

 

 

 

Ces actes sont prophétiques et nous signalent que si nous sommes en train de faire cela c’est que nous ressemblons  à l’espèce du cédrat représentant l’homme accompli qui a compris que la loi se vit en Yeshoua.

La fête dure 7 jours et tous les repas doivent se prendre dans la soucca (si possible). 

Elle commence donc vendredi 2 octobre à la tombée de la nuit et finit dans la soirée du vendredi 9 octobre.

 

Les lectures de souccot sont:

Lévitique: Chapitre 22 verset 26 à chapitre 23 verset 44.

Nombres: Chapitre 29 verset 12 à 16.

Zacharie: chapitre :14 verset 1 à 21.

Jean: Yohanan: Chapitre 7 verset 1 à 53.

 

 

 

Bonne fête à tous que nous soyons réunis par l’Amour de Yeshoua.

 

L.B

 

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article