Rosh Hachana 5781

Publié le 18 Septembre 2020

Rosh Hachana 5781

L’heure sonne pour le bilan.

 

Vendredi soir 18 septembre jusqu’à dimanche en soirée nous fêterons Rosh Hachana.

 

Cette préparation à la quatrième fête biblique sonne comme le bilan de l’année.

Nous allons passer selon l’année hébraïque en 5781, et bientôt en 2021.

 

PS. ( Mais Dieu a voulu qu’en Israël il y est encore le confinement à partir du début de la fête jusqu’aux fêtes de Souccot.  Ce n’est pas un hasard Dieu a voulu que tous soit chez eux pour les fêtes en arrêt, comme à Pessah). C’est ce qu’il faut comprendre. « Tous au rendez-vous de Dieu ».

 

 

Le bilan de l’année mondiale est assez négatif avec son cotât de malheurs qui augmentent.

Cette histoire de Covid dont on ne sait pas vraiment ce qui ce passe nous a muselé pour un contrôle encore plus démonstrateur, entrainant des grandes faillites commerciale et le chômage qui va avec, et toujours plus de violence, de vols et de viols et de consommation de drogue et d’alcool et d’aberration quotidienne, sans parler du dérèglement climatique.

 

Lourd bilan, alors que nous avons tout pour être heureux, le monde plonge de plus en plus dans les ténèbres, comme des zombies les foules marchent sans état d’âme.

 

 

A qui la faute?

La donne a changé, les cartes sont entre nos mains! A nous de jouer!

 

Rosh Hachana c’est le début de l’année. Le jour même de la fête on ne peut plus rien changer car les décrets de Dieu pour l’année qui vient sont écrits dans le livre.

Mais à cette heure il est encore possible de réparer nos fautes pour que la miséricorde de Dieu nous pardonne. Il est urgent de venir en pleurant vers Dieu pour lui demander pardon, il est urgent de plier le genoux devant le Roi Des Juifs Yeshoua le reconnaitre comme le sauveur.

Car en ce jour est décrété « qui vivra ou qui mourra, qui s’appauvrira ou qui s’enrichira, qui tombera ou qui s’élèvera. C’est un jour pour demander de nous accorder une année de paix, de prospérités, de santé, de bénédictions.

 

 

 

 

Demander pardon pour quoi?

Le plus grand péché c’est le péché d’iniquité !

 

L’équité c’est la justice de Dieu, la justice de Dieu c’est la réparation par la Torah. L’iniquité c’est le reniement de la Torah.

Demander pardon pour ne pas avoir fait shabbat ni respecter les fêtes bibliques, avoir fait un dénis de la Torah.

Demander pardon pour avoir honoré le dimanche, pour avoir fêter les fêtes non conformes à la bible.

Yeshoua le Messie est notre justice Il est la miséricorde par lequel notre repentance passe,  Il nous justifie par nos oeuvres c’est-à-dire qu’Il nous pardonne si nous agissons conformément aux écritures.

 

Chaque fête biblique c’est-à-dire les fêtes juives sont une référence sur les évènements de Yeshoua. C’est par cette seule manière que nous marquons notre différence avec tous les croyants.

Pâques (Pessah) c’est Sa mort et Sa résurrection. Pentecôte (shavouot) c’est son Esprit qu’Il a envoyé, Rosh Hachana c’est spéciale.

Beaucoup se pose la question pourquoi cette fête s’appelle aussi la fête des trompettes, et pourquoi c’est le nouvel an.

 

Rosh Hachana littéralement signifie « Tête de l’année »

A la création du monde Dieu créa le sixième jour l’homme Adam.

Ce fut en ce jour le premier jour pour l’homme.

Adam le premier homme le premier jour de l’homme sur cette terre.

Cette date c’est la reconnaissance de vivre pour Dieu selon sa volonté.

La création de l’homme sur la terre à pour rôle capital chercher a établir le lien avec Dieu afin que son nom soit toujours trouvé écrit dans le livre de vie car si Dieu ne l’y inscrit pas ou l’efface c’est l’enfer éternel pour son âme.

 

Bibliquement Rosh Hachana se nomme Yom Terouah, Jour du Shofar, Jour de la trompette, jour de la sonnerie de la corne du bélier.

 

C’est la fête du  début d’année,  c’est la fête du souvenir.

 

 

Rosh Hachana délimite le commencement du temps. Cette fête à la particularité de se décrire sous plusieurs noms pour en dévoiler tous les aspects cachés: Fête du nouvel an, du commencement, de la tête, anniversaire de la création, du premier homme, fête du shofar, fête du souvenir.

 

A cette fête il est un commandement très important c’est d’écouter le son du Shofar.

Le début de la fête commence par le son du shofar.

Il y a trois sons:

1 La tekiah: un long son comme un gémissement.

2 Les chevarim:  une série de trois petits gémissements.

3 La terouah: au moins neuf sons saccadés comme des sanglots.

 

Le shofar annonce le couronnement du Roi.

Il annonce  le rassemblement par le corps du Messie, Il nous ramène dans Son unité.

Le rassemblement de toutes les âmes qui croient en Lui

Le corps du Messie c’est son peuple Lui c’est la tête.  C’est nos âmes toutes rassemblées qui forme une seule âme par Lui.

Car tous ont péchés par un seul homme en Adam, c’est en Adam que toutes les âmes se sont séparer, et c’est par le Messie Yeshoua qu’elles sont rassemblées.

Romains 5 :12…..

 

Pour liés tous ces éléments ensemble et comprendre leur liens.

 

Rosh Hachana donne en guematria 861 qui se rapporte au Temple même guematria 861, la construction du temple par toutes les âmes.

Rosh Hachana c’est une fête prophétique.

 

Les sonneries du shofar c’est l’appel à l’unité du peuple le son de la trompette c’est l’avènement du Messie qui rassemble les nations au son de la trompette, les morts ressusciteront et les vivants se rassembleront.

Le son du shofar annonce l’arrivé du Roi. C’est le couronnement de Yeshoua,  lui la tête et les   sons se sont nos gémissements qui viennent comme des pleurs devant Dieu; c’est nos cris nos âmes qui s’expriment par ses sons, même si ont ne fait que écouter.

Le sonneur du shofar fait sortir le son par la pression de sa respiration il fait sortir son souffle comme un cri de douleurs.

Le shofar fait référence à Abraham lorsqu’il a  voulu offrir son fils Isaac et que Dieu a envoyé le belier, le cri d’Abraham est monté comme une supplication vers Dieu et il vit la corne d’un bélier coincé dans le buisson.

Je me souviendrai dit l’Eternel de la ligature  d’Isaac et je penserai à vous comme si vous étiez vous aussi prêt à m’offrir votre vie.

 

 

Offrir sa vie à Dieu c’est le début de la vie de l’homme,  c’est Rosh Hachana le début de la vie la commémoration du début  de la vie de l’homme.

Le début de sa vie par l’unification avec Yeshoua.

 

 

 

 

 

 

 

Cette fête de Rosh Hachana se réfère au nom biblique de « Yom Terouah ». Le jour de la sonnerie du Shofar. Se dit aussi fête du souvenir qui fait référence à la corne du bélier lorsque Abraham voulut sacrifier son fils Isaac.

Les secrets du shofar c’est un souffle émanant de la bouche qui monte comme un souffle de supplication qui s’élève vers Dieu.

 

 

Rosh Hachana porte les plus beaux symboles qui révèle le Messie.

Yeshoua c’est le commencement!

Yeshoua c’est la tête!

Yeshoua c’est le sacrifice!

Yeshoua c’est le souffle qui nous relie à Dieu!

Yeshoua c’est le premier ressuscité des hommes !

 

 

Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.

 

Rosh Hachana la tête c’est la couronne!

La couronne c’est l’épouse vertueuse qui couronne son mari!

Comme une couronne embellit de millions de pierres précieuses formées par nos âmes.

 

 

 

 

Yeshoua c’est l’incarnation de Rosh Hachana  c’est pourquoi il est important d’écouter en ce jour le son du shofar. Ce souffle vient réveiller l’étincelle divine que Dieu à placée en tous. Le shofar à la fonction de réveiller les consciences, il vient détruire les oeuvres mauvaises de satan qui tient endormi les êtres humains. Comme des murs qui s’écroulent au son du shofar,  afin que la vérité se libère, l’âme emprisonnée se rappelle son état primaire où la Torah était inscrite dans sa mémoire.

C’est pourquoi partout dans le monde sonnera le souffle du shofar et son souffle réveillera ceux qui dorment. 

 

Et que puisse être le réveil de milliers de personnes qui feront téchouva.

Et pour tous ceux qui sont déjà en partie réveillé, commencer une nouvelle année promise aux bénédictions. Le shofar vient réveiller les forces divines pas encore exploiter.

 

A Rosh Hachana le livre de la vie est ouvert espérant de tout coeur que nos noms y soient inscrit!

 

A Rosh Hachana on se dit; Shana Tova ! Bonne année et qu’elle soit douce comme le miel. Et que ton nom soit inscrit dans le livre de vie.

 

Nous ne pouvons que supplier Dieu qu’IL soit miséricordieux et qu’IL  éloigne de nous tous ces fléaux, que ce virus s’éteigne très vite, que nous soyons en paix.

 

 

 

La fête commence vendredi  soir 18 septembre 2020 et se terminera dimanche en soirée.

Pour l’année hébraïque on sera en 5781.

 

Exceptionnellement comme Rosh Hachana tombe un jour de shabbat certains n’écoutent pas le shofar et l’écouteront que le samedi soir ou bien le dimanche matin.

 

Prévoir des vêtements blancs, fleurs, repas festif et pâtisserie.

 

 

On commence par allumer les bougies,

Ecouter le son du shofar. (internet).

Prendre la coupe de vin: Prière du vin comme à shabbat.

Se laver les mains: Prière comme à shabbat.

Prendre les deux pains coupés, des morceaux les tremper dans le miel: Prière comme à shabbat.

 

Plateau du seder. (Qui sert à prophétiser nos actions pour l’année à venir, réalisé par nos actes).

Sur un plateau on disposera les aliments nécessaires !

 

Chacun des convives dira « Amen » après que l’officiant eut  récité la prière sur chaque aliment.

 

On aura coupé des morceaux de pommes  qu’on trempera 

dans le miel.

 

Pomme et miel.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu de nous donner une année douce comme du miel.

Amen!

 

 Les dattes.

 —Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu qu’il y est une fin de nos ennemis.

Amen!

 

Les grains de grenade.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu que tu puisses compter nos mérites pour que l’on soit  inscrit dans le livre de vie.

Amen!

 

 

La Courge.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu d’annuler tous nos mauvais engagements.

Amen!

 

Poireau.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu de retrancher tout  ceux qui nous veulent du mal.

Amen!

 

Blette.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu de faire disparaitre ceux  qui désirent notre malheur.

Amen!

 

Jujubes ou haricots blancs.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu que nos mérites  soient multipliés pour cette nouvelle année qui commence.

Amen!

 

Tête d’un poisson.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu  de nous multiplier et que nous soyons à la tête .

Amen!

 

—Puis nous nous souhaitons tous une bonne année douce comme du miel. Et que nos noms soient inscrits dans le livre de vie.

 

Que la miséricorde de Yeshoua soit avec nous.

 

 

Prendre le repas dans une ambiance festive, puis préparer la table avec diverses pâtisseries  comme pour signifier un grand jour noce avec des douceurs et des bienfaits à venir.

 

 

 

Les lectures de Rosh Hachana :

 

Le premier jour de la fête:

Genèse chapitre 21 verset 1 à 34.

Nombre chapitre 29 1 à 6.

1 Samuel chapitre 1 verset 1 à chapitre 2 verset 10.

Mathieu: 24

Mathieu chapitre 24: 21 à 51.

 

Deuxième jour de la fête : 

Genèse chapitre 22 verset 1 à 24

Jérémie 31 verset 1(2) à 20

Mathieu chapitre 25:1à 13.

 

Je souhaite à tous d’être inscrit dans le livre de vie et que votre année soit douce comme du miel. 

 

 

Bonne année 5781 ! 

Shabbat shalom.

 

 

 

Shabbat shalom ! Bonne Année !

 

L.B

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article