Parasha Rée samedi 15 août 2020.

Publié le 14 Août 2020

Parasha Rée samedi 15 août 2020.

On a toujours le choix.

 

 

 

 

La parasha Rée aborde divers sujets. Rée veut dire « Voyez », « Regardez ».

 

Moïse exhorte le peuple à réaliser que Dieu  nous donne le choix entre le bien et le mal.

De notre choix résultera soit une vie bénie, soit une vie maudite.

Notre défi c’est de saisir la pensée de Dieu devant une malédiction afin de ne pas tomber dans le piège, mais d’en rejeter l’influence négative.

 

MoÏse demande au peuple d’éradiquer toutes traces d’idolâtries et qu’on établisse un espace pour avoir un lien avec Dieu.

 

 

Moïse dit au peuple que lorsqu’il mange de la viande il devra veiller à ne jamais consommer le sang. Consommer la viande de l’animal autorisé selon la bible  dans le but de se nourrir c’est normal car la viande est destinée à cet usage.

Mais le sang qui est la partie sacrée de l’animal ne doit jamais être consommé.

 

Seulement la viande avec le sang était apportée en sacrifice sur l‘Autel, le sang n’est dédié qu’à la sainteté  et non la chaire de la viande.

Si on consomme du sang volontairement  on fait un acte spirituel dédié aux forces du mal.

Car dans le sang il y a la vitalité qui rend l’acte doué d’une force de l’esprit de l’animal.

Moïse informe le peuple que quand Dieu viendrait les éprouver pour constater si on l’aime vraiment il enverrait les faux prophètes;

 

S'il s'élève au milieu de toi un prophète ou un visionnaire, t'offrant pour caution un signe ou un miracle; quand même s'accomplirait le signe ou le miracle qu'il t'a annoncé, en disant: " Suivons des dieux étrangers (que tu ne connais pas) et adorons-les " Tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce visionnaire ! Car votre Dieu vous met à l'épreuve, pour constater si vous l'aimez réellement de tout votre coeur et de toute votre âme.

 

S'il s'élève au milieu de toi un prophète ou un visionnaire.

« Au milieu de toi » a pour valeur numérique 324 qui correspond à la valeur égale au sens féminin signifiant une assemblée un regroupement.

 

Le Gaon Rabbi ‘Akiva EIGUER, rapporte que de l’époque du Ba’al Ha-Tourim (époque médiévale), les chrétiens (sans Torah) multipliaient toutes sortes de tentatives afin d’endoctriner les juifs à reconnaître que la religion chrétienne était la vraie religion.

 

Le Ba’al Ha-Tourim veut donc répondre à leur sottise à partir des propres paroles de la Torah. Indiquant que le texte ici parle bien du faux prophète des églises destiner à séduire Israël à les détourné pour servir d’autres dieux. Autrement dit à aller pratiquer une autre religion Or les mots « au milieu de toi un prophète  indique bien le faux prophète que Dieu envoie pour savoir si on l’aime ou pas car si on est dans un endroit pareil c’est qu’on ne l’aime pas réellement. Car ce prophète chrétien est un anti Torah qui suit les lois de la nature du monde des  nations  un antisémite en puissance

 

Les mots forts employés par le Ba’al Ha Tourim expriment une réalité très puissante .

 

Mais alors la bonne question? Est-ce Dieu qui l’envoie?

 

 

 

Le principe du libre arbitre selon lequel l’homme a obtenu l’autonomie quant au choix entre le bien et le mal.

 

La vie humaine a un sens d’un degré spirituelle dont nous en voyons qu’une infime petite partie.

Nos actes ne sont pas prédéterminés par notre nature mais sont le produit de notre volonté, faisant de nous de véritable partenaire de Dieu dans l’évolution et le développement continu du monde.

 

 

 

Le mal vient-il de Dieu?

L’a-t-il crée?

Peut-il y avoir du mal dans l’oeuvre de Dieu?

 

Jérémie lamentations 3:37,38.

Qui dira qu’une chose arrive sans que le Seigneur l’ait ordonnée!

Job:2:10.

Quoi! nous recevons de Dieu le bien et nous recevrions pas aussi le mal!

Esaïe 45:7.

Je forme la lumière et je crée les ténèbres. je donne la prospérité et je crée l’adversité Moi l’Eternel je fais toutes ces choses!

Amos: 3:6.

Arrive t’il un malheur dans une ville sans que l’Eternel en soi l’auteur?

Jérémie: 32:42.
De même que je fais venir sur ce peuple tous les grands malheurs de même je ferai venir le bien que je leur promets.

 

Et dans notre lecture de la haftarah Esaïe 54

J’ai aussi créé le destructeur qui cause les dégâts.

 

Selon les paroles de nos Sages « Aucun malheur ne descend du ciel ».

En fait il y a du mal qui descend du ciel quand c’est un mal qui cache un bien! Mais  qui ne dépendra que de nos choix c’est la raison de notre libre arbitre.

 

Les malédictions qui nous arrivent dépendent de nous et lorsque l’on surmonte ces épreuves  celle-i disparaissent car la finalité ayant abouti désormais nous  avons un nouvel état de conscience.

 

Dans une traduction Araméenne  le mot « malédiction »  traduit comme pour dire dans le sens de la phrase:

 

« Voyez, je vous donne aujourd’hui la bénédiction et « la malédiction = la transmutation ». Le sens malédiction veut dire transmuter.

 

Comme voulant encore nous dire que l’on a le choix de détourner la malédiction. Ce qui change la perception du texte.

Dieu nous a donné l’option et la capacité de transformer ce qui a priori doit être changé en nous.

 

Notre état de galouth, d’errance sans Dieu sur cette terre, et un état physique et spirituel, une solitude absolue.

L’âme solitaire loin de son créateur cherche et cherche son Père  inlassablement l’âme désespère, cherche à rentrer en contact avec  Dieu. L’âme ne prend aucun plaisir dans ce monde son seul espoir ressentir la présence de Son Dieu.

Notre exil est un voile qui déforme la vision intérieure et nous empêche de réaliser vite ce besoin de Dieu,  c’est parfois par le mal que nous est donnée la vision du bien.

 

Ce mal nous ouvre la vision. La parasha Rée veut dire: Regardez ou voyez .

Notre âme prend plaisir à vivre dans notre corps quand nous décidons de vivre selon les prescriptions de Dieu.

 

 

Il existe une science médicale nommée l’iridologie qui permet de donner un diagnostic précis de notre état de santé. Cette science est très très intéressante mais n’est pas vraiment exploitée certainement pour des raisons qui ne rapportent pas assez d’argent dans les caisses.

 

Cette science est l’une des plus anciennes, des manuscrits ayant été retrouvé depuis des siècles avant J-C  peut-être même d’y il a plus de 3000 ans. On était retrouvé des manuscrits du temps de Pharaon en Israël, en Egypte, en Grèce. Cette science s’appuie sur des schémas établis sur ses anciens manuscrits et a révélé avec la technologie d’aujourd’hui l’exactitude et la précision parfaite de ces schémas.

 

L’iridologie consiste par l’analyse de l’oeil en regardant de très près tous les vaisseaux, canaux, irrigation, couleurs, forme, déplacements, de savoir si notre corps est en bonne santé, ces schémas placent chaque partie du corps à un endroit précis de l’oeil qui permet de voir tous les organes du corps avec précision, coeur, estomac, foie, sang, articulations, diabète, etc…

La science rapporte aussi que l’iris de l’oeil serai un moyen à l’âme d’extérioriser son état.

Il y a Dieu qui nous parle et aussi notre âme qui tente de nous répondre.

Si notre oeil décrit notre état de santé c’est pour que notre âme décrive notre état spirituel.

 

Luc 11:34.

Ton oeil est la lampe de ton corps. Lorsque ton oeil est en bon état, tout ton corps est éclairé; mais lorsque ton oeil est en mauvais état, ton corps est dans les ténèbres.

 

 

 

 

Moïse dit au peuple; vous êtes les enfants de Dieu vous êtes chacun l’enfant comme l’unique de Dieu. La prunelle de ses yeux. Car nous somme Un par le corps de Yeshoua uni à lui nous devenons une seule chaire une seule âme.  Chaque enfant de Dieu est précieux pour Dieu.  Il nous veux unique et c’est pour cela qu’Il nous distingue des autres en ne nous mettant pas sous le joug des lois du monde.

 

Le peuple de Dieu n’est pas géré de la même façon que les autres personnes du monde.

Il n’existe pas de voie intermédiaire pour les enfants de Dieu la voie de la Torah est le seul unique lien qui nous rattache à Dieu.

 

Depuis ce monde nous n’avons que ce choix à faire car le Messie Yeshoua a tout accompli sur le bois nous n’avons juste qu’à croire qu’Il est le sauveur et choisir que sa loi soit  notre épreuve d’Amour.

Les nations ont été éprouver et elles ont suivi le faux prophète et sont maintenant sous la malédiction. Les enfants de Dieu et particulièrement la majorité des juifs ne l’ont pas suivi car leurs yeux plongés dans la Torah les ont éclairés de  cette épreuve.

 

 

Oui Dieu a permis qu’il y est un faux messie chrétien afin de nous éprouver, Il  a permis qu’il y est de la nourriture interdite à manger car il nous éprouve pour savoir si on l’aime.

 

Yeshoua ne peut vivre qu’avec son peuple dans l’accomplissement des lois. Oui Yeshoua ne mangeait pas de porc, oui Yeshoua ne mangeait pas de nourriture que la loi interdit, oui Yeshoua ne mangeait pas de sang, oui Yeshoua faisait Shabbat, Oui Yeshoua faisait les fêtes bibliques (fêtes juives).

 

Cette parasha pour nous ouvrir les yeux sur ses simples remarques la bénédiction et la malédiction dépende de nos choix

Tout ce qui est mal doit être transformé en bien.

 

 

 

Celui qui aujourd’hui qu’elle soit sa situation difficile  a le choix de transformer le mal!

Tout le monde peut s’être trompé et avoir cru que le messie enseigne l’abolition des lois. Mais Il veut nous consoler et attend  ses enfants et dès qu’un seul de ses petits revient vers lui les malédictions se transmute en bénédiction.

 

 

La parasha se termine sur la célébration de la vie, les bénédictions promises à ceux qui ont surmonté les épreuves de l’amour.

 

 

La bénédiction sur ceux qui apportent leur dîme pour se garantir de réjouissance dans l’assemblée lors des fêtes de joie.

 

Car Dieu nous béniras dans tous ce que nous entreprenons.

 

Puissions-nous voir ce qui est caché afin que nous changions le mal, par nos choix de revenir à ce qui été écrit au commencement pour que Dieu change la malédiction en bénédiction sur nos familles et sur nous.

 

 

Shabbat shalom;.

L.B

 

Lecture de la parasha: Deutéronome: Chapitre: 11 verset 26  à chapitre 16 verset 17.

Lecture de la haftarah: Esaïe: Chapitre: 54 verset 11 à chapitre 55 verset 5.

Lecture messianique: 1 Corinthiens: 5: 9 à13.  1 Jean: 4: 1 à 6.

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article