Parasha Chemini du samedi 18 avril 2020.

Publié le 17 Avril 2020

Parasha Chemini du samedi 18 avril 2020.

C’est le temps du changement.

 

 

La parasha Chemini qui veut dire huitième : huitième jour.

D’un point de vue biblique le huitième jour n’existe pas, Dieu créa le monde en sept jours, il n’existe pas de huitième jour.

Huitième jour c’est au-delà de ce que l’on vit, c’est une dimension très spirituelle comme la circoncision faite au huitième jour, ou le huitième jour de fête de Pessah ou de Souccot; c’est une finalité un aboutissement qui nous dépasse.

C’est dépasser nos limites, sortir de nos habitudes, aller plus loin dans la connaissance, s’approcher plus de Dieu.

Chemini vient nous dire: poussons nos limites pour atteindre une dimension pas encore explorée, une dimension jamais atteinte, aller défier nos convictions les plus engagées; envisager ce qui n’était pas encore envisageable. Entrer dans la vision de Dieu.

 

Cette parasha vient aussi nous dire attention, il y a des limites quand même?

 

Lors de l’inauguration du tabernacle les fils d’Aaron Nadav et Avihou qui étaient chargés du service des encens,  le plus haut service devant l’autel, moururent quand ils apportèrent un encens que Dieu n’avait pas demandé.

 

A ce stade la parasha donne deux interdits et c’est là que la loi commence pour le peuple.

Premièrement il est interdit de boire de l’alcool quand on prie devant Dieu.

 

Deuxièmement Il donne une liste d’aliments qui sont consommables, et ceux non consommables pour le peuple de Dieu.

 

Faire la distinction d’après les ordres de Moïse;

Les animaux qui sont à la fois ruminants et ont les sabots fendus, sont mangeables, suivi de la liste des non mangeables,

Les poissons uniquement ceux qui ont des nageoires et des écailles, pas d’oiseaux, certains insectes etc;(lire la liste).

 

Ces interdictions  sont importantes car Dieu a dit par rapport à ces  prescriptions:

Je veut être sanctifié par ceux qui m’approchent et glorifié à la face de tout le peuple.

 

A partir de là ont voit qui est qui?

 

Celui qui veut glorifier Dieu ou celui qui s’en fout et fait ce qu’il veut.

 

 

 

 

Pourquoi Dieu n’a pas accepté l’encens des fils d’Aaron?

 

 

L’encens est l’équivalent à la prière.

L’autel des parfums a été remplacé par nos prières!

 

 

L’encens c’est le sceptre du Messie car il est composé avec les cendres de l’holocauste pour le pardon des péchés du peuple.

 

On pourrait dire alors pourquoi Dieu n’a pas agrée les prières de ceux qui prient et qui jeune?

 

50% de la population mondiale prie DIEU, mais aujourd’hui il semble que Dieu  n’agréér plus certaines prières, la pandémie ravage les croyants et les non croyants.

 

 

 

 

Les parfums des fils d’Aaron n’ont pas été agréés, mais le parfum de Myriam de Bethanie a été accepter par Yeshoua.

Elle a pris  son parfum elle l’a versé sur la tête de Yeshoua, oignit ses pieds et les essuyèrent avec ses cheveux, alors qu’elle était une pécheresse;

Aussi Juda qui voulut s’interposer pour son geste, lui mourut mais pas Myriam;

 

Ce qui nous fait comprendre que ce n’est pas celui qui est important  haut placé sur la chaire ou celui qui a une grande fonction  qui est agréable à Dieu.

 

Mais bien bien celui qui s’humilie,  et qui fait la volonté de Dieu.

Dieu hait la perversité du coeur et sa ruine sera certaine.

 

Dieu hait 7 choses?

1 Les yeux hautains.

2 La langue menteuse.
3 Les mains qui répandent le sang innocent.
4  Le coeur qui méditent des projets iniques.
5 Les pieds qui se hâtent de courir vers le mal.

6 Le faux témoin qui dit des mensonges.
7 Celui qui conteste avec la Torah.

 

Ce que Dieu aime c’est celui qui se soumet humblement, celui qui annonce la vérité, celui qui annonce Yeshoua,  celui qui ne détourne pas l’enseignement, celui qui se détourne des interdits, celui qui atteste que la loi est bonne, celui qui aime la Torah.

 

 

 

Chemini nous invite au dépassement à aller vers ce que l’on a toujours repoussé, ce qui nous déplaît ce qui ne nous arrange pas.

 

 

Il y a d’un côté ceux qui croient qu’en la Torah et il y a ceux qui croient qu’au Messie.

 

Mais il y a un pont, une passerelle qui permet le passage pour se rencontrer;

Un pont de convergence pour unir nos connaissances.

 

Le pont messianique c’est le pont ou se rencontre le Messie Yeshoua et la Torah.

 

 

 

 

Cette parasha chemini c’est  le dépassement de soi le dépassement de ce que l’on ne connaît pas, s’ouvrir à la huitième dimension, Pessah nous a donner  la liberté  de sortir de nos habitudes religieuses pour aller vers ce que l’on ne connaît pas.

Accepter la vision messianique qui donne un coeur simple, un coeur soumis,  un coeur qui pleure un coeur, qui accepte de s’être trompé dans son parcours spirituel, un coeur qui se détourne de ses convenances, un coeur qui se tourne vers Yeshoua en pleurant comme cette femme Myraim de Bethanie  qui pleurant en priant devant Yeshoua, cette Myriam qui s’est vue dans son péché  car son coeur s’est rempli de reconnaissance. C’est cela la prière que Dieu agréait la prière de reconnaissance.

 

Les deux textes de la parasha confirment de l’un Ouzza (Uzza) toucha l’arche et mourut. S’est-il cru indispensable?

Dieu ne lui avait pas demandé de faire ça.

 

Puis David quand il vit l’arche se mit à danser devant tout le peuple car il dit: je veux m’humilier et me faire tout petit devant les servantes et devant tout le peuple, il était roi mais il voulait se montrer simple comme quand il était un simple berger?

David est sorti de ses limites de Roi il s’est rendu humble de coeur. Et cela plut à L’Eternel.

 

 

Le monde est en deuil, Dieu seul peut nous consoler et entendre nos prières et arrêter définitivement cette pandémie.

Le monde a besoin de changement les religions fermées n’ont pas apporté des réponses aux 50 % de personnes vivant dans le monde qui ne prient jamais  car ces gens n’ont pas été convaincues des religions.

 

La vérité c’est Yeshoua la vérité c’est la Torah.

 

Dieu nous a donné rendez-vous sur le pont messianique là où  la dimension jamais atteinte s’ouvre  pour tout le monde.

 

C’est l’heure du changement.

Le seul plaisir que Dieu attend de nous c’est une prière qui dégage un bon parfum  car il se délecte  de cette odeur.

Le parfum qui était apporté sur l’autel nous apprend qu’il était composé de 11 ingrédients  et mélangé avec la cendre de l’holocauste.

La cendre de l’holocauste c’est le messie Yeshoua assemblé avec ses 11 attributs car 10 de ces ingrédients sentaient mauvais mais le onzième quand il était rajouté avait le pouvoir puissant de rendre le parfum très agréable.  Car l’Esprit du Tout Puissant a le pouvoir de changer le mal qui vit en nous pour le rendre bon. C’est ce que cache la prière de l’encens (la Ketoret) qui combat le mal.

La vraie prière composée des attributs de Dieu a le pouvoir sur la maladie, les échecs, les calamités.

 

 

C’est pourquoi il ne faut pas prier au nom d’un messie que Dieu n’agrée pas   car une prière d’un feu étranger apporte la mort.

 

Si maintenant c’est le temps du changement c’est le temps de se surpasser, c’est le temps que Dieu envoie sur la terre pour que l’on vienne avec un coeur simple plonger ses regards dans toute la bible et chercher la véritable raison de cette panique mondiale; C’est le temps de réunir sa bible entière se soumettre à l’enseignement des lois que Dieu avait donné à Moïse car c’est cela que Dieu attend de ses enfants.

Car il a Dit c’est les commandements de la loi qui sanctifie son peuple et dit: je veux être sanctifier par mon peuple.Je veut que mon peuple s’humilie reconnaisse ma gloire en suivant mes lois.

 

 

 

C’est l’heure de s’avancer sur l’enseignement messianique le seul enseignement qui fait le pont entre Yeshoua et La Torah. Celui qui est humble de coeur reçoit Yeshoua.

 

 

Shabbat shalom

L.B

 

Lecture de la parasha: Lévitique: Chapitre 9 verset 1 à chapitre 11 verset 47.

Lecture de la haftarah: 2 Samuel: Chapitre  6 verset 10 à 7: 17. Ou 6: 1 à 19.

Lecture messianique: Actes: 5: 1 à 11. 2 Corinthiens: 6: 14,à 7: 1.

1 Pierre: 1: 14 à 16. Jean: 12: 1 à 11.

 

 

 

Cette semaine double parasha :
Tazria et Metsora:
Lire des deux partions:
 
Tazria
Dimanche:12/1.13/5.
Lundi:13/6,17.
Mardi:13/18,23.
Mercredi:13/24,28.
Jeudi:13/19,39.
Vendredi:13/40,54. 13/55,59.
 
Metsora
Dimanche:14/1,12.
Lundi:14/13,,20.
Mardi:14/21,32.
Mercredi:14/33,53.
Jeudi:14/54,15/15.
Vendredi:15/16,28. 15/29,33.
 
Bonne semaine
Shavoua tov.

 

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article