Parasha ki Tissa du samedi 14 mars 2020.

Publié le 13 Mars 2020

Parasha ki Tissa du samedi 14 mars 2020.

La contamination!

 

 

La parasha de cette semaine c’est Ki Tissa qui veut dire « lorsque tu prendras ».

La parasha Ki tissa c’est la parasha du veau d’or, et la haftarah qui la combine c’est les dieux de Baals que le prophète Élie tente de dénoncer.

Ce qu’il y a en commun entre ces deux lectures c’est la passivité des dirigeants qui sont censés protéger le peuple, d’un côté Aaron censé garder le peuple durant l’absence de Moïse et de l’autre c’est le Roi Achab aussi censé garder le peuple.

Aaron par une certaine passivité s’est vu entrainé a écouté les audacieux qui croient savoir, et Achab par une grande passivité s’est laissé embobiner par Jézabel l’influente qui voulait tué tous les vrais prophètes de Dieu.

 

La passivité peut entrainer la somnolence spirituelle, ce laissé endormir par les prêches des soit-disant ceux qui savent ceux qui parlent avec conviction, elles les bercent de leurs paroles soporifiques capables  d’endormir  d’un sommeil si profond tous leurs fidèles.

Ainsi atteint l’ennemi peut travailler tranquille pour détruire toutes les défenses immunitaires et contaminer le croyant qui a son tour contamine les autres.

 

Élie c’est le symbole de celui qui veut annoncer les paroles que Dieu lui demande de dire, mais il se heurte avec le pouvoir des grands qui sont déjà installé dans les grandes assemblées (et les moins grandes aussi). Il veut dénoncer les baals et les astartés mais le peuple atteint de cette passivité  est comme immobilisé par ce qu’il a entendu prêcher des centaines et des centaines de fois par son prédicateur.

 

En revenant à la parasha Dieu demande un recensement et une participation individuelle. Il renouvelle l’exigence du shabbat et les fêtes juives, par les tables de la loi.

Cette indication nous révèle que Dieu veut se faire connaitre individuellement en chacun de nous contrairement à la parasha de la semaine dernière où Dieu se cachait, maintenant Moïse lui demande de se révéler car le peuple est faible et se laisse séduire par le dernier qui a parler sans se demander si c’est Dieu qui l’envoie.

 

Dieu se révèle par ses attributs!

La foi n’est pas passive elle est dynamique et c’est par elle que s’opère la réparation, c’est elle qui oeuvre à préparer le monde au dévoilement de Dieu.

 

On se demande mais c’est quoi ces attributs? C’est des Noms? C’est des comportements? C’est des forces? C’est des qualités?

 

Les attributs de Dieu sont les mystères de la création, la brissure  (séparation) qu’il y a eu entre Dieu et ses créatures, alors Dieu a voulu créer un monde pour que ses créatures puissent revenir et récréé l’unité avec Lui. Pour ce faire il avait prévu des lois de sainteté puis ces lois sont devenu Torah, qui ordonnaient des sacrifices chaque année, mais Dieu ayant prévu que le monde se diviserait il envoya son Fils Yeshoua pour l’expiation des péchés qui serait valable une fois pour toute.

 

Ces attributs c’est comme un arbre qui contient tout de Dieu un arbre qui forme l’unité que nous devons cultiver et arroser de l’eau de la Torah.

 

 

Toutes ses théories ne nous servent que si réellement nous voulons connaître Dieu car la réparation universelle se base sur les fondements simples de la Torah, accessible à tous, la connaissance se rend admissible au plus petit, car   Dieu s’est le souffle de la  Torah et s’est le souffle de Yeshoua pour nous ouvrir l’accès par la simplicité de la foi qui opère seule à la réparation des attributs pour retrouver l’unité avec Dieu.

 

Dieu c’est révéler à Moïse, il devint rayonnant et devait porter un voile quand il se présentait devant le peuple et il l’enlevait lorsqu’il était devant l’Eternel.

 

Ce qui nous révèle que Moïse était revêtu des attributs de Dieu, il avait revêtu le vêtement de gloire qui est réservé à ceux qui sont revenu vers Dieu et qui ont achevé leur perfection avec les attributs au complet et forme ainsi l’unité avec Dieu.

 

Mais par le pacte de la Torah L’Eternel a renouvelé l’alliance afin que toutes les nations du monde viennent se greffer sur la Torah d’Israël par le Messie Yeshoua. C’est par ce pacte de réconciliation que tous on part a Lui.

 

Yeshoua ayant aussi été transfiguré.   

Mathieu 17:2,8.

Yeshoua fut transfiguré devant eux; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici, Moïse et Elie leur apparurent, s'entretenant avec lui. Pierre, prenant la parole, dit à Yeshoua: Seigneur, il est bon que nous soyons ici; si tu le veux, je dresserai ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie. Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles: « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection: écoutez-le! » Lorsqu'ils entendirent cette voix, les disciples tombèrent sur leur face, et furent saisis d'une grande frayeur. Mais Yeshoua, s'approchant, les toucha, et dit: Levez-vous, n'ayez pas peur! Ils levèrent les yeux, et ne virent que Yeshoua seul.

               ———————————————————

 

Cette transfiguration c’est le voile que nous portons pour paraître devant Dieu, ce voile c’est Yeshoua car c’est à travers lui que nous  pouvons prier et parler à Dieu sans mourir, car le voile du temple  à Pessah c’est déchiré pour nous donner accès à Dieu.

 

C’est par ce dévoilement qui nous transfigure que nous  parvenons à la  possibilité de la réparation de notre âme.

 

Par le Messie nous ne sommes pas tenus d’avoir toute la connaissance et la science universelle, nous sommes tenus d’avoir la foi par la pratique des shabbat des fêtes  car c’est  par cela que les attributs de Dieu se dévoilent car Yeshoua à l’heure de sa mort à déchirer le voile de la connaissance et nous adonné accès à la connaissance par les actes sans comprendre le sens universel.

C’est pourquoi le pacte avec Yeshoua devient accessible à tous le monde érudit ou simple d’esprit!

 

Cette parasha du veau d’or vient à point nommé pour nous dire de sortir de ces Babylones chrétiennes qui ont fait un veau d’or de leur messie, Ils ont fait taire ceux qui parlent de Torah; ils tuent les porteurs de Torah, ils ont fait ce qui est contre nature en se prosternant devant un messie qui aurait renié sa propre Torah. Abomination devant Dieu que de prétendre que Son fils  a annulé sa Torah.

Ce veau d’or c’est propager comme un virus qui atteint les faibles, il détruit la fonction vitale de la conscience, il s’attaque au développement de l’Esprit ou du souffle du Messie comme pour dire c’est par la fonction respiratoire que je vais attaquer.

 

Ce veau d’or d’Aaron avait comme une couronne entre les deux cornes, comme ceux qu’il y avait en Egypte et comme ce coronavirus qui est un virus avec une couronne.

 

 

Dieu est un Dieu jaloux il punit  l’iniquité (sans Torah).

Dieu a donné un pacte au monde c’est la soumission aux shabbat et aux fêtes par la connaissance de Yeshoua.

 

Comment les juifs peuvent-ils connaitre le Messie si vous leurs présentez un Messie sans Torah?

C’était de la responsabilité de l’église que de faire connaitre Yeshoua aux juifs!

 

Injure devant Dieu, injure pour les juifs.

Le monde chrétien a injurié le Messie le monde chrétien à injurié Dieu.

Car le Messie Yeshoua c’est aussi pour les juifs ?

 

Injure pour le simple croyant païen qui vient chercher Dieu et à qui on lui présente un veau d’or !

 

Le monde se meurt d’avoir remplacé Dieu.

Mais Yeshoua nous tend ses mains pour nous pardonner.

 

La contamination est un fléau injuste, mais l’heure arrive ou il faut se rendre à l’évidence Dieu est en colère.

Repentons-nous tous car tous nous avons péché nous tous d’une manière ou d’une autre nous avons bâti un autel pour notre veau d’or.

 

Préparons notre téchouva  en organisant pour la première fois pour certain la fête de Pessah qui vient bientôt comme pour accueillir notre Sauveur.

Car ainsi on honorera le véritable Messie Yeshoua.

Ainsi l’unité entre les juifs et les païens pourra se  rétablir et nous unir pour l’Amour de Dieu.

 

Que Dieu nous vient en aide, et que son souffle nous guérisse!

 

 

Parasha du samedi  14 mars 2020. Parasha Ki tissa : 21.

 

Lecture de la parasha : Exode : Chapitre 30 verset 11 à chapitre 34 verset 35.

Lecture de la haftarah :  1 Rois : Chapitre 18 verset 20 à 39.

Lecture messianique : Marc : Chapitre 9 verset  1 à 13. Actes :Chapitre 7 verset 35 à 42.

 

 

Lecture des portions pour la semaine qui vient avec la parasha vayakhel.

Version hébraïque.

Exode.

Dimanche:35:1,20.

Lundi:35:21,29.

Mardi:35:30,36:7.

Mercredi:36:8,19.

Jeudi: 36:20,37:16.

Vendredi:37:17, 29. Et 38:1,20.

 

Shabbat shalom.

L.B

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article