Parasha 2: Noé; du samedi 2 novembre 2019.

Publié le 1 Novembre 2019

Parasha 2: Noé; du samedi 2 novembre 2019.

Embarquement immédiat !

 

La parasha Noé nous embarque dans la soute de notre histoire.

Dans l’histoire de Noé, Dieu qui avait créé toute cette terre décide après 10 générations qu’il fallait l’effacer de l’univers. Car la terre était dévastée par les vols, les violences, les débauches, sexuelles. Seul Noé fut trouvé juste (tsadik) n’avait pas succombé aux tentations du mal.

Dieu dit à Noé construit une arche selon les indications que je te donne, puis tu entreras avec ta femme, tes trois fils et leur femme et les animaux mâles et femelles selon leurs espèces. Prends la nourriture pour chacun, car je vais amener le déluge pour détruire toute chair animé d’un souffle vivant. Car je veux établir une alliance avec toi qui aura pour signe l’arc-en-ciel.

 

ARCHE se dit en hébreu TÉVA  qui veut dire MOTS. La valeur  numérique hébraïque  correspond à la même valeur dans son analyse de sens a « les mots du livre secret ».

 

Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'homme. 

 

L’interprétation  du texte donne qu’au temps où nous verrons le monde qui devrait être une époque censée vivre bien, mais que  la violence, la débauche sexuelle permissive, les vols seront courants sera le temps de l’avènement du Fils de l’homme, mais que seul ce qui seront justes  ceux-là recevront les mots du livre caché.

 

Le livre caché en premier c’est  la Torah c’est le livre qui ne peut se comprendre qu’avec l’aide de la Ruach ha Kodesh l’Esprit de Dieu qui se dévoile à ceux qui cherchent Dieu pour l’intérêt de Dieu. Mais il y aura un autre temps  celui qui s’approche de la fin ou se dévoilera le livre  des mots qui est resté caché comme l’atteste le livre de Daniel.

Le livre caché  n’a pour but que de révéler le Messie ROI DU MONDE afin qu’on puisse le reconnaitre parmi le trouble et la confusion qui régnera. Le livre caché sera accessible à la seule condition d’être animé d’un coeur uni a Dieu. C’est pour cela que les prophéties tentent de nous informer que nous devons nous défaire de tous nos préjugés  et sortir de nos limites car Dieu en ce temps libérera les mots du livre caché.

Ce livre caché c‘est le livre des profondeurs le livre que nous ne pouvons pas décoder tout seul mais seulement si nous sommes deux avec Dieu.  Car le livre de la connaissance va révéler le Messie Roi celui qui doit venir.

Car pour ceux qui croient en Yeshoua nous a été révélé le Messie Yeshoua fils de Dieu le sacrifice, mais celui qui est prophétisé c’est le Messie Roi du monde.

 

Le projet de Dieu pour les humains décrit l’histoire de Noé.

Noé c’est la construction de l’être humain.

 

Les eaux du déluge c’est les eaux de la connaissance, une immersion dans les profondeurs de la connaissance de la Torah.

Quant au mot « eau » en hébreu désigne le tsadik ( le sage) ou l’être régénéré. Comme Noé fut déclaré le tsadik de cette génération qui dans le déluge fut protéger ainsi que ceux qui l’ont suivi a la symbolique de l’homme ayant bien accompli son périple terrestre.

Noé construit son arche devient le modèle pour tous les êtres humains.

Construire notre arche intérieure.

Dieu nous a créés à son image nous possédons les étincelles divines. Il est en nous.

Cette partie Divine devrait être notre plus grand trésor, vivre pour la garder et la protéger des tentations du mal continuellement.

 

Mais le rappel de cette parasha c’est que l’on reste insouciant à la réalité de ce trésor,  réaliser que Dieu a mis une partie de Lui en nous devrait nous bouleverser et nous rendre reconnaissant.

 

La révélation donnée pour la parasha de Noé c’est de protéger le Sefer Torah qui est en nous.

Comme Moïse qui fut sauvé des eaux du Nil, il fut protéger dans sa petite arche, son panier fabriquer étanche comme l’arche; Moïse représentant de la Torah qui fut cachée dans la petite arche.

 

Le Sefer Torah est comme un arbre qui doit faire éclore son fruit.

Ce trésor caché dans le Sefer Torah c’est le Messie Yeshoua qui est descendu dans les profondeurs de nos ténèbres afin de nous délivrer de notre captivité. Dans notre prison il  a mis sa lumière qui a donné vie à la semence de  l’arbre.

 

L’arbre de vie c’est l’Eternel qui l’a planté, tout se forme à partir de cet arbre. L’homme est appelé « le petit arbre » en hébreu . La rencontre avec le grand arbre de vie,  produit la greffe, ce qui est inférieur se mêle avec ce qui est supérieur ce qui permet à l’Esprit du Messie de circuler, et faire de nous l’image de Noé le tsadik.

 

 

Quand depuis les profondeurs de nos ténèbres  Yeshoua le Sefer Torah s’est découvert, ce trésor en nous c’est ouvert, faisant le murissement des fruits qui éclos comme les fruits de l’Esprit qui durant toute la vie nous montre les changements de notre coeur. Celui qui volait ne vole plus, celui qui était violent devient doux comme un agneau, celui qui vivait dans la débauche se range, celui qui avait une vie dans le désordre s’équilibre, celui qui était orgueilleux devient humble, celui qui était moqueur devient admiratif, etc…

 

Comme Noé construisons notre vie en préservant ce qui est le plus précieux de notre vie.

Le Sefer Torah qui en s’ouvrant découvre le Messie Yeshoua.

 

Cette parasha pour nous donné de comprendre que  durant tout notre périple sur terre on doit protéger le trésor qui comme un coffre l’arche quand elle s’ouvre rayonne de toute sa splendeur et nous régénère. Quand cette union se réalise véritablement elle allume les autres lumignons des âmes encore captives.

Ainsi on aura enfanté et multiplié la terre de nouvelle âme qui formeront le règne du Roi Messie.

En réalisant ses donnés nous ne pouvons que adorer et louer Dieu.

 

Ô Eternel agrée ma prière et vient en moi  prendre toute la place qui te revient, que ma maison soit une maison de louange pour Toi mon Dieu. Cette maison où te réside depuis que tu m’as formé un corps, que ma maison s’étende avec ses cordages  solidement fondés.

Car si je suis tombé je te remercie que ton regard s’est tourné vers moi, celui qui était caché au fond de moi et qui s’est dévoilé est descendu dans les profondeurs de mes ténèbres et m’a sortie de ma prison. Il a ouvert le Sefer Torah de mon arche pour que j’apprenne tes lois et tes commandements.

Car je sais que tu n’as pas épargné les gens pervers de la génération de Noé mais tu as posé un regard sur moi et as fait germer ton salut pour le temps de ma délivrance.

Tu as eu compassion de moi pour me faire revivre car qui est comme toi Roi qui fait mourir et vivre, qui nous remplit de sainteté comme toi.

Tu as fondé le shabbat, et prescrit ses libations pour que j’accomplisse ton temple en moi car tu vis en moi.

Car ce que je veux c’est vivre pour toi et me délecter de tes shabbat pour hériter une gloire éternelle. Je veux le savourer pour mériter la vie avec toi. Je veux me réjouir de ton règne et faire de tes shabbat mes délices, pour que tu puisses vivre en moi comme dans ton sanctuaire de sainteté et  que tu ne m’oublie  jamais. Je veux que mon coeur soit unis à Yeshoua.

Comme pour Noé conduit moi sur ta terre ne me laisse pas partir à la dérive. Rend-moi juste et pur afin que je sois un témoin pour ma génération.

——————————————————————————

 

 

Lecture de la parasha: Genèse: Chapitre 6 verset 9 à chapitre 11 verset 32.

Lecture de la haftarah: Esaïe: Chapitre 54 verset 1 à 10 ( +jusqu’a 55:5).

Lecture messianique: Mathieu: 24 verset 36,44. Luc: 17 verset 26 à 37.

1 Pierre: 3:18,22. 2 Pierre: 2: 2,5.

 

 

Shabbat shalom

 

L.B

  

 

  

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article