Parasha Vayélékh du samedi 5 octobre 2019.

Publié le 4 Octobre 2019

Parasha Vayélékh du samedi 5 octobre 2019.

Soyez fort et courageux.

 

La parasha Vayéléhk commence en disant « Il alla »; Moïse alla vers le peuple leur annoncé que sa mort était proche et qu’il ne serait plus leur guide, car c’est l’Eternel qui marchera lui-même  devant eux. Et Il placera Josué devant eux pour les guider.

 

Alors Moïse appela Josué en présence de tout le peuple et dit: Sois fort et courageux car c’est toi maintenant qui feras entrer le peuple dans le pays de la promesse.

 

Mais Dieu convoqua à part Moïse et Josué pour les prévenir de ce qui arrivera ! Il leur dit « Tandis que tu reposeras avec tes pères, ce peuple se laissera débaucher par l’envie d’autres dieux.  Alors je détournerai ma face d’eux  pour qu’ils soient atteints d’angoisses de maux pour qu’ils comprennent que je ne suis pas là.

 

Et maintenant Moïse écrit les paroles que je vais te donner afin qu’elles servent de témoignages. »

Qu’on l’enseigne aux enfants de bouche-à-bouche afin d’en garder le souvenir.

Quand vivant dans l’abondance et gorgé de délices ils se tournent vers les dieux, alors quand leur viendra l’angoisse et les malheurs ils se rappelleront aux souvenirs de mon alliance.

 

Moïse mis par écrit ce cantique et le confia aux Lévites chargés de garder l’arche sainte.

 

Le jour même Moïse écrivit le cantique sur le parchemin et le fit apprendre aux enfants d’Israël afin que la mémoire éternelle le garde pour toujours.

Il ordonna aux Lévites de prendre le parchemin et de le déposer à coté de l’arche de l’alliance, afin qu’il reste visible et accessible.

 

Moïse fit entendre les paroles à tout le peuple afin qu’il y reste une trace en chacun d’eux après qu’il soit mort;

Car dit-il je sais qu’après ma mort beaucoup dévieront du chemin que Dieu leur avaient tracé.

 

 

Cette parasha situe la période entre la fête de Rosh Hachana et les 10 jours qui vont jusqu’à la fête de Yom Kippour, fête du Grand Pardon (qui aura lieu cette année 8 octobre à la tombée de la nuit et terminera le mercredi 9 octobre au soir. )

Ces 10 jours sont des jours de repentances appelé les jours de pénitence, qui nous rappellent l’arbre du corps spirituel l’arbre de vie qui fut habité par le serpent.

En ce sens durant ses 10 jours chaque jour nous nous confions à Dieu pour rétablir la sainteté, en demandant pardon pour tous nos manquements. Rétablir en nous la couronne de la royauté avec le fondement de l’amour et de la justice, la sagesse et l’intelligence, avec force et justice.

 

 

 

 

Tout cela nous révèle que le temps fut arrivé à cette prophétie car le Messie Yeshoua a continué d’écrire le livre comme une nouvelle alliance.

Moïse nous apprend que le livre n’était pas terminé car il le dispose à coté de l’arche comme pour dire il est en attente de conclusion qui se fera par l’encre du sang du Messie.

 

Moïse a donné la Torah qui fut l’ombre des choses à venir, la loi qui ordonné les sacrifices des animaux chaque année pour le Kippour (Grand pardon) Yeshoua l’a récrit de son sang le sang de la nouvelle alliance.

Yeshoua c’est fait sacrifice.

 

 

Hebreux 9: 11 à 28.

 

Mais le Messie est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang du Messie, qui, par un Esprit Eternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant!

 

Et c'est pour cela qu'il est le médiateur d'une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l'héritage éternel qui leur a été promis. Car là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée. Un testament, en effet, n'est valable qu'en cas de mort, puisqu'il n'a aucune force tant que le testateur vit. Voilà pourquoi c'est avec du sang que même la première alliance fut inaugurée. Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l'eau, de la laine écarlate, et de l'hysope; et il fit l'aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple, en disant: Ceci est le sang de l'alliance que Dieu a ordonnée pour vous. Il fit pareillement l'aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte. Et presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon.

 

Il était donc nécessaire, puisque les images des choses qui sont dans les cieux devaient être purifiées de cette manière, que les choses célestes elles-mêmes le fussent par des sacrifices plus excellents que ceux-là. Car le Messie n'est pas entré dans un sanctuaire fait de main d'homme, en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu. Et ce n'est pas pour s'offrir lui-même plusieurs fois qu'il y est entré, comme le souverain sacrificateur entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger; autrement, il aurait fallu qu'il eût souffert plusieurs fois depuis la création du monde, tandis que maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice. Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement, de même le Messie, qui s'est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l'attendent pour leur salut.

 

Car la lecture de notre haftarah nous dit: Osée 14.

 

Peuple, reviens à l'Eternel, ton Dieu, car tu es tombé par ton iniquité.

 

Apportez avec vous des paroles, Et revenez à l'Eternel. Dites-lui: Pardonne toutes les iniquités, et reçois-nous favorablement! Nous t'offrirons, au lieu de taureaux, l'hommage de nos lèvres(prières).

 

Car le sacrifice de Yeshoua a suffi pour le pardon de nos péchés et nous devons nous souvenir de son pardon nous qui avons suivi le chemin des débauchés en reniant sa Torah au profit d’un messie sans loi.

 

 

 

La parasha vient nous dire aussi

Dieu ayant prévu le temps de la grâce en envoyant Yeshoua porter le message de la loi, c’est ce que nous révèle le titre de la parasha car Vayélèhk qui a pour sens littéraire ; Aller de lieu en lieu.

 

C’est ce que Yeshoua a laissé pour mission  à son peuple d’aller de lieu en lieu proclamer le message de la Torah afin qu’ils  se repentent d’avoir ignoré sa Torah, celle que Dieu a mise en chacun de nous. Car en chaque âme vivante vit la Torah enfouie dans la mémoire ancestrale.

 

 

Dans cette parasha nous est enseignée une  loi qui dit qu’il faut écrire sa propre Torah.

-Le grand maitre Ktav sofer zatsal enseigne que cette mitsva est qu’il faut écrive notre propre histoire avec Dieu  créant  de nous-même notre lien  avec L’Eternel.

 

Et c’est durant ces 10 jours qui sont entre Rosh Hachana et kippour  qu’il faut écrire notre histoire et chercher la volonté de Dieu en cherchant à anéantir notre propre volonté.

 

Cela nous apprend dans cette parasha  que toute la loi a été donné à chaque âme. 

L’homme de sa naissance à sa mort a toute sa vie pour  retrouver l’existence de Dieu qui vit en lui .

 

Moïse c’est très bien exprimer  dans le sens ou il faut que l’homme meurt à lui-même pour retrouver l’Esprit divin qui est en lui. Moïse l’exprime en parlant de Josué qui sera leur guide.

 

La mort de l’être n’est nullement physique dans ce texte mais spirituelle; l’homme doit naître  de corps  puis il doit naitre d’Esprit mais cette naissance est enfantée par la Torah.

 

 

Là se termine la conclusion de vayélékh :

Aller de lieu en lieu, annoncer la vérité avec l’Esprit de Yeshoua  le Messie soyez fort et courageux pour aller annoncer que Yeshoua est sorti du rouleau de la Torah, et qu’il nous commande de marcher par la Torah comme Lui a marché.

 

 

 

-Seigneur je te demande pardon pour toutes mes errances, mes fautes, mes erreurs, mon entêtement a suivre mes émotions, au lieu de suivre mon coeur où tu as déposé le souvenir de ton cantique pour me ramener à toi .

Maintenant Seigneur mon Roi Yeshoua je veut écrire ma vie avec toi, je veux faire de ta volonté ma volonté pour cette année, je veux marcher comme toi tu as marché.

 

 

 

 

 

Lecture de la parasha : Deutéronome : Chapitre 31 verset 1 à 30.

Lecture de la haftarah: Osée : Chapitre 14 verset 2 à 10. Joël: 2:15,27. Michée 7: 18,20.

Lecture messianique: Hébreux: Chapitre 9 verset 1 à 28.

Et Chapitre 13 verset 7 à 15.

Shabbat shalom

 

L.B

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article