Chemini Atseret Simhat Torah 2019.

Publié le 18 Octobre 2019

Chemini Atseret Simhat Torah 2019.

Chemini  Atseret  Simhat Torah !

 

Nous voici terminant la boucle des fêtes avec la septième fête instituée par Dieu. Chemini Atseret, Simhat Torah qui commence dimanche soir 20 octobre juste après la fin Souccot   et se termine le lundi soir ou bien pour ceux qui veulent prolonger le mardi soir 22 octobre.

Samedi 19 octobre il ni a pas de parasha.

 

Les fêtes se terminent pour la saison avec cette fête qui est la fête du huitième jour dans la joie de la Torah.

 

Pour décrire cette fête les sages perpétuent cette petite histoire pour en donner le sens.

« Un grand Roi organisé une grande fête en l’honneur du mariage de Son fils, il invita toutes les princesses et les princes, et tous se réjouir de cette belle fête, les festivités prirent plusieurs jours de préparation, et la fête dura 7 jours, alors le Roi si content de cette fête avec tous les invités dit: Je vous en prie restez encore un jour de plus, je ne veux pas vous quitter ».

 

Un peu à l’image de toutes ces fêtes  que nous venons de vivre nous avons préparé, notre rencontre avec l’Eternité de Dieu, de Rosh Hashana, a kippour puis et  à Souccot la présence divine se  prolonge au Nom de l’amour a Chemini Atseret. Rallonger le plaisir d’être en Dieu.

 

La période de souccot est la proximité avec Dieu  la pluie en témoigne souvent.

Chemini Atseret  Simhat Torah est la plus heureuse des fêtes. Les festivités tournent avec de la musique et l’on danse en communion avec la Torah. La joie est telle que la présence Divine est palpable.

Chemini Atseret  Simhat Torah définit l’union de nos âmes avec le Messie. C’est le mariage de l’âme divine avec le corps du Messie formé par toutes les âmes des croyants.

Dieu au Sinaï a choisi l’humanité comme épouse .

Les fêtes de souccot, Chemini Atseret  Simhat Torat c’est la vision cosmique  de l’union de Dieu avec l’humanité.

 

Cette union se fait par le messie qui fait de son corps l’expiation pour les  péchés de l’humanité si l’homme concède à le reconnaitre il devient corps du messie.

L’union c’est l’intimité avec Dieu, notre âme avec son âme comme le zivoug qui trouve son zivoug; (l’âme soeur).

Cette fête nous fait comprendre que nous serons liés avec Dieu.

Célébrer cette fête c’est un engagement de fidélité comme une épouse qui reste fidèle à son époux  et qui veut faire plaisir à son mari en restant attaché à lui  comme une nouvelle vie plus proche de Dieu.

Dans la symbolique de danser coller avec la Torah ou une bible c’est danser avec le Messie Yeshoua enlacé avec lui.

 

C’est la conclusion de tout notre parcours sur terre. C’est aussi la fin de la lecture de la Torah où nous lisons les derniers chapitres du Deutéronome en commençant tout de suite la lecture du début de la Genèse comme pour dire que le lien se coupe  pas.

 

Cette loyauté entre Dieu s’inscrit comme une conviction après chaque semaine que nous lisons les portions de parasha  que toute l’année biblique nous ne soyons pas séparés de l’unité et l’humanité déjà rachetée reste toujours unie a Dieu.

 

Chemini Atseret Simhat Torah c’est la réparation du monde qui passe par la reconnaissance d’Israël, non pas comme une nation puissante ou intelligente, mais comme celle qui porte le message de la réparation. Car les âmes de l’humanité doivent réaliser ensemble la réparation.

 

Ce tikoun Olam  c’est intégré en soi les révélations par la perception de la réalité que donne la Torah sur l’identité du Messie Yeshoua.

Recevoir par le coeur afin de ne pas intellectualiser la spiritualité de la religion mais par le coeur la certitude que le Messie venue d’Israël se révèle dans la Torah.'

 

Toute la création se constitue en une unité cohérente, elle n’obéit qu’à une seule loi  le dévoilement de l’unité de Dieu par Le Messie Yeshoua.

 

Cette unité absolue du Messie s’exprime à travers l’obligation de se soumettre à la Torah car la Torah exprime l’unicité dans le Messie d’Israël  ce seul lien  à la puissance d’unir toutes nos actions  accomplies de la Torah à l’unité qui unit les âmes  depuis la nuit des temps c’est ce principe qui régit les âmes à Dieu. La réparation du monde implique l’adhésion à Yeshoua régisseur des écrits de la Torah. Ainsi à partir du moment ou un homme est né de nouveau par le Messie Yeshoua  le tikoun  Olam -la réparation du monde amène dans l’humanité l’avancement pour le monde.

 

La réparation d’un homme ou d’une nation nous concerne tous, notre préoccupation de la réparation du monde révèlera l’existence de Yeshoua.

Notre devoir est de faire prendre conscience aux hommes que l’unité  de toute l’humanité c’est Yeshoua le Messie d’Israël. Ce Messie fils de David fera connaitre l’unité aux nations pour que la réparation du monde soit complète lorsque tout s’unira au tikoun complet le mal retournera au bien; mais avant que le tikoun ne soit complet la foi ne sera pas parfaite car les hommes auront cherché un autre messie cependant il écrit: la justice sera la ceinture de ses reins, et la foi l’écharpe de ses flancs.

Ainsi à chaque moment où une âme fait son tikoun et se rapproche d’Israël alors sa foi agit comme la lumière pour le monde et un jour toute  l’humanité sera avec Dieu le but final étant d’être avec notre créateur pour l’éternité.

 

Car cette phase déjà écrite pour l’humanité s’inscrit dans une vision prophétique de la grande victoire.

Mais pour les nations qui ne se sont pas unis à Israël en étant pas dans l’unité des fêtes car elles auront combattu contre Jérusalem seront dans le feu de la Grande guerre (Gog Et Magog).

Les prophéties  de Zacharie associés à Souccot  prédisaient que les nations qui ont empêché que le règne de Yeshoua en dissociant le Messie de la Torah seront exterminé. Tous ceux qui auront été contre Israël.

 

Mais Chemini Atseret c’est la joie pour ceux qui ont été présents.

Ceux qui ont été l’épouse que prophétise Proverbe 31; « Cette (épouse) femme vertueuse qui a fait du bien toute sa vie et non du mal car elle procuré la nourriture et le vêtement de sa maison cette épouse reflet du corps messianique qui a oeuvré pour son Roi. »

Cette femme c’est l’unicité dans le corps messianique.

 

Puissions-nous être nombreux à tisser des vêtements de lin qui habillent ceux qui sont encore nus ceux du dehors;

Unis avec Israël pour connaitre le grand Roi Yeshoua.

 

La fête commence dimanche soir 20 octobre 2019 et se termine le lundi soir et se prolonge jusqu'au mardi soir.

On sort toutes les bibles.

 

 

Prière d’ouverture de la fête.

 

 

 

Barou’h ata Ado-naï Elo-hénou mélè’h haolam chéhé’héyanou vekiyémanou vehiguiyanou lizmane hazé.

 

Béni sois-Tu Éternel notre Dieu, Roi du monde, qui nous a fait vivre, nous a fait exister et nous a fait parvenir à ce moment.

 

 

On partage le vin, prière comme à shabbat 

On parage le pain, prière comme à shabbat 

Sans faire le lavage des mains.

Organiser le repas festif avec musique  et chacun prendra sa bible la serrera sur lui et dansera avec.

 

Les lectures sont:

 

Deutéronome : Chapitre 33 verset 1 à chapitre 34 verset 12. 

Genèse : Chapitre 1 verset 1 à chapitre 2 verset 3.

Josué : Chapitre 1 verset 1 à 18.

 

Apocalypse : Chapitre 22.

Jean : Chapitre 7 verset 37 à 43.

 

Que cette union fasse partie de notre vision afin qu’un jour nous puissions vivre cet état de joie infinie et connaitre le véritable bonheur d’être unis à Dieu pour l’éternité.

Que le Messie Yeshoua se révèle à tous ceux qui le cherchent ! 

 

 

 

 

Bonne fête de Chemini Atseret Simhat Torah

Shabbat shalom

L.B

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article