Parasha du samedi 6 juillet, parasha Korah 38.

Publié le 5 Juillet 2019

Parasha du samedi 6 juillet, parasha Korah 38.

Tout ça c’est pas logique?

 

Notre parasha korah désigne un personnage nommé korah ayant la renommée d’un homme intelligent, de la lignée des lévites chargée de porter l’arche, cousin de Moïse et Aaron. On pourrait dire un chef religieux.

 

Plusieurs enseignements nous sont formulés à travers le texte !

Le nom korah veut dire « calvitie ». Celui qui a perdu ses cheveux, ou pilosité.

Nous savons que lors de la purification des lévites Moïse a ordonné qu’ils soient rasés de la tête aux pieds. Ce qui leur valut une certaine humiliation, car la chevelure et la barbe donnée à ses hommes honneurs et dignités.  Symbolisant le renoncement à la possession de bien terrestre.

« Poil » correspond à richesse, « rasé » correspond à pauvreté ».

 

 

Tous furent rasés sauf Moïse et Aaron. Car le grand honneur revenait à Aaron sur lequel l’onction devait coulait sur sa tête et sur sa barbe.

 

 

Ainsi korah dut redescendre d’un rang sur l’échelle sociale !

Ce korah le vécu comme une certaine injustice!

Ce qui l’amena à prendre par les sentiments tous ceux qui le vécurent aussi comme une injustice, il a su attirer les râleurs, tous ceux qui ne sont jamais contents! Il fera de certains petits problèmes banals des problèmes cruciaux.

 

Korah est un contestataire il a entrainé avec lui Abirâm, Dathan et On avec lesquels ils ont formé un groupe de révolutionnaires de 250 personnes tous très remonté contre Moïse, qui s’ensuivit de la mort de 14950  personnes.

Ces personnes religieuses ont cherché une logique humaine,

pourquoi c’est Moïse et Aaron qui ont été choisi pour mener tout le peuple?

 

Ils râlaient tellement qu’ils n’ont pu se contenir dans leur propos!

La aussi on comprend que les membres du sanhédrin étant rémunéré pour leurs fonctions, ils avaient peur pour leurs portefeuilles. Ces fonctionnaires recevaient vêtement, nourriture, argent, animal de montures pour leurs déplacements,

 

Moïse reprendra en disant je n’ai pas même accepté quoi que ce soit du peuple nous voyons aussi dans notre haftarah que le prophète Samuel dit je n’ai même pas accepté un âne de votre part.

Comme pour dire, vous donner mais vous donner à contre coeur car vous doutez que je sois un élu de Dieu pour vous guider.

 

 

Alors l’équipe pour arriver  à leurs  fins ils vont utiliser la logique humaine, remettant en cause la Torah, afin de déstabiliser le reste du peuple et faire venir à eux tous ceux qui trouvent toujours quelques choses à redire.

 

Les arguments logiques qu’ils vont argumenter vont laisser perplexes les incrédules !

Il dira à Moïse, la loi que tu nous as ordonnés de pratiquer au sujet de la mezouza  (le petit rouleau de texte de la Torah ) que tu nous as demandé d’accrocher devant notre porte ce n’est pas très logique car nous qui sommes saints faisant partie du sanhédrin nos maisons sont remplies de textes saints, nous n’avons pas besoin de la mezouza, ce n’est pas très logique ce que tu nous dis !

 

Aussi il le reprendra en disant nous qui portons les vêtement bleu du sacerdoce nous n’avons pas besoin de mettre les franges bleu aux 4 coins de nos vêtements!

 

Il a toujours existé  des Korah des personnes qui acceptent les lois logiques de la Torah, par exemple les lois morales : ne pas assassiner, ne pas commettre d'adultère, respecter ses parents, aimer son prochain, donner aux pauvres, etc. Mais dès que des lois dépassant l'entendement humain, c'est la révolte!

 

c’est là que Moïse fut attristé.

 

 

On a envie de dire si on avait ce korah devant nous  et nous avons toujours des korah devant nous!

 

C’est quoi ton problème monsieur korah ? Pourquoi tu contestes ce qui est écrit dans le livre saint.

 

C’est que tu ne comprends pas la logique de Dieu. Tu es un homme religieux qui veut pas perdre son standing !

 

 

 

 

 

Mais le vrai grand problème que vient dénoncer notre parasha à travers Korah c’est que ce qui lui dérange le plus c’est la messianité à venir.

Reprendre Moïse sur la Torah n’est rien d’autre que de refuser que le messie puisse venir d’une autre famille que de sa lignée de lévy fils de Kehath.

Ce que voulait ce Korah c’est prendre la première place pour être l’ancêtre du messie.

Korah a méprisé l’autorité divine.

 

Dieu dit à Moïse: « Que chaque chef de tribu prenne un bâton qui y inscrive son nom et demain matin  vous verrez bien qui est mon élu. »

 

Le matin même le bâton d’Aaron avait fleuri, donné des bourgeons et poussé des amandes;

Alors que les autres bâtons étaient resté des bois morts.

Cet événement confirme avec la guematria

« l’homme que J’aurai élu, son bâton fleurira, ; cette expression a pour valeur 358, soit la Guématria de « Mashiah = 358 » !

 

La contestation de l’ÉLU YESHOUA.

 

On comptera aussi la valeur de « fleur + bourgeon + amande donne 932 qui correspondent  à la même valeur que «  L’arbre de la connaissance du bien et du mal ». Le livre de la loi .

 

Ce rejet de Mashiah compte plus de partisans que d’adepte car Mashiah Yeshoua dans sa lignée de David suscite encore plus de jalousie parmi les peuples du monde.

 

C’est la jalousie qui domine Korah et ses acolytes; C’est cette jalousie qui conduira le monde à mépriser le choix de Dieu qui a Élu son Messie Yeshoua juif.

Le monde cherche un messie à sa ressemblance,  un jésus messie  qui leur dirait; la loi on en a pas besoin puisque vous croyez en moi, des conducteurs religieux qui diraient nous on n’a pas besoin de mettre la mezouza puisqu’on a jésus, nous on n’a pas besoin de porter le vêtement de prière avec les fils aux coins car nous on a jésus. Un jésus sans loi.

 

 

 

La mitsva de cette parasha est de se repentir de toutes formes de jalousie qui pourrait nous entrainer vers un désastre spirituel si on laisse vivre cet esprit jalousie en nous.

Que nous puissions dominer ses jalousies et être rendus saints sans jamais passé par le feu (spirituel) c’est-à-dire par les épreuves. Afin que nous puissions reconnaitre la messianité du Messie Yeshoua qui met en pratique la loi de Moïse.

  

Korah c’et la jalousie incarnée Korah sans cheveux ni barbe avait perdu son autorité spirituelle et son train de vie.

 

Yeshoua le Messie nous met en garde contre ces personnes qui tentent de  mettre l’embrouille; nous ne devons jamais rentrer en conflit exposé avec ces personnes, car si nous tentons de nous justifier nous rentrons dans des discussions folles qui pourraient entrainer ceux qui écoutent où qui lisent,  car c’est pour tendre un piège que l’ennemi prendra un Korah pour attirer les personnes encore jeunes dans la foi ou bien ceux qui sont guidés par des conducteurs pas choisis par Dieu.

Ne participons pas à ces querelles publiques, afin de ne pas faire chuter aucun de ses petits.

 

Jude 1  :14,23

Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades, pour exercer un jugement contre tous, et pour faire rendre compte à tous les impies parmi eux de tous les actes d'impiété qu'ils ont commis et de toutes les paroles injurieuses qu'ont proférées contre lui des pécheurs impies. Ce sont des gens qui murmurent, qui se plaignent de leur sort, qui marchent selon leurs convoitises, qui ont à la bouche des paroles hautaines, qui admirent les personnes par motif d'intérêt.

 

Mais vous, bien-aimés, souvenez-vous des choses annoncées d'avance par les apôtres de notre Seigneur-le Messie Yeshoua. Ils vous disaient qu'au dernier temps il y aurait des moqueurs, marchant selon leurs convoitises impies; ce sont ceux qui provoquent des divisions, hommes sensuels, n'ayant pas l'esprit. Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint-Esprit, maintenez-vous dans l'amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Yeshoua le Messie pour la vie éternelle. Reprenez les uns, ceux qui contestent; sauvez-en d'autres en les arrachant du feu; et pour d'autres encore, ayez une pitié mêlée de crainte, haïssant jusqu'à la tunique souillée par la chair.

 

 

 

 

Lecture de la parasha : Nombres : ChapItre 16 verset 1 à chapitre 18 verset 32.

Lecture de la haftarah : 1 Samuel : Chapitre 11 verset 14 à chapitre 12 verset 22.

Lecture messianique : 2 Timothée : chapitre 2 verset 8 à 21 et Jude 1 à 25.

 

Shabbat shalom

L.B

 

 

Rédigé par Lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article