Parasha Haazinou et la fête de Souccot 2018.

Publié le 21 Septembre 2018

Parasha Haazinou et la fête de Souccot 2018.

De la parasha Haazinou à la fête de  Souccot.

 

Ce dimanche soir 23 septembre 2018 dés la tombée de la nuit commence la fête de Souccot  la sixième fête de l’Eternel.

Mais avant cela samedi c’est la parasha Haazinou qu’il faut essayer de disséquer.

La parsha Haazinou est comme le dernier appel que Dieu envoie à l’humanité. La lecture  commence en disant: Ecoutez cieux je vais parler, et que la terre entende  les paroles de ma bouche.

L’interprétation de ses versets dit:

Voici maintenant je m’apprête à sortir  et l’univers entier va me reconnaitre comme Dieu de tout l’univers.

Car il faut une continuité de l’alliance.

 

Dieu vient prévenir de l’enjeu capital qui se joue à ce moment-là. Ce texte sous-entend ce moment-là comme un moment prophétique qui arrivera obligatoirement. Il donne cette prophétie pour prévenir d’une fin catastrophique  pour ceux qui n’auront pas gardé les saintes paroles de la Torah. Les paroles du cantique de Moïse qui confirme que le livre de la Torah n’est pas un simple livre des lois mais qu’elle est le principe vital des enfants d’Israël.

Car le peuple de Dieu est la part  du Seigneur  et Jacob est son lot d’héritages. Comme un aigle veuille sur son nid, il plane sur ces jeunes aiglons, déploie ses ailes pour les recueillir, les portes sur ses plumes robustes  pour qu’aucune puissance étrangère ne les domine.

Ces versets se traduisent:
Ainsi comme la Torah veuille sur les enfants d’Israël, elle les protège  et les recueille sous ses  plumes car la Torah les dirige  et les conseils  pour qu’aucune doctrine étrangère ne viennent les endoctriner.

 

Yeshoua nous donne la vie, la Torah nous porte et nous guide toute notre vie.

 

 

La continuité vers la vie éternelle dépend de nous.

Comme une balance d’un côté il y a les fils d’Israël la postérité de Jacob   et ceux-là se reconnaissent car ils se sentent concernés par l’appel de la  Torah. iIs ont en eux un amour pour Israël,  qu’ils soient juifs de naissance ou d’adoption.

 

Et il y a la postérité Esau toujours rebelle à la Torah.

 

Mais les écritures nous disent que tout est déjà écrit alors pourquoi  on peut changer les choses ?

Car ce qui est écrit en vérité c’est que nous devons combattre le mal.

Si la postérité de Jacob se compose des enfants d’Israël en grande parti dispersé  et perdu dans les nations, c’est par Yeshoua qu’ils vont revenir se greffer sur la Torah l’origine de toutes choses. C’est cela qui fera le poids sur la balance  et c’est par Yeshoua que se gagnera la guerre finale.

 

Dieu dit : Ce peuple est la part du Seigneur  et nos ennemis sont une race à part.

C’est  pourquoi cette parasha  nous dit que seul ceux qui auront gardé le cantique de Moïse  auront la victoire sur la vie éternelle.  Ce cantique est un chant de reconnaissance envers la Torah

 

32:7 ……Souvient toi des jours antiques,  médites le calendrier  d’autrefois de chaque siècles  interroges les anciens et  les vieillards  et ils te diront : Lorsque que le Dieu Très Haut donna son héritage à chaque nation, lorsqu’Il partagea la race humaine, il établit les limites des peuples selon la population d’israël, mais la part d’Adonaï était son peuple  Jacob l’héritage qui lui fut échu etc…

 

Le cantique  va garantir la continuité de l’histoire qui scelle les enfants d’Israël à leur  Roi.               

 

Sur ces paroles Il établit l’alliance par ce chant ce  sera la  reconnaissance parmi les peuples  qui seront séparé . Ceux qui ont gardé ce chant de la Torah le chanteront pour la vie éternelle.

 

La parasha se termine en disant oui l’Eternel sauvera son peuple des guerres et des tourments,  ceux qui auront gardé les paroles de la vie (la Torah).

Et finalise sur la mort de Moïse  pour signifier ce temps particulier qui s’arrête  et un temps nouveau qui va commencer.

Là se rejoint la révélation de la fête de Souccot.

 

Souccot est une fête prophétique qui préfigure l’union entre Dieu et nous.

La particularité de cette fête est qu’il faut se fabriquer une cabane pour exprimer la prophétie à venir, faite de branche  pouvant recevoir une table, des chaises et surtout décorer de façon festive.

Souccot c’est l’état d’accomplissement de l’être humain, toute une vie pour être un réceptacle accompli  passé de l’état actif à un monde ou l’on reçoit, l’état de finalité.

 

A souccot on se munit  d’un Loulav représenté par  4 espèces de végétaux  voulant représenter les 4 espèces  de comportement humain.

 

Il y a la branche de Saule: C’est l’homme loin de Dieu.

Il y a la branche de palmier : C’est l’homme qui fait le bien mais comme ça l’arrange sans la Torah.

Il y a la branche de myrte : C’est l’homme qui étudie les écritures de la bible mais ne les mets pas en pratiques car disant la Torah est abolie.

Il y a le fruit du cédrat: C’est l’homme qui étudie la Torah et qui la met en pratique.

 

 

La Souccat représente la Jerusalem qui descend  et les  genres de personnes qui pourront y avoir accès.

Car tous ne seront pas admis dans le sanctuaire de Dieu.

 

Ces démonstrations prophétiques nous enseignent :

Cette fête qui dure sept jours a pour tradition  symbolique que chaque jour un invité y descend.

Ainsi le premier jour c’est Abraham, le deuxième c’est Isaac, le troisième c’est Jacob, le quatrième c’est Moïse,  le cinquième c’est Aaron, le sixième c’est Joseph,  le septième c’est David.

 

Tout ça pour nous révéler qu’à travers  chaque étape nous sommes revêtus des Attributs de Dieu pour qu’en finalité nous soyons  totalement sanctifiés par Yeshoua qui nous couvre de son vêtement blanc le vêtement des noces celui qui nous unit à Dieu pour toujours.

 

Durant l’époque du temple ils apportaient les 70  offrandes  pour le bien à venir du monde afin de prophétiser  sur les nations désunies  qui reviendront vers Israël.  Ces offrandes étaient appelé offrande de Paix.

 

A Rosh Hachana on s’est préparé pour voir Dieu. A Kippour on a cherché  à se rapprocher de Dieu avec le pardon.  A Souccot  on est avec Dieu, c’est l’intimité absolue,  l’amour absolu,  Dieu nous ouvre les portes de son trésor là  personne ne peut plus nous séparer de son Amour car son Amour pour nous  s’ étant consommé nous somme liés avec lui pour l’éternité.

 

Ces démonstrations prophétiques nous apprennent que tous ne seront pas dans le royaume de Dieu s’ils persistent à se rebeller contre la Torah de Dieu.

 

Yeshoua est venu réconcilier les nations avec la Torah, Il est mort  et ressuscité pour nos ouvrir la porte de la maison de Dieu pour nous revêtir du fin lin éclatant  pour réunir la postérité de Jacob.

 

Cette fête de Souccot se fête comme un shabbat  (mais dans la Soucca si on en a pu en faire une).

Elever la coupe de vin, comme à shabbat  se laver les mains, puis le pain comme a shabbat .Le commandement de cette fête c'est qu'il faut prendre tous ces repas dans la soucca,pendant les sept jours si possible. 

Prières:

 

Le partage du vin :

Barou ata Adonai élo hénou mélèr haolam boré péri haguéfen; 

 

Béni sois-tu l'Eternel notre Dieu Roi de l’univers qui a fait sortir le vin de la vigne.

 

Lavage des mains;

Barou ata Adonai élo hénou mélèr haolam acher kidetchanou vetsivotav vetsivanou al netilat yadaiim;

 

Béni sois- tu l’Eternel notre Dieu Roi de l'univers qui nous a sanctifiés par ses commandements et nous a prescrits de nous laver les mains;

 

Le partage du pain ;

Barou ata Adonai élo hénou mélèr haolam hamotsi lé rem min aaretz.

 

Béni sois- tu l'Eternel notre Dieu Roi de l’univers qui a fait sortir le pain de la terre.

 

 

 

 

Entrer dans la cabane (la soucca),la personne désigné pour officier récitera la prière pour la Soucca:

 

Barou ata Adonai élo hénou mélèr haolam acher kidetchanou bemitsvotav vestivanou léchev bassoucah;

 

Béni sois-tu l'Eternel notre Dieu Roi de l'univers qui nous a sanctifiés par ses commandements et nous a ordonné de nous asseoir dans la Soucca.

 

Puis prendra le Loulav entre ses deux mains en serrant les 4 espèces réunit les agiter vers le haut  vers le bas et sur les côtés comme pour les présenter à Dieu. 

Prière du Loulav:

Barou ata Adonai élo hénou mélèr haolam acher kidetchanou bemitsvotav vestivanou al netilat Loulav.

 

Béni sois-tu l’Eternel notre Dieu Roi de l'univers qui nous a sanctifiés par ses commandements et nous a ordonné d’agiter le Loulav.

 

(Tout le monde hommes femmes enfant  s’ ils le veulent peuvent agiter le Loulav).

 

Ces actes sont prophétiques et nous signalent que si nous sommes en train de faire cela c’est que nous ressemblons  à l’espèce du cédrat représentant l’homme qui a compris que la foi se vit par les lois de la Torah.

C’est la finalité du monde terrestre qui s’achèvera par l’union nuptiale qui se célébra à la dernière fête ordonnée par Dieu, la fête de Chemini Atseret la fête du huitième jour dite aussi Simha’ Torah.

 

 

 

La lecture de la parasha est: Deutéronome Chapitre 32 entier.

La lecture des haftarah est: 2 Samuel : Chapitre 22 verset 1 à 51.

La lecture messianique est: Mathieu : Chapitre 25 verset 31 à 46. Apocalypse : Chapitre 3 verset 20 à 22.

 

 

Les lectures de Souccot Sont :

 

Lévitique:  Chapitre 22 verset 26 à Chapitre 23  verset 44.

Nombres: Chapitre 29 verset 12 à16.

zacharie:   Chapitre 14  entier.

 

Jean : Chapitre: 7 et  Apocalypse: Chapitre 22 verset 9 à 21.

 

 

Je souhaite que toutes  les nations éloignées de Dieu reçoivent le message de Souccot afin qu’ils réalisent que la finalité est proche et que les douleurs de la terre ont déjà commencé,   le Seigneur a promis que ceux qui auront gardé le cantique  ils seront garder et qu’ils chanteront ce cantique dans les lieux célestes.

 

Bonne fête

 

 

Shabbat shalom

 

 

L.B

Rédigé par lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article