Parasha du samedi 14 mai 2016.

Publié le 13 Mai 2016

Parasha du samedi 14 mai 2016.

Soyez saints.

Soyez saints car je suis saint moi l’Eternel votre Dieu.

Dans cette parasha il y a tous l’aspect de la vie quotidienne qui nous met face à des défis, être saint signifie avoir l’aptitude à contrôler ses pulsions immédiates, avoir le contrôle de soi dans les actions, paroles ou pensés.

La bible nous enseigne les fruits de l’esprit. L’amour,la joie,la paix,la patience,la bonté,la bienveillance,la foi ,la douceur,la maitrise de soi.

C’est ceux à quoi nous aspirons, mais entre le dire et le faire il y a souvent un fossé.

La maitrise de soi:

Aller au delà de soi, se surpasser pour accomplir ce qui est bien. Dans la vie nous sommes confronter à de nombreuses tentations, la bataille est difficile.

Les pulsions qui nous incite à faire quelque chose de mal sont parfois si puissante qu’il est impossible de résister.

Face aux forces du mal nous ne sommes pas des super-héros, nous n’avons pas des pouvoir sur la matière invisible.

Certains croyants plus attaqué que d’autre culpabilisent de ne pas pourvoir résister à certaines tentations et qui le plus souvent , les pires tentations restent caché, pouvant donner l’apparence que tout va bien à l’extérieur mais à l’intérieur tout va mal.

Perdre le contrôle c’est perdre la connexion avec Dieu et moins se contrôler, moins on pourra prier ou lire la bible.

Dieu a placé la loi devant nous pour nous aider à nous conduire dans le chemin de la sainteté. C’est un bon accès à résister au mal surtout si on à reçu les prescriptions de la loi depuis notre plus jeune âge.

Mais lorsqu’on a grandit loin de la loi et de plus dans une vie de désordre ou de débauche nous sommes esclave de ces pulsions.

Le combat contre ces tentations devient un défi, chaque jours apprendre à résister pas à pas, chaque petite résistance est une victoire la lutte contre le mal commence, ainsi elle affaiblira la racine du mal jusqu’à ne plus exister.

Le grand sage juif Maïmonide disait : « Une seule petite action, même un seul mot, une seule petite pensée à le pouvoir de faire pencher la balance. »

Ainsi la plus petite pensée vers Dieu au moment de la tentation à le pouvoir de la chasser.

Le Rabbi explique que chacune de nos bonnes actions est une puissance dans l’invisible pour que la chose négative s’anéantisse.

Car l’obscurité aussi sinistre soit elle ne résiste pas au plus petit lumignon de lumière qui viendrait l’éclairer.

Car la lumière n’a pas besoin de combattre et de vaincre l’obscurité car la ou la lumière est, l’obscurité n’est plus.

Une petite lumière peut repousser un océan de ténèbres c’est la vision qu’à reçu ce sage.

Dans la réalité de la chose quand la pensée de la tentation du mal arrive, une seule petite pensée tourné vers Dieu peut donner la force de résister.

Lorsque nous résistons à un mauvais de nos penchant l’énergie spirituelle qui à était dégagé remporte sur l’emprise.

Si chaque semaine dans les lectures de la parasha nous tendons nos pensées à vouloir faire le bien, nous repoussons le mal loin de nous, pas à pas nous recevons une compréhension nouvelle sur la torah nous aidant à nous sanctifié.

La volonté a suivre ces lois nous ouvre le chemin de la liberté la parasha commente de s’éloigner de tous les cultes qui idolâtre ,de pratiquer la charité, d’observer le shabbat, d’avoir une moralité sexuelle,l’honnêteté en affaire ,l’honneur,, le caractère sacrée de la vie sont les bases de notre sainteté comme l’a dit le Rabbi le reste n’est que commentaire.

Il y a dans notre conception un capteur puissant capable de s’emparer de nos pensées, c’est les yeux ,c’est pourquoi nos yeux sont des récepteurs que nous devons protéger, car la vision capte et peut emprisonner nos pensées.

Si nous avons des faiblesses, éloignons les images pouvant nous faire tomber dans la tentation des ténèbres.

Mais aussi la vue nous donne une défense puissante, lorsque que le tentateur vient nous séduire tournons notre regard vers le ciel,vers Dieu, une lecture biblique, sur les psaumes et notre vision chasse le mal.

La parasha Kedochim comporte 51 lois pour la sanctification, dont une la plus importante :

« Tu aimeras ton prochain comme toi même. »

Voilà un petit résumé de l’ensemble de ces lois à méditer :

  • Obligation de révérer ses parents
  • Honorer les sages (prophètes)
  • Interdiction de s’intéresser aux cultes des idoles ou de se faire une idole.
  • Interdiction de voler
  • Interdiction de faire un serment mensonger
  • Interdiction de maudire un juif
  • Interdiction de mettre un obstacle sur le chemin d’un aveugle
  • Interdiction d’honorer une personne puissante en justice
  • Interdiction à la médisance
  • Interdiction de se venger
  • Interdiction d’accoupler des espèces d’animaux différentes.
  • Interdiction à la soulerie et à la débauche
  • Interdiction de pratiquer la divination et lire les présages.
  • Interdiction d’imprimer des tatouages sur la peau
  • Interdiction d’interroger un mort
  • Interdiction de pratiquer la sorcellerie
  • Interdiction de maudire sont père ou sa mère
  • Interdiction d’imiter les usages des autres peuples

Ne vous y trompez pas :on ne se moque pas de Dieu.ce qu’un homme aura semé ,il le moissonnera aussi.

Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption, mais celui qui sème pour l’esprit moissonnera de l’esprit la vie éternelle. ne nous lassons pas de faire le bien car nous moissonnerons au temps convenable,si nous ne nous relâchons pas.

Parasha du samedi 14 mai 2016.

parasha kédochim.

Lecture de la parasha:

Lévitique :Chapitre 19 verset 1 à chapitre 2O fin.

Lecture de la haftara:

Amos: Chapitre 9 verset 7 à 15.

Lecture messianique :

Galates: Chapitre 5 verset 17 à 26.

Lydia.B

Rédigé par lydia.B

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article