Parasha du samedi 6 décembre.

Publié le 5 Décembre 2014

Parasha du samedi 6 décembre.

Combattre ses ennemies.

Comme Jacob sur l’ordre de l’Eternel, l’appela à revenir sur la terre de son père il avait peur d'être confronté a son frère Ésaü .

Dieu envoya l’être céleste pour lutter contre Jacob.

Jacob eu la victoire et fut béni puis reçu le nom d'Israël ,ainsi il put acheter la parcelle de terre.

Mais avait-il réellement laissé toutes ses idoles !

Sa fille Dina fut violé ces frères tuèrent tout le peuple et prirent tous leurs biens ,voilà qu’ils augmentèrent leurs péchés en rapportant d'autres idoles.

Dieu dit a Jacob retourne a Bethel dans ma maison laisse derrière toi toutes les idoles, mais Rachel avait toujours les idoles de son père Laban .

Ainsi quand D.ieu nous appelle à rentrer dans sa maison n’ayons pas peur d’être confronté a l’adversité, mais avons nous vraiment laissé toutes nos idoles ? Nos croyances fausses doctrines, nos faux de Dieux ?

Si nous voulons véritablement nous présenter devant Elohims il nous faudra être dégagé de tous nos liens spirituels d’églises et tous les autres liens d’ordres spirituels, sinon la malédiction prendra ses droits.

À tous ceux qui ont été appelés ou qui sont maintenant appelés, laisser maintenant tout ce que vous avez reçu entendu prêcher dans ces lieux et dans le monde.

Car si l'Eternel nous avez placé pour quelques temps dans une église ou un autre lieu de mis à part ce n'était que pour un laps de temps pour nous sortir du monde et nous préparer alors le recevoir véritablement .

Maintenant que nous avons reçu le véritable appel de Dieu le Dieu d’Abraham; le Dieu d’Isaac le Dieu de Jacob par le seul nom qui nous ait été donné « Yeshoua » le messie Israël nous avons a lutter contre nos adversaires célestes car nous avons été bénis et revêtus de l'onction pour le combat spirituel car nous portons nous-mêmes le nom Israël.

Premièrement: Nous devons abandonner notre foi en ce jésus Romain,et toutes fausses croyance que nous offre le monde.

Deuxièmement: Renoncer de notre bouche à tous les faux esprits auquel nous a lié l’église,les prophéties, les guérisons l’imposition des mains,le parler en langues ,les manifestations,le culte du dimanche ,les chants chrétiens,les prières a caractères chrétiennes, les croix car c’est un signe de malédiction etc.

Et toutes pratiques mystiques.

Troisièmement: Avoir recours à la délivrance en demandant a D.ieu de nous délivrer de notre ancienne nature qui était soumise a des dieux étrangers et de nous conduire vers toutes les délivrances dont nous avons besoin.

Car Dieu nous le dit : dans la haftarah dans Abdias le verset 18:

La maison de Jacob sera un feu,la maison de Joseph une flamme,la maison d’Esaû un amas de paille ,ils le bruleront,ils le consumeront,et ne survivra rien de la maison d’Esaû :C’est l’Eternel qui le dit.

La parasha de cette semaine nous amène a nous examiner a faire un peu de nettoyage spirituel , a laisser complètement nos anciennes habitudes acquise dans nos vies et dans les églises, soyons entièrement libre avec pour seule soumission les instructions, les doctrines ,les préceptes, les statuts de la Torah.

Soyons pour l’Eternel des envoyés libre pour annoncer la torah au monde tel est notre mission.

Je reprend ici une citation de Baal Chem Tov ( personnage mythique juif reconnu pour recevoir des visions et des révélations de Mashiach,née en 1698 qui posa sa célèbre question lors d’une vision a Mashiach (Messie).

« Quand le maitre viendra t’il ?»

il reçu en réponse:

« Quand les enseignement seront répandu dans le monde entier;

( La torah) je me dévoilerait a toute l’humanité »

Ceci nous dit quand le monde aura accepter ma torah moi Mashiach je viendrait;

Abdias 1 : 21

Alors des envoyés monteront sur le mont Sion pour juger le mont d’Esaû et la royauté sera celle du Seigneur.

Nous qui connaissons la Torah écrite et la Torah de chair Yeshoua soyons libre pour répandre la lumière.

Lydia. B

Rédigé par lydia.B

Publié dans #Messianique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article