Publié le 2 Octobre 2022

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 30 Septembre 2022

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 23 Septembre 2022

Rosh Hashana 5783 Nitsavim

Rosh Hashana, une page qui se tourne.

 

 

Dès dimanche soir 25 septembre commence Rosh Hashana pour se terminer dès le lundi soir où pour ceux qui veulent faire la prolongation jusqu’à mardi soir.

 

Mais avant, c’est shabbat avec la parasha Nitsavim qui nous invite à une dernière préparation.

 

Le texte  se présente comme un avant-goût de Rosh Hashana.

Comme une ouverture exceptionnelle du ciel pour être plus près de Dieu, pour que nos  prières soient entendues dans les hauts lieux.

 

Le texte commence par:

Vous êtes placés aujourd’hui, vous tous en présence de l’Eternel votre Dieu.

 

Dans les couloirs du palais qui conduit vers les appartements du Roi.

C’est le moment pour se rendre attentif, devant des circonstances négatives que Dieu pourrait bien mettre en avant pour que l’on en prenne conscience, si l’on a encore quelque chose de mauvais auquel on prend encore plaisir.

 

 

 

Il est un sujet qui semble sans grande gravité, mais qui reste quand même majeur.

Notre génération connaît un fléau moderne, c’est la nourriture toxique, transformée, aux hormones et antibiotiques.

Car à l’image de ce nouveau monde pourri dont  le projet est la destruction du peuple de Dieu, il convient de s’interroger sur ce que l’on mange.

 

Car toute cette industrie agroalimentaire gérée par des sociétés appartenant tous au mondialisme pour la servitude des êtres humains.

 

L’enjeu pour le peuple de Dieu est de s’alimenter du mieux possible afin de garder un Esprit sain dans un corps sain.

Car Dieu a créé toute chose pour nous nourrir des choses bonnes pour le corps, mais le diable a créé des choses mauvaises pour détruire les corps.

 

Dieu a donné de  la nourriture qui sort de la terre afin de l’élever, car la terre a été souillée et maintenant nous sommes comme une terre avec des arbres qui  devons élever tout ce Dieu a créé dès le commencement.

 

La nourriture est spirituelle et nous sommes de même nature.

Dieu informe son peuple qu’il doit se nourrir sainement le plus possible, afin d’être en bonne santé et plein de vigueur pour le servir.

 

Il convient de sélectionner nos aliments vers ceux qui sont  les moins modifiés, les moins saturés en graisse et en sucre.

 

Car le diable a préparé un plan d’attaque pour affaiblir les gens, les rendre malades, et malheureux.

Le peuple de Dieu doit être vigilant sur son alimentation, pour ne pas tomber dans ce piège, afin d’être heureux, et en bonne santé.

 

En cette veille de Rosh Hashana il serait bon de demander pardon pour avoir consommer des produits mauvais pour le corps.

Et par la même occasion, décider que pour cette nouvelle année,  s’orienter sur une base alimentaire plus saine.

 

Beaucoup s’interrogent sur le fait de prier avant les repas.

Oui la chose est bonne, si bien évidemment on ne bénit  pas  la nourriture; mais que l’on prie pour la sanctifier et surtout on prie pour remercier  Dieu de nous donner cette nourriture.

 

La prière qui a du sens s’exprime dans le fait de comprendre que tout est spirituelle et que tout ce que Dieu a créé il faut l’élever.

 

La prière devrait s’orienter avec ses mots.

 

Béni soit-tu l’Eternel notre Dieu qui a fait sortir la nourriture

de la terre.

 

 

Ainsi les mots formulés qui sont des mots uniquement spirituels rende à Dieu  ce qui est à Dieu.

 

 

 

 

 

 

En cette fête de Rosh Hashana on est convié à la table des noces,  jour de fête  qui annonce les noces du Roi  avec son peuple.

 

Esaïe: 61: 4.

Comme une terre qui se nomme l’épousée nous connaîtrons les épousailles éternelle.

 

 

 


Rosh Hashana c’est un rendez-vous, chaque année, le monde et ses habitants s’élèvent ou se détériorent,  suivant leur vie, chaque année se renouvelle l’espoir pour ce monde.

 

Rosh Hashana début de l’année 5783  s’ouvre sur une perspective nouvelle.

 

La fête de Rosh Hashana nous ouvre les yeux sur des symboles très forts.

Rosh Hashana c’est avant tout la fête du Shofar « Yom Terouah »: Le jour de la sonnerie du Shofar.

 

C’est aussi la fête du souvenir «  Yom hazikarone »

Et la fête du jugement « Yom hadine ».

 

 

Le jour du jugement car en ce jour de fête nous sommes jugés par Dieu pour le bilan de nos bonnes actions et c’est ici et maintenant que Dieu décide de notre avenir.

 

Le jour du souvenir nous rappelle la naissance d’Isaac.

Isaac c’est l’annonce du fils de Dieu, Celui qui sera un sacrifice pour l’humanité.

 

Abraham le père des croyants, Isaac le fils de la promesse.

 

Genèse 22:3,4.
Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du bois pour l'holocauste, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit.

Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin.

 

 

 

-Abraham accomplit la prophétie par son action, mais il comprend que c’est par pour le moment, « Il voit au loin ». Le temps du sacrifice du Messie est « loin »

 

_Le Messie ressuscitera le troisième jour au temps lointain c’est ce que révèle le verset.

Abraham ne craint pas pour son fils car il accomplit la prophétie.

 

 

 

Verset 13.

Abraham leva les yeux, et vit derrière lui un bélier retenu dans un buisson par les cornes; et Abraham alla prendre le bélier, et l'offrit en holocauste à la place de son fils.

 

-Le belier est coincé dans le buisson comme quand  Dieu apparut à Moïse au Sinaï, Il apparaît dans un buisson en feu qui ne brûle pas. Yeshoua en Esprit.

Là aussi c’est un un buisson qui retient le belier par ses cornes.  Yeshoua en chair.

 

-Les cornes du bélier qui sont la correspondance avec la sonnerie du shofar de Rosh Hashana.

Un son de shofar qui annonce le Messie Yeshoua.

Qui annonce la prophétie du temps messianique.

 

Car tout ce que Dieu fait, il l’annonce d’avance, afin d’attester de sa Supériorité.

 

 

 

-Abraham  eut 2 fils, le premier c’est avec Agar la servante, Ismaël qui fut le fils l’enfant de la chair,  puis  avec Sarah naquit Isaac fils de l’esprit, fils de la promesse.

 

Agar représente ici le Sinaï «  la loi » les sacrifices selon la doctrine du temple avec des animaux.

Sarah représente la femme libre «  la promesse messianique » en vertu de la promesse du Messie qui sera le sacrifice par sa chair.

 

Sarah est le temple qui est la Jérusalem céleste. c’est notre mère.

 

 

Galates 4: 28,31.

 

Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse; et de même qu'alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l'Esprit, ainsi en est-il encore maintenant.

 

Mais que dit l'Ecriture? Chasse l'esclave et son fils, car le fils de l'esclave n'héritera pas avec le fils de la femme libre.

 

C'est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de l'esclave,

mais de la femme libre.

 

 

-Ainsi nous fêtons Rosh Hashana comme des enfants de la promesse, libéré de l’esclavage de la loi des animaux car nous reconnaissons à travers les fêtes que c’est Yeshoua qui nous a rendu libre et que devenons par son alliance l’épouse messianique que le père a donné a son fils Yeshoua le Messie

 

 

Rosh Hashana c’est les préparatifs de notre union avec Yeshoua dans son temple de la Jérusalem céleste.

 

C’est pourquoi il est impératif d’être à SON rendez-vous comme une fiancé impatiente de voir son fiancé.

 

 

 

« Je veux me réjouir pleinement en l’Eternel, que mon âme se délecte en mon Dieu! Car il m’a revêtu des vêtements du salut, enveloppé du manteau de la victoire, tel un fiancé orne sa tête d’un diadème, telle une jeune épouse se pare de ses joyaux ».

 

 

-Comme un son du shofar qui vient nous donner l’ordre de se tenir prêt, avec de l’huile dans nos lampes.

 

Ce son du shofar vient faire trembler le ciel et la terre car notre Roi s’avance vers nous.

 

 

Rosh hashana 5783 année hébraïque afin de séparer ce qui est profane de ce qui est sacré.

 

Rosh Hachana c’est un nouveau départ pour le peuple de Dieu,

Chaque année les gens des nations y font leur arrivée,  formant ainsi ce temple en Yeshoua.

 

 

 

Yeshoua c’est l’incarnation de Rosh hashana  c’est pourquoi il est important d’écouter en ce jour le son du shofar. Ce souffle vient réveiller l’étincelle divine que Dieu a placée en tous. Le shofar a la fonction de réveiller les consciences, il vient détruire les oeuvres mauvaises de satan qui tient endormi les êtres humains. Comme des murs qui s’écroulent au son du shofar,  afin que la vérité se libère, l’âme emprisonnée se rappelle son état primaire ou la Torah était inscrite dans sa mémoire d’Adam .

C’est pourquoi partout dans le monde sonnera le souffle du shofar et son souffle réveillera ceux qui dorment. 

 

Et que puisse être le réveil de milliers de personnes qui feront téchouva.

Et pour tous ceux qui sont déjà en partie réveillés. Commencer une nouvelle année promise aux bénédictions. Le shofar vient réveiller les forces divines pas encore exploiter.

 

A Rosh Hashana le livre de la vie est ouvert espérant de tout coeur que nos noms y soient inscrits!

 

A Rosh Hashana on se dit; Shana Tova ! Bonne année et qu’elle soit douce comme le miel. Et que ton nom soit inscrit dans le livre de vie.

 

 

 

La fête commence dimanche  soir 25 septembre 2022, jusqu’à lundi soir, on peut aussi rallonger un jour de plus mais sans faire le pain et le vin juste le côté festif. 

 

 

Comme Abraham par son action à prophétiser la mort du fils.

Il est convenable pour nous de prophétiser par nos actions des traditions qui accompagnent la fête de Rosh Hashana.

Afin qu’un jour nous participions à l’avènement final pour la Jérusalem céleste.

 

 

-Conseil pour Rosh Hashana.

 

Prévoir des vêtements blancs, fleurs, repas festif et pâtisserie.

 

Le pain de shabbat et le vin.

 

 

On commence par allumer les bougies,

Ecouter le son du shofar. (internet).

Prendre la coupe de vin: Prière du vin comme à shabbat.

 

Prendre les deux pains coupés des morceaux, les tremper dans le miel: Prière comme à shabbat.

 

Plateau du seder. (Qui sert à prophétiser nos actions pour l’année à venir, réalisé par nos actes).

Sur un plateau on disposera les aliments nécessaires !

 

Chacun des convives dira « Amen » après que l’officiant eut  récité la prière sur chaque aliment.

 

On aura coupé des morceaux de pommes  qu’on trempera 

dans le miel.

 

Pomme et miel.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu de nous donner une année douce comme du miel.

Amen!

 

 Les dattes.

 —Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu qu’il y est une fin de nos ennemis.

Amen!

 

Les graines de grenade.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu que tu puisses compter nos mérites pour que l’on soit  inscrit dans le livre de vie.

Amen!

 

 

La courge.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu d’annuler tous nos mauvais engagements.

Amen!

 

Poireau.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu de retrancher tous ceux qui nous veulent du mal.

Amen!

 

Blette.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu de faire disparaître ceux  qui désirent notre malheur.

Amen!

 

Jujubes ou haricots blancs.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu que nos mérites  soient multipliés pour cette nouvelle année qui commence.

Amen!

 

Tête d’un poisson.

—Qu’il te soit agréable  Seigneur notre Dieu  de nous multiplier et que nous soyons à la tête .

Amen!

 

—Puis nous nous souhaitons tous une bonne année douce comme du miel. Et que nos noms soient inscrits dans le livre de vie.

 

Que la miséricorde de Yeshoua soit avec nous.

 

 

Prendre le repas dans une ambiance festive, puis préparer la table avec diverses pâtisseries  comme pour signifier un grand jour de douceur et de bienfaits à venir.

 

 

 

Les lectures de Rosh Hashana :

 

Le premier jour de la fête:

Genèse chapitre 21 verset 1 à 34.

Nombre chapitre 29 1 à 6.

1 Samuel chapitre 1 verset 1 à chapitre 2 verset 10.

Mathieu: 24

Mathieu chapitre 24: 21 à 51.

 

Deuxième jour de la fête : 

Genèse chapitre 22 verset 1 à 24

Jérémie 31 verset 1(2) à 20

Mathieu chapitre 25:1à 13.

 

Je souhaite à tous d’être inscrit dans le livre de vie et que votre année soit douce comme du miel. 

 

 

 

Lecture de la parasha Nitsavim

 

Les lectures de la parasha pour le shabbat Nitsavim ce samedi 24 septembre sont:

Lecture de la parasha : Deutéronome : Chapitre : 29 verset 9 (10) à chapitre 30 verset 20.

Lecture de la haftarah : Esaïe : Chapitre 61 verset 10 à chapitre 63 verset 9.

Lecture messianique :  2 Pierre : chapitre 3 verset 1 à 18. 

 

 

 

Shabbat shalom ! 

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 18 Septembre 2022

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 16 Septembre 2022

Parasha Ki Tavo du samedi 17 septembre 2022.

Notre histoire.

 

 

La parasha Ki Tavo qui précède les fêtes d’automne nous invite à nous préparer pour ces fêtes.

 

 

La parasha commence par nous dire: Quand tu seras arrivé dans le pays de ton héritage, tu prendras un panier ou tu disposeras les 7 fruits de la terre du pays, et tu les porteras au Lévites. Et alors tu diras à haute voix ces paroles.

 

 

Mon père était un Araméen nomade; il descendit en Egypte avec peu de gens, et il y fixa son séjour; là, il devint une nation grande, puissante et nombreuse. Les Egyptiens nous maltraitèrent et nous opprimèrent, et ils nous soumirent à une dure servitude. Nous criâmes à l'Eternel, le Dieu de nos pères. L'Eternel entendit notre voix, et il vit notre oppression, nos peines et nos misères. Et l'Eternel nous fit sortir d'Egypte, à main forte et à bras étendu, avec des prodiges de terreur, avec des signes et des miracles. Il nous a conduits dans ce lieu, et il nous a donné ce pays, pays où coulent le lait et le miel. Maintenant voici, j'apporte les prémices des fruits du sol que tu m'as donné, ô Eternel!

 

 

 

-Puis quand tu auras prélever les dimes de trois années tu les porteras au lévites et tu diras:

 

J'ai ôté de ma maison ce qui est consacré, et je l'ai donné au Lévite, à l'étranger, à l'orphelin et à la veuve, selon tous les ordres que tu m'as prescrits; je n'ai transgressé ni oublié aucun de tes commandements. Je n'ai rien mangé de ces choses pendant mon deuil, je n'en ai rien fait disparaître pour un usage impur, et je n'en ai rien donné à l'occasion d'un mort; j'ai obéi à la voix de l'Eternel, mon Dieu, j'ai agi selon tous les ordres que tu m'as prescrits. Regarde de ta demeure sainte, des cieux, et bénis ton peuple d'Israël et le pays que tu nous as donné, comme tu l'avais juré à nos pères, ce pays où coulent le lait et le miel.

 

 

 

-Ensuite vous érigerez des pierres sur le Mont Ebal et vous  écrirez toutes les paroles de la loi.

Puis tu bâtiras au même endroit  un autel pour y offrir des sacrifices

 

 

Puis Moïse  plaça 6 tribus sur le Mont Garizim pour y  prendre positions pour les bénédictions et les 6 autres tribus sur le Mont Ebal pour y prendre positions pour  les malédictions qu’encours le peuple si il n’observe  pas les lois.

 

Ainsi le peuple est averti.

Mais pour comprendre un peu le sens de ki Tavo il faut remettre les choses dans l’ordre.

 

La dite proclamation est citée à Pessah (Pâque).

C’est lors de la fête de Pessah que l’on doit dire : « Mon père était Araméen………. »

Car c’est  à Pessah que tout commence.

 

Notre sortie d’Egypte  s’est réalisé lorsque l’on a reconnu que le Messie Yeshoua venu en chair sur cette terre pour s’offrir en sacrifice pour nous sauver de notre triste sort entre les mains du mal.

 

 

Ainsi le soir de Pessah chaque année on récite cette proclamation car ce texte nous rappelle d’où on vient et ce que  l’on est devenu  alors que l’on était sans Dieu, un miracle s’est produit et Dieu s’est révélé à nous.

 

Ici est cité Abraham l’Araméen que Jacob désigne; Mon père était Araméen……

D’Abraham d’où les nations sont sorties jusqu’à nous. Notre Histoire tout un chemin parcouru pour en arriver à reconnaître que Yeshoua est le Fils de Dieu.

Les 7 fruits d’Israël font aussi référence à la fête de Souccot,  car les fruits sont décodés en Abraham, Isaac, Jacob, Joseph, Moïse, Aaron; David.

Comme pour signifier un parcours de vie depuis; Abraham l’Araméen qui vivant a Ur,  terre du péché l’origine de notre histoire jusqu’à David  représentation du Messie.

 

 

Et si c’est en ce temps de la parasha que Ki Tavo replace cette proclamation c’est pour s’examiner et revoir si quelques choses ne sont  pas encore acquissent dans notre vie.

 

A Pessah tout commence. On vient vers Dieu tel que l’on est avec ses fruits plus ou moins bons.

 

Apporter ses premiers fruits c’est donner quelque chose  et quand on donne c’est que la chose ne nous appartient plus.

 

Apporter les premiers fruits de la terre c’est apporter ce qui est en nous.

 

On donne a Yeshoua nos prémices ce qui est notre terre ce que nous somme à l’origine.

 

 

Car dans notre errance d’Egypte où nous ne savions pas ou nous allions,  ni savions ce que l’on faisait de mal.

 

Ainsi le texte proclame devant tous  que maintenant on est libre et on avance en nouveauté de vie par la Torah.

Proclamant ainsi que les malédictions ne peuvent plus nous atteindre.

Mais aussi que toutes les bénédictions nous seront données.

Verbalisé c’est le geste qui accompagne la parole.

 

 

Ainsi notre parcours depuis Pessah jusqu’à l’approche des fêtes d’automnes il nous est accordé un temps de repentance pour examiner nos fruits s’ils ne sont pas gâtés par les péchés;

 

 

Si le texte parle de ces fruits que l’on apporte au Lévites  le texte cite ici les fruits venant d’une terre du niveau inférieur « Les fruits adama ».

Et si ce petit indice nous est rapporté maintenant c’est bien pour comprendre qu’il faut que les fruits doivent être élevés par l’homme qui va les consacrer  à Yeshoua pour pouvoir les dominer, en les donnant au lévites.

 

Car si Dieu nous avait doté d’une âme avec des bons penchants qu’avons nous fait de ces bons  penchants avec nos corps défaillants.

 

Nos instincts les plus bas se sont manifestés nous provoquant jusqu’à nous faire devenir des bêtes sans intelligence.

 

Ainsi l’homme a été créé pour soumettre le mal en lui c’est le but de la création.

Rétablir la chute d’Adam;

 

 

Si cette parasha vient nous rappeler les principes de Pessah maintenant juste avant Rosh Hashana, Kippour et Souccot qui sont des fêtes d’aboutissement  et que  nous  en somme là, se préparant pour les fêtes c’est que l’on a réussi notre projet,  réussit ce que Dieu nous a demandé.

 

Le but de l’existence la vraie guerre de l’homme contre ses mauvais penchants par le pardon et le combat de l’esprit.

 

Rosh hashana, kippour et Souccot c’est comme une échéance à atteindre, ce temps le vivre en faisant téchouva par notre remise en cause de certain de mauvais penchants encore existants.

 

 

 

La parasha vient nous rappeler que si nous sommes encore un peu controlés par quelques fruits pourris nous serons saisis par la malédiction.

 

Et c’est bien de le savoir ainsi on est prêt à lutter et à se repentir pour avoir garder ses  mauvais penchants.

 

 

 

Les 11 malédictions sont apparentées au serpent qui a séduit Adam et Eve se sont « vu nu »

 

Le texte écrit en codex pharaonique site une liste de mauvaises choses à ne pas faire, du chapitre 27 au verset 15 à 26 et ce texte décodé fait  apparaître que c’est « Le dieu Pan ».

 

Et c’est par  la mythologie que l’on peut comprendre le sens des êtres démoniaques, qui sert a nous enseigner sur leurs origines démoniaques.

Le dieu pan nous parle de sexualité car Pan est un dieu capable de se supplanter dans le corps humain.

D’où il fait ce qu’il veut si on le laisse faire.

Il joue avec la sexualité et aime utiliser les objets sexuels, il aime les relations incestes, familiale et animal, il aime la sorcellerie, et aime fréquenter les mauvaises personnes.

 

 

Bien sur que lorsque l’on se donne à Dieu les choses changent, mais il reste parfois des désirs que l’on veut garder, ces fruits pourries dont il est temps de les donner à Dieu pour qu’ils les détruisent définitivement et durablement.

 

 

 

Ainsi ki Tavo c’est réécrire notre histoire,  refaire notre vie. Depuis que nous étions errants et valdingués par les démons jusqu’à aujourd'hui être capable de changer son mal en bien c’est là tout le miracle de notre vie et la plus grande réussite que nous avons pu faire.

Réaliser d’où on vient,  et qu’est ce qui a changé en nous.

 

Car une vie avec Dieu est la plus grande des bénédictions.

Ki Tavo c’est la prise de conscience  de notre péché  qui mène à la concrétisation de notre destin l’aboutissement d’une vie réussie.

 

 

 

Shabbat Shalom

 

L.B

 

 

Lecture de la parasha : Deutéronome :

Chapitre 26 verset 1 à chapitre 29 verset (8) ou 9.

Lecture de la haftarah : Esaïe :Chapitre 60 verset 1 à 22.

Lecture messianique : Mathieu : Chapitre 13 verset 1 à 58.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 11 Septembre 2022

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 9 Septembre 2022

Parasha Ki Tétsé du samedi 10 septembre 2022.

Lorsque tu sortiras.

 

La parasha Ki Tétsé commence par:  « Lorsque tu sortiras », et se termine par:

« Souviens-toi d’Amalek ».

 

Lorsque le Messie sortira de la Torah.

 

 

 

Esaïe 54:1

Mon peuple, sois attentif! Ma nation, prête-moi l'oreille! Car la loi sortira de moi, Et j'établirai ma loi pour être la lumière des peuples.

 

 

Luc: 2 ,32.

Lumière pour éclairer les nations, Et gloire d'Israël, ton peuple.

 

Cette parasha est constituée de 74 lois ce qui est beaucoup en une seule parasha comme pour nous dire que nous avons encore besoin de  beaucoup de discipline dans notre vie, pour devenir saint.

 

 

 

Dans cette parasha est mentionné plus d’une vingtaine de fois les mots  « Femme, fille, mère, épouse, veuve.

Et cette remarque doit nous enseigner.

 

Quand Dieu créa l’humanité, Il créa Adam et Eve.

 

Il créa Ish qui est l’Homme et créa Isha qui  est la femme.

Isha veut dire Femme.

 

Ici Femme  « Isha » c’est comme une ville, La  Jerusalem  céleste.

 

 

 

Quand Dieu les créa il nomma donc la Femme Isha, mais après  qu’elle fut tenté par le serpent, Adam changea son nom de Isha  en Eve, Hava en hébreu.

Ces deux noms impliquent un changement de programme pour l’humanité.

 

Hava, Eve devient la figure archétypale du féminin. Une humaine qui devait donner la vie est devient la mère des nations.

 

Adam représentant l’humanité, Dieu avait dit: Faisons un humain, dérivant sur le sens humanité. Dieu dit Créons une humanité.

Adam a pour correspondance le Rouge le sang.

Adam Le Messie D’Israël.

Adam LE Messie Yeshoua.

 

 

1 Corinthiens:15: 20,24.

Mais maintenant, Le Messie est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. 21Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des morts. 22Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront dans le Messie, 23mais chacun en son rang. Le Messie comme prémices, puis ceux qui appartiennent au Messie, lors de son avènement. 24Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance.

 

 

 

 

 

Quand le serpent séduit Isha la femme c’était pour séparer Adam  de sa femme.

Si Eve tombe,  les nations tombent. Les 70 nations qui composent cette terre.

Séparer les nations, d’Israël c’est le but du serpent.

 

C’est pourquoi le texte de la parasha se  termine avec Amalek qui tentera jusqu’à son dernier souffle de séparer les nations, d’Israël.

N’oublions jamais qu’il y a toujours un serpent qui vient pour séduire les Eve, les gens des nations, ceux qui s’approchent de Dieu.

 

Le serpent qui est le Diable, Satan en personne tombé du Royaume pour son orgueil sait que si il arrive à séduire les nations en détournant toutes personnes qui cherche Dieu en l’éloignant  d’Israël, il les fait tomber et le royaume du Messie s’écroule, car si Yeshoua ne peut pas établir son temple la nouvelle Jérusalem, Il ne peut pas devenir le Roi car c’est les croyants qui forment sa couronne.  Car la chute des nations, c’est le détrônement de Yeshoua.

 

Donc ici nous savons que Eve représentation des nations qui et la couronne du Roi Yeshoua fera du Royaume messianique une nation perdue, si elle ne revient pas Isha.

 

Dieu nous rappelle de rester fidèle à Israël, de porter notre amour sur Israël.

 

Car l’union entre Adam et Isha c'est comme l’union entre Yeshoua et l’humanité et de cette union naissent les enfants d’Israël, le peuple de Dieu, les croyants qui forment la Jerusalem.

 

Adam c’est la figure archétypale du Messie Yeshoua et Eve c’est la figure archétypale des nations.

 

Car comme Adam fut l’époux de Eve, Yeshoua est l’époux des nations.

Et par cette union se forme le royaume de Dieu.

 

 

« Eve »Elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit: J'ai formé un homme avec l'aide de l’Eternel.

 

Myriam « Marie » la mère de Yeshoua: Voici de quelle manière arriva la naissance de Yeshoua Le Messie. Myriam, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit.

 

A ces images nous sommes des Eve, les nations qui forment le peuple de Dieu. La nation Adamique. La couronne de Yeshoua, à condition qu’on revienne comme Isha, fidèle à Dieu.

 

Comme dans la vie, les femmes sont les couronnes de leur mari et en  général la bénédiction du foyer.

 

Donc nous comprenons que la femme est la gloire de son mari si elle est soumise a son mari, mais non de manière charnelle, mais évidemment de manière spirituelle.

 

Aussi quand il est dit: Il n’est pas permis aux femmes d’enseigner.

 

Ce texte fait référence à l’image des nations. La femme image des nations  et l’homme image d’Israël.

On comprend alors qu’aucun enseignement spirituel ne doit venir des nations, mais  seulement l’enseignement qui vient d’Israël.

 

Et c’est là qu’Amalek entre en scène, quand il séduit par l’enseignement la chrétienté (symbol des nations) qui s’est approprié le messie jésus  chrétien né d’une femme catholique qui va à l’église du dimanche   et devient une véritable idole qui fait des miracles, et abolit les commandements, ce qui donne l’enseignement des nations. L’enseignement de Eve qui a été séduite par le serpent.

 

 

Ainsi cette parasha nous rappelle que seule l’épouse du Messie sera celle qui est sainte et pure par les commandements. Car l’épouse sans commandements est souillée et stérile.

 

Esaïe 54:5 à 8.

Car ton créateur est ton époux: L'Eternel des armées est son nom; Et ton sauveur est le Saint d'Israël: Il se nomme Dieu de toute la terre;

 

6Car l'Eternel te rappelle comme une femme délaissée et au coeur attristé, Comme une épouse de la jeunesse qui a été répudiée, dit ton Dieu.

 

7Quelques instants je t'avais abandonnée, Mais avec une grande affection je t'accueillerai;

 

8Dans un instant de colère, je t'avais un moment dérobé ma face, Mais avec un amour éternel j'aurai compassion de toi, Dit ton sauveur, l'Eternel.

 

 

2 corinthiens: 11: 2, 3.

Car je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter au Messie comme une vierge pure.…

 

Osée :2 16.

En ce jour-là, dit l'Eternel, tu m'appelleras: Mon mari! et tu ne m'appelleras plus: Mon maître!

 

Ephésiens :5 : 22 à 33.

 

Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; 23car le mari est le chef de la femme, comme Le Messie est le chef de sa communauté, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. 24Or, de même que Sa communauté est soumise au Messie, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses.

 

25Maris, aimez vos femmes, comme Le Messie a aimé Sa communauté, et s'est livré lui-même pour elle, 26afin de la sanctifier par sa Torah, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau, 27afin de faire paraître devant lui cette communauté glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. 28C'est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. 29Car jamais personne n'a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Le Messie le fait pour Sa communauté, 30parce que nous sommes membres de son corps. 31C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. 32Ce mystère est grand; je dis cela par rapport au Messie et à Sa communauté. 33Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari.

 

 

Comprenons les paroles du Seigneur.

 

Le Messie n’a qu’une seule épouse sa communauté, sanctifié par l’enseignement d’Israël car il n’y a qu’Israël qui est gardé l’alliance  du Sinaï lieu ou est sorti Dieu Adonaï.

 

Comme un serpent Amalek tente de séduire les faibles des nations, mais sachons que nous sommes plus forts, car l’Eternel des armée détruit toutes les oeuvres du mal mais seulement si  nous le voulons de tout notre coeur. Car Dieu ne peut agir que si nous avons un amour véritable  et un coeur fidèle, et un désir de repentir.

 

Car beaucoup de croyants ont cherché Dieu, mais ils se sont tournés vers l’enseignement des nations.

Seuls ceux qui ont l’amour d’Israël ont cherché le Messie Juif celui qui est le sauveur.

 

Amalek en séparant les nations d’Israël empêche les juifs de reconnaître leur Messie juif celui qu’Esaïe prophétisait. Et les croyants des nations se perdent dans les religions d’Amalécites.

 

 

En ce shabbat renoncer à tout enseignements des nations qui renient le Messie Juif qui ne fait pas shabbat et  qui ne fait pas les fêtes bibliques.

Demandez pardon pour avoir écouté les enseignements de ces nations qui renient le sauveur.

 

Séparez-vous de ce qui est impur, rappelez-vous que c’est Amalek que vous avez suivi.

 

Effacez de votre mémoire toutes les doctrines anti-Israël.

 

Ainsi l’épouse de Yeshoua réunira son temple pour la Jérusalem céleste. Il fera de nous un peuple fécond qui remplit la terre  de sa gloire.

Ainsi ne soyons pas comme cette femme belle de figure comme Isha  mais après est devenu repoussante en allant se faire séduire par Amalek le serpent rusé.

 

 

 

 

Esaïe 54: 10.

 

Quand les montagnes s'éloigneraient, Quand les collines chancelleraient, Mon amour ne s'éloignera point de toi, Et mon alliance de paix ne chancellera point, Dit l'Eternel,  celui qui t’aime.

 

 

 

Shabbat shalom

 

 

P.S

La couronne de la femme des nations est tombée !!!!

La  gloire du Messie va régner car Isha va se lever !!!

 

 

 

L.B

 

Lecture de la parasha : Deutéronome: Chapitre 21 verset 10 à chapitre 25 verset 19.

Lecture de la haftarah : Esaïe: Chapitre 53 verset 1 chapitre 54 verset 10.

Lecture  messianique: 1 Corinthiens: Chapitre 9

verset 1 à 27.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 4 Septembre 2022

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 2 Septembre 2022

Parasha Choftim du samedi 3 septembre 2022

Il est notre justice.

 

La parasha Choftim démarre avec cette injonction:

Tu institueras des juges et des magistrats ».

 

 

Ça commence par une discussion concernant les juges, puis les lois concernant les divers rôles des enseignants au sein de la communauté. 

Le refus d’accepter les autorités est déclaré une faute capitale.

Il nous est ordonné de nommer des juges dans chaque ville. Choisir un Roi et le couronner.

L’interdiction absolue de consulter les voyants, les médiums, les astrologues ou les sorciers ou ceux qui interrogent les morts.

Il faut deux témoins pour accuser quelqu’un.

L’ordonnance de prévoir des villes de refuges; et toujours chercher à concilier avant toute procédure.

Ne pas couper les arbres fruitiers.

 

 

 

L’ordonnance impérative de cette parasha  c’est avant tout de se choisir un roi pour autorité et si soumettre, et de désigner des guides, des enseignants que nous pouvons suivre à chaque fois que l’on en a besoin.

 

Choisir un roi, un prophète, un serviteur que Dieu a choisi.

 

Yeshoua le Messie fut envoyé comme le Serviteur de Dieu; son Prophète, un Roi.

Choisir Yeshoua pour Roi c’est accepter les conditions de son règne.

C’est s’engager avec Lui pour la vie. Changer de vie.

 

 

 

La vie que nous menons apparaît comme un chagrin d’amour sans fin, avec des petites pauses pour nous redonner la force de continuer.

Ceci est l’histoire humaine en général et la vie que nous menons.

 

Ces chagrins atterrissent sans raisons apparentes, souvent injustes ou alors mal interprétés.

 

Nous sommes des êtres de chair qui luttons contre l’esprit.

 

Si on arrive pas a se défaire de nos mauvaises habitudes, de nos mauvais penchants il faut placer des juges et des magistrats afin d’établir un protocole d’autodéfense.

Placer Yeshoua comme justice devant nous afin qu’il dirige nos actes.

 

Car nous faisons le mal que nous ne voulons pas faire, et nous ne faisons pas le bien que nous voulons faire.

 

Romains 7: 18 à 20.

Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair: j'ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi.

 

 

Proverbes 11:17

 L’homme bon fait du bien à son âme, Mais l’homme cruel trouble sa propre chair.

 

 

 

Malgré nos efforts, notre persévérance à faire ce que la Torah de Yeshoua nous enseigne, nous sommes encore dominés par le péché.

Car le péché est notre chair.

C’est la mise à mort de notre chair qui mettra fin au péché.

Mais en attendant notre lutte doit continuer pour ne plus être dominé par la chair mais la dominer par l’Esprit.

 

Romains 8:2 à 8.

En effet, la loi de l'esprit de vie en Yeshoua le Messie m'a affranchi de la loi du péché et de la mort. Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, -Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit. Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s'affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l'esprit s'affectionnent aux choses de l'esprit. Et l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix; car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas. Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu.

 

 

-Ces versets dans Romains sont plaisants a lire dans la théorie, mais  plus compliqué dans la pratique.

 

Le texte dit que si on reste pratiquant intégrale de la loi, c’est que l’on vit par la chair, et la chair c’est le péché. Et si on vit par la chair c’est que Yeshoua n’est pas là.

Yeshoua nous a affranchi des lois, ce qui veut dire que les lois de la Torah les lois de la justice  ne doivent pas être prises à la lettre et vivre selon comme c’est écrit car si nous vivons que par rapport à la loi c’est comme si on renié Yeshoua.

Aussi ne pas confondre les lois et les commandements car si la loi est bonne juste pour avoir les bases d’une bonne conduite, les commandement eux sont obligatoires.

Yeshoua nous a affranchie des lois de la justice, cela afin que la justice de la loi soit accomplie en nous.

 

 

 

 

Nous sommes donc esclaves de celui qui nous domine. Et si c’est la chair, nous sommes esclaves du  péché, et donc suivre tous les aspects de la loi. Mais si c’est par l’Esprit nous sommes esclaves de la justice de Yeshoua.

Car Yeshoua est notre justice, notre avocat et notre garde.

 

Le prophète Amos dans sa complainte dira:

 

Amos 5: 14, 15.

Recherchez le bien et non le mal, afin que vous viviez, Et qu'ainsi l'Eternel, le Dieu des armées, soit avec vous, Comme vous le dites.

 

Haïssez le mal et aimez le bien, Faites régner à la porte la justice; Et peut-être l'Eternel, le Dieu des armées, aura pitié Des restes de Joseph.

 

 

-Faites régner la porte de la justice et peut être l’Eternel aura pitié.

 

Faites régner Yeshoua et peut être que l’Eternel vous sauvera.

 

Encore là de façon théorique c’est pas facile à comprendre.

 

Mais une réponse nous est donné de façon pratique dans la bible.

 

1 Jean 4; 2, 3.

Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Yeshoua le Messie venu en chair est de Dieu; et tout esprit qui ne confesse pas Yeshoua n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.

 

-Le verset nous dit que celui qui confesse de sa bouche que Yeshoua le Messie est bien venu en Homme est de Dieu.  Mais que celui qui dit que Yeshoua n’est pas venu en Homme n’a pas l’Esprit de Dieu.

 

 

2 Jean 1:7.

Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Yeshoua le Messie est venu en chair.

 

Car si nous confessons que le Messie Yeshoua est venu de chair  en Homme, nous annonçons aussi que c’est en nous qu’il vit maintenant.

Car c’est en notre chair qu’il vit et si nous confessons donc qu’il est de chair en nous nous condamnons notre chair car il a condamné la loi du péché sur la chair, car nous qui avons confessé le Messie ce n’est plus par la chair que nous vivons mais par SON ESPRIT;

 

 

Romains 6: 2 à 14.

 

Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché? Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Yeshoua le Messie, c'est en sa mort que nous avons été baptisés? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme le Messie est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché; car celui qui est mort est libre du péché.

 

Or, si nous sommes morts avec le Messie, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que le Messie ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n'a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c'est pour le péché qu'il est mort une fois pour toutes; il est revenu à la vie, et c'est pour Dieu qu'il vit. Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Yeshoua le Messie.

 

Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n'obéissez pas à ses convoitises. Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d'iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.

 

Ainsi dans la parasha

 

 

Lorsque tu seras entré dans le pays que l'Eternel, ton Dieu, te donne, lorsque tu le posséderas, que tu y auras établi ta demeure, et que tu diras: Je veux mettre un roi sur moi, comme toutes les nations qui m'entourent, - tu mettras sur toi un roi que choisira l'Eternel, ton Dieu, tu prendras un roi du milieu de tes frères, tu ne pourras pas te donner un étranger, qui ne soit pas ton frère. Mais qu'il n'ait pas un grand nombre de chevaux; et qu'il ne ramène pas le peuple en Egypte pour avoir beaucoup de chevaux; car l'Eternel vous a dit: Vous ne retournerez plus par ce chemin-là. Qu'il n'ait pas un grand nombre de femmes, afin que son coeur ne se détourne point; et qu'il ne fasse pas de grands amas d'argent et d'or.

 

Quand il s'assiéra sur le trône de son royaume, il écrira pour lui, dans un livre, une copie de cette loi, qu'il prendra auprès des sacrificateurs, les Lévites. Il devra l'avoir avec lui et y lire tous les jours de sa vie, afin qu'il apprenne à craindre l'Eternel, son Dieu, à observer et à mettre en pratique toutes les paroles de cette loi et toutes ces ordonnances; afin que son coeur ne s'élève point au-dessus de ses frères, et qu'il ne se détourne de ces commandements ni à droite ni à gauche; afin qu'il prolonge ses jours dans son royaume, lui et ses enfants, au milieu d’Israël.

 

 

-Le texte s’exprime pour le choix d’un Roi humain, ce roi choisi par Dieu et apprécié du peuple doit être un homme avec ses forces et ces faiblesses, humble  et qui rassemble.

 

Seul le prophète Esaïe décrit la vision de ce roi le Messie;

 

Esaïe 53:1 à 12.

 

Qui a cru à ce qui nous était annoncé? Qui a reconnu le bras de l'Eternel?

 

Il s'est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée; Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n'avait rien pour nous plaire.

 

Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.

 

Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.

 

Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

 

Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l'Eternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous.

 

Il a été maltraité et opprimé, Et il n'a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n'a point ouvert la bouche.

 

Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu'il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple?

 

On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu'il n'eût point commis de violence Et qu'il n'y eût point de fraude dans sa bouche.

 

Il a plu à l'Eternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours; Et l'oeuvre de l'Eternel prospérera entre ses mains.

 

A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d'hommes, Et il se chargera de leurs iniquités.

 

C'est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu'il s'est livré lui-même à la mort, Et qu'il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu'il a porté les péchés de beaucoup d'hommes, Et qu'il a intercédé pour les coupables.

 

 

 

 

 

_En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu'il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple;

 

 

 

En conséquence, si nous reconnaissons que Yeshoua est le Messie venu en homme pour nous libérer du péché, nous confessons que nous ne vivons pas par les textes des lois, car nous en sommes libéré.

 

La seule loi qui plaît à Dieu c’est la loi de l’amour.

Et si toutes nos actions sont dirigées par l’amour alors nous dirons que nous sommes dirigés par SON ESPRIT.

Et si nous vivons par son esprit lorsque nous lisons les textes de la loi nous ne les comprenons pas selon les actes de la chair mais nous les comprenons selon Son Esprit qui nous enseigne l’Amour les uns pour les autres. Et la loi ne devient pas uniquement des actes religieux mais des actes d’amour.

 

La loi est comme des juges et des magistrats pour ceux qui n’ont  pas Yeshoua.

Et pour ceux qui ont confessé Yeshoua c’est lui qui est notre justice.

Ainsi notre vie se remplit non plus de d’actes théoriques mais par des actes de vie qui apportent à ce monde l’amour qui manque.

 

Ainsi la loi préconise d’abattre les arbres qui ne produisent pas de fruit selon la loi de la chair, se traduit selon l’esprit par: abattez les oeuvres de la chair qui ne portent pas les fruits de l’Esprit.

 

 

 

Donc si je choisis et si je confesse que Yeshoua est le Messie d’Israël.

Qu’il est sorti du milieu de ses frères. Qu’il observe et met en pratique la Torah et qu’il enseigne  de le faire qu’Il est venu de chair car il est né Homme d’une femme et d’Esprit de Dieu et que maintenant je confesse qu’il est mon sauveur car lui fut  le premier des morts et le premier des ressuscités; il ma ressusciter et il vit en moi en me rendant justice il domine sur ma chair et le péché ne me convoite pas même si je pêche.

 

 

 

Philipiens 2:5 à 11.

 

 

Ayez en vous les sentiments qui étaient en Yeshoua le Messie lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort sur le bois. C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Yeshoua tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Yeshoua le Messie est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

 

 

 

Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu  connaît Dieu. Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour. L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.

 

 

Ainsi nous comprenons que toutes les lois de justice de la Torah s’accomplissent par une seule loi que Yeshoua nous a donné.

 

 

 

 

 

Je proclame que Yeshoua le Messie existant en forme de Dieu  est venu sur la terre en forme de serviteur semblables aux hommes, se rendant obéissant, est mort sur le bois afin que tous genoux fléchissent, et je proclame qu’il est le fils de Dieu, Yeshoua le Messie est Seigneur à la gloire du père.

Je proclame que Yeshoua le Messie vit en moi et que le péché n’a plus de pouvoir sur moi car la justice de Yeshoua m’a affranchi.

 

Shabbat shalom

L.B

 

 

 

 

Lecture de la parasha: Deutéronome: Chapitre 16 verset 18 à chapitre 21 verset 9.

Lecture de la haftarah: Esaïe: Chapitre 51 verset 12 à chapitre 52 verset  12 + jusqu’au chapitre 53 verset:1 à 12.

Lecture messianique: 1 Corinthiens: Chapitre 5 verset 9 à 13; Hébreux: 10: 28,31.

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Lydia.B

Repost0

Publié le 28 Août 2022

Rédigé par Lydia.B

Repost0